La Croix de Lorraine : la fascinante histoire d’un symbole

4

Ce symbole de l’espérance et de la foi en la victoire est sans aucun doute un des emblèmes français les plus populaires. Si l’origine de la croix de Lorraine semble remonter au 4e siècle, son histoire s’avère passionnante. De Jérusalem à Constantinople, de l’Anjou à la Lorraine, suivez-moi dans une aventure historique sur 2000 ans ! Et en guise de conclusion, je vous expliquerai une anecdote amusante : le scandale de la croix de Lorraine à Metz !

Une croix de Lorraine pas si lorraine que ça !

En 1901, un historien osa écrire : “Il n’y a pas de croix de Lorraine” !

Effectivement, en menant quelques recherches dans l’Histoire, on s’aperçoit vite que la croix de Lorraine n’a pas grand chose de lorrain en elle.

Il suffit de regarder autour de nous certaines armoiries européennes pour s’en rendre compte :

Les premiers rois de Hongrie (à partir du 12e siècle) :

Ancien blason des rois de Hongrie

La Slovaquie :

Armoiries de Slovaquie

La Lituanie :

Armoiries de Lituanie

Et, plus proche de nous, en France, le blason de Maine-et-Loire, faisant partie de l’ancien duché d’Anjou :

Blason du département de Maine-et-Loire

Quel est donc ce mystère ?

C’est ce que nous allons voir en remontant bien loin dans le temps.

Au moment de la Crucifixion de Jésus-Christ !

Tout le monde connait la croix latine, ou croix christique.

A partir du 4e siècle, elle est devenue le symbole principal du christianisme, propre à toutes les dénominations (des catholiques aux protestants en passant par les orthodoxes).

Elle représente la crucifixion de Jésus, intervenue vers 30 après J.-C.

La croix du supplice, quant à elle, avait la forme d’un T. Les Romains avaient pour habitude de fixer au sommet de la poutre un écriteau sur lequel on inscrivait le motif de la condamnation. La Bible relate que l’écriteau affichait INRI, l’acronyme, de l’expression latine Iesvs Nazarenvs, Rex Ivdæorvm (Jésus le Nazaréen, roi des Juifs).

Ce n’est qu’au cours des 4e aux 6e siècles que la croix telle que nous la connaissons va prendre sa forme reconnaissable : ✝

La croix patriarcale

Vers l’an 326, l’impératrice Hélène, mère de l’empereur Constantin, entreprit un voyage en Terre sainte.

Hélène de Constantinople (par Cima da Conegliano, 1495)

Hélène de Constantinople (par Cima da Conegliano, 1495)

Selon la tradition, elle découvrit à Jérusalem les saintes reliques de la Passion du Christ, dont la Vraie Croix. C’est-à-dire la croix sur laquelle Jésus-Christ a été crucifié.

Celle-ci fut alors découpée en plusieurs morceaux qui furent entreposés dans des reliquaires ayant la forme d’une croix à double traverse.

Pourquoi une croix avec deux barres ?

La tradition veut que la barre supérieure fasse référence à l’inscription INRI ajoutée par les Romains au-dessus de la poutre du Crucifié.

Une fois les reliquaires en double croix terminés, on les confia aux riches patriarches byzantins.

Ainsi, jusqu’au 13e siècle, ce fut à Constantinople que se trouvaient les (prétendues) reliques de la Vraie Croix.

Les reliques de Constantinople en Anjou

Toutefois, lors de la 6e Croisade, les reliques passèrent de main en main pour se retrouver… en France !

Au début du 13e siècle, Gervais, patriarche latin de Constantinople mort en 1219, les transmis à Thomas, évêque de Gerapetra en Crète.

Puis, ce dernier les vendit en 1241 au seigneur Jean d’Alluye. En 1244, le chevalier angevin les ramena en Anjou pour les céder contre 550 livres tournois à l’abbaye de la Boissière (Dénezé-sous-Le-Lude).

De 1359 à 1388, pendant la guerre de Cent Ans, on les mit en sécurité chez les Jacobins d’Angers.

C’est à ce moment que la forme des reliques – la croix patriarcale – prit le nom de croix d’Anjou. 

Louis Ier de Naples (1339-1384), duc d’Anjou, lui voua une grande dévotion, au point de l’introduire dans ses armoiries.

Les ducs d’Anjou prêtèrent à la croix patriarcale un sens symbolique particulier en l’ornant d’or, de rubis et de saphir.

Où sont les reliques de la Sainte Croix aujourd’hui ?

Depuis 1790, les reliques sont conservées dans la chapelle des Incurables de l’hospice de Baugé (Maine-et-Loire).

Aujourd’hui, il existe un grand nombre de sanctuaires qui revendiquent la possession de reliques de la Sainte Croix :

  • le trésor de Notre-Dame de Paris,
  • la cathédrale de Nancy,
  • la cathédrale de Bruxelles,
  • l’église Saint-Sernin de Toulouse,
  • la collégiale Sainte-Croix de Liège,
  • la paroisse copte orthodoxe de Sarcelles, etc.

Des croix à traverses

  • Au moyen-âge, la croix à double traverse était également l’insigne des archevêques : elle prend le nom de croix archiépiscopale. Synonymes : double croix, croix patriarcale, croix d’Anjou, croix de Lorraine.
  • La croix à triple traverse était celle du Pape : c’est la croix papale.
  • Enfin, la croix à simple traverse, la croix latine, était réservée aux événements religieux.

Types de Croix

La croix d’Anjou devient la croix de Lorraine

En 1473, l’arrière petit-fils de Louis Ier prit le contrôle du duché de Lorraine. 

Le duc René II en fit le signe de ralliement de ses troupes dans sa lutte contre le puissant duc de Bourgogne, Charles le Téméraire (dont l’attribut était la croix de Saint-André).

La croix d’Anjou servit à invoquer la protection de Dieu sur les armées lorraines.

On connait la suite de l’histoire (si ce n’est pas le cas, je vous l’explique ici !). Charles le Téméraire fut vaincu en 1477 à la bataille de Nancy.

A l’endroit même où tomba le duc de Bourgogne, René II fit élever une croix à double traverse.

Croix de Lorraine surplombant l'étang Saint-Jean, Nancy

L’étang Saint-Jean et la croix de Lorraine marquant l’emplacement où Charles le Téméraire fut découvert

Ainsi, la croix d’Anjou était devenue le signe de la résistance des Lorrains pendant l’occupation du duché par les Bourguignons.

Avec le temps, elle prit même valeur de symbole de la nationalité lorraine. (Souvenons-nous que le duché de Lorrain n’est devenu français qu’en 1766.)

Croix de Lorraine - Porte de la Craffe © French Moments

Détail de la façade de la Porte de la Craffe à Nancy © French Moments

La croix mise de côté en Lorraine

Les ducs de Lorraine Charles V et Léopold continuèrent d’intégrer la croix de Lorraine dans leurs bannières.

Mais, avec l’avénement de Stanislas, elle fut tenue à l’écart (elle n’évoquait rien à l’ex-roi de Pologne).

Quand le royaume de France mit enfin la main sur le duché de Lorraine en 1766, il se garda bien de faire arborer un insigne qui évoquait le patriotisme lorrain.

Toutefois, elle réapparut timidement en 1866, lors des cérémonies du premier centenaire du rattachement de la Lorraine à la France.

Mais les choses allaient prendre une nouvelle tournure quatre ans plus tard, en 1870.

La guerre franco-prussienne

A l’issue de la guerre franco-prussienne de 1870-71, la croix de Lorraine devint le symbole de la résistance et de l’espérance de la province perdue.

“Ainsi, depuis la bataille de Nancy en 1477, la croix double n’a jamais cessé d’être aux yeux des Lorrains et des Français un symbole d’espoir dans le malheur.” (Cahiers du “Pays lorrain”, 1948)

La Lorraine française

La Lorraine française portant la croix de Lorraine autour du cou

L’artiste nancéien, Emile Gallé, manifesta son attachement au retour de l’Alsace-Moselle en mettant en scène la croix de Lorraine dans ses créations. On l’aperçoit notamment sur la célèbre table le Rhin, une œuvre allégorique visible au musée de l’École de Nancy.

Musée de l'Ecole de Nancy avec la croix de Lorraine © French Moments

Détail de la Table Le Rhin de Emile Gallé avec la croix de Lorraine. Photo par French Moments

A la veille de la Grande Guerre

Ceci dit, les provinces annexées par l’Allemagne étaient bien décidées à faire rappeler leur appartenance française.

Le drapeau officieux du Reichsland d’Alsace-Lorraine, adopté le 25 juin 1912 par le parlement d’Alsace-Lorraine, se composait du drapeau alsacien (bandes horizontales rouge et blanche) et d’une croix de Lorraine de couleur jaune en haut à gauche !

Drapeau officieux du Reichsland Alsace-Lorraine

Le drapeau officieux du Reichsland Alsace-Lorraine

Un joli pied-de-nez lancé à l’Allemagne deux ans avant le début de la Première guerre mondiale…


La croix à double traverse, symbole de la France libre

Mais le symbolisme de la double croix allait grandement évoluer au cours de la seconde guerre mondiale. 

Elle devint l’emblème choisi par la France libre et les Forces françaises de l’intérieur. Et, par la suite, elle subsista en qualité de symbole du gaullisme et des forces armées françaises.

Croix de Lorraine vs. Croix gammée !

Pour comprendre, remontons à 1940.

Le 1er juillet de cette année, le vice-amiral Emile Muselier proposa à Charles de Gaulle la croix de Lorraine pour emblème.

L’idée était d’avoir un emblème “en opposition à la croix gammée”.

Charles de Gaulle BBC 1940

Le Général de Gaulle au micro de la BBC. Il porte sur sa vareuse l’insigne à croix de Lorraine.

Pourquoi avoir choisi une croix de Lorraine ?

Deux raisons sont avancées :

  • l’amiral Muselier était d’origine lorraine,
  • les armes du 507e régiment de chars de combat que commandait le colonel de Gaulle en 1937-1939 comportaient une croix à double traverse.

“Les officiers français qui, en 1940, la dressèrent contre la croix gammée, s’ils ignoraient le détail d’une histoire glorieuse, se savaient dans la ligne d’une antique et émouvante tradition”. (Cahiers du “Pays lorrain”, 1948)

L’emblème de la France libre

Dans la France occupée, la croix de Lorraine devint l’emblème de la France libre dès 1940, grâce aux émissions de la BBC et par les tracts parachutés.

Croix de Lorraine - Drapeau de la France libre (1940-1944)

Drapeau de la France libre (1940-1944)

En 1941, la BBC encouragea plus explicitement à utiliser ce symbole à l’occasion de manifestations patriotiques comme le 11 novembre ou le 14 juillet.

Puis, plus généralement, la croix de Lorraine apparut comme le symbole de l’unification nationale sous l’égide de De Gaulle. 

Ainsi, la fondation de Gaulle évoque dans son site :

“Quel nom plus évocateur pour une France résistante que celui de la Lorraine, terre de Jeanne d’Arc, qui a tant lutté au cours de son histoire pour son indépendance ! Ce signe si facile à mémoriser et à dessiner clandestinement s’oppose aussi à la croix gammée de l’occupant nazi. Le choix de ce symbole était le bon : il rassemblera l’ensemble de la Résistance aussi bien de l’extérieur que de l’intérieur.”

La double croix après la guerre

Après la guerre, on retrouve la croix de Lorraine sur de nombreux :

  • monuments aux morts français de la Seconde Guerre mondiale et
  • pièces de monnaie d’époque en l’hommage à la Résistance intérieure.

Ainsi, une croix de 18 mètres se trouve sur une des plages du débarquement de Normandie. Datant de 1990, on l’a plaça à l’endroit où le général de Gaulle débarqua le 14 juin 1944, entre Courseulles-sur-Mer et Graye-sur-Mer. Ce jour-là, il traversa la Manche à bord du navire français La Combattante.

Croix de Lorraine by French Moments

La Croix de Lorraine sur la plage Juno (Normandie) by French Moments


La croix de Lorraine et le gaullisme

Aujourd’hui, quand on voit la croix à double traverse, on l’associe surtout au gaullisme.

Surtout si l’on n’est pas lorrain.

Logiquement, la récupération politique de la croix de Lorraine se vit dans tous les grands mouvements politiques issus du gaullisme. Ceux-ci prirent pour logo la fameuse croix. Ainsi, de 1947 à 2002, se sont succédés le RPF, l’UNR, l’UDR et le RPR. Enfin, l’UMP, qui a assemblé les gaullistes du RPR dans une grande union de la droite et du centre, n’a pas repris la croix de Lorraine comme symbole.

Beaucoup plus récemment, en septembre 2018, le président Emmanuel Macron a ajouté une croix de Lorraine à l’emblème de l’Élysée, au centre des faisceaux de licteur. La droite grinça des dents ! 😬

La croix de Lorraine dans le faisceau de licteur (armoiries de la République française)

La croix de Lorraine dans le faisceau de licteur (armoiries de la République française)

Le mémorial Charles de Gaulle

On ne peut pas parler de croix de Lorraine sans mentionner le mémorial Charles de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises. Ce petit village de la Haute-Marne, dans lequel résidait l’ancien président, est dominé depuis 1972 par une double croix monumentale.

Mémorial Charles de Gaulle - Croix de Lorraine © French Moments

Memorial Charles de Gaulle © French Moments

Plusieurs millions de personnes ont contribué à son financement. 

67 pays étrangers se sont associés à l’entreprise, en particulier le Liban (avec un don de 1 000 cèdres du Liban qui furent plantés sur la colline). 

La croix est l’œuvre des architectes Marc Nebinger et Michel Mosser. Elle fut érigée en croix en béton armé précontraint. Revêtue d’un parement en granit rose de Perros-Guirec, elle est habillée de surfaces en bronze.

Elle mesure 44,30 mètres de haut pour un poids total (sans fondations) de 950 tonnes.

👉 En savoir plus sur le mémorial


Le scandale de la croix de Lorraine à Metz

Pour terminer, voici un petite anecdote lorraine !

Place de Chambre Metz © French Moments

La cathédrale de Metz vue de la place de Chambre © French Moments

En 1521, l’évêque de Metz n’était autre que Jean de Lorraine, fils du duc René II.

Les Messins n’étaient pas très ravis par cette nomination. Elle provoqua naturellement un certain mécontentement. En effet, la population messine était fière et jalouse de son indépendance.

Mais voilà que l’évêque fit apposer une croix de Lorraine dans un vitrail de la cathédrale Saint-Etienne.

Sacrilège, protestèrent les Messins !

La présence de l’emblème du duc de Lorraine au cœur de la cité souleva de violentes protestations, “grand bruit et tumultation”, pour reprendre l’expression d’un chroniqueur local de l’époque.

Les Messins y voyaient un empiètement intolérable de Nancy sur Metz.

Les temps ont bien changé, et aujourd’hui, c’est le Football Club de Metz qui arbore fièrement la croix à deux traverses sur son logo, à droite du Graoully !

Blason du FC Metz


Le bracelet-bijou Croix de Lorraine

Michaël Vessière a récemment sorti un bracelet-bijou Croix de Lorraine qui ravira tous les Lorrains !

Bracelet Croix de Lorraine par Michaël Vessière

Le bracelet-bijou représente une croix dessinée sur une perle plate puis façonnée au chalumeau avant d’être dorée à l’or fin.

C’est une création 100% lorraine 🍊, un bijou fait main au chalumeau à Nancy par un artiste de talent.

Regardez la vidéo ci-dessous pour en savoir plus sur la fabrication du bijou :

Les bracelets sont réglables sur tous poignets grâce à deux noeuds coulissants et un cordon garanti à vie.

Vous avez le choix entre deux bracelets Croix de Lorraine : noir sur cordon ou bleu sur cordon.

C’est une belle occasion pour offrir un cadeau à vos proches et amis… voire à vous-même 😉.

Cliquez sur ce lien vers Michaël Vessière pour commander votre bracelet Croix de Lorraine !


En savoir plus !

Voici quelques articles que j’ai publiés sur le blog qui peuvent vous intéresser :

Et vous, à quoi associez-vous la croix de Lorraine ? Dites-moi tout dans les commentaires ci-dessous !

Une épingle pour Pinterest

Croix de Lorraine Pinterest © French Moments

D’autres photos de Nancy

Voici une petite sélection de photos pêle-mêle de la croix de Lorraine à Nancy !

Une vieille photo de la place de la Croix de Bourgogne avec l’ancien monument surmonté d’une croix de… Lorraine !

Place de la Croix-de-Bourgogne Nancy 20e s

La Place de la Croix-de-Bourgogne à Nancy au début du 20e s.

Le monument actuel de la place de la croix de Bourgogne avec une croix de Lorraine.

Le monument de la place de la Croix de Bourgogne © Michel Guernier - French Moments

Détail de la stèle montrant le duc René II (place de la Croix de Bourgogne) © Michel Guernier – French Moments

Le pavé du numéro 30, Grand-Rue à Nancy, avec la date 14☨77.

Au 30 Grand'Rue en Vieille-Ville de Nancy © French Moments

Au 30 Grand’Rue en Vieille-Ville de Nancy © French Moments

L’aigle qui surmonte les armes ducales, porterie du Palais des ducs de Lorraine à Nancy.

Porterie du Palais ducal à Nancy © French Moments

L’aigle de Lorraine © French Moments

Le fronton de l’église des cordeliers et les deux aigles portant la croix double autour du cou.

Vieille Ville de Nancy

Fronton du portail de l’église des cordeliers, Nancy © French Moments

Même le grand Saint-Nicolas arbore la croix de Lorraine ! 😉

Saint Nicolas Nancy © French Moments

Illuminations de rue à Nancy à l’effigie de Saint-Nicolas © French Moments

Une devinette pour vous !

Après avoir lu cet article, vous aurez compris pourquoi la croix de Lorraine n’apparaît nulle part sur la place Stanislas !

Place Stanislas © French Moments

Vue d’ensemble de la Place Stanislas © French Moments

Indice : la place royale a été construite par Stanislas en 1755…


 

Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, en Lorraine et en Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Europe avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique. Après avoir résidé quelques années en Ile de France et en Savoie, il promeut aujourd'hui la France depuis l'East Sussex en Angleterre.

4 commentaires

  1. Marie Christine on

    Merci Pierre
    Cet article est tellement bien documenté et instructif. J’ai en effet appris beaucoup sur La Croix de Lorraine. À coup sûr, il va faire partie de mes articles préférés parmi tous ceux que tu a écrits !

  2. Michel SOULON on

    Bonsoir,
    Quand j’ai envoyé ma remarque sur l’article concernant le croix de Lorraine, je n’avais ouvert la dernière newsletter. Désolé.
    Bien cordialement
    Michel SOULON

    • Bonsoir Michel ! Merci pour votre commentaire… pas de soucis ! Je suis ravi d’apprendre que cet article vous a intéressé. Bonne semaine à vous et à très bientôt.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.