La Lorraine gastronomique en 10 villes-étapes

25

Quiche lorraine, pâté lorrain, tourte lorraine, charcuterie, munster-géromé… voici quelques uns des meilleurs ambassadeurs de la Lorraine gastronomique. Mais il y a bien plus encore à savourer… laissez-vous tenter par 10 villes-étapes gourmandes dans la région !

Les 10 étapes gourmandes de la Lorraine gastronomique

Pour cet article du RV #EnFranceAussi (thème du mois : itinéraire gustatif), j’ai choisi de me limiter à 10 villes-étapes. Bien sûr, il existe d’autres localités qui auraient pu intégrer la liste. Si vous avez des suggestions d’étapes gourmandes en Lorraine, faites-en moi part dans les commentaires tout en bas de l’article !

Tourtes Lorraines Recouvreur

Une spécialité de la Lorraine gastronomique : les tourtes lorraines © French Moments

Commençons par le département de la Meuse, puis continuons notre voyage de la Lorraine gastronomique dans les Vosges et en Moselle. Nous terminerons le parcours en Meurthe-et-Moselle par Nancy !

Carte de la Lorraine gastronomique datant de 1929 - Alain Bourguignon [Domaine Public via Wikimedia Commons]

Carte de la Lorraine gastronomique datant de 1929 – Alain Bourguignon [Domaine Public via Wikimedia Commons]

Bar-le-Duc et la confiture de groseilles

Bar-le-Duc © French Moments

Vieilles maisons à Bar-le-Duc © French Moments

Vous connaissez le caviar ? Eh bien je vous présente un produit de luxe tout aussi exclusif : la confiture de groseilles de Bar-le-Duc.

Il s’agit d’une confiture mentionnée depuis des temps fort anciens. Les traces écrites datant de 1344 rapportent une curieuse coutume locale. Lorsqu’un parti de la noblesse ou de la bourgeoisie locale gagnait un procès, il offrait aux juges un pot de confiture pour les remercier.

Tout au long du Moyen-Age, la confiture barroise gagne ses lettres de noblesses. Elle se trouve sur la table du roi de France, servie dans du cristal. Au 20e siècle, de nombreuses personnalités en raffolaient : Alfred Hitchcock, Winston Churchill ou le président Raymond Poincaré.

Une confiture épépinée à la plume d’oie
Confiture de Groseilles de Bar-le-Duc © Unknown Author - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Confiture de Groseilles © Unknown Author – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

La confiture se déguste à la cuillère, en accompagnement de foie gras ou d’une boule de glace à la vanille.

Elle est préparée à la main avec une plume d’oie. Celle-ci sert à épépiner les sept pépins du fruit rouge sans toutefois blesser la pulpe. Un exercice d’adresse qui est réservé aux initiés ! Pour épépiner 1kg de groseilles, les épépineuses les plus expérimentées finiront le travail en 1h30… pour vous et moi (les débutants !), il nous faudra au moins 15h. Et aucune machine industrielle ne peut remplacer le savoir-faire de ces ouvrières…

Aujourd’hui, la Maison Dutriez est le seul établissement qui produit cette spécialité lorraine de manière traditionnelle. Maison Dutriez, 35 rue de l’Etoile, Bar-le-Duc.


Verdun et ses dragées

Vue générale de Verdun © French Moments

Vue générale de Verdun © French Moments

Vous connaissez Verdun pour les tragiques combats de la Première guerre mondiale. Mais peu savent que la cité meusienne est aussi le berceau de la dragée. Une confiserie traditionnelle que l’on trouve sur les tables des baptêmes, des communions ou des mariages.

On affirme que la dragée est la confiserie la plus ancienne de France. Elle est mentionnée dès 1220 à Verdun. Un apothicaire cherchait un moyen de conserver les amandes qu’il utilisait. Il eut l’idée ingénieuse de les enrober d’une fine couche de sucre et de miel. La dragée était née !

Lorraine Gastronomique - Dragées © Unknown author - licence [CC BY 2.5] from Wikimedia Commons

Dragées © Unknown author – licence [CC BY 2.5] from Wikimedia Commons

Aujourd’hui, la production ancestrale des dragées est assurée par la Maison Braquier, fondée en 1783. Les amandes en provenance de Sicile et d’Espagne sont rigoureusement sélectionnées avant de former le cœur des dragées. Bien sûr, la recette a depuis évolué et la dragée peut contenir d’autres « cœurs » : noisettes, nougatine, chocolat, liqueur ou pâte d’amande.


Commercy et ses madeleines

Château de Commercy Meuse © Ketounette - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Château de Commercy Meuse © Ketounette – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

En-dehors de la Lorraine, la madeleine de Commercy a été rendue célèbre par Marcel Proust dans son œuvre “A la recherche du temps perdu” (1913). L’écrivain déguste ce « petit coquillage de pâtisserie, si grassement sensuel sous son plissage sévère et dévot… » en le trempant dans son thé… des souvenirs d’enfance jaillissent de cette expérience.

Pour trouver des madeleines de bonne qualité, il faut s’approvisionner à Commercy même : à La Cloche Lorraine, 8 place Charles de Gaulle.

Lorraine Gastronomique - Madeleines de Commercy © French Moments

Madeleines de Commercy © French Moments

Les ingrédients sont simples : de la farine, du beurre, du sucre, des œufs et de la levure. On peut y rajouter de l’essence de citron ou de mirabelle. La pâte est incorporée dans des moules en forme de coquilles Saint-Jacques avant de passer à la cuisson. C’est alors qu’elle prend sa forme si caractéristique avec sa petite bosse.

Vous pouvez également essayer ma recette de madeleines publiée sur le blog !


Plombières-les-Bains et sa glace

Plombières-les-Bains © French Moments

Vue générale de Plombières-les-Bains © French Moments

Au sud de la Lorraine, dans le département des Vosges, se trouve une petite ville balnéaire réputée, éponyme d’un fameux dessert : Plombières-les-Bains.

En 1882, un glacier local eut l’idée de faire mariner les fruits confits dans du kirsch. Les fruits confits viennent d’Apt, la référence provençale en la matière. Pour le kirsch, ça tombe bien : la ville voisine de Fougerolles en Haute-Saône est justement la capitale du « pays de la cerise » !

Plombières © Marianne Casamance - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Glace Plombières © Marianne Casamance – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons


Metz : la belle gourmande !

Année 2020 - Metz © French Moments

Vu de Metz à l’automne © French Moments

A Metz, on mange bien… très bien même. J’en ai fait l’expérience à de nombreuses reprises.

Une visite au marché couvert m’a ouvert les yeux sur la richesse du patrimoine gastronomique lorrain.

Lorraine Gastronomique - Chez Mauricette au marché couvert de Metz © French Moments

Restaurant Chez Mauricette au marché couvert de Metz © French Moments

Et puis, on y trouve plusieurs spécialités locales : la mirabelle, les vins des Côtes de Moselle, sans oublier la tourte lorraine. Un dessert, cependant, a fait son apparition dans les années 2000 : le Paris-Metz.

Le Paris-Metz
Lorraine Gastronomique - Paris-Metz par la chocolaterie-pâtisserie Lemoy © French Moments

Paris-Metz par la chocolaterie-pâtisserie-Lemoy © French Moments

Le Paris-Metz est un jeu de mots évoquant le célèbre Paris-Brest créé par un pâtissier de Maisons-Laffitte dans les Yvelines ! Créé en décembre 2007, c’est le dernier-né des gourmandises lorraines. Cette année-là, le TGV-Est est mis en service, bouleversant les habitudes du transport ferroviaire entre Metz et la capitale.

Paris-Metz © French Moments

Le Paris-Metz se compose d’un macaron de 3 couleurs (jaune-or, jaune-citron et framboise), d’une mousseline au bonbon arlequin et de 6 framboises. Sa recette n’est pas réservée à un seul établissement puisque le Paris-Metz est le résultat d’un concours organisé par la Chambre des Métiers de l’Artisanat de Moselle. La pâtisserie a fait l’objet d’un partenariat entre la Fédération des Boulangers et Boulangers-Pâtisseries de la Moselle et le Syndicat des Pâtissiers de la Moselle.


Boulay et ses macarons

Lorraine Gastronomique - Macarons de Boulay © macaronsdeboulay.com

Macarons de Boulay © macaronsdeboulay.com

Vous n’avez peut-être jamais entendu parler de la petite ville de Boulay. Cette ancienne sous-préfecture du département de la Moselle (jusqu’en 2014) est située dans la région naturelle du pays de Nied. Son emblème ? Les délicieux macarons de Boulay. La recette fut mise au point en 1854 par Binès Lazard et son épouse Françoise.

Tout comme autrefois, ils sont encore aujourd’hui dressés à la main, un par un, à la cuillère d’argent. Ceci explique la forme légèrement bombée qui les caractérise. Cependant, ces gourmandises lorraines possèdent une consistance souple et moelleuse et dégagent un délicat arôme d’amandes.

On compte parmi les célébrités qui en raffolaient : le Général de Gaulle, le roi Georges VI d’Angleterre et le Kaiser Guillaume II !

Pour acheter des macarons de Boulay : une seule adresse : la boutique des Macarons de Boulay, 13 Rue de Saint-Avold à Boulay-Moselle.


Baccarat et le pâté lorrain

Le centre de Baccarat © French Moments

Le centre de la ville © French Moments

La petite ville de Baccarat porte un nom illustre grâce à l’histoire de sa cristallerie.

Mais la localité est également connue pour être la capitale du pâté lorrain.

Pâtés Lorrains Recouvreur

Les délicieux pâtés lorrains sortis du four © French Moments

Le pâté lorrain est une charcuterie pâtissière remontant au moyen-âge (la première mention écrite date de 1392, dans Le Viandier de Guillaume Tirel, plus connu sous le nom de Taillevent.

La liste des ingrédients comprend de l’échine de porc (viande grasse) et de noix de veau (viande blanche). Puis, une pâte feuilletée entoure ces viandes. L’arôme particulier du pâté lorraine vient de la marinade de la viande, préalable à la cuisson et faite de vin blanc qui comprend de l’échalote, du persil, du thym et du laurier. Les Lorrains le dégustent souvent en hors-d’œuvre, accompagné d’une salade verte ou à midi en guise de sandwich !


Toul et son Gris de Toul

Année 2020 - Cathédrale de Toul © French Moments

La cathédrale de Toul © French Moments

Depuis 1988, les alentours de Toul produisent un vin typique, frais et fruité qui porte le nom de Gris de Toul.

Le Gris de Toul, à la couleur saumonée chatoyante, s’associe délicieusement aux plats gastronomiques locaux (quiche lorraine, potée lorraine, tourte lorraine, pâté lorrain).

Le Toulois et son vignoble totalisent aujourd’hui quelques 90 hectares de vignes exploités par une vingtaine d’exploitations viticoles.

Bruley © French Moments

Les Côtes de Toul à Bruley © French Moments

Le vignoble du Toulois couvre deux espaces autour de la ville de Toul :

  • au Sud de Toul, les communes de Bulligny, Blénod-lès-Toul, Mont-le-Vignoble, Charmes-la-Côte et Domgermain
  • au Nord de Toul : Pagney-derrière-Barine, Bruley et Lucey.

Le vignoble s’étend sur les côtes de Meuse, les fameuses « cuestas », dernières limites du Bassin parisien. Les sols argileux et silico-argileux ont été favorables à la culture de la vigne depuis l’époque romaine. Car, comme en Alsace et en Champagne, ce sont les Romains qui introduisirent la vigne en Lorraine. Il semble que ce soit l’empereur Probus qui autorisa la plantation de la vigne en Lorraine en l’an 283.

Gris de Toul Lorraine

Bouteilles de gris de Toul © French Moments


Liverdun et ses madeleines

La porte fortifiée de Liverdun © French Moments

La porte fortifiée de Liverdun © French Moments

La madeleine de Commercy n’est pas la seule fabriquée en Lorraine. Près de Nancy, il en existe une autre, peut-être moins renommée mais tout aussi délicieuse : la madeleine de Liverdun. On la reconnait à son effigie sur les boîtes et emballages : une grand-mère toute ridée au regard bienveillant !

Lorraine Gastronomique - Madeleines de Liverdun (photo par French Moments)

Une boîte de madeleines de Liverdun à la mirabelle (photo par French Moments)

Occupant un site pittoresque au bord de la Moselle, la petite cité de Liverdun a depuis longtemps profité de sa proximité de Nancy pour accueillir de nombreux visiteurs, également friands de madeleines.

La madeleine de Liverdun est née au début du 20e siècle dans la boulangerie de Joseph Rouvenacht. Aidé de son mitron Marcel Chenel, il créa sa propre recette du petit gateau brioché. A la mort du boulanger, Chenel et ses descendants continuèrent la production des véritables madeleines de Liverdun. En 2015, la Maison est rachetée par l’entreprise Clair de Lorraine… qui perpétue le secret de la recette.

Pour acheter les madeleines de Liverdun, une seule adresse : les Véritables Madeleines de Liverdun, 4 place de la gare à Liverdun.


Nancy, capitale gastronomique

Nancy sous la neige © French Moments

Nancy sous la neige : l’entrée de la Place Stanislas © French Moments

Un dicton local dit : “A Nancy, pour la gueule j’en suis !”

Cette expression renvoie à la présence de restaurateurs talentueux, mais également à la gourmandise des Nancéiens !

Car on trouve à Nancy plusieurs spécialités qui contribuent à sa réputation touristique.

Les macarons de Nancy
Lorraine Gastronomique - Sœurs Macarons de Nancy © French Moments

Macarons des Sœurs Macarons, Nancy © French Moments

Les véritables macarons de la Maison des Sœurs Macarons (21, rue Gambetta) sont le résultat d’une recette secrète. On sait néanmoins que la liste des ingrédients est fort simple : de la poudre d’amande, du sucre glace et du blanc d’œuf. Ce qui fait la différence ? Les proportions, le tour de main et le temps de cuisson…

Sœurs Macarons Nancy

La boutique des Sœurs Macarons à Nancy © French Moments

D’ailleurs, la célèbre Maison des Sœurs Macarons n’est pas la seule sur la place de Nancy à confectionner des macarons dignes de ce nom. D’autres pâtisseries-confiseries vendent également leurs petits gâteaux sous des noms de marques déposées.

Les bergamotes de Nancy
Lorraine Gastronomique - Bergamotes de Nancy. Photos © Claude Truong-Ngoc - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Bergamotes de Nancy. Photos © Claude Truong-Ngoc – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Vous connaissez la place Stanislas de Nancy et ses grilles rehaussées d’or ? Eh bien il existe une confiserie à la saveur acidulée qui lui fait écho : la bergamote. Ce bonbon à la couleur jaune or et translucide est parfumé à l’huile essentielle de bergamote.

Quelles sont les ingrédients de cette confiserie ? Tout simplement du sucre, du sirop de glucose et, bien sûr, de l’huile essentiel de bergamote. Enfin, la bergamote de Nancy est la seule confiserie bénéficiant du label Indication géographique protégée (IGP) de France. Le label garantit l’appellation « Véritables bergamotes de Nancy » depuis 2012.

Lorraine gastronomique : Bergamotes de Nancy par la maison Lalonde © French Moments

Bergamotes de Nancy par la maison Lalonde © French Moments

Le Saint-Epvre
Lorraine Gastronomique - Gâteau Saint-Epvre de la pâtisserie Adam de Nancy © French Moments

Gâteaux Saint-Epvre de la pâtisserie Adam de Nancy © French Moments

Le Saint-Epvre est un gâteau créé en 1895 par la pâtisserie Saint-Epvre de Nancy. Ce gâteau moelleux est élaboré à partir de deux disques de meringues aux amandes fourrés d’une crème au beurre à la vanille et à la nougatine. Le tout saupoudré de sucre glace et serré d’un ruban rouge ou bleu. Il s’accompagne merveilleusement d’un champagne !

Pour en savoir plus sur la composition du gâteau et l’unique point de vente en Lorraine, visitez le site de la pâtisserie Adam, 3 place Saint-Epvre, Nancy.


En savoir plus sur la gastronomie lorraine

Sites de référence sur la Lorraine gastronomique

Sélection de livres sur la Lorraine gastronomique

Une sélection de livres que je vous recommande pour en savoir plus sur les gourmandises lorraines et la gastronomie régionale (liens affiliés vers Amazon.fr) :

  • Recettes en Lorraine, de Philippe Galmiche et René Husson aux éditions Fleurines. 230 recettes 100% lorraines simples et faciles à réaliser.

  • Aimer la cuisine de Lorraine, de Claudy Obriot et Stéphane Ringer aux éditions Ouest-France. Vous y retrouverez l’essentiel des spécialités typiquement lorraines : de la quiche aux miel de sapin des Vosges…

La Lorraine gastronomique : une épingle pour Pinterest

Découvrez les gourmandises lorraines ! © French Moments


Le Rendez-Vous #EnFranceAussi

Pour ce premier rendez-vous de l’événement #EnFranceAussi en 2022, le thème choisi par Martine du blog Mart’in Trip est “Itinéraire Gustatif”. Vous ne connaissez pas #EnFranceAussi ? Il s’agit d’un RV interblogueurs, initié par Sylvie du blog Le coin des Voyageurs, qui a pour objet de (re)-découvrir les beautés de la France.

Découvrez les articles de ma participation à l’événement interblogueurs #EnFranceAussi. Cliquez sur le lien ici pour les lire !

Connaissez-vous d’autres étapes gourmandes de la Lorraine gastronomique ? Dites-moi tout en commentaire ci-dessous 🙂


 

Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, en Lorraine et en Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Europe avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique. Après avoir résidé quelques années en Ile de France et en Savoie, il promeut aujourd'hui la France depuis l'East Sussex en Angleterre.

25 commentaires

  1. Si je ne suis pas fan des macarons, tout le reste m’a donné bien envie. Maintenant j’ai faim et je veux du vin et des madeleines….. Merci pour toutes ces bonnes adresses!

    • Moi non plus je n’étais pas fan des macarons (surtout ceux à la noix de coco !!)… mais j’ai été très surpris par ceux de Nancy : ils sont en effet savoureux et doux à la fois !

  2. Veuillez recevoir mes meilleurs Voeux Vous et votre Famille , oui la lorraine c’est super et l’on y mange tres c’est bien connu pour cela , Ma Grand Mere Lorraine etait une excellent cuisiniere .
    Bonne Anne a tous et merci pour les merveilleux article que vous nous faite partager .
    Jean Louis

  3. Alain POTTEZ on

    je vous souhaite une très bonne année à vous et à votre famille.
    Avec encore pleine d’émotions et d émerveillement , avec vos découvertes et vos histoires
    Merci

  4. Merci Pierre pour cet article gourmand qui donne envie de faire de belles escapades.
    Je suis lorraine et dans vos articles, je fais toujours de belles découvertes.
    Belle et heureuse année à vous Pierre et à votre famille et belle année à votre blog Mon Grand-Est.

    Jocelyne, nancéienne et colmarienne, contributrice du site Archi-Wiki.

  5. David Fuhriman on

    Bonjour Pierre! In my city in the USA called Alexandria, Virginia, there is a small cafe called La Madeleine! It is very French in design and treats! It is one of my favorite places to go for hot chocolate and a French pastry! Merci beaucoup et a tres bientot!

    David

  6. Très belle année 2022 à vous également !
    Merci pour le partage de toutes ces spécialités lorraines, dont de nombreuses me sont connues, mais des découvertes tout de même.
    Belle continuation pour 2022.

  7. MEYER-BERKHOFF Georges on

    Mes meilleurs voeux au seuil de cette année 2022 à vous-même ainsi qu’à votre famille, continuez à nous enchanter avec vos reportages toujours concis et cependant pleins de détails souvent méconnus.
    Les spécialités lorraines me sont pour la plupart connues mais quelques unes restent à découvrir surtout en utilisant votre carte du début de l’article (Pinterest)
    Amicalement, Georges

  8. ghislaine bret on

    Mes meilleurs voeux à vous et à votre famille et un grand merci pour tout ce que vous nous apprenez sur ces belles régions

  9. Respect total pour les épépineurs et épépineuses de groseilles ! Que de gourmandises dans ce parcours aux quatre coins de la Lorraine ! Une pensée pour les voisins lorrains de mes parents nous ont convertis a pâté lorrain.

  10. Habitant en Meuse, je découvre par votre article pleins de jolies villes de Lorraine à découvrir ou redécouvrir et leurs spécialités toutes plus alléchantes les unes que les autres ! 😉
    Bien sûr, je connais la partie meusienne du parcours, je parle également des madeleines, de la confiture et des dragées dans mon article ^^

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.