Metz, découvrez la ville verte de Lorraine

1

Plus de 3000 ans d’histoire ont façonné Metz à travers les époques romaine, médiévale, française et allemande. Située en Lorraine, la ville est réputée pour sa cathédrale gothique et, plus récemment, pour la présence d’une antenne du Centre Pompidou.


Metz, ville verte de Lorraine

Metz (prononcer ‘mess’) et son agglomération totalisent environ 290 000 habitants. La ville comprend plusieurs sites historiques à découvrir dans le centre-ville : la cathédrale Saint-Étienne, surnommée la Lanterne du Bon Dieu grâce à ses vitraux, des rues moyenâgeuses, la place Saint-Louis avec ses arcades et la monumentale porte des Allemands.

Pendant l’annexion de la ville par la Prusse, un nouveau quartier a vu le jour aux abords de la gare ferroviaire : le quartier impérial allemand.

La ville abrite également deux musées réputés : le complexe des musées de la Cour d’Or et surtout, la première antenne du Centre Pompidou (2010) conçu par Shigeru Ban et Jean de Gastines.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La cité des Messins est une ville verte et ses habitants bénéficient d’un beau cadre de vie. De nombreux parcs et étendues d’eau contribuent à faire de la ville une des plus belles villes-jardins de France.

Enfin, si la saison idéale pour visiter la ville s’étend du printemps au début de l’automne, il ne faut pas manquer le marché de Noël, un des plus grands et des plus festifs de France.


Tous les articles sur la carte !

Boomer sur la carte interactive ci-dessous pour découvrir les articles publiés sur la ville.

Itinéraires

  afficher les options

  • METZ : tous les articles


  • Vous avez visité Metz ? J’aimerais savoir ce qui vous a plu (ou pas !). Laissez-moi un petit commentaire ci-dessous 🙂

    Inspiré par Metz ? Epinglez sur Pinterest :
    Vieille ville de Metz

    Vieille ville de Metz © French Moments


    Share.

    About Author

    Pierre a grandi en Alsace, Lorraine et Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Île de France avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique à Paris.

    Un commentaire

    1. Permettez ce petit commentaire sur votre jolie ville et son Histoire.
      Depuis l’invasion romaine jusqu’à Charlemagne, l’histoire est muette sur le rôle des femmes, et, du reste, très mal renseignée sur celui des hommes. On nous cache une époque qui fut la transition entre l’ancien régime gynécocratique et le nouveau régime masculiniste. C’est pendant ce temps que se substitua un monde à un autre. Récapitulons : Dans la seconde moitié du IIIe siècle, les empereurs gallo-romains choisirent Trêves pour leur résidence, et la magnificence qu’ils déployèrent éclipsa la modeste, mais solide antiquité de Divodurum devenue Metz. C’est une capitale, le centre de la Médiomatrice. Elle resta l’ancienne capitale de l’Austrasie, la ville principale et la meilleure forteresse de la Haute Lorraine demeurée fidèle aux institutions féministes. Et la Lorraine fut le centre du Monde. Les Romains diront avec dédain que la Celtide fut une des divisions de la Gaule, du temps de César. Ils ne diront pas que ce fut l’empire mondial, le berceau et le centre de la vie de l’esprit. En réalité, le berceau de la civilisation primitive et de la langue mère était la région celtique comprise entre trois fleuves : l’Escaut, la Meuse et le Rhin. Elle comprenait la Belgique méridionale (le pays flamand, Gand, Bruges, Ostende n’y étaient pas compris, mais Valenciennes, Cambrai et les villes comprises entre l’Escaut et la Meuse en faisaient partie) ainsi que le Luxembourg, les Ardennes, la Lorraine, la Hollande méridionale et ce qui était la Prusse jusqu’au Rhin. Si les Lotharingiens aux vastes pensées et aux mains débonnaires ne purent maintenir la Lotharingie, qui donc sauva la Lorraine de l’oubli, y conserva l’idéal ? Les auteurs masculins ne savent pas, ils cherchent les origines de la Haute Lorraine et les trouvent obscures, parce qu’on a voulu cacher toutes les filiations pour ne pas arriver à la Déesse. Ils ne veulent pas connaître les époques de foi naïve et forte ; alors, comment comprendre l’enthousiasme des Lorrains pour la défense des institutions celtiques ?
      Partageons nos connaissances : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.fr/
      Cordialement.

    Leave A Reply


    *