Les sommets vosgiens les plus populaires

10

Qui n’a pas entendu parler de la ligne bleue des Vosges pendant les cours d’histoire à l’école ? Cette expression, apparue à la fin du 19e siècle, marque symboliquement la frontière entre la Lorraine et l’Alsace, du temps où cette dernière était annexée par l’Allemagne (1871-1918). Aujourd’hui, le massif montagneux reste célèbre pour ses “ballons” – ses sommets aux formes arrondies. Du Ballon d’Alsace au Donon se succèdent forêts de conifères et pâturages d’altitude. Le paysage est parsemé de lacs, de villages fleuris et de châteaux en ruine qui invitent à la découverte. Voici un petit guide des sommets vosgiens les plus populaires à gravir à partir des villes alsaciennes et franc-comtoises de Strasbourg, Colmar, Mulhouse et Belfort.

Pour ce mois de septembre, Pauline du blog Petites Evasions Grandes Aventures propose aux participants du rendez-vous #EnFranceAussi de composer autour du thème “sommets”. Ce RV est une belle initiative lancée par Sylvie du blog Le coin des Voyageurs qui permet à nos lecteurs de (re)découvrir notre belle France.


Ces vénérables sommets vosgiens

La chaîne des Vosges suit le cours du Rhin sur 170 km. Elle est le pendant à la Forêt-Noire qui s’étend de l’autre côté du fleuve, en Allemagne. A peine plus élevée (1493 m au Feldberg contre 1424 m au Grand Ballon), elle lui ressemble étonnamment.

Carte du Massif des Vosges © French Moments

On a pour habitude de segmenter le massif des Vosges en trois parties géographiques distinctes:

Les Hautes-Vosges

Grand-Ballon, Hautes-Vosges © French Moments

Les Hautes-Vosges vues de la plaine d’Alsace © French Moments

De la Trouée de Belfort au Val de Villé, on les appelle aussi les Vosges cristallines. Ce territoire comprend les plus hauts sommets des Vosges, presque tous alignés le long de la Route des Crêtes : le Gazon du Faing, le Hohneck, le Grand-Ballon, le Molkenrain, sans oublier le Brézouard, le Grand Ventron, le Drumont, le Ballon d’Alsace, le Ballon de Servance et le Rossberg.

Les Vosges Moyennes

Mont Sainte-Odile

Le Mont Sainte-Odile vue de la plaine d’Alsace © French Moments

Elles sont comprises dans un territoire situé entre le Val de Villé et le col de Saverne. Elles sont géologiquement assimilées aux Vosges cristallines. D’ailleurs, certains ouvrages (touristiques ou géographiques) ne citent pas les Vosges Moyennes et préfèrent les assimiler aux Hautes-Vosges. Le point culminant est le Champ du Feu (1099 m).

Les Vosges du Nord

Escapade dans le Bas-Rhin

Falaise en grès rose près du Fleckenstein © French Moments

Du col de Saverne à la frontière allemande, les Vosges du Nord sont gréseuses. C’est ainsi le domaine du grès rouge, au grain très fin. Du Donon (1009 m), les montagnes s’abaissent graduellement vers le nord. Au-delà de la vallée de la Zorn (Lutzelbourg), toutes les altitudes ne dépassent pas les 600 m. Les Vosges gréseuses se poursuivent bien après la frontière allemande entre Bitche et Wissembourg mais changent de nom : la forêt du Palatinat (ou Pfälzerwald).

Il ne faut pas confondre les Vosges et… les Vosges !

Carte du Massif des Vosges © French Moments

Attention à ne pas confondre le massif des Vosges et le département des Vosges.

  • le massif des Vosges s’étend sur plusieurs départements et provinces historiques : Alsace (Bas-Rhin, Haut-Rhin, Territoire de Belfort), Lorraine (Vosges, Meurthe-et-Moselle, Moselle) et Franche-Comté (Haute-Saône).
  • le département des Vosges : créé le 4 mars 1790 sur la partie méridionale de l’ancien duché de Lorraine. Sa préfecture est Epinal. Le massif montagneux n’occupe que la partie orientale du département. A l’ouest d’Epinal, le territoire est composé de collines comprenant les pays de la Vôge et du Xaintois.

Les Ballons : ces fameux sommets vosgiens !

Hautes-Chaumes des Vosges au Hohneck © French Moments

Les Hautes-Chaumes des Vosges au Hohneck © French Moments

Si vous prenez de la hauteur, vous comprendrez pourquoi quelques uns des sommets vosgiens les plus illustres s’appellent des “ballons“. C’est leur cime arrondie qui leur donne l’aspect d’un ballon. Ceci dit, les chercheurs qui ont procédé à des études étymologiques, estiment que le terme ballon provient de l’allemand Bölchen. Ce mot serait un diminutif du vieux haut allemand bolla qui signifie “récipient arrondi”. Le terme est voisin du latin bulla (objet sphérique) duquel sont issus nos mots français “bol” et “boule”.

Les ballons vosgiens, allemand et suisse !

En langue allemande, les ballons des Vosges ont leur propre nom : Große Belchen (Grand Ballon, 1424 m), Kleiner Belchen (Petit Ballon, 1272 m), Elsässer Belchen (Ballon d’Alsace, 1247 m). Le terme allemand Belchen se retrouve notamment en Forêt-Noire (le Badischer Belchen, 1414 m) et dans le Jura suisse (le Belchenflue ou schweizer Belchen, 1099 m).

Le système calendaire des Ballons (ou “Triangle des Belchen“) est un triangle rectangle virtuel reliant le Ballon d’Alsace (Vosges), le Belchen (Forêt-Noire) et le Belchenflue (Jura suisse). Leurs sommets servaient de points de repère aux Celtes qui observaient les mouvements du soleil afin d’établir un calendrier astronomique.

Triangle des Ballons © French Moments

Seulement cinq ballons vosgiens !

En réalité, le terme ballon ne s’applique qu’à cinq sommets vosgiens : le Grand-Ballon, le Petit-Ballon, le Ballon d’Alsace, le Ballon de Servance et le Ballon Saint-Antoine. La plupart des sommets porte un suffixe en :

  • -kopf (tête en allemand) : Baerenkopf, Hartmannswillerkopf (Vieil Armand), Jungfraukopf, Rainkopf,
  • -berg (montagne en allemand) : Rossberg, Herrenberg, Kastelberg, Elsberg, Hohenberg (Mont Sainte Odile) ou encore
  • -stein (rocher en allemand) : Markstein, Bimsstein, Bernstein, Ramstein, Fleckenstein, Windstein, Falkenstein.

Les sommets vosgiens : un espace naturel protégé

Grand Ballon © French Moments

Les sommes vosgiens vus de la Route des Crêtes en hiver (Grand Ballon) © French Moments

Le massif des Vosges comprend deux parcs naturels régionaux :

  • le parc naturel régional des Ballons des Vosges (partie méridionale du massif, à cheval sur quatre départements et réunissant 189 communes). Il englobe la vaste majorité des sommets vosgiens célèbres (Grand Ballon, Hohneck, Ballon d’Alsace)
  • le parc naturel régional des Vosges du Nord (partie septentrionale du massif, à cheval sur deux départements et réunissant 111 communes). Il inclut toutes les Vosges gréseuses et fait partie de la réserve de biosphère transfrontalière des Vosges du Nord-Pfälzerwald.

Découvrons à présent quatre destinations vosgiennes privilégiées des habitants de Strasbourg, Colmar, Mulhouse et Belfort. Quatre sommets vosgiens accessibles en voiture si vous ne souhaitez pas les gravir à pied !


Proche de Strasbourg : le Champ du Feu

La forêt du Champ du Feu en hiver © Psychoslave - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

La forêt du Champ du Feu en hiver © Psychoslave – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

A moins d’une heure de Strasbourg par la route (63 km), le Champ du Feu est le point culminant du Bas-Rhin (1100 m). Il s’agit, avec le mont Sainte-Odile, du sommet le plus populaire auprès des Strasbourgeois.

Le massif montagneux est apprécié des randonneurs pour sa végétation de pâturages d’altitude (les hautes-chaumes) et ses tourbières bombées. De nombreuses activités y sont proposées l’été : randonnée bien sûr, mais aussi accrobranche, parapente, balades à cheval…

En hiver, les magnifiques pentes qui l’environnent sont fréquentées par les amateurs de sports d’hiver (ski alpin, ski nordique, luge, promenade à raquettes…).

Au sommet se trouve la tour belvédère. Edifiée en 1898 pour le 25e anniversaire de la création du Club Vosgien, elle est aujourd’hui fermée au public. Sa réouverture programmée pour l’été 2019 vous permettra à nouveau de découvrir l’immense panorama sur les Vosges, la plaine d’Alsace et la Forêt-Noire.

Un autre sommet chers aux Strasbourgeois (et encore plus proche de la capitale alsacienne) est le Hohenberg sur lequel repose l’abbaye. Il s’agit du mont Sainte-Odile, d’où la vue panoramique sur la plaine d’Alsace et la Forêt-Noire est un haut-lieu touristique.

Non loin de l’abbaye s’étend le mystérieux mur païen dont l’origine fait encore débat.


Proche de Colmar : le Hohneck

Hohneck © French Moments

L’hôtel-restaurant du sommet du Hohneck © French Moments

S’il en a les attributs, le Hohneck n’a pas pris le nom de ballon ! S’élevant à 1363 m d’altitude, il s’agit du troisième sommet vosgien. Le Hohneck est d’ailleurs le point culminant du département des Vosges. La montagne se situe le long de la ligne de crêtes qui fait office de frontière entre l’Alsace et la Lorraine.

Situé à moins d’une heure de Colmar par la route, il est sans aucun doute un des sommets vosgiens préférés des Colmariens (43 km). Le Hohneck est aussi une destination appréciée par les habitants de Nancy (Lorraine) qui peuvent l’atteindre en moins de 2h (127 km).

A partir de la Route des Crêtes, on peut accéder au sommet par une petite route carrossable.

Un sommet emblématique

Le Hohneck est un des sommets vosgiens les plus emblématiques. On le reconnaît de loin à son énorme chalet qui abrite le restaurant du Hohneck. Une table d’orientation permet d’identifier les lieux majeurs du superbe panorama :

  • versant alsacien : la vallée de Munster, Colmar, la plaine d’Alsace, la Forêt-Noire et, par temps clair, le Jura et les Alpes suisses.
  • versant lorrain : les hauteurs de La Bresse et de Gérardmer, le lac de Longemer et, au loin, on devine le plateau lorrain.

D’en haut, ce qui frappe le regard, c’est la dissymétrie des versants Ouest (Lorraine) et Est (Alsace) :

  • Le versant lorrain s’incline doucement vers le plateau lorrain. Ce versant est très arrosé car il reçoit les précipitations des vents océaniques. L’eau de pluie alimente les rivières de la Meurthe et de la Vologne qui font partie du bassin de la Moselle.
  • Le versant alsacien, escarpé et hérissé de pointes rocheuses, tombe brusquement sur la plaine. Il est entaillé par la profonde vallée de Munster qui débouche sur la plaine à Colmar. La rivière Fecht se jette dans l’Ill à Illhaeusern.

En contrebas se trouve le fameux col de la Schlucht (1139 m) qui relie Gérardmer à Colmar.


Proche de Mulhouse : le Grand Ballon

Grand-Ballon © French Moments

Le Grand Ballon vu de la Route des Crêtes des Vosges © French Moments

Si vous séjournez dans l’agglomération mulhousienne, alors le Grand Ballon sera votre sommet de prédilection ! Et cerise sur le gateau, vous serez à 1424 m d’altitude sur la plus haute montagne des Vosges et de tout point culminant dans le Nord-Est, de Paris aux bords du Rhin.

Après avoir garé son véhicule à hauteur de l’hôtel, on accède au sommet par un sentier assez facile à gravir (30 min aller-retour).

Le Grand Ballon, également connu sous le nom de Ballon de Guebwiller, se reconnaît de loin à son radôme blanc. Le radar est entouré d’un belvédère accessible au public. Il vous permet ainsi d’embrasser le panorama grandiose à une altitude surélevée de 1431 m. La table d’orientation vous indique les montagnes et localités visibles à l’œil nu : les Vosges méridionales, l’agglomération mulhousienne, la trouée de Bâle, la Forêt-Noire, le Jura et, par temps clair, les Alpes suisses (le Weisshorn, la Dent Blanche, le Finsteraarhorn, la Jungfrau, le Mönch, l’Eiger…).

Et vue sur le mont Blanc !

Clou du spectacle, la silhouette du mont Blanc, situé à 230 km à vol d’oiseau, se distingue au loin. Il faut pour cela des conditions météorologiques idéales avec peu d’humidité (ce qui est souvent le cas entre octobre et mai).

Pour en savoir plus sur le Grand Ballon, lisez mon article !


Proche de Belfort : le Ballon d’Alsace

Ballon d'Alsace © French Moments

Chalet-restaurant au Ballon d’Alsace © French Moments

Le massif du Ballon d’Alsace (1247 m) constitue l’extrémité Sud du massif des Vosges. On le confond souvent avec le Grand Ballon, en croyant par erreur qu’il s’agit du plus haut sommet vosgien. C’est une montagne bien individualisée qui se caractérise par une croupe gazonnée émergeant au-dessus de belles forêts de conifères. La montagne domine les vallées de la Doller, de la Moselle et de la Savoureuse. La vue sur le Ballon d’Alsace est particulièrement impressionnante depuis la route de Masevaux. Ce versant Est est très abrupt (vous aurez l’occasion de vous en apercevoir si vous montez à pied depuis Sewen !)

Le massif du Ballon d’Alsace est à cheval sur quatre départements et trois provinces historiques :

  • l’Alsace (Haut-Rhin et Territoire de Belfort)
  • la Lorraine (Vosges)
  • la Franche-Comté (Haute-Saône)

Les Belfortains se situent à proximité immédiate du Ballon d’Alsace (30 km, 45 min par la D465). La route qu’ils empruntent pour y accéder et qui redescend sur Saint-Maurice (vallée de la Moselle) fut construite sous le règne de Louis XV. C’est une des plus anciennes du massif.

Le sommet du Ballon d’Alsace

Pour atteindre le sommet, il faut garer son véhicule sur l’un des parkings aménagés sur les hautes chaumes. Un sentier mène au sommet proprement dit en 30 minutes aller-retour.

Du sommet, la vue est superbe. Elle s’étend au Nord jusqu’au Donon, à l’Est sur la plaine d’Alsace et la Forêt-Noire, au Sud sur le Jura et une grande partie de la chaîne des Alpes, du Vorarlberg autrichien au mont Blanc.

Les monuments au sommet

Quelques monuments sont disséminés sur la zone sommitale :

  • La statue de Jeanne d’Arc (1909) symbolisant l’attachement des Français à l’Alsace perdue en 1871.
  • La statue de la Vierge de 1860.
  • Le monument à la gloire de démineurs morts pour la France (1950).

Le Ballon d’Alsace étant situé sur l’ancienne frontière entre la France et l’Allemagne de 1871 à 1918, vous remarquerez de nombreuses bornes frontières. Elles sont gravées d’un côté d’un F pour France et de l’autre d’un D pour Deutschland (Allemagne)… même si ces dernières ont depuis été souvent effacées.


Pour en savoir plus sur les sommets vosgiens

Voici une petite liste de liens sur le blog et autres sites internet à lire sur les sommets vosgiens :


Si vous trouvez que mes articles vous plaisent ou vous ont rendu service, n’hésitez pas à les partager sur Twitter ou Facebook. Cela me ferait super plaisir, et en plus cela me motive à continuer à en écrire davantage ! 🙂

Découvrez les articles de ma participation à l’événement interblogueurs #EnFranceAussi. Cliquez sur le lien ici pour les lire !

Inspiré par les sommets vosgiens ? Epinglez sur Pinterest :

Découvrez les plus beaux sommets vosgiens © French Moments Découvrez les plus beaux sommets vosgiens © French Moments

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Tentez votre chance pour gagner le cadeau du mois !

Le partenariat entre l’opération #EnFranceAussi et Smartbox a pour but d’offrir un géoguide à un de nos lecteurs et blogueurs participants. Ce mois-ci, il s’agit de la Smartbox Week-end insolite.

Smartbox

“À choisir parmi 1450 séjours en yourte, roulotte, tipi, cabane et maison d’hôtes.

Faites vivre, à travers ce coffret cadeau, un moment d’évasion qui ne ressemble à aucun autre. Au programme de ce week-end insolite, une nuit à deux avec petit-déjeuner dans un fabuleux habitat historique, exotique ou futuriste, issu d’une contrée lointaine, d’un rêve d’enfant ou de l’imagination d’un aventurier. Séjournez dans une yourte mongole en Vendée ou dans les Gorges du Verdon, dormez dans un tipi ou un nid suspendu en Bretagne, investissez une ancienne école du Lot-et-Garonne ou un manoir normand. Que vous choisissiez un voilier, une péniche, un moulin ou une cabane, vous découvrirez les joies d’un séjour au plus près de la nature, les pieds dans l’herbe et la tête dans les étoiles.Pour en savoir plus sur la Smartbox.

Pour avoir une chance de la gagner, il vous suffit de laisser un commentaire :

  • ci-dessous ou sur un autre blog participant à l’opération
  • ET aussi sur la page Facebook de #EnFranceAussi (en indiquant le blog sur lequel vous avez laissé votre commentaire).
  • Avant le 30 septembre !

Le règlement du jeu est disponible chez Sylvie ici.


 

Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, Lorraine et Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Île de France avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique à Paris.

10 commentaires

  1. Je suis très souvent allée passer mes vacances en Alsace quand j’habitais en Picardie, et ces lieux qui tu nous décris là, me parlent beaucoup. J’aimerais beaucoup y retourner, c’est déjà programmé pour de futures vacances. De beaux souvenirs pour moi, merci Pierre pour ce beau partage, en attendant peut être le dessert (lol). A bientôt et bonne journée !

    • Merci Martine ! Les Vosges me manquent souvent… même si j’habite dans les Alpes grandioses ! J’apprécie la douceur des paysages vosgiens et ses points de vue sublimes. Pour le dessert, il faudra attendre un peu le temps de la digestion hahaha 🙂

  2. Passionnant ton article ! Et que de beaux sommets à découvrir dans les Vosges, j’irai un jour, j’irai ! Merci pour cette belle découverte d’une région vraiment méconnue pour moi !

  3. Je ne connaissais pas du tout cette dénomination de ‘ballon’ (preuve que je ne suis pas beaucoup allée dans les Vosges! Mais ça donne envie d’aller y marcher en tout cas!

  4. C’est à la lecture de ton article que je me rends compte que si j’ai découvert le sommet du Ballon d’Alsace, j’ai zappé en revanche celui du Grand Ballon. Mais bon, puisque j’aimerais bien y retourner, j’ai encore le temps de me rattraper… Le Mont St Odile me tente bien aussi, d’autant plus que je ne connais pas du tout ce côté là de l’Alsace. Merci Pierre pour ce très bon récapitulatif qui met bien les pendules à l’heure car il y a de quoi s’y perdre dans toute cette géographie…

    • Merci Sylvie pour ton commentaire ! D’ailleurs, beaucoup de gens confondent le Grand Ballon et le Ballon d’Alsace (et prennent ce dernier pour le plus haut sommet de la région !) Si tu te rends au Mont Saint-Odile, passe également par le Donon, c’est un massif fantastique avec le pastiche d’un temple grec au sommet ! 🙂

Leave A Reply

*