On a dévalé la piste de bobsleigh de La Plagne !

0

Pour commencer la saison hivernale avec panache, nous avons été conviés à une activité sensationnelle. Une de ces choses qu’il faut absolument faire une fois dans sa vie. Je veux parler d’une descente mémorable sur la piste olympique de bobsleigh de La Plagne. Une petite glissade de 1min30 aux sensations fortes et inédites que j’ai le plaisir de vous raconter. Après avoir lu ce compte-rendu, peut-être vous laisserez-vous tenter par une descente en bobsleigh unique en France ! Allez, je vous emmène à La Plagne dans les Alpes de Savoie !


A propos du Bobsleigh, discipline olympique

Le bobsleigh est un sport athlétique, de pilotage et de précision.

La discipline olympique a connu un sursaut de popularité suite au succès du film des Rasta Rockets jamaïcains (1993).

Les courses chronométrées en bobsleigh sont au programme des Jeux Olympiques depuis 1924. Les deux grandes nations du bobsleigh sont la Suisse et l’Allemagne.

En 2019, il existe 17 pistes de bobsleigh en activité dans le monde (7 en Europe).

Elles ont, pour la plupart, été construites à l’occasion des Jeux Olympiques d’hiver. 

La seule piste française est située à La Plagne, le grand domaine skiable des Alpes de Savoie. 

Il s’agit d’une piste OLYMPIQUE. Sa construction était une condition requise pour accueillir les Jeux Olympiques d’hiver organisés en 1992 à Albertville.

La piste olympique de bobsleigh de La Plagne © French Moments

La piste olympique de bobsleigh de La Plagne en été © French Moments

C’est cette piste mythique que nous avons eu la chance de découvrir !


La piste de bobsleigh de tous les superlatifs

La piste de bobsleigh de La Plagne est la seule de ce type en France.

Mieux encore, elle offre des descentes uniques au monde car ouvertes au public.

La piste de bobsleigh de La Plagne : chiffres clés

  • 19 virages
  • 1507m de longueur + 200m de tube pour le freinage des bobs
  • 3e piste de bobsleigh au monde pour sa longueur
  • 124m de dénivelé entre le départ et l’arrivée
  • 8,9% d’inclinaison moyenne
  • 134km/h : record de vitesse
  • septembre 1988 – décembre 1990 : construction de la piste
  • 1991 : première compétition de bobsleigh organisée
  • 1992 : compétition de bobsleigh lors des Jeux Olympiques d’hiver d’Albertville (350 athlètes de 27 pays)
  • 14 000 : le nombre de personnes qui fréquentent la piste chaque hiver
  • 233 millions de francs : le montant des travaux (équivalent à 45 millions d’euros)

Et la glace, d’où vient-elle ?

La piste olympique de bobsleigh de La Plagne © French Moments

Le départ de la piste de bobsleigh de La Plagne © French Moments

Vous vous en doutez, toute cette glace n’est pas apparue là toute seule. Quand bien même les températures extérieures sont négatives, la mise en glace nécessite 6 jours de travail. Elle est effectuée par une cinquantaine de personnes.

Ceci dit, la localisation de la piste n’est pas due au hasard. 

Elle est exposée plein nord sur l’ubac, autant dire que cela facilite le travail des glaciers.

Les glaciers de La Plagne sont des pro en la matière ! Ils ont d’ailleurs été dépêchés à Sotchi pour superviser la fabrication de la glace de la piste des JO de 2014.

A l’origine (années 1990), il fallait 45 tonnes d’ammoniaque pour refroidir la piste. Aujourd’hui, cette substance controversée est remplacée par de l’eau glycolée, plus écologique.

On ne rigole pas avec la sécurité !

Pas moins de 280 points d’alarme sont disposés tout au long du parcours. Ils permettent de contrôler la température de la piste. Et ça, on ne s’en aperçoit pas pendant la descente 😉

La piste olympique de bobsleigh de La Plagne © French Moments


Le récit de notre descente inoubliable !

A l’invitation de l’Office de Tourisme de la Grande Plagne, nous avons effectué une descente en bobsleigh inédite et riche en sensation !

Nous sommes montés au hameau de La Roche situé sous la station de Plagne 1800. 

La vasque olympique des JO d’Albertville nous accueillait à l’aire de départ de la piste de bobsleigh. On réalise qu’on pénètre dans un lieu historique et mythique !

Notre petite équipe

  •  Josiah, 13 ans, mon neveu anglais venu passer Noël chez nous,
  • mon épouse Rachel et
  • moi-même.
La piste olympique de bobsleigh de La Plagne © French Moments

Notre petite équipe prête pour la descente de sa vie ! © French Moments

Avant l’entrée sur la piste, nous avons mis le casque (obligatoire), ainsi que le couvre-cou pour se protéger les cervicales.

Le bobsleigh

On dévale la piste dans un engin similaire à celui des athlètes. Il s’agit d’un bobsleigh de 3,50 mètres de long et pesant 270 kg.

La piste olympique de bobsleigh de La Plagne © French Moments

Encore une descente et ce sera à nous ! © French Moments

L’installation

Une fois installés en file dans l’engin, le personnel s’est assuré que les ceintures de sécurité (identiques à celles des avions) étaient bien attachées.

Mon neveu Josiah a pris place devant, puis Rachel et moi. Un autre passager, anglais lui-aussi, s’est installé derrière moi.

Le lancement et la descente

On poussa notre engin… et nous voilà lancés.

Un départ plutôt tranquille. Serein.

Après les premiers virages, je me suis dit qu’après tout, ce n’était pas si terrible.

Quelle chouette sensation de glisse sur l’étroite et sinueuse piste glacée.

La piste olympique de bobsleigh de La Plagne © French Moments

Bon, les premiers virages ça va !

Mais rapidement, les choses ont commencé à se corser

Quand le bob, lancé à toute allure, a négocié les virages suivants dans une frénésie incroyable.

Shcrrriiiiiiiick ! Ah, ce son du crissement de l’engin sur la paroi glacée de la piste.

Je crois que je m’en souviendrai toute ma vie !

Au milieu de la course, j’avais perdu le compte des virages.

La piste olympique de bobsleigh de La Plagne © French Moments

Bon là, ça commence à se corser !

Shcrrriiiiiiiick ! D’ailleurs, combien de virages compte la piste ?

19… hummmm on n’est pas encore sorti de l’affaire.

Shcrrriiiiiiiick ! Ca ne s’arrêtera donc jamais ?

Je penche la tête un peu sur la droite pour apercevoir le paysage enneigé, histoire de détourner mon attention sur autre chose.

Shcrrriiiiiiiick ! Shcrrriiiiiiiick !

Petite pensée pour ma fille. J’espère qu’Aimée s’amuse bien à la garderie du village en compagnie de Nathalie.

Shcrrriiiiiiiick !

Bon, on ne doit plus être loin de…

Shcrrriiiiiiiick ! … de l’arrivée.

Shcrrriiiiiiiick !

A-y-est, c’est fini : le bob entre dans le tube de freinage puis revient lentement en marche arrière sur l’aire d’arrivée.

Pffffff !

Ce furent les 1min30 les plus longues de notre vie !

On sort de l’engin, les jambes un peu flageolantes.

Réactions à chaud

  • Josiah était satisfait de sa dose d’adrénaline (« c’est chouette les vacances dans les Alpes françaises ! »)
  • Rachel était encore sous le choc (« mais comment ai-je fait pour accepter cette galère !? »)
  • Quant à moi, je tente vite de reprendre mes esprits (« bah oui, j’avais encore une ou deux photos de l’aire d’arrivée à prendre pour le blog ! »). Tiens, la voici justement :
La piste olympique de bobsleigh de La Plagne © French Moments

Voici par où nous sommes descendus ! © French Moments

Avant la descente, on ne soupçonnait pas combien l’expérience serait si impressionnante.

Oui, c’est une activité de glisse qui déchire. 

Et pour être franc, c’est une descente réservée à celles et ceux qui ont le cœur solide ou qui sont avides de sensations fortes.

D’ailleurs, j’avais souvent pensé que la descente en bobsleigh serait équivalente à un manège de parc d’attraction. Aujourd’hui, je pense qu’elle est bien plus spectaculaire et renversante.

La piste olympique de bobsleigh de La Plagne © French Moments

Tout en bas de la piste de bobsleigh de La Plagne (aire d’arrivée) © French Moments

Retour à l’aire de départ

Une fois remontés sur l’aire de départ, on rend casque et couvre-cou. Et, cerise sur le gâteau, on reçoit la vidéo de la descente sur une clé USB. 

La vidéo ? Et oui car le bob était équipé de trois caméras embarquées.

Grâce à Photofinish, notre descente sur la piste de bobsleigh de La Plagne a pu être immortalisée. Moyennant une quinzaine d’euros, nous sommes en possession du film de notre glisse inoubliable.

Je me dis que j’aurais dû assurer un ou deux sourires au minimum. Quand je pense à toutes les grimaces que j’ai dû faire virage après virage…

Alors, j’ai le plaisir de vous montrer notre descente en bobsleigh de La Plagne ici :

Impressionnant, hein ? Bon, la prochaine fois, c’est à vous de vous lancer 🙂


Les trois types de descentes en bobsleigh

Vous avez le choix entre 3 types de descentes en bobsleigh :

Le BOB RAFT

  • Montez à bord du bob à 4 places (idéal en famille ou entre amis).
  • Le bob est un engin auto-guidé et auto-freiné. 
  • C’est le type de descente que nous avons effectuée.
  • Vitesse : 80km/h
  • Du mardi au dimanche de 16h à 18h30
  • Pour les moins de 14 ans : taille minimale de 1.30m et présence d’un parent.
  • A partir de 14 ans : autorisation parentale ou présence d’un adulte responsable.
  • Prix : 45 €/pers.

Le SPEED LUGE

  • Montez seul à bord du bob.
  • Entre bob et luge, vous descendrez en position semi-couchée dans un engin auto-guidé et auto-freiné.
  • La visibilité sur la piste est plus importante.
  • Vitesse : environ 90km/h
  • Du mardi au dimanche de 16h à 18h30
  • L’âge minimum requis est de 16 ans. Une autorisation parentale écrite est obligatoire ou présence d’un adulte responsable pour les 16-18 ans non révolus.
  • Prix : 109 €/pers.

Le BOB RACING

  • Montez à bord du bob à trois places passagers et prenez place derrière un pilote professionnel.
  • Vous descendrez dans un engin guidé et freiné par le pilote… au plus proche d’une descente de compétition !
  • Vitesse : jusqu’à 120km/h
  • Le mercredi, jeudi et samedi à partir de 18h
  • Dimanche à partir de 16h30
  • Entre vitesse et adrénaline, il s’agit d’une expérience réservée à celles et ceux qui n’ont pas le cœur sensible !
  • L’âge minimum requis est de 16 ans. La descente est contre-indiquée pour les personnes atteintes d’une affection ou d’une déficience due à des problèmes cardiaques, vasculaires, vertébraux et pour les femmes enceintes ou celles relevant de couches. Une autorisation parentale ou la présence d’un responsable légal est obligatoire pour les 16-18 ans non révolus.
  • Prix : 125 €/pers.

Infos pratiques sur la piste olympique de bobsleigh de La Plagne

Pour terminer, voici quelques petites infos pratiques sur le bobsleigh de La Plagne :

Ouverture

Bien entendu, ne vous pointez pas en plein été. La glace de la piste de bobsleigh de La Plagne aura fondu depuis longtemps (ceci dit, la piste reste utilisée pour des événements comme la mythique course des 6000D !)

La piste olympique de bobsleigh de La Plagne est ouverte du 19/12/2018 au 05/04/2019.

Accès

L’aire de départ se trouve à La Roche, juste en-dessous de Plagne 1800.

Coordonnées GPS : Latitude: 45.519985 / Longitude: 6.68134

Réserver sa descente en bobsleigh

Pour réserver votre descente inoubliable en bobsleigh à La Plagne, rendez-vous sur ce site.

Suivez les 5 étapes de réservation et vous serez fin prêt pour la descente de votre vie !

  1. le type de descente (bob raft, speed luge, bob racing)
  2. les disponibilités
  3. les informations personnelles
  4. le récapitulatif de la commande 
  5. la confirmation de la réservation

Contacts et infos

Pour tous renseignements complémentaires, contactez le bobsleigh de La Plagne :

  • Tél : 04 79 08 82 23
  • Email : bobsleigh@la-plagne.com
  • Site internet

Un grand merci à l’Office de tourisme de La Grande Plagne pour leur accueil et l’invitation à cette descente en bobsleigh inoubliable !


Si vous trouvez que mes articles vous plaisent ou vous ont rendu service, n’hésitez pas à les partager sur Twitter ou Facebook. Cela me ferait super plaisir, et en plus cela me motive à continuer à en écrire davantage ! 🙂

Inspiré par la lecture de cet article sur notre descente de la piste olympique de bobsleigh de La Plagne ? Une épingle pour Pinterest :

La piste olympique de bobsleigh de La Plagne © French Moments


 

Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, Lorraine et Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Île de France avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique à Paris.

Leave A Reply

*