Au fil de la rivière Ill : la traversée de la plaine d’Alsace

20

Du Jura alsacien à Strasbourg, la rivière Ill est le cours d’eau alsacien par excellence. Orientée du sud au nord, elle trace sa route à travers les collines du Sundgau, la ville de Mulhouse et la plaine d’Alsace. Elle frôle Colmar, arrose Sélestat avant de rejoindre Strasbourg. Elle termine sa course dans le Rhin à une dizaine de kilomètres au nord de la capitale alsacienne. Dans le cadre du rendez-vous interblogueurs #EnFranceAussi initié par Sylvie du blog Le coin des Voyageurs, je vous emmène le long de la rivière Ill pour un itinéraire de découverte. Et comme mois-ci, le thème choisi par Caro du blog Family Trip and Play est « Au fil de l’eau », c’est tout à propos !


La rivière Ill qui a donné son nom à l’Alsace

Rivière Ill

L’Ill à Oberhergheim et Niederhergheim © mars – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Longue de 216 km, la rivière Ill est un important affluent du Rhin dont le cours suit une trajectoire plus ou moins parallèle. Elle ne traverse que deux départements français : le Haut-Rhin et le Bas-Rhin. Le cours d’eau joue depuis longtemps le rôle de colonne vertébrale de l’Alsace. Ce n’est pas pour rien que la région historique doit son nom à la rivière Ill. Alsace se dit Elsass en allemand, il s’agit du « pays de l’Ill »). La prononciation de la rivière est tout simplement “ill” (comme malade en anglais !)

La rivière Ill a donné son nom à cinq localités alsaciennes (du sud au nord) : Illtal, Illfurth, Illzach, Illhaeusern, Illkirch-Grafenstaden.

Rivière Ill Sundgau Altkirch

Un gué sur la rivière Ill près d’Altkirch (Sundgau) © French Moments

Sur les 908 affluents qu’absorbe l’Ill, les principaux sont issus des Vosges : la Doller, la Thur, la Lauch, la Fecht, le Giessen, l’Andlau, l’Ehn, la Bruche et la Souffel. Ils alimentent l’Ill sur sa rive gauche. Sa rive droite ne reçoit que quelques petits ruisseaux sans grande importance sur son débit. La Largue qui parvient du  Sundgau est la seule rivière d’importance.


L’itinéraire routier au fil de l’Ill

rivière Ill Sundgau Altkirch

La rivière Ill dans le Sundgau près d’Altkirch © French Moments

Afin de suivre le cours de l’Ill, de sa source à sa confluence avec le Rhin, voici une idée d’itinéraire routier pour admirer la succession de beaux paysages et de villes historiques qui sont baignés par la rivière.

  • Début de l’itinéraire : Winkel (68)
  • Fin de l’itinéraire : Offendorf (67)
  • Longueur : environ 200km
  • Villes et villages traversés : Illensprung à Winkel, Oltingue, Illtal, Hirsingue, Hirtzbach, Altkirch, Illfurth, Mulhouse, Ensisheim, Réguisheim, Oberentzen, Niederentzen, Oberhergheim, Niederhergheim, Sainte-Croix-en-Plaine, Logelheim, Sundhoffen, Colmar, Guémar, Illhaeusern, Sélestat, Ebersmunster, Huttenheim, Benfeld, Osthouse, Erstein, Nordhouse, Eschau, la Grande Île de Strasbourg, le Quartier des Institutions européennes, La Wantzenau, Gambsheim, Offendorf.

Itinéraires

  afficher les options

L’itinéraire complet (plus de 200 km) peut prendre plusieurs journées. Pour faciliter votre parcours, je l’ai divisé en plusieurs sections… ainsi vous pouvez même choisir les parties qui vous inspirent le plus !


La source de la rivière Ill dans le Jura alsacien

Winkel rivière Ill

Le Jura alsacien aux environs de Winkel et de la source de l’Ill © French Moments

La rivière Ill prend sa source au Glaserberg à Winkel près de la frontière suisse. On peut se rendre à l’Illensprung (la source de l’Ill) à 600 mètres d’altitude pour découvrir la résurgence du cours d’eau. Nous sommes en montagne, dans les premiers contreforts du Jura. Peu de gens savent que ce massif, qui s’étire comme un croissant le long de la frontière franco-suisse, s’invite en Alsace !

Ferrette Sundgau Alsace

Le site de Ferrette en hiver © French Moments

De Winkel, vous pouvez vous rendre à Ferrette, l’ancienne capitale des comtes de Ferrette. La belle route qui suit le cours du torrent de l’Ill traverse les villages de Ligsdorf, le lieu-dit d’Hippoltskirch et sa chapelle, ainsi que Raedersdorf.


En passant par le Sundgau

Au débouché du Jura, la route atteint le village d’Oltingue. L’Ill engage sa course à travers un pays de collines verdoyant : le Sundgau. Peuplé d’étangs et de villages aux belles maisons à colombages, ce terroir méconnu des touristes a pour capitale la ville d’Altkirch. Profitez-en pour découvrir les villages de l’Illtal (Grentzingen, Oberdorf, Henflingen), Hirsingue et Hirtzbach. Personnellement, je trouve qu’il s’agit de la partie de l’itinéraire la plus remarquable pour la diversité des paysages.

Oltingue

Oltingue

Eglise Saint Martin des Champs à Oltingue par Félix Potuit (Domaine public)

Nous sommes à 2,5 kilomètres de la frontière suisse. Une grande partie des habitants sont donc des frontaliers qui travaillent dans la région de Bâle toute proche.

Une vieille maison à colombages abrite un petit musée paysan fondé par l’abbé Bilger dans les années 1970. Celui-ci rend hommage aux traditions sundgauviennes.

Construite à l’écart du village, l’église Saint-Martin-des-Champs remonte au 14e siècle. Il s’agit d’une des plus vieilles églises du Sundgau. Elle contient des tombes des 7e et 8e siècles.

Également en-dehors du village, nichée dans une clairière, se trouve la chapelle Saint-Brice. Ce sanctuaire remonte à 1361 et a été remanié en 1669 puis réhabilité en 1985. Elle se dresse dans un site sur lequel les archéologues ont découvert un retranchement néolithique. Ainsi, les environs étaient habités il y a plus de 4000 ans. Si vous avez l’opportunité d’entrer à l’intérieur, vous découvrirez un magnifique autel baroque.

Werentzhouse Alsace Sundgau

Moulin à eau de Werentzhouse © French Moments

La route se poursuit par la traversée d’autres villages dont certains possèdent de belles maisons et fermes à colombages agrémentées parfois de moulins à eau : Fislis, Werentzhouse, Durmenach, Roppentzwiller, Waldighoffen…

Les villages fleuris d’Illtal

Illtal Sundgau

Le village fleuri de l’Illtal dans le Sundgau © French Moments

C’est à partir d’Oberdorf que vous pourrez apprécier un alignement remarquable de maisons à colombages richement fleuries en été.

Les villages d’Oberdorf, de Grentzingen et de Henflingen se sont regroupés en 2016 pour ne former qu’une seule commune au nom évocateur : Illtal (vallée de l’Ill). Vous apprécierez de rouler au pas pour profiter de ce beau spectacle !

Hirsingue

Hirsingue Sundgau Alsace

La rivière Feldbach à Hirsingue © French Moments

La petite bourgade d’Hirsingue profite du passage de la petite rivière du Feldbach pour aligner ses belles maisons à colombages le long des berges. Passez par les rues du Moulin et du Tilleuls pour les admirer. À la sortie de l’agglomération, le Feldbach se jette dans l’Ill. J’ai publié un petit article de découverte sur Hirsingue.

Hirtzbach

Hirtzbach Sundgau Alsace

Le village d’Hirtzbach © French Moments

Le village de Hirtzbach est un des plus pittoresques du Sundgau. Une fois encore, de belles maisons à colombages joliment décorées et fleuries bordent le cours d’eau de l’Hirtzbach, un petit affluent de l’Ill. Montez à la chapelle Saint-Affre pour jouir d’un beau panorama sur la vallée de l’Ill et les Vosges au loin. Pour en savoir plus sur Hirtzbach, lisez mon article !

Altkirch

Altkirch Sundgau Alsace

L’Hôtel de ville d’Altkirch © French Moments

Quelques kilomètres plus au nord apparaît Altkirch, une petite ville fondée sur un promontoire commandant la vallée de l’Ill. Le long de ses ruelles, la “Capitale du Sundgau” rappelle au visiteur son passé historique, des années prospères aux terribles ravages de la Guerre de Trente Ans.

À découvrir : la Grande-Rue (rue du Général de Gaulle), la façade néo-classique de l’Hôtel de Ville, le musée sundgauvien, la place de la République et la fontaine de la Vierge, les restes des remparts et la Vieille-Porte (ou porte de Belfort).

J’ai publié un article sur Altkirch que vous pouvez lire ici.

Illfurth

Illfurth

Tombe du premier soldat tué pendant la Première guerre mondiale – Cimetière militaire allemand de Illfurth © French Moments

En direction de Mulhouse, vous traverserez la commune de Illfurth. Dans la forêt se trouve un cimetière  militaire dans lequel reposent les soldats allemands tués en Alsace lors des affrontements de la Première guerre mondiale. Il détient la particularité d’avoir la tombe du tout premier soldat tué pendant la Grande guerre. Un site de mémoire méconnu mais à découvrir, surtout si l’histoire de ce conflit vous intéresse.


La traversée de Mulhouse

Colline du Rebberg

Vue sur Mulhouse de la colline du Rebberg © French Moments

À l’approche de Mulhouse, l’Ill quitte les collines sundgauviennes pour entrer véritablement dans la plaine d’Alsace. Dans l’agglomération mulhousienne, le cours d’eau a depuis longtemps été dévié pour épargner le centre historique des inondations.

Mulhouse est réputée pour ses musées techniques, notamment le musée de l’automobile et la Cité du Train. Promenez-vous dans le petit centre historique pour admirer les jolies maisons peintes de la place de la Réunion et l’église Saint-Étienne, le plus haut temple protestant de France.

Place de la Réunion

La place de la Réunion © French Moments

Entre les visites des musées, du centre et des alentours, vous pouvez facilement étendre votre séjour à Mulhouse sur plusieurs journées. Dans ce cas, ne manquez pas de vous balader sur le Rebberg, la colline qui surplombe la ville.


La rivière Ill entre Mulhouse et Colmar

Le cours de l’Ill à la sortie de Mulhouse n’est guère intéressante. La rivière alsacienne traverse les communes urbanisées de Illzach, et vous suivrez la route départementale D20 jusqu’à Wittenheim avant de vous diriger sur Ensisheim.

Ensisheim

Ensisheim

Le palais de la Régence à Ensisheim © French Moments

En abordant Ensisheim pour la première fois, on ne réalise pas qu’il s’agit d’une cité historique au passé princier. Quelques drapeaux flottant à l’entrée de la commune peuvent nous mettre la puce à l’oreille. En particulier un de ces drapeaux : celui de l’Autriche.

Car, avant 1648, Ensisheim était une capitale florissante : celle du Vorderösterreich, comprenez en français l’Autriche antérieure. Il s’agissait d’un ensemble de territoires allant de Belfort jusqu’au Tyrol appartenant à la dynastie des Habsbourg. Les Traités de Westphalie signés le 24 octobre 1648 conduisirent à la perte du précieux statut pour Ensisheim : l’Alsace devenant française.

De cette époque habsbourgeoise, Ensisheim a pu préserver le palais de la Régence. Ce bel édifice de style Renaissance abrite aujourd’hui trois musées : un musée archéologique, un musée néolithique et un musée consacré à l’histoire minière.

Le petit centre historique contient quelques belles demeures dont l’auberge de la Couronne (1609-1610) dans laquelle logeaient les officiers autrichiens en poste à Ensisheim.

Vous pouvez suivre une promenade balisée pour découvrir d’autres demeures historiques ainsi que les vestiges des fortifications.

La plaine céréalière alsacienne

Alsace

La plaine céréalière en Alsace © French Moments

À partir d’Ensisheim, la rivière Ill suit son cours dans la plaine céréalière alsacienne en direction de Colmar. De grandes exploitations agricoles, ainsi que des élevages de volailles, bovins et porcins constituent la principale activité économique, loin devant celle du tourisme, davantage concentrée à quelques kilomètres à l’ouest, sur le vignoble.

Réguisheim

Rivière Ill Réguisheim

L’église Saint-Etienne de Réguisheim © Rauenstein – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Au nord d’Ensisheim, le petit village de Réguisheim renferme une église dont un des clochers est de style roman du 12e siècle.

Oberentzen

Oberentzen Ill

L’orgue de l’église Saint-Nicolas d’Oberentzen © Rauenstein – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Nous sommes à une altitude d’environ 200 mètres au-dessus du niveau de la mer. Le patronyme de la localité est une contraction de Ober-Ensisheim (Ensisheim-le-Haut). L’église Saint-Nicolas d’Oberentzen peut paraître austère de l’extérieur. Elle renferme néanmoins un intérieur baroque avec un joli orgue de Louis Dubois datant du milieu du 18e siècle.

Niederentzen

Niederentzen rivière Ill

L’église Sainte Agathe de Niederentzen © Psu973 – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Anciennement Nieder-Ensisheim (Ensisheim-le-Bas), la commune de Niederentzen est regroupée autour de la belle église paroissiale Sainte Agathe. Construite en 1494 et restaurée en 1719, elle présente un bel intérieur baroque.

Oberhergheim

Ce village-rue typique de la plaine possède quelques belles maisons à colombages. L’église paroissiale d’Oberhergheim, imposante, fut reconstruite au 19e siècle en lieu et place d’un sanctuaire plus ancien.

Oberhergheim

La stèle géodésique de Oberhergheim © Psu973 – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

À l’écart du village se dresse un monument insolite en forme d’obélisque : la stèle géodésique. Il s’agit d’une mire qui, en topographie, permet de mesurer des différences d’altitude. Celle de Oberhergheim date de 1804, tout comme son pendant, la stèle de Sausheim, située exactement 19,045 km plus au Sud.

Niederhergheim

Niederhergheim

L’intérieur de l’église Sainte-Lucie de Niederhergheim © Psu973 – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Le village voisin de Oberhergheim est Niederhergheim (qui faisait autrefois partie du ban de Hergheim). Encore une fois, l’on y trouve une église plutôt sans grand intérêt si l’on considère l’extérieur. Mais si vous avez le temps de glisser un œil à l’intérieur, vous découvrirez un décor néo-roman exécuté en 1896. Les murs présentent des motifs géométriques ou floraux stylisés (rosaces, entrelacs, rosettes). Les caissons du plafond sont décorés de symboles religieux et de rosaces. Quant à l’orgue, il a été conçu en 1888 par les ateliers Rinckenbach-Klem. Un vrai petit bijou, cette église Sainte-Lucie !

Sainte-Croix-en-Plaine

Sainte-Croix-en-Plaine

L’église de Sainte-Croix-en-Plaine © Rauenstein – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Ce petit bourg de moins de 3 000 habitants était fortifié au Moyen-Âge. Si les remparts ont disparu aujourd’hui, le plan des rues vu du ciel (ou de Google earth !) révèle l’emplacement originel du mur d’enceinte et de son fossé. Quelques belles maisons à colombages alsaciennes typiques de la plaine bordent la route de Bâle, qui est la rue principale de Sainte-Croix-en-Plaine.

Pour les amateurs d’orgues d’église, sachez que celui de l’église Saint-Barthélémy compte parmi ceux des plus beaux d’Alsace ! Il s’agit d’un orgue Callinet de 1840.

Logelheim

Logelheim

La Fête du potiron à Logelheim © Florival fr – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Ce petit village tranquille inclut quelques fermes anciennes dont une avec un pigeonnier du 16e siècle. Chaque mois d’octobre, le village devient la capitale française du potiron. La fête du potiron de Logelheim attire les foules dans une chaleureuse ambiance automnale…

Sundhoffen

Cet autre village de plaine renferme de jolies maisons à colombages, notamment dans la Grande Rue, avec portes cochères et cour intérieure.

Rejoignez Colmar par Andolsheim et Horbourg-Wihr.


Colmar

Colmar Petite-Venise Alsace

La petite-Venise de Colmar © French Moments

Les quartiers de Colmar sont irrigués par la Lauch et ses affluents (le Brennbaechlein, le Muhlbach, le Sinnbach, le Gerberbach et la Thur). Quant à l’Ill, la rivière coule à l’Est de la commune.

Colmar est une étape incontournable en Alsace, fort de ses quartiers pittoresques : la rue des Marchands, la place des Dominicains, le quartier des Tanneurs et celui de la poissonnerie. Ces deux derniers sites prennent le nom de « Petite Venise ».

Colmar abrite aussi quelques musées, dont le plus renommé est celui d’Unterlinden. Dans l’église de l’ancien couvent est exposé le magnifique retable d’Issenheim.

musée unterlinden Colmar

Le retable d’Issenheim au musée Unterlinden de Colmar © French Moments

Si vous êtes de passage à Colmar en décembre, ne manquez pas le marché de Noël, un des plus fréquentés de la région. Vous venez au printemps ? Dans ce cas, un autre marché pittoresque vous attend : le marché de Pâques !

Vous trouverez plus d’infos sur Colmar grâce à mes articles précédemment publiés ici.


À la limite du Haut-Rhin et du Bas-Rhin

L’Ill franchit la limite entre les départements alsaciens du Haut-Rhin (68) et du Bas-Rhin (67) vers Illhaeusern. Nous sommes si proches de la Route des Vins d’Alsace qu’il serait tentant de “décrocher” ici notre itinéraire… mais résistez aux tentations des Kaysersberg, Riquewihr et Ribeauvillé et restez en plaine avec moi. Arrêtons-nous un instant à Guémar.

Guémar

Guémar

La Porte Haute à Guémar © Ralph Hammann – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

La commune de Guémar est traversée par la Fecht et l’Ill. La première mention du village (Ghermari) date de 768 sous Pépin le Bref. Guémar est un des rares villages de plaine à avoir gardé des vestiges de ses anciennes fortifications, dont la belle Obertor. Cette porte haute date de 1400 et marquait l’entrée ouest de la cité fortifiée. Deux autres tours d’enceinte subsistent, datant des 14e au 16e siècles.

Une jolie promenade aux bords de l’Ill et de la Fecht suit le tracé de l’ancien mur d’enceinte entre la Route de Sélestat et la route d’Illhaeusern.

Illhaeusern

Prendre de la hauteur en Alsace

Illhaeusern © French Moments

Ce village est situé au confluent de l’Ill et de la Fecht (la rivière de la vallée de Munster). Son nom (difficile à écrire pour les non-initiés !) signifie en allemand « les maisons le long de l’Ill ». Les rives de cet ancien village de pêcheurs lui confèrent un caractère romantique. Au Moyen-Âge, les habitants étaient des bateliers qui transportaient du vin et des céréales vers Strasbourg.

Malheureusement, Illhaeusern a beaucoup souffert des combats de la poche de Colmar en décembre 1944. Aujourd’hui, des festivités telles que la fête de la friture et des bateliers ravivent le passé prospère du village.

Enfin, Illhaeusern est réputé dans la région pour son restaurant trois étoiles. L’Auberge de l’Ill est une des meilleures tables gastronomiques de France.

Revenez sur Guémar pour rejoindre Sélestat par la RN 83 et la D 1083.


Sélestat, au centre de l’Alsace

découvrir Sélestat

Le quartier des Tanneurs de Sélestat © French Moments

L’A 35, la fameuse autoroute des Cigognes, contourne la ville de Sélestat par l’Ouest. Je vous invite à marquer une pause dans cette cité au patrimoine architectural riche. Sélestat est une étape incontournable en Alsace, au fil de la rivière Ill. Vous y découvrirez des demeures et sanctuaires de styles roman, gothique, Renaissance et baroque. Sans oublier son patrimoine culturel : Sélestat était au 16e siècle un grand foyer de l’humanisme.

J’ai publié un certain nombre d’articles sur Sélestat, y compris une proposition d’itinéraire de découverte à pied du centre historique.

Suivez le cours de l’Ill vers le Nord en direction de Strasbourg. Prochaine étape : Ebersmunster.


La traversée du Grand Ried

Grand Ried Sélestat Alsace

Le Grand Ried au nord de Sélestat et le massif de la Forêt-Noire © French Moments

De Sélestat à Strasbourg, entre l’Ill et le Rhin, s’étend le paysage du Grand Ried. Il s’agit d’une zone humide irriguée par la rivière Ill et de nombreux cours d’eau. Le ried est une mosaïque de champs et de prairies humides bordés de roseaux, de haies ou d’arbustes, mais aussi de forêts alluviales.

Grand Ried Alsace

Le Grand Ried et la Plaine d’Alsace © French Moments

D’ailleurs, la forêt luxuriante du Grand Ried est l’une des dernières forêts alluviales de France (composée de lianes, lierres, clématites, cornouilliers, saules, roseaux…). L’on y découvre également des résurgences de rivières phréatiques, appelées localement les Brunnwasser (« eaux de fontaine »). Cette zone inondable dans laquelle l’eau est omniprésente a favorisé l’implantation d’une faune et d’une flore très riches.

Ebersmunster

Abbatiale Ebersmunster

L’église d’Ebersmunster © French Moments

Située à 8 km au nord de Sélestat, vous découvrirez un véritable joyau de l’art baroque en Alsace. En fait, le  seul édifice de style baroque autrichien en France ! L’église d’Ebersmunster et ses tours à bulbes se situent au bord de la rivière Ill. Une fois à l’intérieur, vous comprendrez pourquoi elle mérite un petit crochet sur la route. On est tout de suite saisi par les voûtes somptueusement peintes. Par la luminosité incroyable de la nef. Par la forme de gaieté qui s’exprime. Découvrez les photos de ma visite du sanctuaire.

Huttenheim

Huttenheim

Rue du Général de Gaulle à Huttenheim © Ralph Hammann – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Voici un nom de village bien évocateur : la maison des huttes. Huttenheim a été fondé sur les berges de l’Ill par des pêcheurs qui y ont naturellement construit des huttes de pêche. On y découvrira de belles maisons à colombages, l’église Saint Adelphe et les paisibles berges de la rivière Ill.

Benfeld

Rivière Ill Benfeld

Le centre-ville de Benfeld © Ralph Hammann – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Cette petite bourgade de plus de 5700 habitants est un centre économique de relais entre Sélestat et Strasbourg. Le centre-ville de Benfeld abrite quelques bâtiments intéressants. Le bel hôtel de ville avec sa tour latérale sur laquelle est accrochée une horloge à automates datant de 1619. D’autres demeures se trouvent rue Clemenceau et rue de Strasbourg.

Osthouse

Rivière Ill Osthouse

Château des Zorn de Boulach à Osthause © Ehrhart Marcel – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Le monument le plus remarquable de ce village du Grand Ried est son château (ou château des Zorn de Bulach). Édifié entre 1436 et 1570, il constitue un rare exemple de château dont les douves sont encore alimentées en eau… et ici même par celle de la rivière Ill.

Erstein

Erstein rivière Ill

L’hôtel de ville d’Erstein © Ralph Hammann – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Pour de nombreux Alsaciens, Erstein est synonyme de sucre. C’est ici que le baron Hugo Zorn von Bulach (vous savez, la famille du château d’Osthouse tout proche !) fonda en 1893 une sucrerie. Aujourd’hui, il s’agit de la plus grande sucrerie du nord-est de la France, traitant la production alsacienne de betteraves à sucre.

Le petit centre historique comporte plusieurs beaux édifices : l’hôtel de ville de 1844, les maisons des tanneurs et de notables à colombages, l’église Saint-Martin.

C’est au niveau d’Erstein que la rivière Ill est reliée à un canal de décharge et un canal d’alimentation. Ceux-ci ont une fonction de contrôle du débit du cours d’eau à l’entrée de Strasbourg, permettant d’éviter les crues dévastatrices.

Nordhouse

Nordhouse

L’église St Michel de Nordhouse © Ralph Hammann – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Ce joli petit village de plaine recèle de jolies maisons à colombages soigneusement entretenues par leur propriétaire. L’église Saint-Michel de Nordhouse comporte des parties datant du milieu du 13e siècle (base de la tour). Le portail de la façade, la tour à bulbe et le chœur ont été ajoutés en 1761.

Plobsheim

Plombsheim

La chapelle Notre Dame du Chêne de Plombsheim © Denis Helfer – licence [CC BY 2.5] from Wikimedia Commons

Plobsheim était renommé au Moyen-Âge pour son site de pèlerinage situé dans la forêt au bord d’un cours d’eau. On y avait érigé une chapelle en bois dédiée à Sainte-Marie-du-Chêne. Il semble qu’il s’agisse du plus ancien lieu de pèlerinage marial en Alsace. En 1454, l’actuelle chapelle fut construite en pierre et intègre une partie à pans de bois.

Eschau

Eschau

L’église St Trophime d’Eschau © Ralph Hammann – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

À Eschau, on se rapproche de Strasbourg qui n’est plus qu’à 10 km. Cette commune fleurie en été est réputée pour son église abbatiale préromane. L’église Saint-Trophime figure parmi les plus vieilles églises d’Alsace. Saint-Trophime daterait, pour ses parties les plus anciennes, de 991. L’église fut bâtie selon un plan ottonien : un plan basilical à trois nefs, un transept à croisillons bas. Quant à l’abside (contournez l’édifice pour atteindre le chevet extérieur de l’église), elle est semi-circulaire voûtée en « cul de four » du 11e siècle.

Allez, il est temps de se rendre à Strasbourg, toujours au fil de la rivière Ill !


Strasbourg

Ponts Couverts de Strasbourg

Les Ponts Couverts en fin de journée © French Moments

C’est à Strasbourg que la rivière Ill gagne ses lettres de noblesses. Dans sa traversée de la capitale alsacienne, le cours d’eau se divise en plusieurs bras, contribuant ainsi à sa renommée touristique. C’est sur la Grande Île (de l’Ill) que la ville s’est développée depuis l’époque romaine. La rivière approche le sud du centre historique par les Ponts Couverts suivis du quartier très pittoresque de la Petite-France.

Petite France, Strasbourg

Les rives de la Petite France © French Moments

Les quais de l’Ill sont idéaux pour se balader au fil de l’eau, dans une ambiance romantique évoquant parfois ceux de la Seine à Paris.

Ensuite, l’Ill baigne le quartier impérial allemand et ses édifices monumentaux.

Strasbourg rivière Ill

La rivière Ill traverse le quartier impérial allemand de Strasbourg © French Moments

En aval, les bateaux-croisières de Strasbourg vous mèneront vers un autre quartier de réputation internationale : celui des Institutions européennes. Fière rivière que celle de l’Ill ! Après ses petits débuts dans les montagnes du Jura alsacien, la voici conviée à arroser le Parlement européen et le Conseil de l’Europe !

Parlement européen Ill Strasbourg

Le Parlement européen à Strasbourg est bordé par la rivière Ill © French Moments

Mais sa fin est proche… le Rhin l’appelle en aval.


La traversée du Petit Ried

En aval de Strasbourg, une nouvelle zone humide s’étend le long du Rhin : le Petit Ried. C’est dans ce paysage que la rivière Ill finit sa course à la confluence avec le Rhin. À cet endroit, les sommets de la Forêt-Noire (Belchen) en Allemagne sont beaucoup plus proches que les sommets des Vosges (Ballons).

Le Petit Ried est parsemé de gravières dont certaines sont encore en activité. Certaines ont fermé et se sont transformées en lieux de baignade très appréciés en été (Reichstett, Bischheim, Gambsheim…).

La Wantzenau

Rivière Ill La Wantzenau

Les berges de l’Ill à La Wantzenau © Aurélien Ebel – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

À La Wantzenau, la distance entre l’Ill et le Rhin n’est plus que de 800 mètres à vol d’oiseau. Les alentours de La Wantzenau réservent de très belles promenades à pied, à vélo ou à cheval le long du Rhin et de l’Ill.

Gambsheim

Gambsheim

Mairie de Gambsheim © Lal.sacienne – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

La commune de Gambsheim inclut un puissant barrage hydro-électrique sur le Rhin. Une route passe par la centrale, reliant la France et l’Allemagne. Mis en service en 1967, il s’agit du premier ouvrage de ce genre réalisé par les deux pays après la Seconde guerre mondiale.

En passant par le centre du bourg, remarquez le bâtiment en colombages de la mairie.

Offendorf, la fin du voyage

Offerdorf rivière Ill

Le musée des bateliers à Offendorf © Joachim Lutz – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

La commune d’Offendorf est connue pour ses bateliers qui exercent le métier depuis plusieurs générations. Le petit musée de la Batellerie leur est consacré à l’intérieur d’une péniche.

C’est sur le territoire de la commune d’Offendorf que la rivière Ill se jette dans le Rhin, en aval de la centrale de Gambsheim.

C’est ici que prend fin notre voyage au fil de la rivière Ill. Le vent fluvial nous appelle à poursuivre notre voyage en Allemagne… mais ça, c’est une toute autre histoire qu’il me faudra écrire plus tard !


Si vous trouvez que mes articles vous plaisent ou vous ont rendu service, n’hésitez pas à les partager sur Twitter ou Facebook. Cela me ferait super plaisir, et en plus cela me motive à continuer à en écrire davantage ! 🙂

Découvrez les articles de ma participation à l’événement interblogueurs #EnFranceAussi. Cliquez sur le lien ici pour les lire !


Tentez votre chance pour gagner le cadeau du mois !

19142913_1752717068090880_8355649681958396109_oLe partenariat entre l’opération #EnFranceAussi et Gallimard Loisirs a pour but d’offrir un géoguide à un de nos lecteurs et blogueurs participants. Ce mois-ci, il s’agit du guide Encyclopédies du Voyage La Seine en Île de France, couvrant tous les départements de la région parisienne.

Pour avoir une chance de le gagner, il vous suffit de laisser un commentaire :

  • ci-dessous ou sur un autre blog participant à l’opération
  • ET aussi sur la page Facebook de #EnFranceAussi (en indiquant le blog sur lequel vous avez laissé votre commentaire).
  • Avant le 16 juillet !

Le règlement du jeu est disponible chez Sylvie ici.


 

Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, Lorraine et Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Île de France avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique à Paris.

20 commentaires

  1. Pingback: La Loire-Atlantique au fil de l’eau + concours – family trip and play

  2. En suivant l’Ill, nous avons droit à une véritable visite de l’Alsace !!! Merci 🙂
    Au début, je croyais que tu avais déjà écrit deux articles sur le thème de “Au fil de la rivière” 😉

    • La croisière sur la rivière Ill à Strasbourg, c’est effectivement un must à faire en Alsace ! Je suis content que la découverte de Strasbourg t’ait plu ! A bientôt !

  3. Pingback: Layoule vers le chemin des souvenirs au fil de l'Aveyron

  4. Eh bien, voilà un article qui ne pourrait guère être plus complet ! Je pense que je vais bientôt avoir le plaisir de découvrir des petites portions de cette rivière puisque pour la première fois cette année je vais découvrir l’Alsace : nous serons basés à Hohrod précisément, le temps d’une semaine, avant de filer ensuite une semaine à Lamoura dans le Jura. J’ai hâte ! Merci pour tous ces articles qui au fur et à mesure m’ont donné des envie d’Alsace !

    • Merci beaucoup Sylvie, j’espère que tu adoreras ce coin de France, des Vosges au Jura. J’ai aussi passé 2 semaines à Lamoura dans les années 90, j’en garde un excellent souvenir (surtout quand on aime les montagnes !). 🙂

  5. Quel article complet, il y a tant de choses à voir. Entre le fil de l’Ill, les marchés de Noël et la route des vins on ne risque pas de s’ennuyer. L’architecture fait vraiment penser au Bade Wurtemberg, on voit qu’on est proche.
    La place de la Réunion à Mulhouse est magnifique.

    • Merci Estelle ! C’est vrai qu’il y a tellement de belles choses à découvrir en Alsace qu’on aurait de la difficulté à faire des choix de visite ! J’aime beaucoup le Bade-Wurtemberg aussi, notamment la route du vin badoise parallèle à sa voisine alsacienne. A bientôt ! 🙂

  6. Wow, un article riche en connaissance, et un joli itinéraire ! Je ne connais pas l’Alsace, mais les photos m’ont réellement donné envie de venir la découvrir!

Leave A Reply


*