Une Passion pour l’Alsace : mes plus belles découvertes

40

Ma Passion pour l’Alsace. C’est le titre de ce nouvel article estampillé #EnFranceAussi. Pour ce rendez-vous inter-blogueurs, le thème choisi par Inès du blog Les Millets du 62 est « Passion ». J’ai choisi d’y participer en énumérant tout ce que j’aime en Alsace. Cette belle région réputée pour sa légendaire joie de vivre typiquement rhénane, son sens de la fête et de l’accueil chaleureux ! Ensemble, nous allons découvrir de ravissants villages, de pittoresques quartiers urbains, de jolies campagnes et des châteaux-forts. Suivez le guide !

[Il y a un cadeau à gagner dans le cadre du RV #EnFranceAussi. Pour en savoir plus, c’est tout en bas de l’article !]


Ma Passion pour l’Alsace… pourquoi j’aime cette région !

Ah l’Alsace ! Elle réveille en moi de beaux moments de découverte et de partage.

Une région s’étirant du nord au sud entre les forêts profondes des Vosges et le fleuve du Rhin, à la frontière avec l’Allemagne. Ses paysages sont composés de vignobles réputés, de champs de cultures céréalières, sans oublier de nombreuses villes et villages pittoresques et coquets comme tout.

Passion pour l'Alsace - Hunawihr © French Moments

Passion pour l’Alsace – Hunawihr et les Trois Châteaux de Ribeauvillé © French Moments

Les couleurs de l’Alsace

On pense au rouge, jaune et blanc, les couleurs du drapeau de la région Alsace.

Drapeau Alsace

Mais on peut aussi intégrer le vert du vignoble…

Kaysersberg

Le vignoble de Kaysersberg © French Moments

le bleu des forêts vosgiennes…

Grand-Ballon © French Moments

Le Grand Ballon vu de la Route des Crêtes des Vosges © French Moments

Et puis, il y a le bleu du ciel, surtout dans la région de Colmar, connue pour être une des zones les plus ensoleillées de France !

Pourquoi il fait beau à Colmar © French Moments

Pourquoi il fait beau à Colmar © French Moments

Tradition et folklore sont au rendez-vous !

L’Alsace, c’est aussi une terre de tradition et de folklore. L’imagerie populaire y est très présente. Les contes et légendes ravivent le souvenir de lieux de mémoire, du Donon au Sundgau en passant par l’œil de la Sorcière à Thann. J’ai eu l’occasion d’écrire un article #EnFranceAussi sur 5 lieux de légende avec des histoires qui font froid dans le dos ! Mais comme on le verra plus tard, les traditions alsaciennes sont très variées…

Halloween en Alsace : 5 lieux de légende © French Moments

5 lieux de légende © French Moments

Des Alsaciennes aux grandes oreilles…

Incontournables mais trop rarement aperçues, les Alsaciennes en costume traditionnel. Elles ont longtemps symbolisé la puissance du sentiment d’unité régionale. J’adore leurs grandes oreilles noires. Le costume pour Monsieur n’est pas mal non plus. Regardez comme on est beaux (je suis tout à gauche !) :

Tous costumés à Kaysersberg © French Moments

Tous costumés à Kaysersberg pour célébrer la fin de notre cours intensif de français © French Moments

Un accent dépaysant et charmant !

Et puis, il y a l’accent, dépaysant comme tout !

Avec une nuance que l’on soit à Strasbourg ou à Mulhouse. Si vous prêtez l’oreille, vous entendrez des particularités uniques à l’Alsace telles ces interjections : “hoplà !” et “jo !” (prononcer Yooooh). Une de mes connaissances manifestait son étonnement avec un charmant “Yééééh !” (équivalent à “ça alors !“). A Mulhouse, on me saluait avec des “Sâââhhlut !“.

Vous êtes plutôt -ELE ou -ALA ??

Traduction du sous-titre : êtes-vous de Basse ou de Haute Alsace ?

Je m’explique. En Basse Alsace (autour de Strasbourg), on accole le suffixe -ele à un prénom pour montrer un attachement familial ou amical. Un peu comme nos Jeannot et nos Pierrot. Pierre devient Pierrele (prononcez Pierrélé). Catherine : Catherinele. Jeanne : Jeannele. En Haute Alsace (autour de Mulhouse), ce suffixe devient -ala… donc dans la région de Mulhouse, on m’appelle Pierrala. Catherine est Catherinala et Jeanne, Jeannala. Charmant, non ? Essayez avec votre prénom, pour voir !

D’ailleurs, cette règle s’applique également aux petits gateaux de Noël alsaciens : les Bredeles (Brédélés) et les Bredalas ! Et aussi pour le gateau de Pâques en forme d’agneau (le Lammele et le Lammala) et les bonhommes briochés de la Saint-Nicolas (le Mannele et le Mannala). C’est pas si compliqué, n’est-ce-pas ?

Parfois, je l’avoue, le parler de l’autochtone est très cocasse pour un “Français de l’Intérieur” (c’est-à-dire qui vient de l’extérieur de l’Alsace, vous me suivez ?). Ainsi à la boucherie, j’ai pu entendre la question d’une cliente qui m’a littéralement bluffée : “Ich wolle vier tranches de champon“. Comprendo ?

Madame la Cigogne alsacienne et ses petits secrets…

Enfin, un mot sur la cigogne alsacienne, un des symboles de la région, tout comme le sont le bretzel, le kougelhopf et la maison à colombages. Elle avait presque disparu du paysage il y a quelques décennies. L’emblématique échassier est de retour en force et en nombre sur les cheminées de nos maisons.

Les petits secrets de la Cigogne alsacienne © French Moments

Les petits secrets de la Cigogne alsacienne © French Moments

Voyez-vous, l’Alsace est belle. Je souhaite qu’en lisant cet article, vous soyez également pris d’une passion pour l’Alsace !


Séjournez en Alsace !

Vivez votre passion pour l’Alsace en planifiant votre hébergement à l’avance ! Je vous invite à réserver votre hébergement ici.

Il vous renverra sur le site partenaire Booking.com sur lequel vous pourrez effectuer une recherche d’hébergement dans la région (Bas-Rhin et Haut-Rhin)…
Ou bien vous pouvez naviguer sur la carte ci-dessous et faire votre choix :



Booking.com


Une Passion pour l’Alsace : ma “to-do list” !

Il y a tant de jolies choses à découvrir en Alsace qu’il me faudrait écrire une encyclopédie pour toutes les énumérer. Je vais me concentrer sur quelques aspects de la région qui sont mes préférés… ils vous donneront une idée de visite. Au cours de votre prochaine visite en Alsace, vous complèterez cette liste par vos propres découvertes…

Au programme de cet article ‘Passion pour l’Alsace’ :

  • les villes alsaciennes au fil de l’eau
  • la maison alsacienne à colombages
  • une terre de châteaux-forts
  • églises et haut lieux religieux
  • fêtes et célébrations en Alsace
  • l’Alsace gastronomique
  • l’Alsace des musées

Bienvenue en Alsace !


Passion pour l’Alsace des villes au fil de l’eau

L’Alsace est la région française la plus éloignée de la mer ? Qu’importe ! Car de l’eau, on en a. Des longs fleuves aux ruisseaux vosgiens, ce sont de nombreux cours d’eaux qui arrosent la région. En traversant les villes et les villages, vous admirerez des images de cartes postales.

Strasbourg

C’est notamment le cas de la Petite France à Strasbourg, arrosée par les eaux de l’Ill.

Colmar

A Colmar, le quartier de la Petite-Venise s’étend le long de la Lauch canalisée.

Wissembourg

Tout au nord de l’Alsace, Wissembourg m’a surpris avec sa jolie vue de “Petite Venise” dans le quartier du Schlupf.

Wissembourg © French Moments

Le quartier romantique du Schlupf à Wissembourg © French Moments

Le Rhin

Il ne faut pas oublier le Rhin, fleuve mythique qui, de Bâle à Lauterbourg, constitue la frontière orientale de l’Alsace sur 188 km. Au carrefour de la France, de l’Allemagne et de la Suisse, la passerelle des Trois Pays traverse le Rhin entre les villes de Huningue (France) et de Weil-am-Rhein (Allemagne).

La passerelle reliant Huningue à Weil-am-Rhein © French Moments

La passerelle reliant Huningue à Weil-am-Rhein © French Moments

Avec une portée de 238 m, le pont détient le record du monde de la plus longue passerelle réservée aux piétons et aux vélos.

Le jardin des deux-rives est un autre endroit que j’apprécie à la frontière franco-allemande. Il s’agit d’un espace vert transfrontalier unissant Strasbourg et Kehl. Une passerelle pour piétons et cyclistes (la passerelle Mimram) franchit le Rhin, reliant ainsi les deux pays. Celle-ci est passée à la postérité lors du sommet de l’OTAN en avril 2009. Les chefs d’Etat emmenés par la chancelière allemande Angela Merkel côté Kehl, retrouvèrent le président français Nicolas Sarkozy au milieu de la passerelle.

Kehl Strasbourg Rhin © French Moments

Le Jardin des Deux-Rives vu de la tour panoramique de Kehl © French Moments


Passion pour l’Alsace des maisons à colombages

Elle est un des symboles de l’Alsace. La maison à colombages s’admire par milliers du Sundgau au pays de Wissembourg.

Certaines de ces demeures datant de la Renaissance sont devenues célèbres :

La maison Kammerzell à Strasbourg

La célèbre Maison Kammerzell est selon moi la plus belle et la plus emblématique des maisons de Strasbourg. Sa somptueuse façade Renaissance est ornée de sculptures de bois et de fresques murales datant du 16e siècle.

La maison Pfister à Colmar

Ce joyau de la Renaissance rhénane est situé rue des marchands, entre la collégiale Saint-Martin et l’Ancienne Douane.

La taverne Katz à Saverne

La magnifique façade sculptée à colombages a fait la réputation de Saverne. Cette demeure de style Renaissance a été édifié en 1605 par Henri Katz, alors receveur général de l’évêché de Strasbourg.

Maison Katz à Saverne © French Moments

La Maison Katz à Saverne © French Moments

Alors, elles ne sont pas sublimes ces maisons ? Mais attendez, c’est pas tout !

Des myriades de maisons de conte de fée !

D’autres embellissent les centres historiques des villes et villages d’Alsace :

L’image de carte postale veut qu’elles soient généreusement fleuries de géranium, tel un trait de rouge à lèvres.

Riquewihr © French Moments

Le Dolder à Riquewihr et ses géranium © French Moments

Dans le Haut-Rhin, ces maisons à pans de bois sont très colorées.

En revanche, au nord de la région, celles-ci sont élégamment blanches.

Impressionné, un vieux guide touristique tentait de les décrire en ces termes : “elle tient à la fois du chalet et de la maison normande” ! Hmmm, oui c’est vrai qu’il y a un peu des deux…

Pour en savoir plus, lisez mon article-guide sur la maison alsacienne à colombages décryptée !


Passion pour l’Alsace des châteaux-forts

Vous êtes fan de preux chevaliers et de belles damoiselles en détresse ? C’est sûr, l’Alsace saura vous inspirer. Elle compte parmi les régions qui affichent la plus forte concentration de châteaux-forts.

Les châteaux sont dans leur grande majorité en ruines.

Ferrette, Sundgau © French Moments

L’entrée du château de Ferrette © French Moments

Ils sont les témoins d’une époque médiévale heureusement révolue. Une époque pendant laquelle la région ressemblait à un puzzle territorial. Les seigneurs, en rivalité les uns les autres, édifiaient des forteresses sur les collines sous-vosgiennes pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, il fallait répondre à un besoin de sécurité. Perché sur un éperon rocheux, le château permettait de surveiller faits et gestes du seigneur voisin… et d’alerter en cas d’invasion d’armées étrangères. Allez hop, tous à l’abri !

Trois châteaux de Ribeauvillé © French Moments

Les trois châteaux de Ribeauvillé vus de Zellenberg © French Moments

Mais surtout, l’égo du seigneur pouvait être sans limite. Il fallait posséder un des plus beaux châteaux-forts du coin et impressionner la seigneurie voisine.

Le roi des châteaux d’Alsace

Le Haut-Kœnigsbourg est le roi de ces châteaux. Entièrement restauré sous l’annexion allemande (1871-1918), il est également un des sites les plus visités d’Alsace.

Les autres châteaux

D’autres châteaux-forts méritent une visite : les trois châteaux de Ribeauvillé, le Fleckenstein dans les Vosges du Nord, les châteaux d’Eguisheim et le Hohlandsbourg, le château de Ferrette et le Landskron dans le Sundgau.

Pour en savoir plus sur les châteaux d’Alsace, lisez mon article avec une liste de forteresses à découvrir dans la région !

Mais avant de passer au thème suivant, n’oublions pas les palais édifiés de 1700 à 1900. Il y en a trois qui ont attiré mon attention :

Le palais Rohan de Strasbourg, conçu au 18e siècle comme un hôtel parisien. L’édifice néo-classique abrite trois musées (voir plus bas).

Panorama de la cathédrale de Strasbourg

Le Palais Rohan © French Moments

Le château des Rohan à Saverne, édifié à partir de la fin du 18e siècle. Sa construction fut ralentie due aux événements de la Révolution française. Il comporte une magnifique colonnade corinthienne de style néo-classique.

Château des Rohan à Saverne © French Moments

Château des Rohan à Saverne © French Moments

Le palais du Rhin à Strasbourg est issue de l’époque pendant laquelle Strasbourg et l’Alsace ont été rattachées à l’empire allemand. Il fut construit par Hermann Eggert de 1884 à 1889 pour devenir le palais de l’Empereur. Le bâtiment est un mélange étonnant de Renaissance florentine et de baroque à la sauce berlinoise… 😏

Le Palais du Rhin à Strasbourg en automne © French Moments

Le Palais du Rhin à Strasbourg en automne © French Moments


Passion pour l’Alsace des églises et hauts lieux religieux

Hirtzbach Sundgau Alsace

La chapelle Sainte-Affre d’Hirtzbach © French Moments

Si vous aimez les vieilles églises, alors vous serez comblés. Il y en a pour tous les styles : du roman au gothique en passant par le baroque autrichien.

Les sanctuaires alsaciens ont la particularité d’avoir été bâtis en grès rouge des Vosges, aux tons profonds. Cette pierre confère un caractère très particulier aux églises de la région, unique en France.

Voici pour les amoureux du patrimoine religieux quelques idées de découverte :

Strasbourg

La capitale alsacienne est célèbre pour sa cathédrale Notre-Dame, joyau de l’art gothique… et, pour l’anecdote, plus haut monument du monde pendant le Moyen-âge !

Strasbourg abrite quelques sanctuaires historiques comme les églises Saint-Pierre-le-Jeune, Saint-Pierre-le-Vieux, Saint-Martin et Saint-Paul.

Wissembourg

L’abbatiale Saint-Pierre-et-Paul, fondée en 660, est l’une des plus grandes églises d’Alsace après la cathédrale de Strasbourg. L’édifice actuel, de styles roman et gothique, fut élevé au 13e siècle.

La tour de la croisée du transept de l'abbatiale de Wissembourg © French Moments

La tour de la croisée du transept de l’abbatiale de Wissembourg © French Moments

Haguenau

L’église Saint-Georges fut construite aux 12e et 13e siècles. Au-dessus de la croisée du transept s’élève un clocher octogonal qui abrite deux cloches parmi les plus anciennes d’Alsace (1268).

L'église Saint-Georges de Haguenau © French Moments

L’église Saint-Georges de Haguenau © French Moments

Neuwiller-lès-Saverne

L’église abbatiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Neuwiller-lès-Saverne est un joyau d’architecture en Basse Alsace de par sa grande diversité de styles. En effet, la construction de l’édifice, étalée sur plusieurs siècles, a abouti à un ensemble hétéroclite : du roman au baroque en passant par le roman de transition et le gothique.

Escapade dans le Bas-Rhin

L’église de Neuwiller-les-Saverne © French Moments

Saverne

L’église Notre-Dame de la Nativité, reconstruite aux 14e et 15e siècles, a conservé son clocher roman du 12e s. Des vestiges de monuments funéraires gallo-romains et francs sont rassemblés dans le jardin attenant à l’église.

Féérie d'Hiver à Saverne © French Moments

L’église Notre-Dame de la Nativité à Saverne © French Moments

Marmoutier

Le petit bourg de Marmoutier, au sud de Saverne, abrite un des plus beaux édifices romans d’Alsace. L’église abbatiale Saint-Etienne présente une façade avec narthex dominée par des tours des 11e et 12e siècles.

Marmoutier © French Moments

L’église romane de Marmoutier © French Moments

Molsheim

L’église des Jésuites (aujourd’hui église Saint-Georges) appartenait à la fameuse Académie des Jésuites, fondée en 1614 par l’évêque de Strasbourg. Construite entre 1615 et 1617, il s’agit de l’église d’Alsace la plus vaste en termes de volume, après la cathédrale de Strasbourg. Mais aussi de la première et unique réalisation de style jésuite en Alsace.

L'église de Jésuites à Molsheim © French Moments

L’église de Jésuites à Molsheim © French Moments

Rosheim

L’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Rosheim, de style roman, est caractéristique du style roman rhénan du 12e siècle.

L'église Saint-Pierre-Saint-Paul de Rosheim © French Moments

L’église Saint-Pierre-Saint-Paul de Rosheim © French Moments

Obernai

Avec ses deux flèches hautes de 56 m, l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul d’Obernai est un impressionnant édifice néo-gothique érigé au 19e siècle.

Obernai, c’est aussi la Kappelturm, le clocher d’une église médiévale disparue qui fait office de beffroi.

Obernai © French Moments

Vue générale d’Obernai, un des plus beaux détours de France en Alsace © French Moments

Mont Sainte-Odile

Juchée au sommet du mont Sainte-Odile, à 760 m d’altitude, l’abbaye de Hohenbourg fut fondée vers 680 par Sainte Odile, patronne de l’Alsace. Avec le Haut-Kœnigsbourg et la cathédrale de Strasbourg, il s’agit d’un des sites les plus fréquentés d’Alsace.

Mont Saint-Odile © French Moments

Mont Saint-Odile © French Moments

Ebersmunster

L’église abbatiale d’Ebersmunster a de quoi surprendre, surtout une fois à l’intérieur ! Il s’agit du seul exemple d’art baroque autrichien en Alsace. Dorures, sculptures, stuc, plafond couvert de peintures, en un mot : impressionnant !

Abbatiale Ebersmunster © French Moments

La nef de l’église d’Ebersmunster © French Moments

Sélestat

La ville historique et touristique de Sélestat abrite deux églises intéressantes : la collégiale Saint-Georges, de style gothique (13e-15e s.),

église Saint-Georges de Sélestat © French Moments

L’église Saint-Georges de Sélestat © French Moments

et l’église Sainte-Foy, de style roman (12e s.).

Eglise Sainte-Foy, Sélestat © French Moments

L’église Sainte-Foy de Sélestat © French Moments

Hunawihr

La petite église d’Hunawihr passe pour être l’une des plus célèbres d’Alsace. Son cachet pittoresque en fait un cadre de choix pour les photographes avides de pittoresque. Dominant les vignes, l’église fortifiée a la particularité de servir à la fois aux cultes catholique et protestant.

Préparer son voyage : Hunawihr © French Moments

Hunawihr en Alsace © French Moments

Colmar

La capitale des Vins d’Alsace est réputée pour sa collégiale Saint-Martin, construite aux 13e et 14e siècle. Sa particularité ? Son clocher coiffé d’un campanile de style Renaissance qui devait être temporaire… mais qui a perduré jusqu’à nos jours !

La collégiale Saint-Martin de Colmar © French Moments

La collégiale Saint-Martin de Colmar © French Moments

Colmar comprend également deux autres sanctuaires notables : l’ancienne église des Dominicains (beaux vitraux des 14e et 15e s.) et l’église Saint-Matthieu, construite à partir de 1292 et affectée au culte protestant depuis 1575.

Curiosités de Colmar

L’église Saint-Matthieu et ses deux lanternons © French Moments

Rouffach

Visible de loin, l’église Notre-Dame de l’Assomption fut érigée dans son gros œuvre aux 12e et 13e siècles.

Eglise de Rouffach © French Moments

La façade gothique de l’église de Rouffach © French Moments

Guebwiller

La petite ville viticole de Guebwiller conserve trois édifices religieux :

  • l’église romane Saint-Léger, de style lombardo-rhénan, remontant au 12e siècle,
  • l’église Notre-Dame, édifiée de 1760 à 1785, surprend par son classicisme sobre et sévère,
  • l’église des Dominicains du 14e siècle, aujourd’hui désaffectée. Elle abrite un des derniers jubés d’Alsace.

Murbach

Non loin de Guebwiller, nichée dans un agréable vallon boisé, voici l’emblématique église de Murbach. Cette église remarquable, de style roman rhénan, est le dernier vestige de l’influente abbaye de Murbach.

Murbach © French Moments

Murbach © French Moments

Thann

Le monument le plus connu de Thann est sans conteste sa merveilleuse collégiale Saint-Thiébaut. Telle une cathédrale, l’église gothique présente une façade percée d’un magnifique portail et un clocher comptant parmi les plus beaux de la région du Rhin Supérieur.

La collégiale Saint-Thiébaut de Thann © French Moments

La collégiale Saint-Thiébaut de Thann © French Moments

Mulhouse

A Mulhouse, le Temple Saint-Etienne domine la place de la Réunion du haut de ses 97 mètres. Il s’agit du temple protestant le plus haut de France. Les vitraux du 14e siècle proviennent de l’ancienne église démolie en 1858 pour laisser place à l’édifice actuel.

Place de la Réunion, Mulhouse © French Moments

Le Temple réformé Saint-Étienne © French Moments

Ottmarsheim

Terminons notre tour d’Alsace des églises par l’ancienne abbatiale romane d’Ottmarsheim. Construite entre 1020 et 1040… elle a donc presque 1000 ans ! C’est la seule église de plan octogonal en Alsace, une réplique à petite échelle de la cathédrale carolingienne d’Aix-la-Chapelle, en Allemagne.

L'ancienne abbatiale romane d'Ottmarsheim © Ralph Hammann - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

L’ancienne abbatiale romane d’Ottmarsheim © Ralph Hammann – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons


Passion pour l’Alsace des fêtes et célébrations

L’Alsace est une terre de tradition dans laquelle le folklore joue un rôle prépondérant, pour la joie des habitants et des vacanciers.

Les traditions que partagent les Alsaciens sont séculaires et certaines remontent à la nuit des temps.

D’ailleurs, le calendrier de l’année est rythmé par nombre d’événements auxquels les habitants participent avec ferveur. Quelques exemples :

Passion pour l’Alsace des carnavals

En hiver, c’est la saison des carnavals rhénans. Une tradition populaire notamment suivie à Sélestat et Mulhouse. Tous à vos beignets !

Passion pour l’Alsace à Pâques et au printemps

Au printemps, le marché de Pâques à Colmar (et dans d’autres villes alsaciennes) prend ses quartiers. Pendant le dimanche de Pâques, il est de tradition de déguster un Lammala (ou Lammele). Le lièvre de Pâques apporte aux enfants les œufs en chocolat (et non, ce ne sont pas les cloches !) En savoir plus sur Pâques en Alsace.

Passion pour l’Alsace au temps des vendanges

A la fin de l’été, les vendanges continuent d’animer les villages de la Route des Vins. Si vous êtes de passage, vous serez conviés à de belles réjouissances où joie de vivre et convivialité sont de mise.

Passion pour l’Alsace à Noël

Pendant l’Avent, toute l’Alsace revêt ses plus beaux habits de lumière. Des marchés de Noël traditionnels aux concerts de chants de Noël dans les églises, la période de Noël est devenue un des moments forts du tourisme en Alsace.

Vous prendrez garde au terrifiant Hans Trapp… à moins que Saint-Nicolas ou le Christkindel ne soient présents !


Passion pour l’Alsace gastronomique

L’Alsace est une région gourmande.

Très gourmande même.

C’est une terre de bonne chair, où la gastronomie est réputée autant pour ses portions généreuses que savoureuses.

Qui n’a d’ailleurs jamais entendu parler de la choucroute garnie ? De bretzels ? De spätzle (pâtes alsaciennes) ? Du foie gras de Strasbourg ?

Choucroute alsacienne © French Moments

Vous-laisserez-vous tenter par une choucroute alsacienne au marché de Noël ? © French Moments

Proche de l’Allemagne, il n’est pas étonnant d’y trouver nombre de variétés de saucisses et de cochonnailles.

Un des plats emblématiques est le baeckeoffe. Prenez un plat à baeckeoffe et laissez-y macérer trois variétés de viande toute une nuit. Au petit matin, ajoutez-y pommes de terre et oignons avant la cuisson. Un régal !

Et n’oublions pas non plus les vins d’Alsace… Riesling, gewurztraminer, sylvaner, crémant…

Marché de Noël alsacien de la Gare de l'Est Paris

Vins d’Alsace au marché de Noël alsacien à Paris © French Moments

Des gourmandises à foison !

Si vous êtes plutôt sucré, vous n’avez que l’embarras du choix. Les gourmandises alsaciennes sont fort nombreuses et variées : kougelhopf, tartes, biscuits de Noël et pains d’épices.


Passion pour l’Alsace des musées

L’Alsace, ce n’est pas que choucroute, kougelhopf et bretzel ! C’est aussi une région riche pour son patrimoine culturel.

Saviez-vous qu’on y trouve de nombreux musées, dont certains abritent parmi les plus belles collections de France ?

A Strasbourg

A Strasbourg, je vous invite à entrer dans le musée de l’Oeuvre Notre-Dame pour une découverte du patrimoine alsacien, du Moyen-Age à la Renaissance (plus de 1500 œuvres d’art exposées).

Le musée alsacien est lui consacré à l’art populaire régional du 18e au 19e siècle. Vous y découvrirez une reconstitution d’intérieurs anciens, costumes, imagerie, jouets… les traditions et coutumes alsaciennes d’antan y reprennent vie !

Le Palais Rohan du 18e siècle accueille trois grands musées de Strasbourg :

  • Le musée des arts décoratifs de la fin du 17e siècle au milieu du 19e siècle avec une collection de faïences parmi des plus importantes de France.
  • Le musée des beaux-arts et ses collections de tableaux du Moyen Age au 19e siècle.
  • Le musée archéologique révèle des objets découverts en Alsace datant de 600 000 ans av. J.-C. à 800 apr. J.-C.

Le musée d’art moderne et contemporain (ou MAMCS), inauguré en 1998, présente 18 000 œuvres sur près de 5000 m2 dans un bâtiment contemporain à l’architecture remarquable.

Le musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg © French Moments

Le musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg © French Moments

A Sélestat

En Alsace centrale, la ville historique de Sélestat est quant à elle réputée pour sa Bibliothèque humaniste fondée en 1452. Installée dans l’ancienne halle au blé, elle présente plusieurs manuscrits précieux, ainsi que la bibliothèque personnelle de Beatus Rhenanus (plus de 2000 ouvrages). Il s’agit de la seule bibliothèque humaniste qui nous soit parvenue à peu près intacte.

A Colmar

Colmar accueille un des plus beaux musées de beaux-arts de province : le musée Unterlinden. Organisé autour d’un beau cloître, il occupe un ancien couvent médiéval. Son œuvre d’art la plus célèbre est le fameux retable d’Issenheim peint au début du 16e siècle.

A Mulhouse

Enfin, direction le sud de l’Alsace pour découvrir Mulhouse, la capitale européenne des musées techniques.

  • A la Cité de l’Automobile vous admirerez l’une des plus belles collections de voitures en Europe : la collection Schlumpf. Riche de plus de 400 autos, elle comprend plusieurs générations d’automobiles : des autos à la manivelle à la luxueuse Bugatti Royale.
  • La Cité du Train est un musée fantastique exposant 87 matériels ferroviaires dans une gare reconstituée. Les visiteurs s’émerveillent devant les authentiques locomotives, autorails, automotrices électriques, sans oublier les wagons de voyageurs.
  • Adjacent à la Cité du Train, le Musée Electropolis s’étend sur 4 000 m2. Il retrace l’aventure de l’électricité, depuis la foudre de l’Antiquité à nos jours. Inauguré en 1992, il constitue le plus important musée d’Europe de l’histoire de l’électricité et de l’électroménager. 
  • Avec une formidable collection de 8 millions d’échantillons, le musée de l’Impression sur Etoffes retrace l’histoire de l’impression sur étoffes du 18e siècle à nos jours.
  • Au musée du Papier Peint à Rixheim, vous admirerez la somptueuse collection de papiers peints produits par la dernière manufacture française en la matière : Jean Zuber et Cie qui imprime du papier peint depuis 1797.

A l’Ecomusée d’Alsace

L’Ecomusée d’Alsace est le plus grand musée en plein air de France. Situé à Ungersheim, au nord de Mulhouse, il s’agit d’un village reconstitué comprenant de vieilles maisons alsaciennes qui étaient vouées à démolition. L’atmosphère du début du 20e siècle donne un cachet très particulier à l’endroit.

A découvrir sur le blog :


Une Passion pour l’Alsace : pour en savoir plus


Une Passion pour l’Alsace, ça vous parle ? Epinglez sur Pinterest :

Passion pour l'Alsace © French Moments


Pour ce rendez-vous de l’événement #EnFranceAussi, le thème choisi par Inès du blog Les Millets du 62 est « Passion ». Ce RV interblogueurs, initié par Sylvie du blog Le coin des Voyageurs, a pour objet de (re)-découvrir les beautés de la France.

Découvrez les articles de ma participation à l’événement interblogueurs #EnFranceAussi. Cliquez sur le lien ici pour les lire !

Tentez votre chance pour gagner le cadeau du mois!

Livre Enfranceaussi janvier 2020

Un concours est organisé par l’ensemble des participants au rendez-vous mensuel #EnFranceAussi. Il permet de gagner 2 guides Gallimard Voyage ‘En Forêt‘.

Ce guide vous propose 500 idées pour des escapades nature en France.

Deux gagnants seront désignés : l’un parmi les lecteurs et l’autre parmi les blogueurs. Pour avoir une chance de le gagner, il vous suffit de laisser un commentaire :

  • ci-dessous ou sur un autre blog participant à l’opération
  • ET aussi sur la page Facebook de #EnFranceAussi (en indiquant le blog sur lequel vous avez laissé votre commentaire).
  • Avant le 29 février !

Le règlement du jeu est disponible chez Sylvie du blog Le coin des voyageurs ici.


Des liens affiliés présents dans cet article me permettent de toucher une commission sur les ventes. Toutefois, ils sont sans aucun coût supplémentaire pour mes lecteurs et m’aident à entretenir ce blog !


Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, en Lorraine et en Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Europe avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique. Après avoir résidé quelques années en Ile de France et en Savoie, il promeut aujourd'hui la France depuis l'East Sussex en Angleterre.

40 commentaires

  1. Cette région est passionnante en effet, je comprends aussi que tu y sois attachée ! Pas mal le costume alsacien, il te va comme un gant ! Il faut conserver ces traditions qui ont tendance à se perdre malheureusement. Merci pour ce petit tour d’horizon, j’ai noté ton lien, il me servira de guide le jour que je retournerai en Alsace. Bon weekend !

    • Avec plaisir Martine ! Oui, c’est une belle région très colorée où l’on respire la “joie de vivre” … un peu comme en Provence mais avec une autre atmosphère ! 🙂

  2. ça fait 6 ans maintenant que j’habite en Alsace et je suis vraiment tombée amoureuse de cette région donc j’approuve totalement ! 😀

  3. Si avec tout ça on n’a pas envie d’aller en Alsace, je ne comprends pas😅
    Le yoo m’a bien fait rire, car ma grand mère alsacienne le dit souvent !

  4. Je crois bien que tu dois être intarissable sur l’Alsace !! 🙂
    Merci pour toutes ces infos, si je retourne en Alsace un jour, c’est certain, j’aurai ton blog sous le coude!!

    • Merci Sophie ! Oui, c’est sûr, pour y avoir habité, étudié et travaillé, je connais bien l’Alsace ! Bonne semaine et à bientôt ! 👋🏻

  5. Bonjour Pierre;
    tout d’abord merci pour cette merveilleuse passion que vous partagez avec autant de générosité.
    Votre passion pour cette région est belle à voir, je pense la partager depuis plus de 25 ans. Au début pour y avoir laissé traîner les pose-pieds et les échappements de mes Triumph et en grandissant 😂 ,pour la sérénités qui m’envahit à l’approche du col du Donon ou de la route des crêtes.
    Malgré toutes ces expéditions dans cette belle région, vous m’en apprenez à chaque publication, et pour cela, je tiens à vous remercier chaudement. Vous faites un travail titanesque et formidable.
    Cordialement
    Erwin

  6. Bonsoir Pierre , merci pour cet article riche et complet , en tant qu’alsacienne , je ne peux qu’approuver et aimer !!!!
    Bonne soirée à vous .
    Martine

    • Grand merci Martine pour votre gentil commentaire ! Il y a effectivement tant de choses à découvrir dans notre belle Alsace… Bonne semaine et à bientôt !

  7. Je le répète, ta région est une vraie merveille. Il y a de quoi être passionné. Tu réussi à nous transmettre ton amour pour l’Alsace à chacun de tes articles, mais alors là c’est un vrai régal. Merci Pierre pour cette lecture passionnante.

    • Merci beaucoup Sabrina… et ce qui est chouette, c’est que l’Alsace c’est pas si loin de la capitale – juste moins de 2h de TGV et Hopla t’y voilà ! 🙂

  8. Ah c’est une belle région, j’aime beaucoup les spätzles, le Gewurtz par exemple !
    J’ai compris, la dame voulait 4 tranches de jambon, j’ai fait de l’allemand ça aide, même si, à ce qu’il parait, les alsaciens n’aime pas trop qu’on les comparent aux allemands ! :p
    Les marchés de Noël sont tellement magiques, les plus beaux et les plus authentiques étaient plutôt dans des villages qu’à Strasbourg.
    Je me suis notée l’abbaye de Murbach, c’est superbe et en plus entouré de verdure, waouh ! 🙂

    • Merci Anne ! Bravo pour avoir trouvé la traduction 😂 … alors pour être diplomate, je dis souvent que l’Alsace est une terre germanique (pas allemande) mais dans l’Histoire (avec un grand H), elle a fait effectivement partie des “Pays allemands”. Et même une partie (tout au sud) était rattachée à l’Autriche des Habsbourg, c’est pour dire ! Bonne semaine Anne et à bientôt !

  9. C’est une région que je connais bien car ma mère est Alsacienne et mes grands parents y habitent. Et oui il y a tellement de choses a faire et a voir! Et a manger et a boire 🙂 Un article très complet!

  10. Pierre, tu es le meilleur ambassadeur de l’Alsace qui puisse y avoir. Et tu as raison, la région est tellement variée, elle ne peut que plaire. Continue comme ça.

  11. Un article toujours ultra complet et passionnant 😀Tes photos sont toujours canons et ça donne sacrément envie d’y aller. Quelle belle région !!! Tu es un ambassadeur parfait 😂

    • Ravi que cet article (et les photos !) t’aient plu ! L’Alsace est magnifique et c’est ainsi facile de la mettre en valeur 😉 Merci beaucoup et à bientôt ! 👋🏻

  12. Il y a tellement tout en Alsace, que je ne comprends pas que tout le monde ne soit pas déjà venu au moins une fois dans notre belle région.
    Mais en même temps c’est quand même une région à la culture forte. Je ne sais pas si tu connais la nouvelle série d’article que je propose sur mon blog. ça pourrait ressembler à des articles d’expat, sauf que je suis juste une française de l’intérieur, en Alsace depuis quelques années. J’y parler de bredele bredela justement dans ma dernière chronique : https://avenuereinemathilde.com/ma-vie-en-alsace-l-alsacien/

    • Merci Tiphanya pour ce lien, je viens d’y faire un tour et effectivement, il y a tant d’anecdotes à raconter ! Bonne semaine à toi ! 👋🏻

  13. C’est quand même une bien belle région l’Alsace ! Va falloir que je pense à y retourner, cela fait tellement longtemps que je ne l’ai pas parcourue (hormis Strasbourg 2-3 fois pour le travail) !

Reply To eimelle Cancel Reply

*