Découvrir le palais du Gouvernement à Nancy

0

Le majestueux palais du Gouvernement de Nancy ferme la grande perspective qui mène à l’Hôtel de Ville sur la place Stanislas. Cet édifice néo-classique a été bâti au nord de la place de la Carrière dans les années 1750 par Stanislas. Il accueillait alors l’Intendant, le représentant de l’autorité royale française. Partons à la découverte de ce magnifique palais qui a participé à la grande histoire de Nancy


Le Nouveau Louvre inachevé du duc Léopold

En 1717, le duc Léopold commença au nord de la place de la Carrière la construction du “Nouveau Louvre”. Celui-ci avait vocation à remplacer le vieux palais ducal. Le duc ne l’appréciait pas et le trouvait « étriqué, morne et désuet ». Les travaux ne furent jamais terminés.

Dans sa volonté d’harmoniser la place de la Carrière, le duc Stanislas – le nouveau maître de la Lorraine – choisit de remplacer le projet de Léopold par un magnifique palais.

C’est l’actuel palais du Gouvernement qui ferme la perspective de la place au nord.


Du palais de l’Intendance au palais du Gouvernement

De son inauguration en 1753 à 1766, le palais accueillit l’intendant, c’est-à-dire le représentant du roi de France dans le duché de Lorraine (une sorte de préfet actuel !). Pendant le règne de Stanislas, il fut affecté au tout-puissant chancelier de la Galaizière. Le palais de l’Intendance devint le palais du Gouvernement lorsque le gouverneur de la province s’y installa. Pendant de longues années, le palais était occupé au général commandant, gouverneur de Nancy.

Dans les années 2000, l’armée céda le palais à la ville de Nancy. Il fait aujourd’hui partie du vaste programme de rénovation et d’extension du Musée lorrain.


Construction et style architectural

Place de la Carrière à Nancy © French Moments

Le palais du gouvernement à Nancy © French Moments

Le palais du Gouvernement a été construit de 1751 à 1753 selon les plans de l’architecte nancéien Emmanuel Héré.

Les plans de l’architecte devaient respecter une règle : surpasser les autres hôtels de la place sans les effacer.

S’il constitue le pendant majestueux et néo-classique à l’Hôtel de Ville, il est toutefois bien différent. Il comprend trois avant-corps et ses trois étages suivent le principe de la superposition des ordres. Architecture classique oblige !

Place de la Carrière à Nancy © French Moments

Le palais du gouvernement à Nancy © French Moments

  • au rez-de-chaussée : colonnes ioniques qui soutiennent une balustrade décorée de corbeilles de fleurs.
  • au premier étage : pilastres corinthiens qui prolongent les colonnes du rez-de-chaussée. L’avant-corps central présente des colonnes qui soutiennent un entablement orné de statues allégoriques de Guibal (la Justice du roi, la Vérité, la Fécondité et le Pouvoir).
  • au second et dernier étage : pilastres corinthiens. Cet étage, plus bas que les autres, est couronné d’une balustrade courant le long de la façade.

On fit intervenir de nombreux artistes pour le décorer : Guibal, Vallier, Lenoir, Walneffer ou Söntgen. Quant à la décoration intérieure, elle fut confiée à Gergonne, Girardet et Lamour.


La place de l’hémicycle

L'hémicycle de la place de la Carrière et le palais du gouverneur vers 1920

L’hémicycle de la place de la Carrière et le palais du gouverneur vers 1920

Le palais du Gouvernement ferme la perspective qui court depuis l’Hôtel de Ville sur la place Stanislas. On appelle cette partie de la place l’Hémicycle de la Carrière.

Le péristyle inférieur du palais se prolonge de chaque côté par deux colonnades. Celles-ci ferment la place de la Carrière au nord. Elle forme une sorte de cour d’honneur majestueuse au palais.

Place de la Carrière à Nancy © French Moments

La colonnade de l’hémicycle, place de la Carrière à Nancy © French Moments

Ces retours en demi-cercle relient le palais à deux autres pavillons : l’hôtel de Morvillers (nº 38) et l’hôtel de Héré (nº 49).

Place de la Carrière, Nancy © French Moments

Le pavillon Héré et la basilique Saint-Epvre © French Moments

Ces hôtels particuliers se détachent des autres bâtiments bordant la place par leur plus grande élévation et leur toit plus aigu. Dans ce sens, ils évoquent les hôtels particuliers de Beauvau et de la Bourse des Marchands à l’entrée de la place (près de l’arc Héré).

Les bustes des divinités mythologiques

Les colonnades qui prolongent le péristyle inférieur du palais sont décorées de bustes de divinités issues de la mythologie gréco-romaine.

  • Du côté de la Ville-Vieille (à l’Ouest) : Saturne, Neptune, Amphitrite, Vulcain, Vénus, Apollon, Diane, Hercule, Hébé.
  • Du côte de la Pépinière (à l’Est) : Jupiter, Junon, Pluton, Proserpine, Mars, Minerve, Mercure, Cérès, Bacchus, Pomone, Pan, Palès.

Les bustes originaux n’ont pas survécu à la Révolution. Abattus par les Fédérés en 1792, ils ont été restaurés… sous la Restauration !

Les captifs de la Carrière

L’arcade à droite du palais donne accès au Parc de la Pépinière. Celle qui est en face mène à la Ville-Vieille. Chaque entrée est surmontée d’un groupe sculptural de captifs et de trophées militaires. Les captifs seraient des guerriers turcs (une allusion aux victoires de Charles V de Lorraine sur l’empire ottoman). Toutefois, ces prisonniers honorent le roi de France, victorieux. Clin d’œil à César qui revenait à Rome avec ses prisonniers de guerre ?

Lors de ma dernière visite, ces sculptures étaient protégées par un filet de sécurité relativement opaque.

Point de fontaine monumentale au centre de l’Hémicycle !

Au centre de l’hémicycle devait se trouver une fontaine monumentale dédiée aux victoires de Louis XV. Les soubresauts de l’histoire firent que cette fontaine se retrouva (avec quelques modifications) sur la place d’Alliance.


Le parc du palais du Gouvernement

Jardin du Palais du Gouvernement à Nancy © French Moments

Jardin du Palais du Gouvernement à Nancy © French Moments

La façade arrière s’ouvre sur un petit parc. Celui-ci est relié au Parc de la Pépinière par un petit portail (non accessible en 2018 pour cause de rénovation). Le jardin abrite deux platanes monumentaux (5 et 5,18 m de circonférence). Plantés sous Stanislas, ils sont vieux de plus de 250 ans. Les platanes ont été labellisés arbres remarquables de France en 2013.


Le saviez-vous ?

Le palais du Gouvernement reçu des visiteurs prestigieux de passage à Nancy : Charles X, Louis-Philippe, l’empereur François-Joseph d’Autriche, Napoléon III et l’impératrice Eugénie. On l’appelle souvent par erreur “palais du Gouverneur” (le nom d’un autre bâtiment édifié à Metz).


Pour en savoir plus

Quelques sites sur le palais du gouvernement et la place de la Carrière :


Si vous trouvez que mes articles vous plaisent ou vous ont rendu service, n’hésitez pas à les partager sur Twitter ou Facebook. Cela me ferait super plaisir, et en plus cela me motive à continuer à en écrire davantage ! 🙂

Inspiré ? Epinglez sur Pinterest :

Découvrez la belle place de la Carrière à Nancy, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco © French Moments Découvrez la belle place de la Carrière à Nancy, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco © French Moments

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, Lorraine et Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Île de France avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique à Paris.

Leave A Reply

*