Ce qu’il faut voir à Nolay et ses environs

31

Envie de verdure, de campagne et de beaux paysages ? Sur la route de Bourgogne qui mène de Beaune à Autun, voici le petit bourg de Nolay et ses environs. Une pépite de la campagne bourguignonne que nous avons eu le plaisir de découvrir en famille. Douces collines et falaises mystérieuses, forêts profondes et vignobles réputés, bocages rieurs et prairies fleuries… Vous trouverez dans cet article le récit de notre exploration, du village de La Rochepot au cirque du Bout du Monde, en passant par le superbe château de Couches.

[Il y a un cadeau à gagner dans le cadre du RV #EnFranceAussi. Pour en savoir plus, c’est tout en bas de l’article !


A la découverte de Nolay et ses environs

Nolay est un petit bourg rural d’environ 1500 habitants niché dans une vallée verdoyante. Ses environs sont un patchwork de vignobles réputés, de prairies, de forêts et d’impressionnantes falaises calcaires.

Son vignoble est d’ailleurs classé en Hautes Côtes de Beaune.

Nolay © Torsade de Pointes - licence [CC0] from Wikimedia Commons

Nolay © Torsade de Pointes – licence [CC0] from Wikimedia Commons

A Nolay vous découvrirez une petite cité historique au charme médiéval. Son nom vient du noyer car de nombreux moulins construits le long de la Cozanne y produisaient une huile de noix de qualité. De plus, la première mention de la ville date de 885.

A la découverte des vieilles maisons de Nolay

Nous avons beaucoup aimé flâner dans les petites rues autour de l’église. On y a découvert un joli patrimoine composé de belles demeures.

Rue Monge en direction de la place Monge, Nolay © French Moments

Rue Monge en direction de la place Monge © French Moments

Nolay © French Moments

Rue Saint-Quentin, Nolay © French Moments

Certaines sont de jolies maisons à colombages fort anciennes. Face aux risques d’incendie, Henri IV avait promulgué en 1604 un édit interdisant les pans de bois. A Nolay notamment, le corps de métier des charpentiers résista à la nouvelle loi qui, bien sûr, réduisait considérablement l’activité des artisans !

Nolay : La place Monge © French Moments

La place Monge © French Moments

On retiendra les maisons de marchands comme la maison à bossages (1562), de style Renaissance.

Ou encore l’Auberge du Centre, à pans de bois. Dans le grenier, la confrérie des Pelletiers y faisait sécher les peaux.

L'auberge du centre à Nolay © French Moments

L’auberge du centre © French Moments

Des maisons à encorbellement

Les anciennes maisons de Nolay partagent une particularité locale. Ce sont des bâtiments en pierre avec un encorbellement à pans de bois à l’étage.

Place Monge, Nolay © French Moments

Maison à colombage, place Monge © French Moments

Au Moyen-âge, ces vieilles demeures abritaient des échoppes. La cave servait de lieu de stockage. Le rez-de-chaussée disposait d’une fenêtre qui s’ouvrait pour servir les clients. L’étage était réservé pour servir de logement aux marchands.

La place Monge

Voici la place centrale de Nolay, bordée par de belles maisons et l’église Saint-Martin.

Nolay : la place Monge © French Moments

La place Monge © French Moments

L’église Saint-Martin de Nolay et ses jacquemarts

Et puis il y a l’église du bourg. Un petit joyau gothique au cœur de la cité. Le clocher gothique avec sa flèche en tuf et ses crochets (hauteur : 38 m) dominent les environs de Nolay.

L'église Saint-Martin, Nolay © French Moments

L’église Saint-Martin © French Moments

Et notamment le fameux campanile des Jacquemarts. Sous le petit chapiteau Jacquot et Jacquotte continuent de rythmer la vie des Nolaytois.

Le Jacquemart de l'église Saint-Martin de Nolay © French Moments

Le campanile abritant le Jacquemart de l’église Saint-Martin © French Moments

Cette curiosité locale a été restaurée plusieurs fois (1765, 1873 et 1929). Incendié en 1934, le Jacquemart de Nolay fut restauré par des artisans nolaytois et les automates remplacés. Les anciens jacquemarts sont aujourd’hui visibles au Musée de Nolay.

Le Jacquemart de l'église Saint-Martin, Nolay © French Moments

Le Jacquemart de l’église Saint-Martin © French Moments

En 1642, l’église tombait en ruine. Une importante restauration des murs, des piliers de la nef, de la façade et du portail d’entrée fut mise en œuvre.

L'église Saint-Martin de Nolay © French Moments

L’église Saint-Martin © French Moments

Jusqu’au 19e siècle, le sanctuaire abritait un magnifique retable du 15e siècle classé parmi les Monuments Historiques. Si vous voulez admirer cette œuvre magnifique, il faudra vous rendre au Louvre-Lens !

A l’’intérieur de l’église, il faut distinguer deux parties :

  • la nef avec quatre travées est la partie la plus ancienne de l’église.
  • le transept et le chœur (avec déambulatoire) ont été ajoutés au sanctuaire entre 1869-1873 car l’église était devenue trop petite.
Vitraux à l'intérieur de l'église Saint-Martin de Nolay © French Moments

Vitraux à l’intérieur de l’église Saint-Martin © French Moments

Les Halles de Nolay

Mais le monument le plus célèbre de Nolay est la halle, au centre du bourg.

Les Halles de Nolay © French Moments

Les Halles de Nolay © French Moments

Elle remonte au 14e siècle – une poutre de charpente porte d’ailleurs l’année de 1388.

La structure se compose d’une toiture à quatre pentes portée par des piliers de bois.

La toiture est couverte de dalles en pierre calcaire, appelées « laves » ou « lauzes ». Elles pèsent entre 600 et 800 kg au m2, autant dire que la charpente se doit d’être solide pour supporter une telle charge !

La charpente des Halles © French Moments

La charpente des Halles © French Moments

Et depuis le 14e siècle, elle tient bon !

Autrefois, on y échangeait production de l’industrie locale et du vignoble contre grains, peaux et bétails en provenance du Morvan ou de l’Auxois.

A travers les Halles de Nolay ! © French Moments

A travers les Halles ! © French Moments

Les Halles abritaient ainsi 2 marchés par semaine et 4 grandes foires chaque année.

De nos jours, on y organise encore d’importants événements : foire à la brocante et aux antiquités, foire d’artisanat, marchés des bouquineurs, fêtes historiques…

Nolay : les halles fleuries ! © French Moments

Les halles fleuries ! © French Moments

Les Carnot de Nolay

Nolay est la patrie des Carnot. Vous savez, cette famille de savants et de politiciens. Un de leur membre a même été président de la République (1887-1894). Le malheureux fut assassiné par un anarchiste italien… ce qui explique que nous ayons aujourd’hui de nombreuses rues de nos villes qui portent son nom.

Les façades colorées de la rue Saint-Pierre, Nolay © French Moments

Les façades colorées de la rue Saint-Pierre © French Moments


Le Cirque du Bout du Monde

En voilà un drôle de nom.

Vous m’auriez dit : “Finistère”, “Cap Nord”, “Cap de Bonne Espérance”, j’aurais compris.

Mais, ici ? En plein cœur de la Bourgogne ? Dites-moi que c’est une blague ?

Et bien, pour y être allé (au Bout du Monde), je dois avouer qu’on fait face à un vrai dépaysement.

En quittant Nolay, on prend la direction de Vauchignon par les départementales 111E et 111F qui sillonnent la riante vallée de la Cozanne et ses charmants hameaux.

Vauchignon © French Moments

A l’approche de Vauchignon © French Moments

C’est verdoyant, boisé et champêtre. Vraiment joli.

Vauchignon © French Moments

Le paysage verdoyant avant le Bout du Monde ! © French Moments

Puis, une fois la voiture sagement garée au parking, on suit le sentier dans la forêt.

Bout du Monde, Bourgogne © French Moments

En route vers le Bout du Monde ! © French Moments

Celui-ci se dirige entre les deux parois rocheuses de la reculée.

Bout du Monde, Bourgogne © French Moments

Encore quelques centaines de mètres et nous y sommes ! © French Moments

La vallée se rétrécie et on se retrouve dans un monde bien différent. C’est presque Jurassic Park !

Le cirque du Bout du Monde © French Moments

A l’approche du cirque du Bout du Monde © French Moments

Le Bout du Monde est en Bourgogne !

Au bout du chemin, on atteint le cirque de la Tournée, le Bout du Monde bourguignon ! C’est ici que vous trouverez la grotte dite du “Bout du Monde”. Pendant les saisons de pluie apparait une belle cascade de 25 m de haut. Lors de notre visite, elle ressemblait plus à un “pipi de chat”.

Le Bout du Monde bourguignon © French Moments

Aimée nous montre le Bout du Monde bourguignon ! © French Moments

Le site est tellement atypique qu’on y trouve des daphnés des Alpes, des anthyllides des montagnes et des martinets à ventre blanc (unique en Bourgogne).

Au pied des falaises du Bout du Monde © French Moments

Au pied des falaises du Bout du Monde © French Moments

Le site est en accès libre toute l’année (mais prenez garde aux pierres glissantes au pied de la cascade !)


Le village et château de La Rochepot

Si vous cherchez une image de carte postale de la France profonde, alors La Rochepot fera votre bonheur !

Pour beaucoup, La Rochepot évoque le fantastique château aux tuiles vernissées. C’était mon cas. Je voulais absolument découvrir La Rochepot pour son glorieux monument.

Et une fois sur place, j’ai découvert un village charmant, fleuri et riche en élément du petit patrimoine.

A l’approche de La Rochepot par la RD 33, le site donne déjà une belle impression de ce qui nous attend :

Le château de la Rochepot © French Moments

Le château de la Rochepot © French Moments

C’est cet endroit précis qui apparaît pendant quelques secondes dans le film mythique La Grande Vadrouille :

Le château de La Rochepot dans La Grande Vadrouille

Le château de La Rochepot dans La Grande Vadrouille

Et comme vous pouvez le constater, peu de choses ont changé depuis 1966 !

Un peu plus loin, juste avant l’arrivée au village, je m’arrête à nouveau pour prendre ce décor bucolique :

La Rochepot © French Moments

Le village de La Rochepot © French Moments

L’église Notre-Dame de la Nativité

Nous nous sommes garés près de l’église. Avec son clocher trapu, je devine qu’il s’agit d’une église fort ancienne. En effet, de style roman, elle date du 12e siècle.

L'église Notre-Dame de la Nativité, La Rochepot © French Moments

L’église Notre-Dame de la Nativité, La Rochepot © French Moments

Dans le cimetière adjacent se trouve une croix du 14e siècle classée Monuments Historiques.

Les rues pittoresques du village

Empruntez les rues Saint-Georges, Haute, et de la Fontaine du Val pour apprécier le village et son petit patrimoine. Lavoirs, niches abritant des statuettes, vieux portails, enseignes en fer forgé… il faut prendre le temps de découvrir le village en ouvrant l’œil !

Nous avons adoré arpenter les rues aux façades de pierres blanches sous un soleil radieux.

La Rochepot © French Moments

Rue Saint-Georges, La Rochepot © French Moments

Pour monter au château, il faut emprunter la rue Saint-Georges. Elle rejoint le parking du château d’où l’on a une jolie vue sur l’église du village…

La Rochepot, Bourgogne © French Moments

L’église du village de La Rochepot vue du château © French Moments

… et les environs bucoliques de La Rochepot :

La Rochepot © French Moments

La Rochepot © French Moments

Quid du château ?

Portes closes. Ecriteau indiquant une fermeture « jusqu’à nouvel ordre ». Mais que s’est-il passé pour que ce haut-lieu du tourisme bourguignon, dominant le village, soit fermé au public ?

La Rochepot © French Moments

Rue Saint-Georges et le château, La Rochepot © French Moments

Depuis le 5 octobre 2018, date de l’arrestation de son nouveau propriétaire ukrainien, le château subit un embargo qui aura eu raison de son exploitation touristique.

Heureusement nous pouvons encore l’apprécier de l’extérieur ! Notamment son entrée impressionnante :

La Rochepot © French Moments

Le château de La Rochepot © French Moments

Un peu d’histoire…

L’histoire raconte que les premières mentions du château datent de 1180. Il s’appelait alors le château de la roche Nolay. En 1403, son nouveau propriétaire, le chevalier Régnier Pot renomme le château d’après son nom. Ce sera La Rochepot – tout comme le village qui s’étend à ses pieds.

Pendant la Révolution française, la commune changea temporairement de nom : Roche-Fidèle !

Mais ne vous y trompez pas… la forteresse actuelle, de style néogothique-bourguignon, est le résultat d’une restauration menée de 1897 à 1927 par Lazare-Hippolyte-Sadi Carnot, le fils aîné du président de la République.

Pour admirer la toiture vernissée, il faut prendre du recul. Le mieux est de découvrir le château de la rue Saint-Georges, de la Route de Beaune ou – mieux encore – de la RD 33.

La Rochepot © French Moments

Le château vu de la route de Beaune, La Rochepot © French Moments

Le château, son parc et ses dépendances font l’objet d’un classement aux Monuments Historiques depuis 2013-14. Un comble alors que l’actuel propriétaire de ce haut-lieu du tourisme bourguignon croupit aujourd’hui au fond d’une geôle !


Séjournez dans la campagne nolaytoise

Si vous planifiez de séjourner dans la région de Nolay, je vous invite à réserver votre hébergement ici.

Il vous renverra sur le site partenaire Booking.com sur lequel vous pourrez effectuer une recherche d’hébergement à Nolay et ses environs…
Ou bien vous pouvez naviguer sur la carte ci-dessous et faire votre choix :

Booking.com


Le Mont de Sène : la Bourgogne à mes pieds !

On le voit de loin ce sommet hérissé de trois croix monumentales.

Le mont de Sène, aussi connu sous le nom de montagne des Trois Croix, surplombe la vallée de la Saône du haut de ses 521 mètres. Le sommet est situé à la limite des départements de la Côte d’Or et de la Saône-et-Loire. 

Une montagne sacrée

Il s’agit d’une montagne sacrée… on considère que les Celtes y célébraient leurs cultes. Les Gallo-Romains y auraient édifié un temple au sommet dédié à Mercure.

Il fut détruit au 5e siècle, suite à la christianisation du site. Des fragments du temple sont conservés au musée Rolin à Autun.

Beaucoup plus tard, en 1767, le sanctuaire païen a laissé place à un calvaire comprenant trois croix. Elles ont été édifiées par Pierre Milliard, un marchand de cuir originaire de Santenay. Détruites pendant la Seconde guerre mondiale, on les a remplacées en 1956.

Les trois croix du mont de Sène © French Moments

Les trois croix du mont de Sène © French Moments

Le sommet offre un point de vue incroyable !

Par jour de beau temps, il permet de découvrir :

  • au nord : Santenay et le vignoble des Côtes de Beaune
  • à l’est : l’agglomération de Chalon-sur-Saône, la vallée de la Saône dont l’horizon est fermée par le Jura. Au-delà, les pics enneigés des Alpes et le mont Blanc peuvent être aperçus (ce n’était pas le cas lors de notre visite).
  • à l’ouest : Nolay, la région d’Autun et le Morvan
  • au sud : le Clunisois et le mont Saint-Vincent.

Une table d’orientation vous permet de repérer tous les points d’intérêt.

La table d'orientation du Mont de Sène © French Moments

La table d’orientation du Mont de Sène © French Moments

Le mont de Sène attire de nombreux randonneurs qui suivent les chemins menant à Nolay ou Santenay.

Mont de Sène © French Moments

Promenade vers le sommet du mont de Sène © French Moments

Mais également des passionnés de vol libre, d’aéromodélisme ou de cerf-volant.

Mont de Sène © French Moments

Au Mont de Sène © French Moments

Un site classé “parc naturel”

Depuis 1993, la zone du sommet est classé “parc naturel” en raison de son environnement naturel particulier.

Ainsi, la montagne se compose de roches calcaires de nature diverses, accueillant des milieux naturels variés : pelouses et prairies piquetées d’arbustes, landes à buis, forêts…

Mont de Sène © French Moments

La forêt de pins à proximité du parking © French Moments

De nombreuses espèces animales coexistent : papillons, criquets et sauterelles sur les pelouses et prairies, reptiles et rapaces sur les milieux très secs et rocailleux,…

Joli papillon aperçu au Mont de Sène © French Moments

Joli papillon aperçu au Mont de Sène © French Moments

Les flancs les plus raides du mont de Sène sont pâturés quelques semaines dans l’année par des vaches, des chevaux et des ânes… 

Quant au sommet, il est le domaine de la pierre. Eboulis calcaires, dalles rocheuses et sol très caillouteux composent ce paysage aride.

Mont de Sène © French Moments

Au sommet du Mont de Sène © French Moments

Soumis au vent et aux rayons du soleil, il abrite des espèces végétales et animales qui ont réussi leur adaptation : orpin blanc, orpin réfléchi, buis, centranthe à feuilles étroites, lézards, couleuvre, thécla du Nerprun (papillon)… Ce n’est pas la garrigue, mais presque !


Le château de Couches

C’est sur un beau-livre que j’ai appris l’existence du château de Couches. Une vue fantastique du site qui ressemblait à ceci et qui m’a donné envie de m’y rendre :

Château de Couches © French Moments

Le Château de Couches vu depuis la départementale 978 © French Moments

Avec ses tours crénelées, le château de Couches se découvre ainsi au bord de la RD 978, en Saône-et-Loire et à 13 km au sud de Nolay.

Le château médiéval est également surnommé « château de Marguerite de Bourgogne ». Marguerite (c.1290-1315) était reine de France et de Navarre, première épouse du roi Louis X.

Château de Couches © French Moments

Château de Couches © French Moments

Nous avons été chaleureusement accueillis par l’équipe du château et avons visité le domaine dans ses moindres détails !

Des basses-fosses au donjon en passant par la chapelle, les jardins topiaires et les souterrains, cette exploration nous a faire revivre la fantastique histoire du domaine… même notre fille Aimée y a trouvé son compte, explorant chaque partie ouverte au public grâce à son audioguide de visite (en anglais bien sûr !).

La visite inclut :

> L’exploration du donjon du 12e siècle.

Le donjon du château de Couches © French Moments

Le donjon du château de Couches © French Moments

Le donjon se visite et ses étages sont accessibles par un escalier à vis :

Château de Couches © French Moments

L’entrée du donjon, Château de Couches © French Moments

Celui-ci abrite de merveilleuse tapisseries médiévales.

> La chapelle Flamboyante construite en 1469 par l’évêché d’Autun.

> Le surprenant passage souterrain (que les enfants adorent !)

Château de Couches © French Moments

Le passage souterrain, Château de Couches © French Moments

> Certains bâtiments et dépendances ne sont pas ouverts à la visite, mais peuvent être admirés de l’extérieur. C’est notamment le cas du corps de logis et son magnifique toit en tuiles vernissées, récemment restauré.

Château de Couches © French Moments

La toiture du corps de logis, Château de Couches © French Moments

> Enfin, le château est entouré de beaux jardins : topiaires, médiéval…

> Le château possède son propre restaurant : « Le Blason de Vair ». Il offre une atmosphère élégante et conviviale à l’intérieur d’une dépendance du 15e siècle restauré avec goût. Vous apprécierez le vin du domaine !

Blason de Vair, vin de Couches (Bourgogne) © French Moments

Blason de Vair, vin de Couches (Bourgogne) © French Moments

> Pour en savoir plus sur le château et les modalités de visite.


Nolay et ses environs : pour en savoir plus

Quelques articles qui peuvent vous intéresser

A commander sur amazon (liens affiliés) :


Envie d’explorer Nolay et ses environs ? Epinglez sur Pinterest :

Explorer Nolay et ses alentours © French Moments


Pour ce rendez-vous de l’événement #EnFranceAussi, le thème choisi par Solange du blog Seniors en Vadrouille est « Les pépites de la campagne ». Ce RV interblogueurs, initié par Sylvie du blog Le coin des Voyageurs, a pour objet de (re)-découvrir les beautés de la France.

Découvrez les articles de ma participation à l’événement interblogueurs #EnFranceAussi. Cliquez sur le lien ici pour les lire !

Tentez votre chance pour gagner le cadeau du mois!

Livre Enfranceaussi janvier 2020

Un concours est organisé par l’ensemble des participants au rendez-vous mensuel #EnFranceAussi. Il permet de gagner 2 guides Gallimard Voyage ‘En Forêt‘.

Ce guide vous propose 500 idées pour des escapades nature en France.

Deux gagnants seront désignés : l’un parmi les lecteurs et l’autre parmi les blogueurs. Pour avoir une chance de le gagner, il vous suffit de laisser un commentaire :

  • ci-dessous ou sur un autre blog participant à l’opération
  • ET aussi sur la page Facebook de #EnFranceAussi (en indiquant le blog sur lequel vous avez laissé votre commentaire).
  • Avant le 31 janvier !

Le règlement du jeu est disponible chez Sylvie du blog Le coin des voyageurs ici.


Des liens affiliés présents dans cet article me permettent de toucher une commission sur les ventes. Toutefois, ils sont sans aucun coût supplémentaire pour mes lecteurs et m’aident à entretenir ce blog !


Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, Lorraine et Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Île de France avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique à Paris.

31 commentaires

  1. Quelle merveille ce petit village médiéval, en effet c’est une vraie pépite ! J’aime beaucoup ces maisons à colombages, dommage que de nombreuses ont été détruites dans les incendies. Les halles sont superbes aussi. Merci Pierre pour cette belle balade !

    • Merci Martine ! Moi aussi j’adore les maisons à colombages… j’en ai trouvé de fort belles dans le centre historique de Dijon ! 🙂

  2. Superbe petit village avec sa halle du Moyen-Age, j’adore. Et le château de Rochepot avec ses belles tuiles vernissées. Quel dommage qu’il soit fermé. J’espère qu’ils le réouvriront.

    • Merci Estelle ! Oui, c’est vraiment un joli coin de Bourgogne. Et pour le château de La Rochepot, j’imagine qu’il faudra attendre encore un peu de temps 🙁

    • C’est un lieu qui m’a impressionné par ses falaises… je ne m’attendais pas à voir ce type de paysage en plein cœur de la Bourgogne ! 🙂

  3. Une bien jolie découverte, avec en plus un article super complet et plusieurs idées de balade. Vraiment merci pour cette belle balade bourguignonne.

  4. Je savais que ça allait être encore une petit merveille ton article. Et bingo, il est sublime. On s’y croirait rien qu’en te lisant. Merci Pierre pour cette merveilleuse balade.

    • Merci beaucoup Sabrina !! En fait, de revoir toute cette verdure en photo m’a fait un bien fou ! Vivement le thème “se mettre au vert”… 😉

  5. Merci beaucoup pour cette belle découverte !
    Cet article avec ces magnifiques photos donne bien envie d’aller découvrir ce bel endroit.
    Bon dimanche !

    • Merci beaucoup Marilou ! Oui, c’est un très bel endroit, et notre excursion en juin sous un grand soleil était une belle surprise. Belle journée à vous !

  6. Bonjour Pierre , merci pour cette belle et nouvelle découverte , d’une autre région de notre jolie France .
    Tous les dimanches j’ai hâte de lire vos articles avec toutes ces superbes photos et endroits merveilleux .
    La Rochepot quel beau village accroché à flanc de colline avec son château qui se dresse majestueusement .
    Et Nolay avec son dédale de ruelles , ses maisons à colombages , son église et ses halles .
    Toute cette verdure de ces forêts nous réchauffe le cœur et on a juste envie de partir en balade .
    Belle Bourgogne qu’on a hâte d’aller visiter …………..
    Bon dimanche à vous .

    • Merci beaucoup Martine ! Oui, c’est un joli coin de Bourgogne et, pour être honnête, ça m’a fait beaucoup de bien de revoir ces photos de paysages verdoyants en plein hiver 😂. Bonne journée et à bientôt !

  7. Danielle Gautrault on

    Merci Pierre pour ce rappel d’un séjour pendant lequel nous avions découvert tous ces lieux magnifiques
    Bien amicalement

  8. Pingback: Pépites de la campagne autour de Vannes à vélo - Travelingaddress

Leave A Reply

*