Que faut-il voir à Montmirail (Marne) ?

0

Vous avez certainement entendu parler de Montmirail ! Peut-être pour son château ou son histoire. Mais pour l’ensemble des Français, le nom de la ville est lié à l’énorme succès populaire d’une série de films… je veux bien sûr parler des Visiteurs. Souvenez-vous de Godefroy Amaury de Malfête, comte de Montmirail, d’Apremont et de Papincourt, dit le Hardi. Le roi aurait confié à ce personnage, interprété par Jean Reno, le comté de Montmirail. Pure fiction. Si comme moi vous traversez la Brie champenoise, voici ce qu’il faut voir à Montmirail (Marne).


Mon “Passage éclair” par Montmirail

colonne commémorative de Montmirail

La Brie champenoise près de la colonne © French Moments

Pour nous rendre en Alsace depuis Paris, nous avons le choix entre plusieurs itinéraires. Un de nos préférés est celui de l’ancienne Route Nationale 3, rebaptisée depuis D 933. En quittant la Seine-et-Marne, elle traverse l’extrême sud du département de l’Aisne  sur une dizaine de kilomètres. Puis la route atteint celui de la Marne à Montmirail.

Montmirail est une petite ville de 3700 habitants à peine, à la frontière entre trois régions et donc trois départements : la Seine-et-Marne (Île de France), l’Aisne (Hauts-de-France) et la Marne (Grand-Est). Les grandes villes ne sont pas toutes proches : Reims est à 70 km, Troyes à 80 km et Paris à 100 km.


Le centre de la ville

Montmirail

Place Rémy Petit © French Moments

La ville est bâtie sur une colline dominant la pittoresque vallée du Petit Morin. Située au cœur de la Brie champenoise, Montmirail est connue pour son château du 17e siècle. Il n’y a pas beaucoup à voir dans le centre mis à part une belle église et quelques rues aux vieux toits pentus.

Montmirail

Rue de l’école © French Moments


Le château

Montmirail

Le château © French Moments

J’ai pu l’apercevoir à travers les grilles (fermées) menant à la cour d’honneur. Ce château, alternant briques et pierres, date du 17e siècle et était la propriété de Louvois. D’illustres visiteurs y ont été accueillis : le roi Louis XIII y a séjourné à trois reprises et Louis XIV quatre fois. Napoléon Bonaparte s’est installé dans le château pour planifier la fameuse bataille de Montmirail (février 1814).

Montmirail

Le château © French Moments

Vous ne reconnaissez pas le château de Montmirail de la trilogie des Visiteurs ? Normal, pour les besoins des films, on a préféré utiliser les décors du château d’Ermenonville (époque récente) et de celui de Beynac (moyen-âge).


La colonne commémorative de Montmirail

colonne commémorative de Montmirail

La colonne commémorative © French Moments

Située à 4 km à l’ouest de Montmirail, la colonne commémorative marque la frontière entre les régions Grand-Est et Hauts-de-France. Elle commémore les batailles de Napoléon de 1814 engagées dans les environs. Cliquez ici pour lire l’article dédié à la colonne commémorative.


Les puits de pétrole de Champagne

Montmirail

Puits de pétrole près de Montmirail © French Moments

Sur la route de Sézanne (D 373), on aperçoit d’étranges pompes. Il s’agit de puits de pétrole. Ces exploitations font partie des gisements de Champagne qui représente 20% du pétrole produit en France. Aussi insolite que cela peut paraître, on sort de ces gisements quand même près de 4000 barils par jour.


Comment y accéder ?

Je me suis arrêté à Montmirail pendant mon voyage en voiture entre Paris et l’Alsace. L’accès par la D 933 en venant de Paris ou d’Epernay est indispensable vu qu’il n’existe pas de train (la gare la plus proche est celle de Château-Thierry). Si vous souhaitez rester dans la région plus longtemps que mon « passage éclair », sachez qu’il y a plusieurs sites intéressants à découvrir : Condé-en-Brie, Orbais-l’Abbaye, Château-Thierry et la vallée verdoyante du Petit Morin en direction de Talus-Saint-Prix.

Vous avez aimé cet article ? Aidez-moi à faire connaître ce blog en le partageant sur les réseaux sociaux ! Merci ! 🙂

Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, Lorraine et Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Île de France avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique à Paris.

Leave A Reply

*