Menton, Perle de la France : mini-guide découverte

0

Les beautés de la nature, la magnificence du soleil, l’ivresse de la mer toujours changeante… c’est ainsi que Menton a été décrite par le médecin anglais James Henry Bennett, considéré par les locaux comme le créateur de la station balnéaire. L’une des plus jolies villes du littoral méditerranéen français, Menton la radieuse est surnommée à juste titre la “Perle de la France”. En effet, située à la frontière franco-italienne entre la Riviera italienne et Monaco, la ville italienne de Menton est la porte d’entrée de la Riviera française.

Planifiez votre voyage à Menton et ses environs !



Booking.com

Le cimetière perché. Photo: Tangopaso (Domaine Public)

Le cimetière perché. Photo: Tangopaso (Domaine Public)


Ce que vous devez savoir sur Menton

Menton est située sur la Côte d’Azur, le long de la frontière franco-italienne, à 30 km de Nice et à 170 km de Gênes (Italie).

La ville italienne la plus proche est Ventimiglia (Vintimille en français).

Fait amusant ! La distance la plus longue en France métropolitaine à vol d’oiseau est de Menton à la presqu’île de Saint-Laurent en Bretagne : 1 084 km. Par la route, il vous faudra parcourir 1 500 km !

Menton vue du ciel © Olivier Cleynen - licence [CC BY 4.0] de Wikimedia Commons

Menton vue du ciel © Olivier Cleynen – licence [CC BY 4.0] de Wikimedia Commons

Le micro-climat local

Menton bénéficie d’un microclimat quasi subtropical exceptionnel avec des hivers doux et des étés chauds grâce à la protection des Alpes. Cette condition climatique est favorable à la culture des agrumes, ce qui explique que Menton ait été le premier producteur de citrons d’Europe jusque dans les années 1930.

La plage de Menton. Photo : @sergiopazzano78 via Twenty20

La plage. Photo : @sergiopazzano78 via Twenty20

Les températures minimales en hiver ne sont généralement pas inférieures à 8 degrés Celsius et un maximum de 28 en été.

Les quartiers touristiques de Menton

La ville de Menton comprend trois secteurs touristiques :

La ville moderne

A l’ouest, la ville moderne s’étend de part et d’autre des Jardins du Biovès. C’est là que se trouve la gare SNCF.

La rue de la République et l’avenue Félix Faure, qui devient la rue Saint-Michel, sont les deux axes principaux de la ville moderne, où se trouvent la plupart des commerces. Cette partie de la ville s’ouvre sur la baie du soleil.

La vieille ville

Au centre, la vieille ville dont les maisons anciennes suivent le relief de la colline. La rue Saint-Michel et la rue Longue suivent le tracé de l’ancienne voie romaine.

Au nord de la basilique Saint-Michel, un labyrinthe de rues sinueuses longe la pente de la colline : rue du Vieux Château, rue de la Côte, rue Mattoni.

Le cimetière occupe le sommet de la colline, d’où l’on a une vue magnifique sur la Baie du Soleil (à l’ouest) et la Baie de Garavan (à l’est).

Saint-Paul Garavan

A l’est, le quartier Saint-Paul Garavan est remarquable par les villas et les jardins qui le composent. Il surplombe la baie de Garavan. Le port de Garavan (inauguré en 1967) est considéré comme l’un des plus grands ports de plaisance de la Côte d’Azur avec 770 postes d’amarrage.

La vieille ville de Menton depuis le Domaine des Colombières. Photo : Tangopaso (Domaine public)

Vue de la vieille ville depuis le Domaine des Colombières. Photo : Tangopaso (Domaine public)

Le bord de mer

Enfin, le bord de mer est traversé par un axe routier prenant, tour à tour, des noms différents : la promenade du Soleil, le quai de Monléon, le quai Bonaparte, la Porte de France et la promenade de la Reine Astrid qui se termine à la douane.

Les parcs et jardins de Menton

La ville compte de nombreux parcs et jardins réputés, des parcs intimes aux jardins exubérants ou botaniques.

Les parcs et jardins de Menton (Villa Serena). Photo : Tangopaso (Domaine public)

Les parcs et jardins de Menton (Villa Serena). Photo : Tangopaso (Domaine public)

La tarte au citron de Menton

Une tarte au citron classique présente un merveilleux équilibre entre les citrons et une base sucrée croustillante. Une tarte suffisamment acide pour picoter sur la langue et ravir vos sens !

Tarte au citron - Stock Photos de margouillat. Photo - Shutterstock

Tarte au citron – Stock Photos de margouillat. Photo – Shutterstock

Personnalités célèbres de Menton

Charles Haddon Spurgeon (1885)

Charles Haddon Spurgeon (1885)

La commune de Menton compte environ 30 000 habitants (75 000 avec la banlieue), et ses habitants sont appelés soit Mentonnais et Mentonnaises, soit plus traditionnellement Mentonasques.

Parmi les résidents célèbres, citons :

  • L’Anglais William Webb Ellis (1806-1872), créateur du football de rugby,
  • Le prédicateur baptiste britannique Charles H. Spurgeon (1834-1892), décédé à Menton,
  • Jean Cocteau (1889-1963), poète, romancier, dramaturge, dessinateur, dramaturge, artiste et cinéaste français,
  • la chanteuse américaine Barbara Hendricks (citoyenne d’honneur, s’est mariée à Menton),
  • le gardien de but français Jérôme Alonzo (né en 1972)…

Menton : un peu d’histoire

On pense que le site de Menton était déjà habité à l’époque du paléolithique.

La Turbie - Stock Photos de Inu - Shutterstock

La Turbie – Stock Photos de Inu – Shutterstock

La voie romaine

A l’époque romaine, le site de Menton était traversé par la Via Julia Augusta. La voie romaine allait de Pise, en Italie, à Arelates (l’actuelle Arles). Elle traversait la ville italienne voisine de Menton : Album Intimilium (l’actuelle Vintimille) et La Turbie où les Romains ont construit un monument (Trophée des Alpes) pour célébrer la victoire de l’empereur Auguste sur les tribus ligures.

Charles d'Anjou (1220-1285)

Charles d’Anjou (1220-1285)

Au Moyen Âge

La première mention écrite de Menton remonte au 21 juillet 1262 à l’occasion d’un traité de paix entre la ville de Gênes et Charles d’Anjou, roi de Sicile et de Naples ainsi que comte de Provence. La position de Menton entre la République de Gênes et le Comté de Provence était très convoitée au Moyen Âge.

Monaco au 19e siècle

Monaco au 19e siècle

En 1346, la ville est acquise par Charles Grimaldi de Monaco et reste sous la possession des Grimaldi jusqu’en 1848. Cette année-là, Menton et la ville voisine de Roquebrune font sécession de Monaco à la suite d’un litige concernant les taxes sur les exportations de citron. Les deux villes s’autoproclament “Ville libre” et se placent sous la protection du roi de Sardaigne.

Le département des Alpes Maritimes

Menton est alors administrée par la Maison de Savoie jusqu’en 1861 où la ville se prononce massivement pour son rattachement à la France par référendum (833 pour contre 54). Nice et son comté avaient pris une décision similaire un an auparavant et Menton fut ajoutée au département des Alpes-Maritimes. En février 1861, Napoléon III verse au prince de Monaco 4 millions de francs en compensation de la renonciation à perpétuité des droits seigneuriaux.

Menton était devenue française pour un temps limité pendant la Révolution française et le Premier Empire et était incluse dans le département nouvellement créé des Alpes-Maritimes. Pendant quelques années, la ville a fait partie de l’arrondissement de Sanremo, aujourd’hui en Italie.

William Webb Ellis

William Webb Ellis

Une destination de vacances d’hiver à la mode au 19e siècle

Dans la seconde moitié du 19e siècle, Menton connaît un profond changement suite à la publication d’un traité de James Henry Bennett : Winter and Spring on the Shores of the Mediterranean (1861) vantant la douceur du climat de la ville aux malades atteints par la tuberculose.

Le médecin anglais avait contracté la maladie infectieuse et s’était retrouvé complètement guéri après un séjour à Menton en 1859. On pensait que sa santé s’était considérablement améliorée grâce aux hivers au climat doux de la Côte d’Azur.

Par ses écrits, le médecin a contribué à populariser Menton et ses environs comme destination de vacances d’hiver pour les classes supérieures.

Les aristocrates anglais et russes construisirent leurs luxueux hôtels, villas et palais qui font aujourd’hui partie du paysage urbain de Menton qui sera transformé en hôpitaux pendant la Première Guerre mondiale pour accueillir les soldats blessés. En 1882, Menton comptait 5 000 résidents britanniques.

Menton vers 1912

Menton vers 1912

Parmi les patients célèbres de Bennett figuraient Robert Louis Stevenson et, plus particulièrement, la reine Victoria et sa plus jeune fille, la princesse Béatrice.

Affiche publicitaire de Menton (1906)

Affiche publicitaire de Menton (1906)

Entre le rattachement à la France et le début de la Première Guerre mondiale, Menton poursuit son développement urbain. La construction du port s’achève en 1878 et de nouvelles voies de communication facilitent l’accès à la ville :

  • la route de la Basse Corniche (1881) et
  • la liaison ferroviaire entre Monaco et Menton, ouverte en 1869.

À l’époque, le voyage en train de Paris à Menton ne prenait “que” 24 heures.

Menton aux 20e et 21e siècles

De l’été 1940 au 8 septembre 1943, l’Italie annexe Menton. Puis les Allemands les remplacent jusqu’au 6 septembre 1944. Les armées américaines et canadiennes de la First Special Service Force libèrent la ville le 8 septembre 1944.

La frontière franco-italienne. Photo : Tangopaso (Domaine public)

La frontière franco-italienne. Photo : Tangopaso (Domaine public)

Depuis les années 1950, Menton s’est engagée dans un programme de jumelage avec de nombreuses villes prestigieuses d’Europe :

  • Baden-Baden (Allemagne),
  • Montreux (Suisse),
  • Namur (Belgique),
  • Nauplie (Grèce),
  • Noordwijk (Pays-Bas),
  • Sochi (Russie), et
  • Valence (Espagne).

En 1964, une scène mémorable de la superproduction française “Le Corniaud” (“the Sucker”) avec Louis de Funès et Bourvil a été tournée au poste frontière de Menton. En 1983, le film de James Bond “Never Say Never Again” avec Sean Connery mettait en scène la vieille ville.

Il est important de noter que, tout au long de son histoire, Menton n’a jamais fait partie du comté historique de Nice.

La marina de Menton-Garavan. Photo : twenty20photos

La marina de Menton-Garavan. Photo : twenty20photos


La vieille ville de Menton

Octave Mirbeau (1848-1917) l’a bien décrit en parlant de Menton :

“Le vieux Menton, avec ses escalades rapides de maisons tassées l’une sur l’autre, étrange et vivant grouillement de taches claires et de taches d’ombre, d’angles de soleil et de clochers bleus qui se décomposent sur le fond de velours opalin des montagnes.”

La vieille ville depuis le jardin Maria Serena. Photo : Tangopaso (Domaine public)

La vieille ville depuis le jardin Maria Serena. Photo : Tangopaso (Domaine public)

Le campanile de l’église Saint-Michel s’élève fièrement au-dessus des ruelles étroites et escarpées et des façades aux couleurs pastel de la vieille ville historique, comme coincée entre deux baies.

Menton, Côte d'Azur. Photo La station balnéaire de Menton sur la Côte d'Azur. Photo : @SteveAllenPhoto via Twenty20

Menton, Côte d’Azur. Photo La station balnéaire de Menton sur la Côte d’Azur. Photo : @SteveAllenPhoto via Twenty20

La rampe Saint-Michel

Depuis le front de mer, une succession de marches majestueuses mène au parvis pavé de l’église. Les habitants les appellent la rampe Saint-Michel.

À droite de l’escalier se trouve la façade jaune de l’hôtel Pretti (ou hôtel Pretti de Saint-Ambroise) qui date du milieu du 17e siècle.

Les Rampes dans la vieille ville et l'Hôtel Pretti à droite. Photo : Tangopaso (Domaine public)

Les Rampes dans la vieille ville et l’Hôtel Pretti à droite. Photo : Tangopaso (Domaine public)

Les Rampes Saint Michel © Bastenbas - licence [CC BY-SA 4.0] de Wikimedia Commons

Les Rampes Saint Michel © Bastenbas – licence [CC BY-SA 4.0] de Wikimedia Commons

Basilique St-Michel-Archange

La basilique Saint-Michel. Photo : Rundvald (Domaine public)

La basilique Saint-Michel. Photo : Rundvald (Domaine public)

Le prince Honoré II de Monaco a fait construire la basilique Saint-Michel-Archange entre 1639 et 1653 dans une architecture baroque. L’église a été consacrée par Mauro Promontorio, évêque de Vintimille, le 8 mai 1675 en présence du prince Louis Ier de Monaco.

Le clocher emblématique de 53 mètres de haut est un ajout ultérieur (1701) de l’architecte Emmanuel Cantone. Il fait de l’église la structure la plus haute de la ville.

Le clocher de la basilique. Photo : Tangopaso (Domaine public)

Le clocher de la basilique. Photo : Tangopaso (Domaine public)

L’achèvement de la façade jaune et vert pâle date de 1819. Elle présente un style baroque typique du 17e siècle avec des colonnes ajoutées surmontées de chapiteaux ioniques et corinthiens.

L’intérieur de l’église est aménagé en croix latine et s’inspire de la basilique de l’Annonciation à Gênes.

Intérieur de la basilique Saint-Michel © Espirat - licence [CC BY-SA 4.0] de Wikimedia Commons

Intérieur de la basilique Saint-Michel © Espirat – licence [CC BY-SA 4.0] de Wikimedia Commons

La décoration est sans surprise somptueuse et les chapelles latérales contiennent les tombes de notables locaux et monégasques. L’église accueille plus de 100 000 visiteurs chaque année.

 

Chapelle des Pénitents Blancs

Chapelle des Pénitents Blancs. Photo : Tangopaso (Domaine public)

Chapelle des Pénitents Blancs. Photo : Tangopaso (Domaine public)

À côté de la basilique se dresse une autre église baroque : la Chapelle des Pénitents Blancs (ou Chapelle de l’Immaculée-Conception).

Sa construction a eu lieu de 1680 à 1687 et l’église a subi une importante restauration au 19e siècle.

Sa façade présente plusieurs décorations baroques : pinacles, frises et guirlandes de fleurs en stuc.

Trois vertus théologales surmontent le fronton.

Chapelle de la Miséricorde des Pénitents Noirs

Au carrefour de la rue de Bréa et de la promenade du Val de Menton, la chapelle de la Miséricorde des Pénitents Noirs était le sanctuaire de l’ancien couvent des Capucins du 17e siècle.

Chapelle des Pénitents Noirs. Photo : Tangopaso (Domaine public)

Chapelle des Pénitents Noirs. Photo : Tangopaso (Domaine public)

Intérieur de la Chapelle des Pénitents Noirs. Photo : Tangopaso (Public Domain)

Intérieur de la Chapelle des Pénitents Noirs. Photo : Tangopaso (Public Domain)

Les vieilles rues de Menton

Le ministère français de la culture a classé Menton comme “Ville d’art et d’histoire”. Une vue générale de la partie historique de Menton depuis le front de mer donne l’impression d’un village perché.

La vieille ville. Photo : @SteveAllenPhoto via Twenty20

La vieille ville. Photo : @SteveAllenPhoto via Twenty20

Les façades ocres des hautes maisons bordent les rues étroites de la vieille ville, souvent sombres, sinueuses et voûtées. Elles sont reliées par des passages couverts ou rejoignent de petites places fraîches et ombragées.

Les escaliers de la vieille ville. Photo : @dareismai via Twenty20

Les escaliers de la vieille ville. Photo : @dareismai via Twenty20

Une promenade dans la vieille ville. Photo : twenty20photos

Une promenade dans la vieille ville. Photo : twenty20photos

Rue de la Conception © Patafisik - licence [CC BY-SA 4.0] de Wikimedia Commons

Rue de la Conception © Patafisik – licence [CC BY-SA 4.0] de Wikimedia Commons

La rue Mattoni est une rue étroite qui part de la place de l’église (voir l’arcade). Elle traverse un dédale de hautes maisons au nord de l’église St Michel.
L'arc de la rue Mattoni © Luca Galli - licence [CC BY 2.0] de Wikimedia Commons

L’arc de la rue Mattoni © Luca Galli – licence [CC BY 2.0] de Wikimedia Commons

Le cimetière du Vieux-Château

Le cimetière du Vieux-Château. Photo : @SteveAllenPhoto via Twenty20

Le cimetière du Vieux-Château. Photo : @SteveAllenPhoto via Twenty20

Tout en haut de la vieille ville se trouve le cimetière du Vieux Château. Il occupe un site magnifique et domine la ville, le vieux port et la baie de Garavan.

La vue depuis le cimetière de Menton. Photo : Tangopaso (Domaine public)

La vue depuis le cimetière de Menton. Photo : Tangopaso (Domaine public)

Il abrite le cimetière russe de Menton, un cimetière orthodoxe construit en 1880 pour la colonie russe. L’accès se fait par la petite chapelle russe Notre-Dame-des-Affligés, datant des années 1880. Elle est de forme quadrangulaire, surmontée d’un petit dôme, avec une façade rappelant lointainement l’entrée de la cathédrale orthodoxe russe Saint-Nicolas de Nice. Elle sert de mausolée aux princes Trubetskoï.

Le cimetière du Vieux-Château et la chapelle russe © Renek78 - licence [CC BY-SA 4.0] de Wikimedia Commons

Le cimetière du Vieux-Château et la chapelle russe © Renek78 – licence [CC BY-SA 4.0] de Wikimedia Commons

Des familles de descendants de Russes blancs y sont également enterrées depuis 1917.

Le Palais de l’Europe

Le Palais de l’Europe est l’ancien casino de la ville.

Palais de l'Europe © Berthold Werner - licence [CC BY-SA 3.0] de Wikimedia Commons

Palais de l’Europe © Berthold Werner – licence [CC BY-SA 3.0] de Wikimedia Commons

L’architecte Hans-Georg Tersling l’a construit en 1909 avec une façade imposante, ce qui en fait l’un des bâtiments les plus importants du centre-ville. Il abrite aujourd’hui l’office du tourisme de Menton.

Il borde les célèbres jardins de Biovès où se déroule une partie de la Fête du Citron.

Le front de mer de Menton, Côte d’Azur

Menton © Claire2595 - licence [CC BY-SA 3.0] de Wikimedia Commons

Menton © Claire2595 – licence [CC BY-SA 3.0] de Wikimedia Commons

Le front de mer de Menton, bordé de palmiers, présente de beaux espaces verts, des musées, ainsi que des plages de galets gratuites, des plages de sable privées et deux marinas. Longeant le front de mer, les 16 arches géantes du Quai Napoléon marquent la limite de la vieille ville.

Le Bastion de Menton

Les princes de Monaco ont construit ce fort en 1636 pour protéger le port de Menton.

La Citadelle de Menton (Domaine public)

La Citadelle de Menton (Domaine public)

Jean Cocteau (1889-1963), poète, romancier, dramaturge, dessinateur, dramaturge, artiste et cinéaste français aux multiples talents, a fait restaurer ce monument afin d’y installer une exposition permanente de son œuvre : dessins, tapisseries, aquarelles, pastels et céramiques.

Le musée Jean Cocteau

Musée Jean Cocteau @sibuet via Twenty20

Musée Jean Cocteau @sibuet via Twenty20

Vous trouverez le musée Jean Cocteau entre la plage et le marché couvert. Depuis son ouverture en 2011, le musée expose des dessins, des tapisseries et des mosaïques de Jean Cocteau.

Séverin Wunderman a fait don à la municipalité de Menton de sa collection de quelque 1 500 objets.


Les plages de Menton

Plage des Sablettes. Photo : Tangopaso [Domaine public]

Plage des Sablettes. Photo : Tangopaso [Domaine public]

Menton est célèbre pour ses plages. Il en existe 6 principales :
  • Hawaii. C’est la première plage de France quand on arrive d’Italie. Elle est relativement petite et souvent exposée à la houle. Ses vagues sont très amusantes pour les enfants.
  • Rondelli. Vous trouverez cette plage de sable fin dans le quartier de Garavan, près du supermarché.
  • Les Sablettes. Avant 1969, c’était une toute petite plage de sable. Elle a été agrandie artificiellement entre 1968 et 1969. La plage, située au pied de la vieille ville, est protégée de la houle et des vents d’est par trois digues.
  • Marché (ou Bastion). Cette plage est proche de l’ancien marché couvert et du nouveau musée Jean Cocteau.
  • Casino. Comme son nom l’indique, cette plage se trouve juste derrière le casino de Menton.
  • Borrigo. Cette plage se trouve à côté du Casino.

Événements et festivals en ville

La Fête du Citron @dvoevnore via Twenty20

La Fête du Citron @dvoevnore via Twenty20

Menton est célèbre en France pour son incontournable Fête du Citron qui a lieu chaque année en février.

Le Festival de musique de Menton a lieu chaque année sur le parvis de la basilique St Michel.


Où séjourner à Menton

Si vous souhaitez visiter Menton et la Côte d’Azur, il est important de choisir soigneusement l’emplacement de votre base, afin de ne pas parcourir des distances inutiles chaque jour. Après tout, le littoral s’étend sur plusieurs centaines de kilomètres… et la situation de Menton à la frontière franco-italienne permet de faire de belles excursions le long de la Riviera italienne.

Une vue de la ville © MOSSOT - licence [CC BY-SA 3.0] de Wikimedia Commons

Une vue de la ville © MOSSOT – licence [CC BY-SA 3.0] de Wikimedia Commons

Comme vous pouvez le deviner, les possibilités d’hébergement à Menton sont très vastes.

Il y a forcément un logement pour toutes les envies :

Vous cherchez un palace avec vue sur la mer ?

  • Une chambre d’hôtes de charme au cœur d’un village perché ?
  • Une villa entourée de verdure ?
  • Un camping confortable ?
  • Ou l’un des hébergements les plus insolites ?

Trouvez votre hébergement ici ou parcourez la carte ci-dessous :



Booking.com


Que faire à Menton ?

La station balnéaire de Menton sur la Côte d'Azur. Photo : twenty20photos

La station balnéaire de Menton sur la Côte d’Azur. Photo : twenty20photos

Il y a une multitude d’activités à faire sur la Côte d’Azur.

Vous n’aurez que l’embarras du choix :

  • vols panoramiques en hélicoptère,
  • musées à Nice et à Monaco,
  • visites guidées des villages perchés,
  • conduite de Ferrari/Lamborghini,
  • jet ski,
  • croisières entre Monaco et Nice,
  • ateliers de parfumerie à Eze ou à Grasse…

Oui, il n’y a pas de limite !

Pour vous aider à vous faire une idée, voici une liste de quelques activités dans la région de la Côte d’Azur proposée par GetYourGuide.

Vous pouvez cliquer sur chaque élément pour en savoir plus sur ce qui est proposé car il y a beaucoup plus d’activités à découvrir sur le site de GetYourGuide.


Comment s’y rendre ?

Grâce à sa proximité avec Nice, il est facile de rejoindre Menton par avion, par train ou en voiture.

Direction pour Menton. Photo : @sibuet via Twenty20

Direction pour Menton. Photo : @sibuet via Twenty20

Par avion

L’aéroport de Nice (le 3e de France après Paris-CDG et Paris-Orly) est desservi par des vols en provenance de Londres et de nombreuses villes britanniques (Birmingham, Liverpool, Leeds, Edimbourg). Un bus relie l’aéroport à la gare de Nice où des trains à la demi-heure pour Menton ne mettent que 30 minutes.

En voiture

Menton est située sur l’autoroute A8 qui relie Aix-en-Provence à la frontière italienne et à Gênes par l’A10. La distance depuis Paris est de 960 km et le trajet dure environ 9 heures via l’autoroute du Soleil (A6, A7 et A8).

En train

La gare de Menton se trouve à 5 minutes à pied du front de mer. Menton est reliée à Nice par TER d’où les TGV et les trains longue distance rejoignent les principales villes de France : Paris (7 h), Marseille (3 h 30), Lyon (5 h 30), Bordeaux (9 h), Lille (12 h), Strasbourg…

A la gare de Menton. Photo : Tangopaso [Public Domain]

A la gare de Menton. Photo : Tangopaso [Public Domain]


Épinglez sur Pinterest !

Menton pour PinterestMenton pour Pinterest


En savoir plus !

Êtes-vous allé à Menton ? Si oui, quel est votre endroit préféré ? Laissez-moi un commentaire juste en dessous !


 

Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, en Lorraine et en Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Europe avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique. Après avoir résidé quelques années en Ile de France et en Savoie, il promeut aujourd'hui la France depuis l'East Sussex en Angleterre.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.