Comment j’ai été inspiré par la Lorraine bucolique

32

Après plusieurs années passées en ville, j’ai ressenti grandir en moi un “désir de campagne”. La recherche d’une meilleure qualité de vie et une plus grande sérénité loin du bruit et de l’agitation urbaine. Le mot qui me venait à l’esprit était : bucolique. Une campagne accueillante, champêtre, reposante. Agréable aux cinq sens. La dernière fois que j’ai traversé la Lorraine rurale, je suis tombé sous le charme. J’ai redécouvert des endroits que mon regard avait auparavant négligés. Des paysages typiques de cette Lorraine rurale. Des vergers de mirabelliers au vignoble des Côtes de Toul. Des villages-rues typiques de la région à des sentiers invitant à la flânerie. C’est cette Lorraine bucolique et champêtre que je souhaite vous faire découvrir.

Cette idée m’a amené à proposer le thème “la France bucolique” au collectif de blogueurs #EnFranceAussi. Ce mois-ci, cette belle initiative lancée par Sylvie du blog Le coin des Voyageurs va nous emmener aux quatre coins de France pour découvrir des endroits bucoliques plus beaux les uns que les autres !

(et pour ne rien oublier, jeter un œil en bas de l’article pour participer au concours et tenter de gagner le guide voyage !)


Combattre les préjugés sur la Lorraine

Grise la Lorraine ?

Une image qui lui colle à la peau, due aux industries et aux grandes agglomérations urbaines réparties le long du Sillon lorrain, de Remiremont à Luxembourg.

Une image tristounette contre laquelle je ne cesserai de m’insurger.

Car la Lorraine grise, c’est ni plus ni moins qu’un préjugé absurde !

Et il est temps aujourd’hui de dénoncer ce mensonge au grand jour.

En vous dévoilant la Lorraine sous un aspect bien plus séduisant. Et surtout plus proche de la réalité.

Une Lorraine qui satisfera pleinement les amateurs de nature et de terroirs champêtres.

On le sait, les images valent mieux que mille mots. Aussi, j’ai rassemblé mes meilleures photos pour que nous explorions ensemble la Lorraine verdoyante !


Le Parc Naturel Régional de Lorraine

Royaumeix dans le Toulois © French Moments

Le Parc naturel régional de Lorraine dans le Toulois © French Moments

Le Parc Naturel Régional de Lorraine est situé de part et d’autre de la vallée de la Moselle. Créé en 1964, il couvre une superficie de 219 400 hectares. Son territoire inclut 188 communes pour 76 000 habitants.

Sa partie occidentale est délimitée par les villes de Metz, Nancy, Commercy et Verdun. Elle borde les vallées de la Moselle et de la Meuse, englobant les côtes de Meuse et la plaine de Woëvre.

Les principaux sites touristiques du PNR sont les vignobles des côtes de Toul et de Meuse, le village perché d’Hattonchâtel et son château, le lac de Madine, la butte de Montsec et son Mémorial. En direction de la vallée de la Moselle, la vallée de l’Esch est surnommée la petite Suisse Lorraine pour la beauté champêtre de ses paysages.

Le Parc compte de nombreux musées et maisons thématiques. Ceci n’est pas étonnant car son territoire comprend un patrimoine historique et architectural riche et diversifié. On compte à cet effet de nombreux châteaux et églises médiévales, une multitude de fontaines, de lavoirs et de calvaires, des maisons typiquement lorraines. Sans oublier les lieux de mémoire (Guerre de 1870-71, Première et Seconde guerres mondiales).


L’image de carte postale de la Lorraine bucolique

Boucq © French Moments

Le village de Boucq entre Toul et Commercy © French Moments

Lorsque j’enseignais le français à Sydney en Australie, je me souviens avoir lu avec Bill une nouvelle de Guy de Maupassant : « La Mère Sauvage » (1884).

Bon, il faut admettre que le dénouement de l’histoire est atrocement triste.

Par contre, les premières lignes de l’écrivain évoquent un paysage bucolique de la France profonde. Maupassant dresse un portrait ravissant et tendre du paysage rural. Petit extrait :

« J’aimais ce pays infiniment. Il est des coins du monde délicieux qui ont pour les yeux un charme sensuel. On les aime d’un amour physique. Nous gardons, nous autres que séduit la terre, des souvenirs tendres pour certaines sources, certains bois, certains étangs, certaines collines, vus souvent et qui nous ont attendris à la façon des événements heureux. […]

A Virelogne, j’aimais toute la campagne, semée de petits bois et traversée par des ruisseaux qui couraient dans le sol comme des veines, portant le sang à la terre. On pêchait là-dedans des écrevisses, des truites et des anguilles ! Bonheur divin ! On pouvait se baigner par places, et on trouvait souvent des bécassines dans les hautes herbes qui poussaient sur les bords de ces minces cours d’eau. »

Cette description de ces paysages colle parfaitement à l’idée que l’on peut se faire de la Lorraine bucolique…


A la découverte de la Lorraine bucolique

En voiture ou à vélo, je vous invite à découvrir une partie de la Lorraine rurale. J’ai volontairement limité ma description de la Lorraine bucolique au Toulois et aux Côtes de Meuse. Mais vous trouverez de nombreux autres endroits champêtres dans la région. On peut citer le Xaintois (au sud de Nancy), le Saulnois (à l’est de Metz et Nancy), le Barrois autour de Bar-le-Duc, le Pays de Bitche, la Vôge (autour de Neufchâteau).

De Toul à Saint-Mihiel, vous découvrez successivement les Côtes de Toul, la Butte Montsec, le lac de Madine, le promontoire d’Hattonchâtel puis les Côtes de Meuse.

Les Côtes de Toul et le Toulois

Le Toulois est la région située autour de la ville historique de Toul dans le département de la Meurthe-et-Moselle.

J’aime particulièrement les environs de Bruley pour les jolies vues du vignoble.

Le Toulois comprend plusieurs villages à l’atmosphère champêtre où le temps semble s’être figé.

Un peu plus au nord se trouve le village perché de Boucq. Nous sommes à la limite du département de la Meuse.

La Butte de Montsec

Dominant la plaine de Woëvre et le lac de Madine, la butte témoin de Montsec est couronnée par un Mémorial américain. En savoir plus sur le blog.

Le village perché d’Hattonchâtel

Ce petit village des Côtes de Meuse surplombe la Woëvre avec des vues superbes sur les alentours. Un château ajoute à la poésie des lieux.

Empruntez les sentiers champêtres !

Pour mieux explorer le cadre champêtre de cette Lorraine bucolique, il faut garer sa voiture dans un de ces nombreux villages puis continuer à pied.

Sanzey (Toulois) © French Moments

Vue générale de Sanzey (Toulois) dans son cadre champêtre © French Moments

Il est agréable de suivre des sentiers secrets à travers champs, vignoble et vergers de mirabelliers. Avant de pénétrer dans les forêts profondes où fleurissent coucous des bois et myosotis au printemps. Avec un peu de patience, peut-être observera-t-on des chevreuils agiles à la course ou de timides écureuils…

Pagney-derrière-Barrine © French Moments

A travers champs et vergers à Pagney-derrière-Barrine © French Moments

Parfois, le paysage nous réserve de belles surprises. Une rivière serpente paisiblement dans une vallée verdoyante. Sa fraîcheur est la bienvenue en été !

Royaumeix dans le Toulois © French Moments

Cours d’eau paisible dans le Toulois © French Moments

Entendez-vous le gazouillis des oiseaux ?

Ménil-la-Tour dans le Toulois © French Moments

Cours d’eau paisible à Ménil-la-Tour dans le Toulois © French Moments

Oh mais attendez, il n’y a pas que des oiseaux ici. Je distingue aussi le coassement d’une grenouille…

Grenouille de la Lorraine bucolique ! © French Moments

Une petite grenouille au bord d’un étang © French Moments

Un troupeau de vaches paît avec une certaine nonchalance l’herbe grasse d’une prairie adjacente.

Vaches, Toulois © French Moments

Vaches rencontrées dans le Toulois © French Moments

Au loin, la cloche de l’église du village sonne l’angélus. La brume automnale envahit les prairies. Il est temps de revenir au point de départ.

Toulois © French Moments

L’automne à Sanzey dans le Toulois © French Moments

La neige commence à tomber. On rentre à temps avant la tempête. Le chocolat chaud est prêt, servi avec de délicieuses madeleines de Commercy. Peut-être aurons-nous un Noël blanc ?


Pour en savoir plus sur la Lorraine bucolique

Une sélection de livres que je vous recommande pour en savoir plus sur les gourmandises lorraines et la gastronomie régionale (liens affiliés vers Amazon.fr) :

  • Lorraine : d’un pays à l’autre, de Patrice Greff et Jean Thomas aux éditions Gérard Louis. 200 pages, 520 photos sur les villes et villages, l’architecture, le patrimoine, les paysages de la Lorraine.

  • La Lorraine – envie d’évasion, de Bruno Barbier aux éditions Ouest France. S’évader en Lorraine, c’est ce que propose cet ouvrage à travers les photographies de Bruno Barbier qui vous entraîne dans les paysages de la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Moselle, les Vosges et vous invite à découvrir l’art de vivre de cette belle région.

Par ailleurs, d’autres sites et blogs traitant de la Lorraine bucolique :

Toulois © French Moments

L’automne dans le Toulois © French Moments


Découvrez les articles de ma participation à l’événement interblogueurs #EnFranceAussi. Cliquez sur le lien ici pour les lire !

Inspiré ? Epinglez sur Pinterest :

Découvrez la Lorraine bucolique et champêtre ! © French Moments Découvrez la Lorraine bucolique et champêtre ! © French Moments

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


La liste des blogueurs participant au thème “La France bucolique”

Voici la liste des blogueurs ayant participé au RV #EnFranceAussi sur le thème de « La France bucolique ». À découvrir sans plus tarder :

(la liste sera affichée ici au fur et à mesure de leur publication)

On se retrouve le mois prochain pour un nouveau RV #EnFranceAussi avec le thème “Loufoque” avec Olivia du blog La Fille de l’encre. En attendant, passez un excellent printemps et un grand merci aux blogueurs qui ont participé ce mois-ci !


Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, Lorraine et Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Île de France avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique à Paris.

32 commentaires

  1. Un beau tour d’horizon de la Lorraine, que l’on peut voir à des saisons différentes. Habitant autrefois en Picardie, nous y passions souvent nos petites vacances, j’en garde de très bon souvenirs ! Merci Pierre de nous faire visiter cette région pleine de charme ! Passe un bon week-end.

    • Merci beaucoup Martine pour ton gentil commentaire… oui la Lorraine est belle en toute saison et on peut la trouver charmante même en plein hiver… ceci dit c’est vrai que j’ai quand même préféré la montrer sous ses meilleurs jours 😉

  2. Malgré trois années à Nancy, je ne connais pas la Lorraine bucolique (en même temps je n’avais pas de voiture donc ça n’aide pas). Ton article me donne envie de retourner dans cette région pour découvrir la nature ! Je savais pas qu’il y avait des vignobles à Toul !

    • C’est vrai que sans voiture c’est bien compliqué de la découvrir cette Lorraine pittoresque 🙂 Et les vignobles de Toul sont magnifiques, il faut que tu retournes en Lorraine pour les découvrir (et ne pas oublier de passer par une de ces caves viticoles) !!!

  3. C’est dingue comme les préjugés ont la vie longue. Nous sommes ici dans la carte postale. Quelle merveille!
    Et oui oui je l’entends d’ici le gazouillis des oiseaux

  4. Bonjour, j’ai été charmée par toutes ces belles photos. Il faut je crois quelquefois prendre le temps de se poser, et d’admirer ce qui est autour de nous, sans chercher l’attraction touristique, la ville classée ou le paysage grandiose. C’est aussi ça la France, une multitude de petits coins charmants, qui valent le détour ! Merci pour cette découverte.

    • Merci Caro, oui c’est exactement le dessein de ce thème : ces petits détours de France qui font la richesse de notre patrimoine rural ! Bonne semaine ! 🙂

  5. Et bien voilà un coin que je ne connais pas du tout!
    Dans ce coin de France, je ne connais que Gerardmer en hiver, donc tes photos me donnent un point de vue complètement différent du tout petit bout de Lorraine que je connais.

  6. Très jolis ces paysages bucoliques et je me rend compte que notre pays entier est bucolique. Car on est beaucoup plus nombreux à vivre dans des zones rurales avec des champs, des clochers d’églises que dans des grosse métropoles. Tes photos rendent bien honneur au thème bucolique, ça donne trop envie.

    • Merci Estelle, tu as bien raison ! La France regorge de petits coins ruraux et bucoliques et j’espère que ce thème nous permettra d’en découvrir plusieurs 🙂 Bonne semaine !!

  7. Je fais également partie de la #teamsansvoiture, du coup je ne connais que quelques grandes villes de Lorraine. Et tes photos me persuadent que c’est trop vallonné pour une virée en vélo !

  8. Ooooooh que c’est mignon ! C’est un peu comme notre Grand Nord à nous, beaucoup de préjugés alors qu’il fait beau 😀 Même en Octobre tu verras dans mon article un grand soleil ! Merci pour ce joli partage

    • Merci beaucoup Ines, je vais allez voir ton article très bientôt (une fois que je serai rentré de mon voyage de Noël en Alsace-Lorraine) 🙂

  9. Bonjour Pierre,
    Je suis passé pour la première fois en Lorraine pendant l’été 2017 et j’ai découvert en effet des paysages magnifiques de campagne comme je les aime. Tes photos sont superbes ! Ça me donne envie d’y retourner 🙂

    • Merci Benoît – et figure-toi que j’étais au marché de Noël de Metz la semaine dernière. J’ai découvert le chalet de la confiserie des Hautes Vosges. Je me suis souvenu de ton article de janvier dernier… et j’ai craqué pour plusieurs paquets de bonbons 🙂

  10. Je suis d’accord, la Lorraine peut être sacrément bucolique ! On l’avait sillonnée en van il y a deux ans et d’ailleurs on avait eu un gros coup de coeur pour les côtes de Meuse et le coin des Eparges. Comme tu le dis, les mirabelliers, la forêt, les champs, peu de monde… De vrais havres de paix. Merci d’avoir lancé ce chouette thème !

    • Merci à toi Paule-Elise ! 🙂 J’ai moi aussi adoré mes récents passages dans les côtes de Meuse ! Hâte de lire vos articles. A très bientôt et belle semaine ! Pierre

  11. On est effectivement bien loin ici de la Lorraine industrielle, et cette Lorraine champêtre donne plutôt envie d’enfiler les chaussures de rando pour partir sur les sentiers de randonnée, qui ne doivent pas manquer dans la région j’imagine ! Merci d’avoir mis l’accent sur le côté bucolique de cette région qui souffre à tort de sa fausse réputation de ville grise… Et merci pour ce thème qui m’a beaucoup plu comme tu peux t’en douter.

    • Merci beaucoup Sylvie ! Si j’avais eu plus de temps, j’aurais écrit volontiers d’autres articles sur cette région rurale ! D’ailleurs, j’ai hâte de lire tes articles !! A très bientôt et bonne semaine 🙂

Leave A Reply

*