Hunawihr et son église fortifiée

0

Niché à l’écart de la route départementale entre Ribeauvillé et Colmar, le village d’Hunawihr et son église fortifiée occupent un site particulièrement charmant au milieu des vignes. Membre de l’association des « Plus Beaux Villages de France », Hunawihr est un tranquille petit village célèbre pour son église fortifiée perchée sur une petite butte au-dessus du village.


Hunawihr : les origines

Hunawihr et son église fortifiée au printemps © French Moments

Hunawihr et son église fortifiée au printemps © French Moments

Hunawihr dérive d’une légende locale impliquant Sainte Hune (ou Huna), femme du seigneur Hunon. Sainte Hune était connue pour sa grande générosité envers les pauvres et les malades. Morte en 679, elle fut canonisée le 15 avril 1520 by le pape Léon X à la demande du duc Ulrich de Wurtemberg. Ses reliques ont été dispersées par les Protestants en 1540.


Le centre du village

Le village n’attire pas autant les foules que les centres touristiques voisins que sont Riquewihr et Ribeauvillé. Il est ainsi plus facile de sillonner les ruelles étroites du village sans être entouré par de nombreux touristes. On pourra y admirer de très belles maisons à colombages de style Renaissance, certaines appelées « maisons de vignerons », reconnaissables à leur porte cochère. Ces maisons ont été construites avec des matériaux traditionnels en Alsace. Quelques maisons offrent également des dégustations de vins car Hunawihr est aussi un site reconnu pour ses vins blancs qui y sont produits, tels le Grand Cru Rosacker.

Dans les rues du village d’Hunawihr © French Moments

Un des bâtiments les plus anciens d’Hunawihr est la mairie du 16e siècle. Avant la Révolution, il s’agissait de la halle au blé du village. Construit en 1517, la façade présente les armoiries du duché de Wurtemberg (trois demi-ramures de cerf) et ceux du duché de Teck (losanges), ainsi que les deux poissons du comté de Montbéliard.


L’église fortifiée d’Hunawihr

Le site pittoresque d'Hunawihr © French Moments

Le site pittoresque d’Hunawihr © French Moments

Mais la vedette du village, c’est son église ! L’église Saint-Jacques le Majeur et le vieux cimetière qui l’entoure sont protégés par un rempart du 13e siècle qui ne contient qu’une seule porte d’entrée. Le mur d’enceinte possède encore les six bastions semi-circulaires d’origine.

La porte d’entrée de l’enceinte de l’église d’Hunawihr © French Moments

Classé monument historique en 1929, l’église actuelle a été bâtie sur les fondations d’un sanctuaire plus ancien remontant au 10e siècle.

Le clocher de forme carré, qui ressemble à un donjon, date du 15e siècle.

Le chevet et le clocher-donjon de l’église d’Hunawihr © French Moments

Observez les aiguilles de l’horloge sont décorées en feuilles de vignes, évoquant l’importance que le vignoble représente pour l’économie du village.

L'horloge aux aiguilles en forme de grappes de raisin © French Moments

L’horloge aux aiguilles en forme de grappes de raisin *rehaussée sur photoshop © French Moments

A l’intérieur de l’église se trouvent des fresques de Saint Nicolas qui ont été redécouvertes en 1878.

Les fresques de l'église d'Hunawihr © French Moments

Les fresques de l’église d’Hunawihr © French Moments

Le chœur, le transept et la nef sont du 16e siècle et l’orgue du 18e.

La nef de l’église d’Hunawihr © French Moments

Dans la nef existe une chaire en grès rose des Vosges du 16e siècle assez remarquable et plutôt insolite. Ce chef d’œuvre, unique en Alsace, est muni d’un petit escalier traversant le pilier avec lequel elle fait corps.

La chaire d'Hunawihr © French Moments

La chaire d’Hunawihr © French Moments

L’église abrite à la fois des offices catholiques et protestants depuis les trois derniers siècles. Connue sous le nom de « Simultaneum », cette alternance d’offices organisés dans la même église a été introduite en 1687 by Louis XIV. Le roi de France souhaitait préserver certains droits aux catholiques alsaciens qui devaient pouvoir tenir des messes dans les temples protestants. Une clause du fameux Traité de Westphalie garantissait la liberté religieuse à la communauté protestante d’Alsace et des provisions pour la pratique du Simultaneum ont été signées lors de la Paix de Ryswick en 1697. On détermina que là où il se trouvait au moins 7 familles catholiques dans un village alsacien, celles-ci avaient le droit d’organiser des messes dans le temple protestant. C’est effectivement ce qu’il s’est produit à Hunawihr en 1687 quand le chœur de l’église a été retenu pour les messes catholiques. Dans ce contexte favorable aux conflits, le Simultaneum a généré des conflits – parfois graves quand en 1753, un pasteur a été emprisonné à Colmar !

Le chœur de l’église d’Hunawihr © French Moments

La vue du cimetière de l’église fortifiée est une des plus belles d’Alsace, une véritable vue de « Carte postale ». Le panorama s’étend des montagnes boisées des Vosges au paisible village d’Hunawihr en contrebas cerné de vignes, à la Plaine d’Alsace, la région de Colmar et, au-delà, la ligne des crêtes de la Forêt-Noire en Allemagne fermant l’horizon.

Vue sur le village d’Hunawihr depuis l’église fortifiée © French Moments

A la sortie du village se trouvent deux sites touristiques qui méritent le détour si l’on a le temps de rester dans le village et ses environs pour quelques jours : le Parc des cigognes et des loutres et le Jardin des papillons exotiques.

Vue sur la Plaine d’Alsace depuis l’église fortifiée © French Moments

Cet article a été initialement publié sur www.frenchmomentsblog.com.

Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, Lorraine et Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Île de France avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique à Paris.

Leave A Reply


*