La Grande Plagne en hiver : mon escapade sans voiture

6

Alors que nous résidons depuis l’hiver dernier dans un village de Tarentaise en Savoie, nous n’avions pas encore eu l’occasion d’explorer la station de La Grande Plagne en hiver. Par une belle journée ensoleillée de janvier, nous avons eu la chance de traverser le grand domaine grâce aux remontées mécaniques et aux navettes gratuites. Voici un petit récit de notre excursion… qui permettra de se faire une idée des panoramas magnifiques qui s’offriront bientôt à vous !

Pour ce mois d’avril, Mali’ du blog Un pied dans les nuages propose aux participants du rendez-vous #EnFranceAussi de composer autour du thème “escapade #teamsansvoiture”. Ce RV est une belle initiative lancée par Sylvie du blog Le coin des Voyageurs qui permet à nos lecteurs de (re)découvrir notre belle France.


La Grande Plagne, c’est où ?

La télécabine de la Roche de Mio © French Moments

La vue de la télécabine de la Roche de Mio © French Moments

La Grande Plagne est un domaine skiable partagé par les communes de La Plagne-Tarentaise, Aime-la-Plagne et Champagny-en-Vanoise. La gare d’Aime est desservie par le TER venant de Chambéry ou Aix-les-Bains. Cette ligne dessert plusieurs gares dont Chambéry, Albertville et Moûtiers. Son terminus est Bourg-Saint-Maurice.

Pendant la saison hivernale, Aime est reliée aux grandes capitales européennes par TGV (Paris), Eurostar (Londres-Saint-Pancras) et Thalys (Bruxelles et Amsterdam).

Depuis la gare d’Aime, les stations de la Plagne sont accessibles par la route. Un service de navettes payant relie directement la gare SNCF à Plagne-Centre. Pour en savoir plus.

Un mot sur La Grande Plagne

Plagne Soleil © French Moments

Plagne Soleil © French Moments

La Grande Plagne fait partie de ces stations prestigieuses connues mondialement. Le domaine, très vaste, regroupe plusieurs “Plagnes” :

  • Plagne-Centre, la première des stations-villages. Elle fut inaugurée en 1961 sous le simple nom de “La Plagne”.
  • Plagne-Aime 2000. Anciennement Aime-la-Plagne, elle date de 1969. Située à 2100 m d’altitude, elle offre un panorama splendide sur le mont Blanc.
  • Plagne 1800, qui, comme son nom l’indique, est située à 1800 m d’altitude. Elle a été construite sur le site des anciennes mines de La Plagne et mise en service en 1982.
  • Plagne-Villages, construite en 1972, elle épouse les courbes du relief à 2050 m.
  • Plagne-Soleil, la dernière née des stations-villages (1990). Elle fait face à Plagne-Villages.
  • Plagne-Bellecôte, créée en 1974 à 1930 m. Elle détonne avec son architecture novatrice qui ressemble à un barrage hydraulique barrant la vallée.
  • Belle-Plagne (2050 m), inaugurée en 1981, le caractère de cette jolie station-village fait écho à l’architecture de tradition savoyarde.

A ces 7 villages s’ajoutent d’autres stations connectées, formant le domaine de La Grande Plagne :

  • Montalbert (1600 m), situé au-dessus du village de Longefoy.
  • Montchavin, construit à 1250 m sur les ruines d’un ancien village typique de Tarentaise.
  • Les Coches (1450 m) inauguré en 1977 au-dessus de Montchavin.
  • Champagny-en-Vanoise, village typique de la Tarentaise et porte d’entrée au Parc National de la Vanoise.

La Plagne est intégrée à l’espace Paradiski, un des plus grands domaines skiables au monde. Elle est connectée à la station de Peisey-Vallandry, elle-même reliée au domaine des Arcs grâce au téléphérique du Vanoise Express.

En hiver, ce grand espace totalise plus de 425 km de pistes entre 1200 et 3250 m ! Un vrai paradis pour les skieurs !

La télécabine de la Roche de Mio © French Moments

La vue de la télécabine de la Roche de Mio © French Moments

Une carte du domaine à suggérer ?

L’Office du Tourisme propose sur son site web ou ses brochures des cartes schématisées du domaine et des remontées mécaniques ouvertes pendant l’hiver. Si vous voulez une carte plus détaillée, la voici :

La carte IGN 3532ETR LES ARCS LA PLAGNE PN DE LA VANOISE est celle que j’utilise lors de mes excursions dans la région. Elle complète celles qui sont offertes par l’Office de Tourisme avec les détails du relief et des sentiers balisés. Vendue par amazon.fr, elle a été réactualisée à l’automne 2018.

Si vous ne comptez pas randonner dans la région, elle ne vous sera peut-être pas très utile. Mais pour les curieux comme moi, elle fait bien l’affaire pour découvrir l’environnement du domaine Paradiski (La Plagne et Les Arcs).


L’escapade SANS voiture !

35 km. C’est la distance totale que nous avons parcourue à bord des remontées mécaniques, des navettes inter-stations et à pied.

En fait, nous n’avons pas beaucoup marché ce jour-là. Par contre, nous avons utilisé une telle diversité de modes de déplacement qu’à aucun moment nous nous sommes ennuyés.

Télésiège, télécabine, téléphérique et même funitel… toute la panoplie des remontées mécaniques en activité pendant l’hiver…

La télécabine de Bellecôte © French Moments

La télécabine de Bellecôte © French Moments

Toutefois, cette escapade peut être un peu longue à effectuer en une seule journée. Rien ne vous empêche de la faire en plusieurs tronçons. Surtout si vous êtes en vacances à La Grande Plagne.

Ce qui a été le plus formidable dans cette excursion, c’est :

  • d’avoir réalisé une véritable découverte du domaine de la Grande Plagne SANS voiture.
  • d’être passé en peu de temps de 1500 à 3000 mètres grâce aux remontées mécaniques.

Voici le récit de notre escapade sans voiture au départ et à l’arrivée du hameau de La Roche sur les hauteurs d’Aime-la-Plagne…

La Grande Plagne Map by French Moments

Le télésiège de La Roche (La Roche – Plagne Aime 2000)

J’ai garé la voiture au grand parking du hameau de La Roche (vous pouvez atteindre La Plagne depuis la gare d’Aime).

Le télésiège de La Roche © French Moments

Le télésiège de La Roche © French Moments

On accède à pied au télésiège de la Roche par une petite passerelle franchissant la rivière de l’Arc.

Le télésiège de La Roche (site du circuit de bobsleigh qui a été construit pour les JO d’Albertville en 1992) est très pratique. Il permet d’atteindre le centre de la station sans utiliser la voiture. Il part du hameau à 1523 m et arrive à Plagne Aime 2000 à 2120 m. Un dénivelé de près de 600 m !

L'arrivée du télésiège de La Roche à Plagne Aime 2000 © French Moments

L’arrivée du télésiège de La Roche à Plagne Aime 2000 © French Moments

On atteint la station de Plagne Aime 2000 en 6 minutes.

Plagne Aime 2000

Plagne Aime 2000 © French Moments

Plagne Aime 2000 © French Moments

Vision futuriste… audacieux pour les uns, hideux pour les autres. La station moderne de Plagne Aime 2000 (anciennement Aime-la-Plagne) suscite forcément une réaction quand on la découvre la première fois. Ici, la main de l’homme a érigé un ensemble immobilier à plus de 2100 m).

Si on n’est pas emballé par les bâtiments, force est de constater que la vue sur la Tarentaise, le Beaufortain et le mont Blanc est à couper le souffle.

Pour rejoindre Plagne Centre, il faut s’engouffrer à l’intérieur du Paquebot des neiges. C’est le surnom donné à l’immense bâtiment en forme de chalet. Dans le dédale de la galerie commerçante, vous trouverez le télémétro (accès gratuit).

Le télémétro en provenance de Plagne Aime 2000 © French Moments

Le télémétro en provenance de Plagne Aime 2000 © French Moments

Le voyage en téléphérique est certes court, mais la vue est formidable sur Plagne-Centre ainsi que la Tarentaise, le Beaufortain et le mont Blanc.

Plagne Centre © French Moments

Plagne Centre © French Moments

Plagne Centre

Le télémétro nous emmène au cœur de la station. Plagne Centre est le nœud névralgique de La Grande Plagne. Le centre historique aussi car la station a été construite au début des années 1960. On a l’impression d’être dans une ville. C’était d’ailleurs voulu par les promoteurs de l’époque qui souhaitaient ne pas trop dépayser les vacanciers qui venaient… des villes !

Plagne Centre avec vue sur le mont Blanc © French Moments

Plagne Centre avec vue sur le mont Blanc © French Moments

On sort de la galerie commerçante (encore une autre !) pour se retrouver dans la gare routière flambant neuve ! On attend la navette en direction de Plagne Bellecôte, son terminus.

La gare routière de Plagne Centre © French Moments

La gare routière de Plagne Centre © French Moments

Plagne Bellecôte

Une fois sortis du bus, on découvre Plagne Bellecôte avec étonnement.

Plagne Bellecôte © French Moments

Plagne Bellecôte © French Moments

Ici, le dépaysement est garanti. L’architecture contemporaine est audacieuse. On aime ou on n’aime pas. Une chose est sûre, la station a été construite pour le ski, sur le front de neige. D’ailleurs, les remontées mécaniques transportent inlassablement ses passagers du pied des immeubles vers le vaste domaine skiable.

Plagne Bellecôte © French Moments

Le front de neige à Plagne Bellecôte © French Moments

C’est l’illustration parfaite du concept popularisé de “stations accessibles skis aux pieds“.

La télécabine de la Roche de Mio

Notre excursion continue par l’ascension en télécabine à la Roche de Mio.

Au départ de la télécabine de la Roche de Mio © French Moments

Au départ de la télécabine de la Roche de Mio © French Moments

La gare aval de la télécabine se situe à 1940 m en plein centre de Plagne Bellecôte. L’attraction est en fait composée de deux tronçons et d’une gare intermédiaire à Belle Plagne.

Belle-Plagne vu de la télécabine de la Roche de Mio © French Moments

Belle-Plagne vu de la télécabine de la Roche de Mio © French Moments

On aurait pu s’y arrêter pour découvrir Belle Plagne (les portes de la télécabine s’ouvrent pour permettre d’en sortir si on le souhaite). La télécabine traverse lentement l’intérieur de la gare en longeant le contour des rails d’embarquement/débarquement. Et tout d’un coup, le lanceur projette notre cabine avec force… l’ascension vers la Roche de Mio peut véritablement commencer !

L’ascension à la Roche de Mio

Le mont Blanc vu de la télécabine de la Roche de Mio © French Moments

Le mont Blanc vu de la télécabine de la Roche de Mio © French Moments

Depuis la gare de Belle Plagne, on s’engage progressivement dans une ascension très raide. Après le survol du front de neige, le paysage devient tout à coup tourmenté. Les barres rocheuses austères sont surmontées allègrement par notre cabine (un peu grinçante pour renforcer le côté aventure !!)

Puis après avoir franchis la crête des Bourtes, nous descendons dans une sorte de plateau en cuvette avant de remonter de plus belle jusqu’à la Roche de Mio.

La vue à bord de la télécabine de la Roche de Mio © French Moments

La vue à bord de la télécabine de la Roche de Mio © French Moments

Il faut à notre télécabine 15 min et 40 secondes pour parcourir les 3700 m sur un dénivelé de 791 m.

La Roche de Mio et son panorama époustouflant

La Roche de Mio © French Moments

La Roche de Mio © French Moments

Le panorama de la Roche de Mio est formidable. Dirigez-vous sur le versant Vallée de la Tarentaise / mont Blanc.

La vallée de la Tarentaise et le mont Blanc vus de la Roche de Mio © French Moments

La vallée de la Tarentaise et le mont Blanc vus de la Roche de Mio © French Moments

Apercevez-vous Bourg-Saint-Maurice dans la vallée ?

Bourg-Saint-Maurice depuis la Roche de Mio © French Moments

Bourg-Saint-Maurice depuis la Roche de Mio © French Moments

Admirez l’Aiguille Rouge, le mont Pourri …

L'Aiguille Rouge et le mont Pourri © French Moments

L’Aiguille Rouge (à gauche) et le mont Pourri (à droite) © French Moments

… et le sommet de Bellecôte :

Le sommet de Bellecôte vu depuis la Roche de Mio © French Moments

Le sommet de Bellecôte vu depuis la Roche de Mio © French Moments

En face s’étend le massif du Beaufortain.

Panorama sur le Beaufortain depuis la Roche de Mio © French Moments

Panorama sur le Beaufortain depuis la Roche de Mio © French Moments

On aperçoit la Pierra Menta :

La Pierra Menta depuis la Roche de Mio © French Moments

La Pierra Menta depuis la Roche de Mio © French Moments

Au loin, le mont Charvin de forme pyramidale. Plus loin derrière, c’est le Jura !

Le mont Charvin (chaîne des Aravis) et le Jura © French Moments

Le mont Charvin (chaîne des Aravis) et le Jura (en arrière-plan) © French Moments

Puis contournez la gare par la droite. Changement de versant : vous vous trouvez en face des pics de la Vanoise.

La Grande Casse :

La Grande-Casse vue de la Roche de Mio © French Moments

La Grande-Casse vue de la Roche de Mio © French Moments

Le massif du Péclet-Polset :

Le Péclet-Polset vu de la Roche de Mio © French Moments

Le Péclet-Polset vu de la Roche de Mio © French Moments

Au loin, se situent la Saulire (domaine de Courchevel) et les trois aiguilles d’Arves :

La Saulire (Courchevel) et les Aiguilles d'Arves vus de la Roche de Mio © French Moments

La Saulire (Courchevel) et les Aiguilles d’Arves vus de la Roche de Mio © French Moments

Encore plus loin, la Meije et les Ecrins :

La Meije et les Ecrins vus de la Roche de Mio © French Moments

La Meije et les Ecrins vus de la Roche de Mio © French Moments

Sur la gauche, un chemin assez raide (long de 170 m) monte au sommet, à 2739 mètres d’altitude. En été, on y a découvert une table d’orientation.

La Roche de Mio, La Plagne © French Moments

Pierre et Aimée à la table d’orientation de la Roche de Mio (2730 m) en été ! © French Moments

Mais avec toute la neige, on ne s’est pas risqué à y grimper avec nos modestes bottes de neige.

Retour à la gare de la télécabine, changement de couleur ! Les télécabines blanches cèdent la place à des rouges. (Aimée a adoré !) Les “rouges” continuent de monter encore plus haut, vers le glacier de Bellecôte.

La gare amont de la télécabine de Bellecôte © French Moments

La gare amont de la télécabine de Bellecôte © French Moments

La télécabine de Bellecôte

La télécabine de Bellecôte est en fait le prolongement de la télécabine de la Roche de Mio. Elle permet d’atteindre en 12 minutes et 11 secondes le secteur du glacier. Il s’agit du plus haut point du domaine de La Plagne accessible aux skieurs expérimentés et à nous les piétons, touristes de passage !

La télécabine de Bellecôte © French Moments

La télécabine de Bellecôte © French Moments

Le trajet commence par une descente vertigineuse en direction de la gare intermédiaire du col de la Chiaupe (2529 m).

La télécabine de Bellecôte montant au glacier © French Moments

La télécabine de Bellecôte montant au glacier © French Moments

La gare amont se situe à 3030 m d’altitude soit 400 mètres en contrebas du sommet de Bellecôte.

Sur le glacier de la Chiaupe (Bellecôte) © French Moments

Sur le glacier de la Chiaupe (Bellecôte) © French Moments

En sortant de la gare, on est surpris par la douceur des températures.

Sur le glacier de la Chiaupe (Bellecôte) © French Moments

Sur le glacier de la Chiaupe (Bellecôte) © French Moments

Bien sûr, le soleil brillait haut et fort ce jour-là. J’ai même entendu le gazouillement des oiseaux (oui, à 3000 m d’altitude et en plein mois de janvier !)

Et la vue, dégagée, s’étendait au-delà des Alpes, vers le Jura !

Sur le glacier de la Chiaupe (Bellecôte) © French Moments

Sur le glacier de la Chiaupe (Bellecôte) © French Moments

La Tournette et le Jura vus du glacier de la Chiaupe (Bellecôte) © French Moments

La Tournette (au-dessus du lac d’Annecy) et le Jura vus du glacier de la Chiaupe (Bellecôte) © French Moments

A 3000 m d’altitude, l’endroit est bondé ! Plusieurs animations sont organisées, notamment des sculptures sur glace :

Sculpture sur glace au glacier de la Chiaupe (Bellecôte) © French Moments

Sculpture sur glace au glacier de la Chiaupe (Bellecôte) © French Moments

Après quelques photos et découvertes, nous décidons de rejoindre la gare amont de la télécabine de Bellecôte. Retour à Plagne Bellecôte par les télécabines puis à Plagne Centre par la navette inter-stations.

La Grande Rochette

Vous avez encore le temps de découvrir la Grande Plagne ? Je vous suggère l’ascension à la Grande Rochette par le funiplagne.

La Grande Rochette vue de Plagne-Centre © French Moments

La Grande Rochette vue de Plagne-Centre © French Moments

Au départ de Plagne Centre, le funitel accessible aux piétons vous amènera au sommet de la Grande Rochette en quelques minutes.

En sortant de la gare amont, prenez à gauche et montez sur la petite butte sur laquelle se trouve une table d’orientation.

La vue, splendide, s’étend sur tout le domaine de la Grande Plagne.

Plagne-Centre en contrebas :

Descente sur Plagne-Centre par le funiplagne © French Moments

Descente sur Plagne-Centre par le funiplagne © French Moments

La vallée de la Tarentaise et le massif du Beaufortain :

Tarentaise, Grande Rochette, La Plagne © French Moments

Le domaine skiable de la Plagne, la Vallée de la Tarentaise, le Beaufortain et le mont Blanc vu de la Grande Rochette © French Moments

Le mont Blanc qui émerge au-dessus du Mont Saint-Jacques :

Mont Blanc vu de La Grande Rochette, La Plagne © French Moments

Le mont Blanc vu du sommet © French Moments

L’Aiguille Rouge et le mont Pourri :

L'Aiguille Rouge et le mont Pourri vus de la Grande Rochette © French Moments

L’Aiguille Rouge et le mont Pourri vus de la Grande Rochette © French Moments

La montagne de Bellecôte :

La Grande Rochette, La Plagne © French Moments

Le massif de Bellecôte vu du sommet © French Moments

Les trois sommets de la Vanoise (Grande Motte, Grande Casse et Grand Bec) :

La Grande Motte et la Grande Casse vues de la Grande Rochette © French Moments

La Grande Motte et la Grande Casse vues de la Grande Rochette © French Moments

Le massif du Péclet-Polset :

Le Péclet-Polset vu de la Grande Rochette © French Moments

Le Péclet-Polset vu de la Grande Rochette © French Moments

La Saulire (domaine de Courchevel) et, à l’arrière-plan, le massif des Ecrins :

Saulire et la Meije © French Moments

La Saulire (Courchevel) et la Meije en arrière-plan © French Moments

Les emblématiques Aiguilles d’Arves :

Les Aiguilles d'Arves vues de la Grande Rochette © French Moments

Les Aiguilles d’Arves vues de la Grande Rochette © French Moments

Retour vers La Roche

Et, pour finir notre aventure, la navette inter-station gratuite nous ramène de Plagne Centre au parking de La Roche en une petite dizaine de minutes.

La navette inter-stations de La Grande Plagne © French Moments

La navette inter-stations de La Grande Plagne © French Moments

On descend de La Plagne avec des étoiles pleins les yeux. Des souvenirs de panoramas époustouflants. Le sommet glorieux du mont Blanc veillant sur la chaîne des Alpes. L’opportunité sublime d’avoir pu se tenir sur un glacier à plus de 3000 m d’altitude. Tutoyer les sommets de la Vanoise. Mais surtout, c’est cette blancheur incroyable qui m’a le plus frappée. Un univers que je connais peu et que j’ai eu l’opportunité de découvrir.

La Grande Plagne © French Moments

Au revoir La Plagne ! © French Moments


L’hiver à La Grande Plagne : conseils pratiques

Pour en savoir plus sur les navettes inter-station gratuites que nous avons empruntées (voir les dates et horaires ici). Leur fréquence est souvent de 30 minutes. Ceci dit, si vous venez de manquer la navette, vous aurez le temps d’explorer la station. C’est aussi le moment idéal pour déguster une glace ou pour s’asseoir à la terrasse d’un café !

Si vous voulez effectuer l’escapade décrite ci-dessus en hiver et utiliser les remontées mécaniques en tant que piéton. Je vous conseille d’acheter un pass pour la journée.

  • Aller simple Télésiège de La Roche : 6,50 €
  • Télémétro Plagne Centre-Plagne Aime 2000 : gratuit
  • Navette inter-stations Plagne Centre-Plagne Bellecôte : gratuite
  • Aller simple au Glacier de Bellecôte : 13 €
  • Navette inter-stations Plagne Bellecôte-Plagne Centre : gratuite
  • Aller simple Funiplagne : 8 €
  • Navette inter-stations Plagne Centre-La Roche : gratuite
  • Total escapade sans voiture : 27,50 €

Si vous êtes en vacances dans la région, vous pouvez également acheter un forfait 7 jours piéton (hors Vanoise Express) pour 38 € ou un forfait saison piéton pour 190 €. Tarifs hiver 2019

Pour en savoir plus (tarifs et points de vente). Attention aux horaires, les RM ferment assez tôt, en milieu d’après-midi pour le glacier !

La Roche de Mio © French Moments

La Roche de Mio © French Moments

Pas de voiture pour monter à La Roche (le départ de cette escapade) ? Pas de problème, vous pouvez également accéder à ce parcours depuis la gare SNCF d’Aime. Empruntez l’autocar (payant) et descendez à La Roche. Tarif aller-simple : 11,40 par adulte. Tarif hiver 2019. Pour réserver votre place, c’est ici.

Plagne Access

C’est le bon plan de votre séjour à la Grande Plagne !

Avec le Plagne Access, vous pouvez régler vos achats sans contact avec votre forfait de ski. Pas besoin de porte-monnaie et de liquide dans les poches ! A partir de votre smartphone, vous pouvez créer et gérer votre compte en toute autonomie. Pour en savoir plus

La météo !

Un bon conseil avant de gravir les hauteurs du domaine, vérifier le temps qu’il y fait en visionnant les webcams ici. Ce serait dommage de prévoir une telle excursion pour se retrouver dans le brouillard !

La Grande Rochette, La Plagne © French Moments

Beau temps sur les Alpes (Grande Rochette) © French Moments

Si vous avez des questions sur votre séjour à La Plagne, rendez-vous sur le site de l’Office de Tourisme de la Grande Plagne.

Que faire à La Plagne en hiver (à part le ski !)

Vous pensez que les stations de sports d’hiver de Savoie ne sont faites que pour le ski ?

Eh bien non ! Il existe toute une panoplie d’activités qui font la joie des vacanciers (skieurs ou non !).

Plagne Bellecôte © French Moments

Moto-neige à Plagne Bellecôte © French Moments

Quelques exemples :

  • Sentiers piétons. Des itinéraires en forêt ou sur le domaine skiable (notamment au Dos du Praz). Ces sentiers damés et balisés sont agrémentés de tables de pique-nique.
  • Balades et randonnées en raquettes. Il existe plusieurs formules adaptées tout public. De superbes occasions pour profiter du calme, des animaux et des forêts enneigées.
  • Descente luge. Une descente de plus de 400 m de dénivelé en luge, de Plagne Aime 2000 à La Roche. Accessible à partir de 12 ans.
  • Cascade de tyroliennes. Pour les amateurs de vide… 9 tyroliennes de 50 à 110 m de haut et un Base Jump de 9 m.
  • Supertyro. Un vol de 600 m de long entre Plagne Aime 2000 et Plagne Centre. Accessible à tous (poids de 20 kg min)
  • Chiens de traineaux. Une activité très populaire à La Plagne ! Laissez-vous tirer par un musher professionnel dans un grand traîneau tracté par 7 à 10 chiens !
  • Village igloo. Vous avez rêvé de passer la nuit dans un igloo ? C’est possible à La Plagne ! Avec en plus le dîner. Ambiance chaleureuse garantie !
  • Moto neige. Au guidon d’une motoneige, partez à la découverte du domaine de la Grande Plagne de jour… comme de nuit !
  • Fun zone. Pilotez la toute nouvelle Jaguar 100% électrique sur un cercle de glace.
  • La liste est longue… on peut aussi citer les patinoires, les bowlings, les piscines, le cinéma, le parapente, les spas… mais l’attraction la plus impressionnante que nous avons pu tester est :
  • La descente de la piste olympique de bobsleigh ! Cliquez ici pour lire le récit de notre glissade ô combien inoubliable !
La piste olympique de bobsleigh de La Plagne © French Moments

La piste olympique de bobsleigh de La Plagne © French Moments

Autres liens pour en savoir plus :

Mes articles sur le blog de French Moments. Ils sont rédigés en anglais mais si vous ne comprenez pas la langue de Shakespeare, vous pouvez toujours regarder les photos 🙂 :

Un grand merci à l’Office de tourisme de La Grande Plagne pour leur accueil. Les conseils qu’ils m’ont procurés m’ont permis de bien préparer la découverte du domaine. Rendez leur visite (de nombreuses agences sont ouvertes pour vous accueillir, la liste ici !)

Traces de skieurs sur la descente du glacier de la Chiaupe © French Moments

Traces de skieurs sur la descente du glacier de la Chiaupe © French Moments


Où dormir à La Grande Plagne ?

Naviguez sur la carte ci-dessous pour découvrir tous les hébergements disponibles dans le domaine de La Grande Plagne (d’après le site booking.com):


Booking.com

Vous pouvez également consulter la liste des hébergements et les sélectionner par types et par prix.


Découvrez les articles de ma participation à l’événement interblogueurs #EnFranceAussi. Cliquez sur le lien ici pour les lire !

Inspiré par La Grande Plagne ? Epinglez sur Pinterest :

Découvrez mon escapade sans voiture à La Plagne !


Des liens affiliés présents dans cet article me permettent de toucher une commission sur les ventes. Ils sont sans aucun coût supplémentaire pour mes lecteurs et m’aident à entretenir ce blog !


 

Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, Lorraine et Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Île de France avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique à Paris.

6 commentaires

  1. Je suis toujours admirative des détails précis que tu mets dans tes articles!
    La Plagne je l’ai connue il y a bien longtemps, je pense que ça a du bien changé depuis.

Leave A Reply

*