Découvrir la Grande Île de Strasbourg

22

Ce premier jour du mois de décembre marque ma participation à l’événement interblogueurs #EnFranceAussi. Initiée par Sylvie du blog Le coin des Voyageurs, le rendez-vous a pour objet de (re)-découvrir les richesses de la France. Cette édition est organisée par (une deuxième !) Sylvie du blog Randonnées pour petits et grands qui nous invite à explorer « les îles françaises ».  Ainsi j’ai choisi de vous faire découvrir la Grande Île de Strasbourg. Enfin, les participants du rendez vous #EnFranceAussi vous proposent de gagner des cadeaux ! Retrouvez toutes les infos à la fin de cet article !


La Grande Île de Strasbourg sur la rivière Ill

Il fallait un peu d’imagination pour traiter le thème des « îles françaises ». Car ceux pour qui le mot île évoque celles de Groix, de Noirmoutier, de Ré, d’Hyères, de Lérins ou même la Corse, que penser alors des régions du Grand-Est de la France ? Si éloignées de la mer, l’Alsace et la Lorraine ne comptent que peu d’îles. Les seules qui existent sont celles des fleuves et des rivières. Justement, ça tombe bien car la plus célèbre de toutes est assurément la Grande Île de Strasbourg. Car si vous ne le saviez pas, le centre historique de Strasbourg – et sa célèbre cathédrale – ont été construits sur une île. Une grande île de la rivière Ill (ça ne s’invente pas !).

Petite France, Strasbourg

Vue sur la cathédrale. Quartier de la Petite France © French Moments

L’Ill, c’est LA rivière alsacienne par excellence. Orientée du sud au nord, elle prend sa source dans le Jura alsacien puis coule paisiblement le long de la plaine d’Alsace, traversant au passage Altkirch, Mulhouse, Colmar, Sélestat puis Strasbourg. Au bout d’un voyage de 216 km, l’Ill rejoint le Rhin à hauteur de la Wantzenau. Cette rivière revêt un caractère important pour l’identité alsacienne car elle a donné son nom à la région. Elsass (Alsace en langue germanique) signifie « Pays de l’Ill ».

Ainsi, la Grande Île de Strasbourg, si commerçante et touristique, est-elle entourée par un affluent du Rhin au rôle prépondérant dans l’histoire économique et des échanges en Alsace. C’est cette grande île de Strasbourg, aujourd’hui classée au patrimoine mondial de l’Unesco, que je vous propose de découvrir.


Découverte de la Grande Île de Strasbourg

L’Unesco a vu dans la Grande Île « un ancien quartier qui est un exemple des cités médiévales ».

10 sites incontournables en Alsace. Strasbourg

La rue Mercière et la cathédrale © French Moments

Centre historique de Strasbourg, la Grande Île est occupée par de nombreuses maisons à colombages de la Renaissance, des sanctuaires religieux (dont la magnifique cathédrale Notre-Dame), des hôtels particuliers, un palais devenu musée…

C’est également le centre commercial de la ville, paradis du shopping. Dans ce quartier se trouve de grandes enseignes comme les grands magasins Galeries Lafayette et Printemps, la FNAC, l’Apple Store ainsi qu’une multitude de boutiques, cafés et restaurants.

Vous pouvez en faire le tour à pied en empruntant les voies sur berges. Les quais et les ponts évoquent parfois ceux de Paris.

Sur la Grande Île se trouvent les grandes places de la ville : Place Kléber, Place de la Cathédrale, Place du château, Place Gutenberg, Place Broglie et Place de l’Homme de Fer. La pittoresque et petite Place Benjamin Zix se situe dans le quartier de la Petite-France.

C’est également sur la Grande-Île que sont concentrés les différents sites du marché de Noël de Strasbourg.


Mon itinéraire pour découvrir la Grande Île de Strasbourg

Cet itinéraire long de 5 kilomètres vous fera découvrir les principaux monuments et sites du centre historique de Strasbourg. Prévoyez une bonne demie-journée pour prendre le temps de flâner dans les rues de la Grande Île, voire une à deux journées entières si vous souhaitez vous attarder dans les églises, les musées et les monuments.

Zoomez la carte pour suivre l’itinéraire avec plus de précision :

Itinéraires

  afficher les options

1. Point de départ : Place de l’Homme de Fer

C’est un point de départ idéal car il s’agit d’un hub où se croisent 5 lignes de tramway : A, B, C, D et F. Avant de commencer notre balade, vous vous demandez peut-être pourquoi a-t-on donné un nom si étrange à cette place ?

Préparer son voyage en Alsace

Préparer son voyage : le tram à Strasbourg © French Moments

L’Homme de fer, c’est l’effigie d’un soldat en armure qui a été accrochée au 18e siècle à la façade du numéro 2 actuel (une pharmacie). Levez les yeux et vous la verrez à quatre mètres de hauteur. Il s’agit d’une copie en fer blanc, l’original étant exposé au musée historique.

Longez la rue de la Haute Montée puis à gauche, la petite rue de l’église. Vous atteignez une petite place ombragée bordée par l’église Saint-Pierre-le-Jeune.

2. Église Saint-Pierre-le-Jeune

Saint-Pierre-le-Jeune Strasbourg

L’église Saint-Pierre-le-Jeune © French Moments

L’église Saint-Pierre-le-Jeune est en fait d’un temple protestant à ne pas confondre avec la paroisse catholique du même nom située de l’autre côté de la rivière. La vieille église est une des plus remarquables de la Grande Île de Strasbourg. Le sanctuaire actuel date de la fin du 13e siècle et est principalement d’architecture gothique. Les plus vieilles parties du cloître roman adjacent remontent toutefois au 11e siècle. Il semblerait qu’il s’agisse d’un plus ancien cloître conservé au nord des Alpes.

Affectée au culte luthérien depuis 1524, l’église Saint-Pierre-le-Jeune contient un jubé, le seul existant aujourd’hui en Alsace.

Marchez le long de la rue de la Nuée Bleue jusqu’à la place Broglie.

3. La place Broglie

Place Broglie

L’opéra, place Broglie, Strasbourg © French Moments

La place Broglie (prononcez ‘brogli‘) tient son nom de l’ancien gouverneur de Strasbourg, François-Marie de Broglie (1671-1745). Cet aristocrate et maréchal de France transforma l’ancienne place du Marché-aux-Chevaux (Roosmarkt) en promenade bordée de tilleuls.

La place est bordée de plusieurs hôtels particuliers du 18e siècle dont l’hôtel de Hanau, aujourd’hui siège historique de l’Hôtel de Ville de Strasbourg.

Au bout de la place, l’opéra de Strasbourg est un édifice de style classique construit entre 1804 et 1821, de style néo-classique.

La place abrite le plus grand des marchés de Noël de Strasbourg, le Christkindelsmärik, avec des centaines de chalets. Pour en savoir plus sur la place Broglie.

Marché de Noël de Strasbourg

L’entrée du Christkindelsmärik sur la place Broglie © French Moments

Vers le milieu de la place, prendre la rue des Charpentiers puis la rue Brûlée à droite. Traversez la rue du Dôme et continuez tout droit, rue du Temple Neuf. Entrez dans la rue des Orfèvres (numéro 4 sur la carte) sur votre gauche. Cette étroite rue commerçante est magnifiquement décorée pendant la période de l’Avent.
Marché de Noël de Strasbourg

Rue des Orfèvres © French Moments

Traversez la rue des Hallebardes et continuez tout droit. Vous arrivez sur la place de la cathédrale, la Maison Kammerzell est sur votre gauche.

5. La place de la cathédrale

Place de la Cathédrale de Strasbourg

La maison Kammerzell à Strasbourg © French Moments

La place de la cathédrale est située à l’altitude la plus élevée de la Grande Île de Strasbourg : 144 m. Comme son nom l’indique, elle est bordée par la remarquable façade gothique de la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg.

Place de la Cathédrale de Strasbourg

La façade de la cathédrale de Strasbourg © French Moments

La cathédrale, aussi belle soit-elle, ne doit pas éclipser deux autres bâtiments : la Maison Kammerzell, richement ornée, et la Pharmacie du Cerf dont le pilier central est lié à une tradition singulière. Pour en savoir plus sur la place de la cathédrale.

Longez la façade de la cathédrale puis tournez à gauche. Traversez la place du château pour atteindre le portail du Palais-Rohan.

6. La place du château et le Palais Rohan

Œuvre Notre-Dame Strasbourg

Le musée de l’Œuvre Notre-Dame © French Moments

La place du château est bordée par le flanc sud de la cathédrale. De l’autre côté de la place se trouve le musée de l’Œuvre Notre-Dame. Les façades du musée présentent des pignons en gradins (maison à gauche) et des pignons à volutes (maison à droite). Le complexe abrite des collections d’art plastique et d’art décoratif de la région du Rhin Supérieur (du Palatinat à la Suisse rhénane), du Moyen-Âge à l’annexion de Strasbourg à la France en 1681.

Le palais épiscopal de la Maison de Rohan a été édifié entre 1732 et 1742 par l’architecte Robert de Cotte à la demande du prince-évêque Armand Gaston Maximilien de Rohan. C’est un bijou de l’art néo-classique à la mode dans la France du 18e siècle.

Panorama de la cathédrale de Strasbourg

Le Palais Rohan © French Moments

Entrez dans la cour d’honneur par le portail monumental en forme d’arc de triomphe.

Palais Rohan Strasbourg

L’entrée du Palais-Rohan © French Moments

On appréciera également la belle façade donnant sur l’Ill, avec la flèche de la cathédrale en arrière-plan.

Palais Rohan Strasbourg

Le Palais Rohan au bord de l’Ill © French Moments

Le palais accueille aujourd’hui trois musées : le musée des arts décoratifs, le musée des beaux-arts et le musée archéologique. La visite du Palais Rohan inclut la découverte des magnifiques appartements de parade, décorés au 18e siècle.

Empruntez la rue de Rohan sur la droite du Palais Rohan puis la rue des Cordiers à nouveau sur votre droite. Au bout de la rue se trouve la petite place du Marché-aux-Cochons-de-Lait.

7. La place du Marché-aux-cochons-de-lait

place du marché-aux-cochons-de-lait

Un après-midi sur la place du marché-aux-cochons-de-lait à Strasbourg © French Moments

La charmante place du Marché-aux-cochons-de-lait est encadrée de belles maisons à colombages. Elle accueillait un marché dans lequel on vendait le fameux cochon (Ferkelmarkt ou Ferikelmärik). Pour en savoir plus sur la place du Marché-aux-Cochons-de-Lait.

Marchez le long de la rue de la Grande Boucherie puis tournez à gauche pour atteindre le pont du Corbeau.

Les anciennes grandes boucheries

Grande Boucherie Strasbourg

La Grande Boucherie © French Moments

Les anciennes grandes boucheries occupaient ce bâtiment à l’architecture sobre au bord de l’Ill. Édifié entre 1586 et 1588, les Grandes Boucheries ont cessé leur activité en 1859. Le bâtiment en forme de « U » abrite aujourd’hui le musée historique de la ville de Strasbourg. Ce musée dédié à l’histoire politique, économique et sociale de la capitale alsacienne expose une collection d’objets du Moyen-Âge au 18e siècle : armes, costumes, peintures, dessins, sculptures…


L’ancienne douane

Ancienne Douane

L’Ancienne Douane au 17e siècle d’après une gravure de Wenceslas Hollar

L’Ancienne Douane a été construite en 1358 au bord de l’Ill. Il s’agissait d’un entrepot permettant de stocker les marchandises qui transitaient par Strasbourg par voie fluviale. Cette Kaufhaus (salle du commerce) était chargée de contrôler et de taxer le commerce de marchandises : le tabac, le vin et le poisson. C’était également à l’Ancienne Douane que les autorités frappaient la monnaie de Strasbourg. Le bâtiment a été détruit par les bombardements alliés le 11 août 1944 puis reconstruit entre 1962 et 1965. Le toit est percé de 80 lucarnes et coupé par des pignons transversaux en gradins.

Rejoignez le pont du corbeau.

8. Le Pont du Corbeau

ancienne douane strasbourg

L’ancienne douane © French Moments

Ce pont qui relie la place du Corbeau à la Grande Île de Strasbourg offre de jolies vues sur les quais. Qui, parmi les passants, connaissent l’histoire sinistre de ce pont ? Au Moyen-Âge, le Pont du Corbeau portait le surnom de « Pont des supplices ». On enfermait les condamnés à mort (infanticides et parricides) dans des sacs cousus que l’on plongeait dans l’eau de la rivière jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Traversez le pont et longez le quai Saint-Nicolas sur votre droite. Traversez le pont suivant pour vous retrouver à nouveau sur la Grande Île de Strasbourg et longez la berge Quai Saint-Thomas. 

Tournez à droite rue Martin Luther. Vous arrivez sur la place Saint-Thomas où se dresse l’église Saint-Thomas.

9. Église Saint-Thomas

Saint-Thomas Strasbourg

L’église Saint-Thomas © French Moments

Saint-Thomas est une église fort ancienne dont la construction a débuté en 1196 par la tour proche massive de style roman. Les travaux connurent des vicissitudes et se terminèrent en 1521. Elle devint paroisse protestante en 1524.

Prenez la rue de la Monnaie puis à gauche la rue du Pont Saint-Martin qui débouche sur le pont Saint-Martin (numéro 10 sur la carte). Du pont, vous bénéficiez d’une jolie vue sur le pittoresque quartier de la Petite France avec ses maisons à colombages, le canal et l’écluse.
Pont Saint-Martin Strasbourg

La vue du Pont Saint-Martin © French Moments

Rebroussez chemin et empruntez l’allée piétonne qui longe la berge du canal en direction de la Petite France (un escalier étroit se situe à droite du pont).

Cette allée vous mène vers la petite place Benjamin Zix, cœur du quartier de la Petite-France.

11. La Petite-France

Petite France, Strasbourg

Maison des Tanneurs. Quartier de la Petite France © French Moments

La Petite France est un des quartiers les plus romantiques de Strasbourg, surtout à la tombée de la nuit. La place Benjamin Zix, la rue du Bain-aux-Plantes et la rue des moulins alignent de jolis maisons à colombages et encorbellements dont certaines sont richement ornés (Maison des Tanneurs, Maison Haderer). La Petite France était le coin des pécheurs, des tanneurs et des meuniers. Pour en savoir plus sur la Petite France.

Continuez la découverte de la Petite-France en arpentant la rue du Bain-aux-Plantes, dont les façades à pans de bois sont remarquables.
Maison Haderer et rue du bain-aux-plantes. Quartier de la Petite France © French Moments

Maison Haderer et rue du bain-aux-plantes. Quartier de la Petite France © French Moments

Tournez à gauche rue des Moulins, et traversez le pont du Faisan. Profitez d’un des plus jolis points de vue sur le quartier de la Petite-France.
Sur votre droite, quelques mètres après le pont se trouve une porte ouverte au public (numéro 6 de la rue des Moulins). Ce petit passage vous mène au Quai de la Petite-France, une allée longeant un des canaux du quartier. Par cette allée, vous gagnez les fameux Ponts-Couverts.

12. Les Ponts Couverts

Ponts Couverts Strasbourg

Les Ponts Couverts de Strasbourg © French Moments

Les Ponts Couverts, c’est le nom d’une enfilade de trois ponts enjambant les bras de l’Ill. Trois tours fortes du Moyen-Âge dominent l’ensemble. La structure faisait autrefois partie des remparts médiévaux qui encerclaient la Grande Île de Strasbourg. Pour en savoir plus sur les Ponts Couverts.

Traversez les ponts d’un bout à l’autre pour profiter de jolies points de vue sur la vieille-ville de Strasbourg, dominée au loin par la flèche de la cathédrale.
Rejoignez le quai de Turckheim jusqu’au deuxième pont (Pont National). Tournez à droite et longez la Grand-Rue. Sur votre droite se dresse l’église Saint-Pierre-le-Vieux.

13. L’église Saint-Pierre-le-Vieux

Saint-Pierre-le-Vieux Strasbourg

L’église Saint-Pierre-le-Vieux © French Moments

L’église Saint-Pierre-le-Vieux est singulière. Elle réunie deux églises juxtaposées l’une sur l’autre. La première est protestante (orientation est-ouest) et la seconde, catholique (orientation nord-sud). Elle est reconnaissable à ses deux clochers, l’un donnant sur la Grand’Rue et l’autre sur la rue du 22 novembre. L’origine de l’église remonte à 1130. La première église, catholique et de style gothique flamboyant, fut construite de 1382 à la fin du 15e siècle.


14. La Grand’Rue

Grand'Rue Strasbourg

Flânerie sur la Grand’Rue de Strasbourg © French Moments

La Grand’Rue suit le tracé d’une ancienne voie militaire romaine. En 1230, elle s’appelait « Strata Superior » (rue supérieure) puis elle pris le nom de Grand’Rue pour la première fois en 1817 (avant d’être rebaptisée momentanément par Lange Strasse – la rue longue). Cette rue pavée, agréable et piétonnière, est bordée de boutiques et de maisons datant du 16e au 18e siècle.

Longez la Grand Rue jusqu’à son croisement avec la rue des Francs Bourgeois puis continuez tout droit le long de la rue Gutenberg. Vous arrivez sur la place Gutenberg.

15. La place Gutenberg

place Gutenberg Strasbourg

La statue de Gutenberg © French Moments

La place Gutenberg est bordée par l’élégant édifice de la Chambre de Commerce, datant de la Renaissance. Au centre de la place trône la statue de Gutenberg, l’illustre inventeur de l’imprimerie. De la place, l’on jouit d’une vue magnifique sur la cathédrale de Strasbourg, émergeant au-dessus des maisons de la rue Mercière. Pour en savoir plus sur la place Gutenberg.

Rejoignez la place Kléber par la rue des Grandes Arcades, une des grandes rues commerçantes de Strasbourg.

16. Place Kléber

Place Kléber Grande Île de Strasbourg

La place Kléber, la plus vaste place de la Grande Île de Strasbourg © French Moments

La vaste place Kléber est LA place de ralliement des grandes manifestations de Strasbourg. La statue qui se dresse au centre honore la mémoire du général Jean-Baptiste Kléber (1753-1800). L’édifice le plus remarquable de la place est l’Aubette. Ce long bâtiment en grès rose des Vosges date de 1778. Chaque année, pendant la période de l’Avent, le grand sapin de Strasbourg trône au centre de la place, tout scintillant de lumière. Pour en savoir plus sur la place Kleber.

Traversez la place en direction de la Maison Rouge puis gagnez la place de l’Homme de Fer. Vous avez “bouclé la boucle” et marché près de 5 km autour de la Grande Île de Strasbourg ! 😉

Découvrez les articles de ma participation à l’événement interblogueurs #EnFranceAussi. Cliquez sur le lien ici pour les lire !


Tentez votre chance pour gagner les 2 cadeaux du mois !

Un concours est organisé par l’ensemble des participants au rendez-vous mensuel #EnFranceAussi. Il permet de gagner 2 guides Gallimard ‘Weekend dans les îles‘ et 2 deux séries de timbres de nos régions françaises #MonTimbreenligne.

Quatre gagnants seront désignés : deux parmi les lecteurs, deux parmi les blogueurs. Pour avoir une chance de le gagner, il vous suffit de laisser un commentaire :

  • ci-dessous ou sur un autre blog participant à l’opération
  • ET aussi sur la page Facebook de #EnFranceAussi (en indiquant le blog sur lequel vous avez laissé votre commentaire).
  • Avant le 19 décembre !

Le règlement du jeu est disponible chez Sylvie ici.


Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, Lorraine et Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Île de France avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique à Paris.

22 commentaires

  1. Coucou Pierre,
    Me suis régalée à te lire. C’est un vrai voyage que tu nous offres là avec de superbes photos.
    J’ai appris du coup un tas de choses.
    Et tous ces noms (Le Pont du Corbeau, Marché aux cochons de lait…) j’adore!

  2. C’est magnifique, je finirai presque par regretté d’avoir choisi d’habiter à Metz au lieu de Strasbourg quand j’ai eu le choix…
    Enfin j’espère réussir à t’éblouir quand mon tour sera venu sur le même sujet !
    Merci d’avoir partagé ces photos.

  3. Ah bah ça c’est ce qui s’appelle une visite guidée ! Bravo ! J’ai lu ton article avec d’autant plus d’attention que je compte découvrir Strasbourg l’été prochain, pour la toute première fois de ma vie 🙂 J’ai un petit faible pour le quartier de la petite France, que j’ai hâte d’arpenter en long, en large et en travers… J’adorerais aller un jour à Strasbourg en décembre, parce que je sais que là-bas, en plus des fameux marchés de Noël, on ne plaisante pas avec les décos dans les rues ! Que ce doit être beau ! En tout cas merci pour cette très belle balade détaillée !

    • Merci Sylvie, c’est sympa ! C’est une bonne idée de découvrir Strasbourg en été… mais aussi de pouvoir s’y rendre pendant les temps de Noël. Les rues sont magnifiquement illuminées et décorées. J’ai été bluffé (et pourtant je m’y connais en décor de Noël en Alsace !). C’est sympa de constater que même les habitants et les commerces contribuent à la féérie en ajoutant leur propre déco de Noël. 🙂

  4. Tout comme Sylvie, nous nous rendrons prochainement du côté de Strasbourg, alors on garde précieusement ton article qui fera office de super guide! Et tes photos nous rendent encore plus impatientes!!! Merci 🙂

    • Merci Audrey, je suis vraiment heureux que ma visite guidée te serve lors de ton passage à Strasbourg ! J’espère que vous passerez un super bon moment dans la capitale alsacienne. Je vous recommande aussi de faire le tour de la Grande Île à bord des bateaux-mouches (embarcadère près du Palais Rohan). Il s’agit d’une belle découverte de la ville vue d’un autre angle 🙂

  5. Heureusement qu’il y a les maisons à colombage, car Strasbourg à des faux airs de Gand en Belgique. Il devient urgent je je viennes y faire un citytrip.

    Merci pour ce beau partage sous le soleil & aux couleurs de Noël

    • Merci Chacha, c’est sympa !! Et oui, Strasbourg est aussi une ville “du Nord”… même si c’est un peu à l’Est 😉
      En train ou par avion, ce n’est pas si loin… mes deux saisons idéales pour visiter Strasbourg sont l’Avent et l’été. Bonne fin de weekend. 🙂

  6. Super article ! Dommage que je ne l’ai pas eu 1 mois plutôt pour ma visite de Strasbourg ! Bon, on l’a à peu près suivi quand même guidée par ma maman alsacienne ! (née à Illkirch Graffenstaden, pratique pour l’état civil !! :-D)

    • Merci Virginie ! Oui, j’ai pensé un peu à toi quand je l’ai écrit… je me souvenais que tu avais visité Strasbourg (et la plateforme de la cathédrale !). Illkirch-G. c’est pas mal en effet pour l’état civil mais il y a concurrence (si j’ose dire 🙂 ) : Niederschaeffolsheim, Breuschwickersheim. Bonne soirée ! 🙂

    • Merci Florence, c’est gentil de ta part… allez, faut prendre le TGV jusqu’à Strasbourg dès le retour de la belle saison (pas avant, ‘fait trop froid 🙂 ) !!! A bientôt.

  7. Bonjour Pierre,
    Merci pour ce blog très agréable à lire avec ses belles photos et ses commentaires historiques fort intéressants. Je suis tombée par hasard sur votre blogue et je ne le regrette pas ! J’ai déjà visité Strasbourg il y a longtemps et votre blog m’a donné envie d’y retourner. Merci encore !

    • Bonjour Domitille ! Merci beaucoup d’avoir pris le temps d’écrire ce commentaire. Je suis ravi que ce blog vous plaise ! En espérant que les futurs articles seront toujours aussi intéressants pour vous, je vous souhaite une bonne journée. A bientôt !

Leave A Reply


*