Le Grand Défi du Grand-Est : c’est parti !

2

Je me suis récemment posé une question. Comment révéler ma passion pour la région Grand-Est ? Tout simplement en mettant par écrit mon Grand défi du Grand-Est. Ces quelques lignes t’en diront plus sur mon challenge. Celui de partir à la découverte des régions du Nord-Est de la France : l’Alsace, la Lorraine, la Champagne-Ardenne, mais aussi la Franche-Comté.


Le Grand-Est : mon terrain de jeu

J’aime ma région de naissance. Le Grand-Est, c’est en quelque sorte mon terrain de jeu ! Comme je l’expliquais dans un bulletin précédent, je suis né en Lorraine et j’ai résidé en Alsace. Cette région qui en réunit trois (mais oui, je n’ai pas oublié la Champagne-Ardenne !) me tient beaucoup à cœur. D’avoir vécu à Paris, en Angleterre, en Allemagne et en Australie n’a pas tari cet amour du pays. Bien au contraire, vivre à l’étranger a nourri une belle et forte passion pour ce coin de France.


Que de préjugés…

En 2010, lorsque nous résidions en Australie, j’ai voulu organiser un cours intensif de français pour anglophones en France. J’aurais pu choisir la Provence, le Périgord ou bien le Val de Loire. Ou n’importe quelle autre région de France très fréquentée. Contre toute attente, c’est au cœur de la Route des Vins d’Alsace que j’ai choisi de l’élaborer. A l’époque, c’était pour mon entreprise une prise de risque certaine. J’ai souvent entendu des Australiens me demander si Strasbourg est en Allemagne. Si l’on y parle seulement l’allemand. Si l’accent des Alsaciens quand ils s’expriment en français est compréhensible. S’il fait toujours froid dans le Grand-Est.

Il fallait convaincre de potentiels clients que l’Alsace était une bonne idée. Non, Strasbourg est bien en France. Oui, on y parle français. Non, l’accent alsacien n’est pas plus difficile à comprendre que le provençal. Non, le Grand-Est, ce n’est pas la Sibérie !


Tordre le cou aux préjugés

De sacrés préjugés collent à la peau du Grand-Est. Et que dire de la Lorraine ? En 2016, on l’associe toujours par erreur ou par ignorance aux mines de charbon, aux industries lourdes crachant de la fumée nauséabonde aux alentours des villes. Mais la réalité est toute autre : Nancy et Metz sont des villes provinciales charmantes et dynamiques. Quant à la campagne lorraine, elle est pittoresque à souhait avec ses vergers, ses champs et ses forêts.

Grand défi du Grand-Est : Campagne lorraine © French Moments

Campagne lorraine près de Sion-Vaudémont © French Moments

Les Australiens ne sont pas les seuls à ignorer les beautés du Grand-Est. Les Français eux-mêmes, pour peu qu’ils habitent loin de la région, n’en savent pas grand-chose. En Île de France, mon travail me donne cette chance de côtoyer des centaines de personnes chaque semaine. C’est comme un laboratoire qui me permet de prendre le pouls de la société, de rester en contact avec la réalité des perceptions.

C’est en parlant avec des Franciliens que j’ai détecté de cocasses préjugés sur les régions du Grand-Est dont  : [véridique !]

  • il y fait trop froid
  • c’est trop loin
  • c’est un bout de France à moitié allemand dont les habitants ne parlent pas le français
  • on y mange que de la choucroute et des saucisses
  • on y va pour le marché de Noël de Strasbourg mais on aurait pas idée de visiter la région en été

Circulez, il n’y a rien à voir !

Mais surtout il y a beaucoup de Français qui ignorent tout simplement la beauté des sites à découvrir dans le Grand-Est. A peine sont-ils familiers avec la cathédrale de Reims, ont appris à l’école l’expression la ligne bleue des Vosges et connaissent l’existence du marché de Noël de Strasbourg. Beaucoup n’ont jamais entendu parler de Riquewihr, des cathédrales de Troyes et de Toul, des châteaux du Haut-Kœnigsbourg, de Sedan et de Haroué, des musées des Beaux-Arts de Nancy et du train de Mulhouse. Il y a tant de belles choses à découvrir dans mon Grand-Est !

Grand défi du Grand-Est : Kaysersberg en Alsace © French Moments

Kaysersberg en Alsace © French Moments


Le Grand défi du Grand-Est : un challenge fou !

Je me lance ce défi fou : un an pour décrire 100 sites à visiter dans le Grand-Est. D’ici juin 2017, je compte ajouter chaque semaine en moyenne 2 articles de découverte. Je partagerai mes destinations favorites en Alsace, LorraineChampagne-Ardenne et Franche-Comté, des plus célèbres sites aux visites les plus insolites. J’espère ainsi créer une ressource touristique utile à celles et ceux qui veulent découvrir (ou re-découvrir) la région Grand-Est.

Grand Défi du Grand Est

Mon Grand Défi du Grand Est

Ce Grand défi du Grand-Est ne sera pas de tout repos car je travaille également 30h par semaine en emploi salarié et je m’occupe également d’un autre blog en anglais. Mais je suis super motivé et je compte bien relever ce défi.

D’ailleurs si vous avez une idée d’un site à découvrir dans la région, faites-moi signe en laissant un commentaire ci-dessous ou en m’envoyant un message. Et si vous souhaitez m’encourager dans mon challenge, prenez une minute pour m’écrire ! 🙂

Montrons au monde que cette belle région est digne d’être visitée pour ses beaux paysages, son riche patrimoine culturel et sa gastronomie conviviale.

A très bientôt pour ce Grand défi du Grand-Est !

Pierre de Mon-Grand-Est.fr


Progression du Grand défi du Grand-Est

Articles publiés :

  1. Le quartier de la Petite France à Strasbourg
  2. Les Ponts Couverts à Strasbourg
  3. La place du marché-aux-cochons-de-lait à Strasbourg
  4. La plateforme panoramique de la cathédrale de Strasbourg
  5. Le château d’Haroué
  6. La porte des Allemands à Metz
  7. La colline de Sion-Vaudémont
  8. La place de la Réunion à Mulhouse
  9. Les remparts de Bergheim
  10. La ville de Montmirail
  11. La colonne commémorative de Montmirail
  12. La colline du Rebberg à Mulhouse
  13. Le village de Riquewihr
  14. La place de la cathédrale à Strasbourg
  15. La ville de Pont-à-Mousson
  16. La Butte de Mousson
  17. La place Stanislas à Nancy
  18. La Bibliothèque Humaniste de Sélestat
  19. La basilique Saint-Georges à Sélestat
  20. L’église Sainte-Foy à Sélestat
  21. La vieille-ville de Sélestat
  22. Le palais du Gouverneur de Metz
  23. L’église abbatiale d’Ebersmunster
  24. Le marché de Noël de Strasbourg
  25. Le Grand-Ballon
  26. Le marché de Noël de Mulhouse
  27. Le marché de Noël de Colmar
  28. Le marché de Noël de Kaysersberg
  29. Le marché de Noël d’Éguisheim
  30. Le marché de Noël de Riquewihr
  31. Le marché de Noël de Thann
  32. Le marché de Noël de Montbéliard
  33. Le marché de Noël de Reims
  34. Le marché de Noël de Metz
  35. Le marché de Saint-Nicolas de Nancy
  36. La place Kléber à Strasbourg
  37. La place Broglie à Strasbourg
  38. La place Gutenberg à Strasbourg
  39. La Grande Île de Strasbourg
  40. Le marché de Noël de Bâle (Suisse)
  41. La forêt enchantée d’Altkirch
  42. La Route des Vins d’Alsace
  43. La place Stanislas de Nancy
  44. La Petite-France à Strasbourg
  45. La basilique Saint-Epvre de Nancy
  46. La vieille-ville de Nancy
  47. Le musée Unterlinden de Colmar
  48. Le Parc de la Pépinière de Nancy
  49. Le Sundgau
  50. Le village de Hirtzbach
  51. Le bourg de Hirsingue
  52. Le bourg de Landser
  53. Musée des Beaux-Arts de Nancy
  54. Le marché de Pâques de Colmar
  55. La Tour Eiffel (et ses accents de l’Est… et algériens !)
  56. Paris la nuit : les Quais de la Seine
  57. La petite cité de Kaysersberg
  58. La Maison Faller-Brief à Kaysersberg
  59. Le pont fortifié de Kaysersberg
  60. Le Badhus (hostellerie du pont) de Kaysersberg
  61. La Maison du forgeron Michel Herzer de Kaysersberg
  62. L’église Sainte-Croix de Kaysersberg
  63. La fontaine Constantin à Kaysersberg
  64. La Maison Loewert de Kaysersberg
  65. Les tours de défense et remparts de Kaysersberg
  66. Le château impérial de Kaysersberg
  67. L’Hôtel de Ville de Kaysersberg
  68. La chapelle Saint-Michel de Kaysersberg et son ossuaire
  69. Le circuit de découverte de Kaysersberg

Déjà 69 articles publiés… il en reste moins d’un tiers pour atteindre ce Grand défi du Grand-Est ! Ça y est, ça devient bon 🙂

Place Stanislas

La place Stanislas à Noël © French Moments

Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, Lorraine et Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Île de France avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique à Paris.

2 commentaires

  1. C’est un super défi!! J’ai vécu un peu partout en France sauf dans le grand est! J’ai passé 15 jours à Strasbourg en été, quand j’avais une dizaine d’années et j’en garde un très bon souvenir. Aujourd’hui j’habite en Ardèche dans un endroit très très beau mais vraiment envahi par les touristes en été. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi… il y a tant de magnifiques régions en France, c’est étrange de vouloir passer ses vacances au milieu de la foule… J’espère qu’un blog comme le tien permettra de rééquilibrer un peu les choses. 😉

    • Merci Aline… c’est un beau défi mais c’est beaucoup de travail haha!! J’espère que tu pourras visiter les régions du Grand-Est bientôt – un conseil, si tu peux venir pendant la période de l’Avent, tu découvriras les beaux marchés de Noël et les traditions de la fin d’année. A bientôt ! 🙂

Leave A Reply


*