Entre automne et hiver dans le Jura

0

Il existe un endroit qu’il faut absolument découvrir dans le Grand-Est : le Jura alsacien. Aux premières chutes de neige, le paysage devient enchanteur. Un récit de voyage au château de Morimont et au lac de Lucelle entre automne et hiver dans le Jura alsacien.


Pour une fois, la météo annonçait une belle matinée ensoleillée avant une dégradation en après-midi. Le temps de reporter un rendez-vous téléphonique en Australie… et nous sommes partis en direction des montagnes du Jura.

Notre petit circuit nous a conduits à travers les paysages champêtres du Sundgau (Sud de l’Alsace) avant d’attaquer aux premiers contreforts du Jura.

Premier arrêt : le château de Morimont situé dans la commune d’Oberlarg. Nous avons emprunté un sentier longeant une belle prairie couverte de neige. Toutefois, les arbres aux couleurs de feu nous rappelaient que nous étions toujours en automne.

Paysage automnal ou hivernal ? © French Moments

Un sentier dans le Jura alsacien près du château du Morimont © French Moments

Soudain, les ruines romantiques du château de Morimont nous sont apparues, majestueuses sur leur éperon rocheux. Ce n’est peut-être pas aussi glorieux que le Neuschwanstein en Bavière, mais il faut reconnaitre que ce paysage de mi-saison automne/hiver était magnifique !

Les ruines romantiques du château de Morimont © French Moments

Le château de Morimont entre automne et hiver © French Moments

Retour sur nos pas pour nous engager sur le chemin menant directement au château par l’auberge du Morimont, ressemblant davantage à un bâtiment suisse qu’alsacien avec ses volets rouges ! Après tout, la frontière suisse est toute proche : à moins d’un kilomètre.

L’auberge du Morimont aux allures de bâtiment suisse © French Moments

La première mention du château date de 1271 quand le comte de Ferrette l’offrit à Dieu en le confiant à l’évêque de Bâle. En 1356, le terrible tremblement de terre de Bâle l’a fortement endommagé et ce fut la dynastie vassale des comtes de Ferrette, les Morimont, qui le reconstruisirent avant de le revendre aux comtes d’Ortenbourg Salamanque en 1582. Le château de Morimont a beaucoup souffert pendant la Guerre de Trente Ans : les Suédois l’occupèrent en 1632 et les Français le démantelèrent en 1637.

Louis XIV le donna à la famille de Vignacourt qui en eut la possession jusqu’à la Révolution française.

Les ruines du Morimont © French Moments

Mais le château est surtout connu pour être lié à l’histoire de la Suisse. Un panneau explicatif à l’entrée du Morimont révèle ainsi qu’en juillet 1826 sous l’ombrage des hêtres au milieu des ruines, Xavier Stockmar, les frères Louis et Auguste Quiquerez et Olivier Seuret ont juré de « délivrer le Jura de l’oligarchie bernoise » au risque de la vie et de la liberté. Ce serment, qu’ils ont tenu en 1830, fut le point de départ de la révolte populaire qui mena en 1979 à la création de la République et Canton du Jura.

Le panneau explicatif sur l’histoire du Canton du Jura © French Moments

C’est ce 23e canton suisse qui s’étend à proximité du château et dont la capitale est Délémont.

La cour intérieure du château du Morimont © French Moments

Retour au parking. La route vers Lucelle passe par Oberlarg et Winkel, avant de bifurquer sur la droite à flanc de montagne. La vue du hameau des Verreries est magnifique : elle donne sur le Jura suisse délimité par la “bosse” du Col des Rangiers.

Le Jura suisse et le col des Rangiers vus depuis le hameau des Verreries © French Moments

La route redescend ensuite dans l’étroite vallée de la Lucelle (ou Lützel) où se niche un petit village. Il s’agit de Lucelle, la commune la moins peuplée d’Alsace avec 41 habitants.

La rivière de la Lucelle, marquant la frontière entre la France et la Suisse © French Moments

Nous sommes également au point le plus méridional de la région Alsace, à la frontière avec la Suisse, dont certaines habitations dépendent de la commune suisse de Pleigne.

Lucelle, une localité franco-suisse © French Moments

Au moyen-âge, Lucelle était connue pour abriter une puissante abbaye cistercienne fondée au 12e siècle. Détruite à la Révolution française, on peut constater de très rares vestiges ainsi qu’une belle maquette du complexe disparu dans la petite chapelle dédiée à Saint-Bernard.

La maquette de l’abbaye de Lucelle aujourd’hui disparue © French Moments

On peut également faire le tour à pied du petit lac pittoresque aménagé au moyen-âge par les moines et dont 90% de sa surface se situe en Suisse.

Le lac de Lucelle en automne © French Moments

Il avait neigé les jours précédents, ce qui donnait au lieu un aspect enchanteur !

Automne ou hiver ? Lac de Lucelle © French Moments

Sur le chemin faisant le tour du lac de Lucelle © French Moments

Notre visite s’est terminée vers midi et nous avons rejoint la plaine, juste à temps avant que le ciel ne se voile d’un léger manteau nuageux…

Cet article a été initialement publié sur www.frenchmomentsblog.com.

Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, Lorraine et Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Île de France avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique à Paris.

Leave A Reply


*