Les plus belles églises gothiques de Lorraine

31

J’aime les débuts de mois : c’est le moment tant attendu du rendez-vous interblogueurs #EnFranceAussi initié par Sylvie du blog Le coin des Voyageurs. Ce mois-ci, le thème choisi par Plume du blog Expériences en famille est « Patrimoine religieux ». Et pour l’occasion, je vous emmène faire le tour des plus belles églises gothiques de Lorraine.


Les plus belles églises gothiques de Lorraine

églises gothiques de Lorraine Metz

Maquette de cathédrale de Metz © French Moments

Je partage une passion particulière pour l’art gothique. Depuis tout petit, j’adorais entrer dans les églises. Je me souviens encore de l’effet que ça me faisait d’entrer dans la cathédrale de Metz. Ces statues qui m’accueillaient dans le porche du sanctuaire m’impressionnaient alors à l’âge de 4, 5 ou 6 ans. Puis, une fois à l’intérieur, le merveilleux se poursuivait ; dans la pénombre, la lumière vivifiante des vitraux était un spectacle magnifique. Et, aujourd’hui, devenu plus grand, j’espère un jour pouvoir compter à mon palmarès la visite de toutes les grandes cathédrales gothiques de France. Mais pour l’heure, arrêtons-nous en Lorraine pour découvrir parmi les plus beaux sanctuaires de cet art médiéval, à la richesse souvent insoupçonnée.


L’art gothique en Lorraine

Toul cathédrale

Les voutes de la nef de la cathédrale de Toul © French Moments

L’art gothique naît vers les années 1130-1150 en Île de France, dans le domaine royal des Capétiens. Il succède à l’art roman. À l’origine, l’architecture gothique est connue sous le nom latin de « francigenum opus » (œuvre française). Les premières cathédrales édifiées sont vastes : Sens, Saint-Denis, Senlis, Noyon, Rouen, Laon, Notre-Dame de Paris…

Il faut attendre un siècle plus tard pour que l’art gothique se développe en Lorraine. À cette époque, la Lorraine est répartie en plusieurs entités territoriales indépendantes (et non rattachées à la France) : le duché de Lorraine, le comté de Bar et les Trois-Évêchés des villes libres de Metz, Toul et Verdun.

La plupart des belles églises gothiques de Lorraine est inspirée du style champenois de la cathédrale de Reims. Ce style gothique régional reprend le plan des églises ottoniennes du Saint-Empire romain germanique avec un chevet flanqué de deux tours. On remarquera l’absence de déambulatoire derrière le chœur (c’est-à-dire une galerie qui court autour du chœur) et de chapelles rayonnantes.

Pour vous, j’ai sélectionné parmi les nombreuses églises gothiques de Lorraine quatre sanctuaires aux grandes dimensions : les cathédrales de Metz et Toul, et les basiliques de Saint-Nicolas-de-Port et Saint-Epvre à Nancy.

Itinéraires

  afficher les options

La cathédrale Saint-Étienne de Metz

Metz cathédrale

La façade de la cathédrale de Metz vue de la place d’armes © French Moments

Elle a une silhouette pour le moins curieuse, cette cathédrale de Metz. Contrairement aux cathédrales de Reims, Paris ou Chartres, ses deux tours ne se détachent pas suffisamment pour lui donner une allure majestueuse. Et pourtant, les hauteurs des tours sont bien plus élevées que celles de Paris (93 m contre 69 m pour Notre-Dame). Ce sont les hauteurs des voûtes, qui, à 41,41 m du sol, « écrasent » la hauteur réelle des tours. L’élévation sous voutes de la nef figure parmi les plus hautes de France (après Beauvais et Amiens).

La lanterne du bon Dieu

Plus de 6000 m2 de verrières créent un jeu de lumières et de couleurs fantastique. À tel point que la cathédrale est surnommée – à juste titre – « la lanterne du bon Dieu ». Il s’agit véritablement d’une des plus belles églises gothiques de Lorraine, si ce n’est la plus grandiose.

Metz cathédrale

Vitraux modernes par Jean Villon à la cathédrale de Metz © French Moments

Il faut absolument découvrir les vitraux modernes de Jean Villon et Marc Chagall, installés en remplacement des verrières détruites pendant la guerre. Ceux de Jean Villon éclairent la chapelle du Saint-Sacrement située sur le côté Est de la nef (côté place d’Armes). Les œuvres de Marc Chagall se trouvent dans le déambulatoire Nord.

La pierre de Jaumont

Remarquez la couleur des pierres à l’extérieur : ce jaune d’or si particulier sied joliment à la cathédrale. Provenant de carrières de la région messine, la pierre de Jaumont contient de l’oxyde de fer qui lui donne sa couleur caractéristique. D’autres bâtiments et monuments lorrains ont également été construits en pierre de Jaumont : la porte des Allemands, le palais de justice, le palais du Gouverneur à Metz et la gare de Nancy.

Metz cathédrale

La façade occidentale de la cathédrale de Metz © French Moments

Un conseil : profitez, dès la tombée du jour, des éclairages mettant superbement en valeur la cathédrale et ses vitraux.

Autres photos de la cathédrale de Metz :

Ce diaporama nécessite JavaScript.


La cathédrale Saint-Étienne de Toul

Toul cathédrale

La façade occidentale de la cathédrale de Toul © French Moments

En venant de Nancy par l’autoroute A31, on distingue nettement la cathédrale de Toul émergeant au-dessus des toits de l’ancienne cité épiscopale. Toul, à une vingtaine de kilomètres de Nancy, est une ville ancienne, habitée dès l’époque romaine. Bordée par une boucle de la Moselle et le canal de la Marne au Rhin, cette ville de passage sur la route de Paris mérite que l’on s’y arrête le temps d’une visite. La cathédrale de Toul est une œuvre d’art gothique du 13e au 14e siècle qui mélange les influences champenoises, le gothique flamboyant avec des touches de la Renaissance. Elle a fait l’objet d’un plan ambitieux de restauration qui lui a redonné sa splendeur d’antan.

Les deux tours octogonales de la façade s’élèvent à 62 mètres. Dépourvues de flèches, elles surplombent le parvis, le cloître et l’Hôtel de Ville.

Toul cathédrale

Les tours de la cathédrale de Toul © French Moments

À l’intérieur, la hauteur de voûte de la nef est de 30 mètres. La nef et le transept reçoivent une lumière agréablement diffusée par les vitraux.

La cathédrale de Toul a influencé plusieurs églises gothiques de Lorraine. La décoration des tours se retrouve notamment dans les églises de :

Saint-Martin de Pont-à-Mousson :
Découvrir Pont-à-Mousson

L’église Saint-Martin et le pont Gélot © French Moments

Saint-Léon de Nancy :
Saint-Léon Nancy

Église Saint-Léon de Nancy vue de la gare © Michel Guernier – French Moments

Ne pas manquer de visiter le cloître gothique du 14e siècle, un des plus vastes de France.

Autres photos de la cathédrale de Toul :

Ce diaporama nécessite JavaScript.


La basilique Saint-Nicolas-de-Port

Saint-Nicolas-de-Port basilique

Contre-plongée de la basilique Saint-Nicolas-de-Port © French Moments

Parmi toutes les églises gothiques de Lorraine, la basilique de Saint-Nicolas-de-Port est certainement la plus flamboyante. Édifiée entre 1481 et 1545, elle présente des proportions dignes d’une cathédrale. Elle doit son origine à René II, duc de Lorraine et de Bar, grand vainqueur de la Bataille de Nancy (1477). Cet événement marquant pour la Lorraine a vu la défaite de Charles le Téméraire et la fin de la menace bourguignonne. En reconnaissance au Saint patron des Lorrains, le duc décida la construction d’un imposant sanctuaire dans la ville de Saint-Nicolas-de-Port. On y trouvait en effet la relique de l’évêque (l’os d’une phalange de la main droite de l’évêque conservé actuellement dans un précieux reliquaire de la fin du 19e siècle).

Saint-Nicolas-de-Port basilique

La basilique Saint-Nicolas-de-Port © French Moments

De la rue Simon Moycet, la vue en contre-plongée de la majestueuse façade crée la surprise. La façade est somptueuse : ses trois portails sont surmontés de gables flamboyants. Au centre du grand portail, la statue de Saint-Nicolas. À ses pieds, se tiennent trois enfants debout dans un saloir. Une référence à la légende de Saint-Nicolas, le boucher et les trois petits glaneurs. Ses deux tours, hautes de 85 et 87 mètres, sont coiffées de clochers à bulbes. Maurice Barrès les a décrites comme « deux grognards semblant monter la garde aux portes du Vermois ».

L’intérieur de la basilique

L’intérieur de la basilique surprend par sa grande luminosité. La voute de la nef culmine à 30 mètres. Dans le transept, deux colonnes ont une hauteur de 21,50 m : ce sont les plus hautes de France. Si vous vous placez près du grand portail, vous vous apercevrez que la nef n’est pas rectiligne ! Elle accuse une déviation de six degrés vers la droite.

La basilique avait été gravement endommagée par le bombardement du 19 juin 1940. Elle fut restaurée à partir des années 1980 grâce à Camille Croué Friedman, une riche Portoise mariée à un Américain. À sa mort, elle fit un legs de cinq millions de dollars pour permettre à la basilique « de retrouver sa beauté originelle ».

Autres photos de la basilique de Saint-Nicolas-de-Port :

Ce diaporama nécessite JavaScript.


La basilique Saint-Epvre de Nancy

Basilique Saint-Epvre Nancy

Façade et clocher de la basilique Saint-Epvre de Nancy © French Moments

Avant de terminer ce tour d’horizon des plus belles églises gothiques de Lorraine, il fallait évoquer un sanctuaire néo-gothique, c’est-à-dire réalisé après au 19e siècle. L’exemple le plus remarquable est peut-être la basilique Saint-Epvre à Nancy. Certains touristes pensent à tort qu’il s’agit de la “cathédrale” de la ville. Sa position (en vieille-ville mais visible des places Stanislas et de la Carrière), l’élévation gracieuse de sa flèche (87 mètres), la richesse de son intérieur, en font une église remarquable.

Basilique Saint-Epvre Nancy

Le pupitre de la basilique Saint-Epvre de Nancy © French Moments

L’édifice actuel fait place depuis la seconde moitié du 19e siècle à un sanctuaire du Moyen-Âge. Cette église paroissiale était devenue trop exiguë pour la population locale.

À l’intérieur, attardez-vous sur les vitraux. Ils ont été offerts par l’empereur François-Joseph d’Autriche et l’impératrice Sissi (mais si !) ainsi que par Napoléon III et l’impératrice Eugénie.

J’ai publié un article sur la basilique Saint-Epvre que vous trouverez ici.

Autres photos de la basilique Saint-Epvre de Nancy :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Autres églises gothiques de Lorraine

Ceci n’était qu’une sélection de belles églises gothiques de Lorraine. J’aurais pu également mentionner les églises suivantes de style gothique : basilique Notre-Dame d’Avioth, collégiale Saint-Gengoult de Toul, église des Cordeliers de Nancy.

Les églises ci-dessous sont en partie gothique, en partie romane ou Renaissance : cathédrale de Verdun, cathédrale de Saint-Dié des Vosges, basilique Saint-Maurice d’Épinal, basilique Saint-Vincent de Metz, église Saint-Clément de Metz, collégiale Saint-Étienne de Gorze.


Si vous trouvez que mes articles vous plaisent ou vous ont rendus service, n’hésitez pas à les partager sur Twitter ou Facebook. Cela me ferait super plaisir, et en plus cela me motive à continuer à en écrire davantage ! 🙂

Découvrez les articles de ma participation à l’événement interblogueurs #EnFranceAussi. Cliquez sur le lien ici pour les lire !


Tentez votre chance pour gagner le cadeau du mois !

Mont-Saint-Michel GallimardLe partenariat entre l’opération #EnFranceAussi et Gallimard Loisirs a pour but d’offrir un géoguide à un de nos lecteurs et blogueurs participants. Ce mois-ci, il s’agit du guide Encyclopédie du Voyage ‘Baie du Mont-Saint-Michel‘, incluant les sites du Mont, Cancale, Avranches, Granville et les Îles Chaussé.

Pour avoir une chance de le gagner, il vous suffit de laisser un commentaire :

  • ci-dessous ou sur un autre blog participant à l’opération
  • ET aussi sur la page Facebook de #EnFranceAussi (en indiquant le blog sur lequel vous avez laissé votre commentaire).
  • Avant le 16 mai !

Le règlement du jeu est disponible chez Sylvie ici.


Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, Lorraine et Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Île de France avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique à Paris.

31 commentaires

  1. Elles sont vraiment magnifiques !! c’est tout de même incroyable ce qu’ils étaient capables de construire à cet époque ça me sidère a chaque fois que j’en visite une !!

  2. Ces églises sont de toute beauté.
    Je me rappelle bien de celle de Metz, mais je ne me souvenais pas que les tours étaient plus élevées que celles de Notre-Dame de Paris.

    • Merci Florence… eh bien moi aussi j’ai découvert ça assez récemment ! Si au moins Notre-Dame de Paris avait des flèches, elle aurait tout, mais alors vraiment “tout d’une grande” 😉

  3. Quel beau panorama des églises de Lorraine. Pour avoir vécu 3 ans à Nancy, je ne m’étais même pas rendu compte du si beau patrimoine (mais en meme temps l’Eglise St Epvre était en restauration)

    • Merci Mathilde… c’est vrai qu’à Nancy, beaucoup de belles choses sont méconnues car victimes de la grande popularité de la place Stan ! En tout cas, l’église Saint-Epvre rénovée est fantastique 🙂

  4. Quelle beauté ! Quelle richesse!
    Comme toujours tu nous offres là un magnifique reportage. Et toujours ces petits repères historiques. J’adore.
    Bon c’est décidé, pour l’année prochaine je veux découvrir ta région.
    Bonne journée Pierre.

    • Merci Sabrina, c’est super sympa de ta part ! Nancy et Metz ne sont qu’à 1h30 de Paris en TGV donc autant dire que c’est tout proche pour une visite l’année prochaine 😉 A bientôt !

  5. comme le dit Sabrina, tu nous offres vraiment de beaux reportages … tu fais un travail magnifique pour ta région ! et ces églises, elles sont sublimes … j’aime le terme de “lanterne du bon Dieu” … je trouve que c’est bien choisi 🙂

  6. Même si je dois avouer en toute sincérité que, contrairement à toi, je n’ai jamais été passionnée par les églises gothiques, je me dois de reconnaître qu’elles sont tout de même remarquables et que ce sont de véritables chefs d’oeuvre architecturaux ! Mais si je passe dans la région je me contenterai de les admirer de l’extérieur, alors merci pour ta visite virtuelle !

    • Hahaha !!! Merci pour ta franchise Sylvie !! 🙂 Heureusement, il y a bien d’autres choses à découvrir dans la région sans forcément s’attarder aux églises et autres sanctuaires. Pour ma part, j’adore me promener dans les Vosges, rien de tel que la nature, calme et encore bien plus grandiose que nos monuments 😉

  7. C’est magnifique.
    Ce que je préfère dans les églises : les portails, les vitraux et les orgues.
    Tes photos sont superbes particulièrement la chair de l église st epvre que je ne connaissais pas.
    Merci pour ces belles découvertes.

      • Pas trop déçu ? je m’éloigne un peu de la région (900km environ), pour faire découvrir un édifice…que peu de gens aurait pris la peine de visiter sinon !
        Je serai à nouveau dans l’est pour les 4 prochains thèmes !

        • Mais pas du tout, bien au contraire ! Ça fait aussi du bien de découvrir des sites hors de sa région de prédilection 🙂 Bon, alors on attend ce que tu as prévu de nous faire découvrir dans l’Est pour les 4 prochains mois ! A bientôt !!

  8. Pingback: Patrimoine religieux français: le Mont Saint Michel - Travelingaddress

  9. j’ignorais jusqu’à ma visite à la cathédrale de Reims que Chagall avait fait des vitraux. Quelle belle découverte! Ce sont mes préférés de toute la cathédrale donc c’est avec plaisir que je découvrirai ceux de Metz!

    • Merci pour le commentaire ! Je pense que tu aimeras celle de Toul. Il faut aussi voir l’église Saint-Gengoult et son magnifique cloître gothique/Renaissance… et puis le centre historique vaut le détour ! 🙂

  10. Pingback: Comment apprécier une église moderne : l'église Saint Jacques, Port Leucate - Experiences en famille

  11. Sacré panorama ! Les 6000 m2 de verrières dont tu parles m’impressionnent, j’ai toujours trouvé ça grandiose quand le soleil vient frapper les vitraux et que les couleurs réchauffent l’atmosphère des églises… Contrairement à toi, je suis assez mal à l’aise de les visiter, en particulier quand il y a des gens qui prient. J’essaie de me faire discrète mais le mélange du “regard pieux” et du “regard architectural et historique” n’est pas forcément évident à gérer 🙂

    • Merci Marlène pour le commentaire ! Je te comprends pour le dilemme … en fait, le mieux est de visiter une cathédrale dans le cadre d’une visite guidée organisée par les ecclésiastiques passionnés par l’art et l’histoire de leur sanctuaire ! A bientôt ! 🙂

  12. Pingback: La Grande Mosquée de Paris – 1916 kilomètres

  13. Ton article m’a passionnée. J’ai fait ma thèse à Nancy, je connais et j’adore celles de Nancy et Metz, mais je n’ai jamais vu les merveilles de Toul, Pont à Mousson… tu me donnes envie de revenir en Lorraine et de continuer mon exploration !

    • Merci beaucoup pour ton commentaire – ça fait toujours chaud au cœur de lire de personnes amoureux de la Lorraine ! Et encore, j’ai limité ma visite aux sanctuaires gothiques… sans mentionner les édifices romans, classiques et baroques ! Bonne continuation et j’espère à bientôt en Lorraine ! 🙂

Leave A Reply


*