Découvrir l’église Sainte-Foy de Sélestat

0

L’Alsace est connue pour ses églises gothiques dont les plus célèbres représentants sont la cathédrale de Strasbourg et la collégiale de Thann. Mais la région recense également de magnifiques sanctuaires romans, à Strasbourg, Murbach, Guebwiller, Marmoutier… et Sélestat ! L’église Sainte-Foy de Sélestat est un petit joyau d’art roman à découvrir non loin de la basilique gothique Saint-Georges.


La brève histoire de l’église Sainte-Foy de Sélestat

église Sainte-Foy de Sélestat

L’église Sainte-Foy de Sélestat au 19e siècle avant la restauration de la façade.

La vieille église romane a été construite en grès rose des Vosges en seulement 10 ans de 1170 à 1180. Sa construction fut souhaitée par la comtesse Hildegarde de Buren, l’arrière grand-mère de l’empereur Frédéric Barberousse. Sainte Foy est un prieuré bénédictins qui fut offert à l’abbaye Sainte-Foy de Conques-en-Rouergue. Quelques moines du Rouergue s’installèrent à Sélestat en 1094.

En 1615, l’évêché de Strasbourg mit à disposition le sanctuaire aux Jésuites. Ceux-ci aménagèrent l’église en y ajoutant des touches Baroques, selon la mode de l’époque. La tour Nord fut rehaussée et surmontée d’un bulbe. Les Jésuites quittèrent les lieux en 1765.

L’église est classée au titre des monuments historiques depuis 1862.


Petit coup d’œil sur l’extérieur

église Sainte-Foy de Sélestat

La façade de l’église Sainte-Foy © French Moments

L’église Sainte-Foy de Sélestat possède une façade harmonieuse avec deux tours identiques. Mais ne vous fiez pas à ce style roman. En réalité, les deux tours de la façade ont été grandement remaniées à la fin du 19e siècle. L’architecte Charles Winkler ajouta des flèches rhomboïdales avec un pignon néo-roman qui évoque la cathédrale de Spire en Allemagne.

Une tour-lanterne octogonale pointe sa flèche en pierre au-dessus de la croisée du transept, tout comme à Rouffach.

Sélestat

La tour-lanterne de l’église Sainte-Foy de Sélestat © French Moments

L’église est construite sur un plan basilical avec un transept court. Son style possède davantage de similarités avec le style roman de Lorraine et de Bourgogne que celui de la Rhénanie.

Le portail central de l’église Sainte-Foy date de la seconde moitié du 12e siècle. Il a conservé toutes ses sculptures d’origine. Le décor peint sur le tympan n’a été réalisé qu’en 1890 par Charles Winkler.

église Sainte-Foy de Sélestat

Le portail central de l’église Sainte-Foy © French Moments


Une fois à l’intérieur de l’église

église Sainte-Foy de Sélestat

La nef de l’église Sainte-Foy © French Moments

Un des éléments les plus intéressants à découvrir à l’intérieur de l’église est la chaire à prêcher Baroque. Elle ne semble pas à sa place dans l’édifice de style roman. Réalisée en 1733 en bois polychrome, elle a été entièrement restaurée en 2012. Sur la cuve de la chaire figurent plusieurs représentations de la vie de Saint François-Xavier. On le voit notamment prêcher l’Évangile à un peau-rouge. La chaire semble être portée par les représentations figuratives des quatre Évangélistes : un homme (Matthieu), un lion (Marc), un taureau (Luc) et un aigle (Jean). C’est ce que l’on appelle le tétramorphe.

église Sainte-Foy de Sélestat

La chaire à prêcher Baroque de l’église Sainte-Foy © French Moments

église Sainte-Foy de Sélestat

Détail sur la chaire à prêcher : scènes de la vie de Saint François Xavier © French Moments

Les vitraux colorés ne sont pas d’origine. Ils ont été ajoutés aux verrières lors de la restauration de l’église au 19e siècle. La plupart ont été réalisés en 1892 par Ott Frères.

église Sainte-Foy de Sélestat

Vitraux de l’église Sainte-Foy © French Moments

L’orgue de tribune a été installé en 1892 par Martin Rinckenbach. Il existe aussi un orgue de chœur de 1880 provenant l’hôpital-maison de retraite Saint-Quirin.

église Sainte-Foy de Sélestat

L’orgue des tribunes © French Moments


Vous aussi avez visité Sélestat ? Laissez-nous vos impressions en laissant un commentaire !


  • SÉLESTAT : tous les articles

  • Share.

    About Author

    Pierre a grandi en Alsace, Lorraine et Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Île de France avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique à Paris.

    Leave A Reply


    *