Pourquoi faut-il à tout prix découvrir Riquewihr ?

0

N’est-ce pas paradoxal que ce village niché dans le vignoble alsacien est davantage connu à l’étranger qu’en France ? Certes, j’exagère peut-être un peu. Mais lorsque je demande à mes amis parisiens s’ils connaissent Riquewihr, la réponse est négative. Et pourtant, Riquewihr, c’est un des sites touristiques majeurs en France. Chaque année, on estime que plus de deux millions de visiteurs arpentent ses rues pittoresques. La perle du vignoble alsacien sait séduire avec ses maisons à colombages, ses portes fortifiées, ses remparts, ses vieux puits et son fameux vignoble. Dans cet article, je vais vous révéler pourquoi il faut à tout prix découvrir Riquewihr.


Découvrir Riquewihr, la perle du vignoble

Découvrir Riquewihr

Découvrir Riquewihr vu du ciel ! © French Moments

Les guides touristiques décrivent souvent Riquewihr comme la « perle du vignoble alsacien ». Et ils ont tout à fait raison ! J’ai visité le village à de nombreuses reprises. Pour écrire cet article, je me suis dit : « oublions le passé et visitons Riquewihr comme si c’était la première fois ». Et mardi dernier, je m’y suis rendu lors d’une belle journée ensoleillée.


Ce qu’il faut voir à Riquewihr

Itinéraires

  afficher les options

La petite cité fait partie des « plus beaux villages de France », au même titre que Éguisheim, Hunawihr et Hunspach en Alsace. On apprécie Riquewihr pour son décor de maisons à pans de bois des 15e au 18e siècles.

Mes bâtiments et sites préférés sont :

Le Dolder

Riquewihr

Dolder © French Moments

Il est pour moi la plus belle porte fortifiée d’Alsace. Et pourtant, la région en compte des dizaines ! Vu de la grande-rue (ou rue du Général de Gaulle), le Dolder est sublime avec ses étages à pans de bois et encorbellements.

Riquewihr

Dolder, détail des colombages © French Moments

Haut de 25 mètres, c’est le monument emblématique de Riquewihr. Construit à partir de 1291, le Dolder est à la fois la porte d’entrée supérieure, une tour de garde et un beffroi. Remarquez la façade côté campagne qui est plus austère que celle côté ville. Cette entrée dans la ville devait en effet se montrer impressionnante aux ennemis.

Vous avez vu la petite cloche tout en haut du beffroi ?

Riquewihr

Cloche au sommet du Dolder © French Moments

Elle servait au gardien devant assurer le guet à avertir la population si quelque chose d’anormal se produisait.

Une fois passé sous le Dolder, une autre porte fortifiée ferme l’accès au village : l’Obertor (ou porte-haute).

Découvrir Riquewihr

L’Obertor © French Moments

 

La Grand-Rue

Riquewihr

Rue du Général de Gaulle © French Moments

L’artère principale de Riquewihr traverse le village d’ouest en est, et relie le Dolder à l’Hôtel de ville (1809). Rebaptisée rue du Général de Gaulle, elle est bordée de magnifiques maisons à colombages datant de la Renaissance au 17e siècle. Prenez le temps de vous arrêter devant les plus belles demeures pour en admirer les détails architecturaux. Oriels, enseignes en fer forgé, poteaux corniers, fenêtres aux encadrements en bois richement sculptés, chaises curules, armes des ducs de Wurtemberg (ramures de cerf).

 

Les arrière-cours

Riquewihr abrite de nombreuses cours intérieures, signes de la richesse des propriétaires qui les ont fait construire autour de leurs demeures. On retiendra notamment trois cours :

  • La cour des nobles de Berckheim (38, rue du Général de Gaulle). La demeure des Berckheim était en rénovation lors de ma visite. Datant de 1523, elle se caractérise par des fenêtres à meneaux et une tour hexagonale sur laquelle est fixé un vieux cadran solaire.
Riquewihr

Cour des Nobles de Berckheim © French Moments

  • La cour de Strasbourg (11-13 rue de la 1ère Armée). Également connue sous le nom de Strassburgerhof, il s’agit de l’ancienne cour dîmière des évêques de Strasbourg jusqu’en 1324. C’est-à-dire que c’était le lieu où le clergé collectait l’impôt pour l’évêché de Strasbourg. La demeure de style Renaissance que l’on découvre aujourd’hui date de 1597. Elle est remarquable avec son oriel et sa tourelle d’escalier.
Riquewihr

Cour de Strasbourg © French Moments

  • La cour des vignerons (accès près du 42 rue du Général de Gaulle). Cette petite cour tranquille (1605) est à l’écart des rues très fréquentées du village. Connue localement sous le nom de Rebleuthof, la cour fait référence à la corporation des vignerons, la Rebleutzunft.
Riquewihr

Cour des vignerons © French Moments

 

Les rues latérales et perpendiculaires

Riquewihr

Rue de la Couronne © French Moments

Plusieurs ruelles plus discrètes sont a découvrir en parallèle (ou en perpendiculaire) à la grand-rue. Elles sont bordées de nombreuses demeures Renaissance à pans de bois richement ornées. Ce sont notamment les rue du Cerf, rue Latérale, rue de la 1ère armée, rue de la Couronne, rue des remparts…

 

Le château des comtes de Wurtemberg-Montbéliard

Découvrir Riquewihr

Le Château des comtes de Wurtemberg © French Moments

Située non loin de l’Hôtel de ville, cette magnifique demeure de style Renaissance rhénane date de 1539-1540. Elle abrite aujourd’hui le musée de la communication en Alsace, unique en son genre en France.

 

Les remparts

Riquewihr

Remparts de la rue de la piscine © French Moments

Les remparts datant de 1291 sont visibles le long de la rue du Steckgraben au nord, même s’ils ont été modifiés de nombreuses fois au cours du Moyen-Âge. Au bout de la rue se dresse la massive tour des voleurs. Haute de 18 mètres, elle renferme la chambre de torture pour les accusés soumis à la question (et vous pouvez la visiter !).

Riquewihr

Les remparts de Riquewihr © French Moments

Quant aux remparts situés à l’ouest, le long de la rue des Remparts, ils datent du début 16e siècle. Le développement des armes à feu avait nécessité la construction d’une seconde enceinte vers 1500.


Conseils pratiques pour découvrir Riquewihr

Retrouvez mes bons plans pour découvrir Riquewihr : stationnement, restos, bons plans et plus encore !

Riquewihr

Découvrir Riquewihr, c’est aussi regarder qui est au-dessus de nos têtes ! © French Moments


J’ai une petite faveur à vous demander : si vous avez aimé cet article, pouvez-vous le partager sur facebook ou twitter afin de faire connaître ce blog ? Merci mille fois 🙂

Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, Lorraine et Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Île de France avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique à Paris.

Leave A Reply


*