Pourquoi il faut découvrir Mulhouse !

24

Je suis sûr que nous connaissons tous une ville qui ne nous plaît guère. Et ce pour de multiples raisons. De mauvais souvenirs. Une mauvaise réputation. Une géographie improbable… Aussi, lorsque le thème #EnFranceAussi pour septembre a été annoncé par Alexis du blog Le Petit Explorateur : “Villes mal-aimées”, j’ai tout de suite su de quelle ville j’allais parler. Histoire de tordre le cou à des préjugés. Suivez le guide pour découvrir Mulhouse en Alsace !

Pour info, le RV interblogueurs #EnFranceAussi est une belle initiative de Sylvie du blog Le coin des Voyageurs. Découvrez les articles de ma participation à l’événement en cliquant sur le lien ici !


Découvrir Mulhouse, une belle surprise !

Mulhouse et moi, je ne peux pas dire que ça a été une longue histoire d’amour.

Lorsque je l’ai découverte pour la première fois en 1990, ce n’était pas la ville que nous connaissons aujourd’hui. Comme beaucoup de grandes villes en France, Mulhouse s’est bonifiée avec le temps.

Et s’il fallait y vivre à nouveau, eh ben je ne dirais pas non !

Mulhouse au début des années 90

Flash-back : Mulhouse, c’était la ville où l’on allait faire les “grandes courses”. Dans les hypermarchés de la périphérie bien sûr, mais aussi au centre-ville.

Porte Jeune, centre névralgique de la ville, avait un tout autre look. Un passage souterrain avec commerces permettait de rejoindre l’autre côté de la rue qui donnait sur la Tour de l’Europe. Mais j’avoue que c’était assez glauque… au point que le souterrain a disparu depuis.

Eh oui, j’y avais mes habitudes.

Il y avait des quartiers dans lesquels j’aimais flâner. D’autres que je prenais soin d’éviter.

D’ailleurs, de cette époque, je n’ai AUCUNE photo en stock. Nada.

Etudiant puis professeur à Mulhouse

Mulhouse, c’était la ville où j’ai étudié une licence d’économie-gestion. J’aimais le campus de l’UHA (comprenez l’Université de Haute-Alsace). Il totalisait dans les années 1990 environ 6000 étudiants. C’était une fac à taille humaine avec vue sur la ville.

Le campus de l'UHA (wikimedia commons, public domain)

Le campus de l’UHA (wikimedia commons, public domain)

A partir de 1998, j’ai enseigné à la CCI l’économie et la gestion à des étudiants en BTS. Une expérience pour laquelle je garde d’excellents souvenirs.

Une ville métamorphosée en 2006

A Mulhouse, il y a un avant et après 2006.

Un événement qui a changé la ville pour le mieux et qui l’a littéralement métamorphosée.

Les Mulhousiens vous le diront sans hésiter : c’est l’inauguration du tramway !

Inauguration du tramway de Mulhouse © French Moments

La journée d’inauguration du tramway de Mulhouse (2006) en présence du Maire de Mulhouse, Jean-Marie Bockel et du Président de la République, Jacques Chirac © French Moments

29 stations et 3 lignes pour un réseau d’une longueur totale de 19 km.

Par ailleurs, si vous empruntez la ligne 2, vous découvrirez les arches monumentales Tram/Trame de Daniel Buren annonçant l’emplacement des stations. 

Tramway de Mulhouse © French Moments

Les arches de Buren à Mulhouse © French Moments

Buren, c’est l’artiste qui a conçu Les Deux Plateaux – les fameuses “colonnes de Buren” dans la cour d’honneur du Palais-Royal à Paris.

Une ville-TGV en 2011

Puis en 2011, c’est l’arrivée du TGV Rhin-Rhône en gare de Mulhouse qui a placé la 2e ville alsacienne à 1h de Dijon, 2h40 de Paris (Gare de Lyon) et 2h47 de Lyon Part-Dieu. Oui, ça n’a jamais été aussi rapide de venir découvrir Mulhouse !

2020 : une ville sous le feu des projecteurs

A l’heure où j’écris ces lignes, la ville se remet d’une couverture médiatique sans précédent qui a malheureusement entaché la réputation de la ville, notamment au niveau touristique.

Encore un de ces préjugés contre lequel il faudra se battre pour redonner à Mulhouse la place touristique qu’elle mérite en Alsace.

Découvrir Mulhouse : la place de la Réunion © French Moments

Découvrir Mulhouse : la place de la Réunion © French Moments


Séjourner à Mulhouse

Si vous souhaitez découvrir la ville et ses nombreux musées, il vous faudra au moins une journée. Et jusqu’à une semaine pour explorer les alentours : l’écomusée d’Alsace et le parc du Petit-Prince, la Route des Vins d’Alsace de Thann à Guebwiller, la Route des Crêtes de Cernay au Markstein en passant par le Vieil Armand et le Grand Ballon, le terroir du Sundgau, une excursion à Bâle en Suisse… Voyez-vous, il y a de quoi faire !

L'Hôtel du Parc****, rue de la Sinne à Mulhouse © French Moments

L’Hôtel du Parc****, rue de la Sinne à Mulhouse © French Moments

Pour organiser votre hébergement, cliquez sur ce lien qui vous renverra vers une liste d’établissements. Vous pouvez également naviguer sur la carte ci-dessous :



Booking.com

Allez, après toutes ces infos pratiques, il est grand temps de rentrer dans le vif du sujet : pourquoi faut-il venir découvrir Mulhouse ?


Découvrir Mulhouse : les incontournables !

Le centre historique de Mulhouse n’est pas grand. Vous n’aurez besoin que d’une petite heure pour en faire le tour. La ville a malheureusement souffert des bombardements lors de la Seconde guerre mondiale, ce qui explique le côté “béton” qui a prévalu dans les années 1950-60 et 70. Mais les musées de la ville, très réputés, en font une destination de premier plan. Nous allons voir pourquoi.

Plan de Mulhouse au moyen-âge. Photo by French Moments

Plan de Mulhouse au moyen-âge. Photo by French Moments

Pour résumer, il y a deux attractions touristiques majeures à Mulhouse :

  • le petit centre historique s’étendant autour de deux noyaux : la place de la Réunion (Ville Basse) et la rue des Franciscains (Ville Haute),
  • les musées techniques de la ville, qui font partie des meilleurs en Europe.

La place de la Réunion

Si Porte Jeune est le centre névralgique du centre-ville (carrefour important avec interconnection tram), la véritable place historique de Mulhouse est la place de la Réunion.

Découvrir Mulhouse en Alsace © French Moments

La place de la Réunion et l’ancien Hôtel de Ville de Mulhouse © French Moments

J’ai toujours trouvé que cette place, réservée aux piétons, a un petit air de Suisse.

Créée au 12e siècle par l’empereur Frédéric Barberousse dans la Ville Basse de Mulhouse, cette ancienne place du marché est bordée par les plus beaux monuments de la ville.

C’est ici qu’on a rendez-vous avec l’Histoire de Mulhouse.

Mulhouse : une enclave protestante

En effet, le nom de la place évoque le rattachement de Mulhouse à la France le 15 mars 1798. Auparavant, la République de Mulhouse était alliée aux Cantons suisses.

Au moyen-âge et jusqu’en 1648, la petite République était une enclave au centre des possessions autrichiennes de Haute-Alsace. Elle embrassa la Réforme protestante alors que les territoires alsaciens des Habsbourg restaient fidèles à l’église catholique romaine.

Sundgau Carte Histoire © French Moments

Voyez-vous l’enclave mulhousienne (en vert) au cœur des possessions des Habsbourg (en rouge) ? © French Moments

Puis, lorsque la Haute-Alsace autrichienne devint française en 1648, Mulhouse resta une enclave… mais cette fois-ci, au sein du royaume de France !

De cette période “républicaine à la sauce suisse”, la ville a conservé de beaux bâtiments, notamment visibles sur la place de la Réunion.

La fontaine du Hallebardier au centre de la place de la Réunion © French Moments

La fontaine du Hallebardier au centre de la place de la Réunion © French Moments

L’ancien Hôtel de Ville

L’ancien Hôtel de Ville, avec ses façades peintes de décors en trompe-l’œil, est un beau bâtiment datant de la Renaissance (16e siècle).

Découvrir Mulhouse en Alsace © French Moments

L’ancien hôtel de ville de Mulhouse sur la place de la Réunion © French Moments

Son escalier couvert à double volée est unique en Alsace (le Metzig à Molsheim en possède un aussi).

Découvrir Mulhouse : la place de la Réunion © French Moments

L’escalier à double volée de l’ancien Hôtel de Ville © French Moments

Aujourd’hui, l’édifice abrite le musée historique de Mulhouse. Entre documents historiques et collections de peintures, il faut admirer la belle salle du Conseil, dans laquelle se réunissait le gouvernement de la République de Mulhouse. Souvenez-vous, celle-ci était alliée aux cantons suisses dont on aperçoit les blasons !

Découvrir Mulhouse en Alsace © French Moments

La salle du conseil à l’ancien hôtel de ville de Mulhouse © French Moments

Les maisons bourgeoises de la Renaissance

Le côté sud de la place est bordé par les jolies façades peintes de demeures bourgeoises de la Renaissance (16e siècle) dont :

  • la maison Mieg et son oriel à chapeau pointu,
  • l’ancienne maison de la corporation des tailleurs,
  • la pharmacie au Lys (une des plus vieilles officines d’apothicaire de France ouverte en 1649).
Découvrir Mulhouse en Alsace © French Moments

Les façades peintes de la place de la Réunion © French Moments

Découvrir Mulhouse en Alsace © French Moments

Place de la Réunion, Mulhouse © French Moments

Découvrir Mulhouse : la place de la Réunion © French Moments

Découvrir Mulhouse : la place de la Réunion © French Moments

Le temple Saint-Etienne

La place de la Réunion est dominée par une église néo-Gothique qui ne semble pas être à sa place parmi ce décor Renaissance.

Mulhouse, on l’a dit, était une ville protestante. Soit.

Mais quelle est cette église protestante si haute et massive au point de s’apparenter à une cathédrale catholique ? Serait-ce là un faux-pas architectural incroyablement audacieux ?

Le Temple Saint-Etienne de Mulhouse © French Moments

Le Temple Saint-Etienne de Mulhouse © French Moments

Tout s’explique (ou presque !) quand on apprend que la dite église est de construction relativement récente. Inaugurée en 1866, elle remplace une église médiévale qui, avec son clocher à bulbe, ne dénotait pas tant dans le paysage urbain.

L'ancien temple Saint-Etienne à Mulhouse

L’ancien temple Saint-Etienne à Mulhouse avant sa destruction (1ere moitié du 19e s)

Mais voilà, la vieille église était en état avancé de délabrement. Et plutôt que de la restaurer, on préféra la reconstruire.

Ce nouveau lieu de culte est à la hauteur de l’importance économique et commerciale de la haute société protestante de Mulhouse au 19e siècle.

Haute de 97 m, la flèche en pierre en fait le temple protestant le plus haut de France… et l’église la plus haute du Haut-Rhin.

Pour en savoir plus, lisez mon article dédié à la place de la Réunion !


Les fortifications de Mulhouse et le Bollwerk

Mulhouse a gardé très peu de traces de son enceinte médiévale du 13e siècle.

Elle a disparu au courant du 19e siècle, pendant la grande période industrielle de Mulhouse. Ce grand chamboulement urbain fut lié à une forte expansion démographique.

Les quatre portes de la ville médiévale ont depuis longtemps disparu. Mais leur souvenir demeure de nos jours dans la toponymie urbaine :

  • la porte de Bâle,
  • la porte Jeune,
  • la porte Haute et
  • la porte du Miroir.

Le fameux Bollwerk

Trois tours subsistent encore : la tour Nessel, la tour du Diable et surtout, le Bollwerk.

Découvrir Mulhouse : la Tour Nessel © French Moments

La Tour Nessel à Mulhouse © French Moments

Le Bollwerk (qui daterait du 13e siècle) est un des emblèmes de la ville, au point que l’on surnomme Mulhouse la “Cité du Bollwerk“.

Bollwerk, tout comme l’ancien mot néerlandais Bolwerk, ont donné boulevard en français. Ces bastions ou fortifications ont laissé place à des axes de circulation majeurs, nos boulevards.

Découvrir Mulhouse - le Bollwerk © French Moments

La tour du Bollwerk à Mulhouse et à l’arrière-plan, la Tour de l’Europe © French Moments

Il faut l’admirer de l’autre côté de la rue de Metz. La tour fortifiée, le passage d’un tramway, la tour de l’Europe en arrière-plan.


La Tour de l’Europe

Puisque nous sommes dans le quartier… mentionnons le gratte-ciel mulhousien.

La Tour de l’Europe culmine à 112 m (avec l’antenne). Il s’agit du plus haut bâtiment d’Alsace et de la région Grand-Est.

La Tour de l'Europe et le centre commerciale Porte Jeune à Mulhouse © French Moments

La Tour de l’Europe et le centre commerciale Porte Jeune à Mulhouse © French Moments

Le nom de l’architecte ? François Spoerry (1912-1999), un enfant du pays à qui l’on doit la cité lacustre de Port-Grimaud sur la Côte d’Azur.

Inaugurée en 1973 (la même année que la Tour Montparnasse), la tour domine le quartier de l’Europe, un ensemble de grands immeubles sans intérêt touristique. A ses pieds, le centre commercial Porte Jeune (ouvert en 2008) et sa façade extérieure futuriste et rouge pétante.

Les trois faces concaves de la Tour de l’Europe forme un triangle qui symbolise la région des trois frontières à laquelle Mulhouse appartient : l’Allemagne, la France et la Suisse.

Je me rappelle être monté dans les années 90 au sommet de la tour. Il y avait un restaurant panoramique tournant. Il fallait attendre 75 minutes pour effectuer une rotation complète. Le panorama était incroyable : la plaine d’Alsace, les Vosges, la Forêt-Noire, le Jura et par temps clair, les Alpes suisses. De nos jours, le restaurant tournant est fermé – et cerise sur le gateau, le mécanisme de rotation est lui-même en panne !

La Tour de l’Europe est devenue le symbole contemporain de Mulhouse. Depuis 2016, elle est labellisée “Patrimoine du XXe siècle“.


La Ville Haute

Si vous voulez flâner dans une rue pittoresque de Mulhouse, empruntez la rue des Franciscains.

Cette vieille rue pavée, assez étroite et semi-piétonne, fait partie de la Ville Haute.

Découvrir Mulhouse : La rue des Franciscains © French Moments

La rue des Franciscains © French Moments

La Ville Haute était celle des monastères, des couvents et des cours nobles. On retrouve d’ailleurs la trace d’un de ces établissements religieux dans le nom de la rue des Franciscains.

Jusqu’au 13e siècle, cette partie de Mulhouse était assujettie à l’évêque de Strasbourg. L’autre partie – la Ville Basse (autour de l’actuelle place de la Réunion) – appartenait à la maison des princes de Hohenstaufen (dont furent issus des empereurs romains germaniques).

La rue des Franciscains © French Moments

La rue des Franciscains © French Moments

Aux 18e et 19e siècles, une grande activité d’impression sur étoffes régnait dans ce quartier.

La cour des Chaînes (11-15 rue des Franciscains) est un bâtiment construit vers 1594 et complété par deux ailes symétriques au 18e siècle lorsque la société d’indiennage Schwartz s’y installe. De lourdes chaînes fermaient la cour, d’où le nom actuel du domaine.

La Cour des Chaînes à Mulhouse © French Moments

La Cour des Chaînes à Mulhouse © French Moments

La cour des Chaînes abrite aujourd’hui l’Université Populaire de la ville.

A proximité, la chapelle Saint-Jean de Mulhouse date du 14e siècle. Cette ancienne chapelle des Chevaliers de Malte renferme des fresques inachevées du 16e siècle retraçant des épisodes de la vie de Jean-Baptiste.

La chapelle Saint-Jean de Mulhouse © French Moments

La chapelle Saint-Jean de Mulhouse © French Moments


Le Nouveau quartier

Le Nouveau Quartier est le nom que l’on donne à un espace qui comprend la place de la République et le Square de la Bourse. Cet ancien haut-lieu du commerce fut achevé dans les années 1820 pour accueillir l’élite mulhousienne.

Découvrir Mulhouse : la place de la République © Taxiarchos228 - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Découvrir Mulhouse : la place de la République © Taxiarchos228 – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Le grand projet initial, trop ambitieux, n’a pas abouti. Mais le peu que l’on a pu construire en a fait un quartier harmonieux, élégant et aéré.

Les belles arcades des immeubles de style Empire qui courent autour du square ont été inspirées par celles de la rue de Rivoli à Paris. Le square comprend un jardin triangulaire au centre.

Le Square de la Bourse © OTC de Mulhouse et sa région

Le Square de la Bourse et le bâtiment de la SIM © OTC de Mulhouse et sa région

Au centre, le bâtiment de la Société industrielle de Mulhouse (SIM) date de 1827. Il abritait la chambre de commerce et la Bourse au coton.


Hors sentiers battus : la cité ouvrière de Mulhouse

Direction les faubourgs nord de la ville en direction du Parc Gluck.

Voici l’emplacement d’une manufacture aujourd’hui disparue (l’usine Gluck). J’ai travaillé un temps dans ce quartier et, pendant mes pauses de midi, il m’arrivait de flâner dans les ruelles insolites.

Le quartier de la cité ouvrière de Mulhouse est composé de maisons à deux étages avec un joli jardin à l’avant bordant de petits passages aux noms poétiques : passage des Rossignols, passage de l’orme, passage des Lauriers, passage des Alouettes…

Cité Ouvrière de Mulhouse © French Moments

Flânerie dans la Cité Ouvrière © French Moments

Ce petit bout de ville à la campagne a son importance dans l’histoire de Mulhouse, la Manchester française. C’est un modèle d’habitat social. Pour en savoir plus, tout est dit dans cet article.

Cité ouvrière de Mulhouse

La Cité ouvrière de Mulhouse vers 1855


Les musées techniques de Mulhouse

On ne va pas se mentir. Si les touristes viennent à Mulhouse, ce n’est pas pour découvrir le Temple Saint-Etienne, la Tour de l’Europe ou la cité ouvrière.

Les locomotives du tourisme mulhousien, ce sont les musées techniques (ou musées de l’industrie).

Un vieil ami australien a l’habitude de séjourner à Paris pendant trois mois tous les ans (excepté en 2020 !). Il y a quelques années, il m’a dit : “Pierre, je voudrais prendre le train pour visiter Mulhouse”.

Il m’aurait dit Strasbourg, Colmar, Riquewihr… j’aurais compris. Mais Mulhouse ? Pourquoi ?

Tout simplement parce que mon ami de Sydney avait entendu parler de la formidable collection Schlumpf au musée national de l’automobile. Et comme il avait une passion pour les voitures européennes de prestige, Mulhouse était son saint graal.

Après un voyage (relativement court) de 2h40 de TGV depuis la Gare de Lyon, il était arrivé à destination. Et satisfait du premier musée, il a souhaité en visiter un 2e : la Cité du Train !

Alors aujourd’hui, Mulhouse peut être fière de posséder des fleurons nationaux dont la réputation traverse les frontières et les mers. Jusqu’en Australie !

Quels sont les musées techniques de Mulhouse ?

Il y en a 5 :

Le musée national de l’Automobile

Il renferme la célèbre collection Schlumpf (non, pas Schtroumpf !). Fritz Schlumpf était un industriel mulhousien passionné de voitures européennes de prestige. Pas moins de 400 automobiles de rêve sont aujourd’hui admirées par les visiteurs du musée dans une salle de 17 000 m2.

La collection Schlumpf, Cité de l'Automobile à Mulhouse © Dontpanic - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

La collection Schlumpf, Cité de l’Automobile à Mulhouse © Dontpanic – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Site web du musée

La Cité du Train

La collection de la SNCF présente “l’aventure ferroviaire” depuis les débuts du chemin de fer au 19e siècle jusqu’à nos TGV d’aujourd’hui. Ce musée ravira petits et grands dans deux espaces d’exposition superbement aménagés.

Cité du Train, Mulhouse © French Moments

Cité du Train, Mulhouse © French Moments

Site web du musée

Le musée Electropolis

Voici un musée fascinant qui met à l’honneur la fée Electricité. Situé en face de la Cité du Train, le musée retrace de façon interactive et passionnante l’histoire de l’électricité, de l’Antiquité à nos jours.

Site web du musée

Le musée de l’Impression sur étoffes

Dans le quartier de la gare, le musée de l’Impression sur étoffes révèle aux visiteurs l’incroyable destin des étoffes mulhousiennes. Histoire de l’impression textile à Mulhouse, secrets de fabrication et exposition des fameuses indiennes, vous serez incollable sur le sujet !

Marché de Noël de Mulhouse © French Moments

L’étoffe de Noël 2018 à la boutique aux étoffes de Mulhouse © French Moments

Site web du musée

Le musée du Papier peint

Ce musée unique en France se situe à Rixheim, dans la banlieue de Mulhouse. Non, ce ne sont pas de vulgaires papiers peints que vous utiliserez pour tapisser la chambre de bébé… mais des collections qui furent très recherchées et exportées dans le monde entier (il semble que la Maison Blanche en possède !)

Site web du musée

Le parc zoologique et botanique

On est d’accord, ce n’est pas un musée technique proprement dit ! Mais je ne pouvais pas faire l’impasse de cette attraction, tant elle est populaire dans la région.

Couvrant une superficie de 25 hectares, le parc zoologique et botanique de Mulhouse se place au rang des premiers parcs de ce genre en France.

Auberge du Zoo de Mulhouse © André ALLIOT - licence [CC0] from Wikimedia Commons

Auberge du Zoo de Mulhouse © André ALLIOT – licence [CC0] from Wikimedia Commons

Le parc abrite plus de 900 animaux de 170 espèces (dont certaines en voie d’extinction).

Le 7 novembre 2016, le parc zoologique de Mulhouse s’est distingué avec la naissance d’une ourse polaire en captivité. Un tel événement est en effet très rare. La frimousse craquante de Nanuq (c’est son nom !) a manifestement contribué à la popularité du parc. 

Et pour la petite histoire, Nanuq à quitté Mulhouse en avril 2020 pour s’établir au zoo de La Flèche dans la Sarthe. Là-bas, elle fondera une famille à son tour !

Le jardin botanique recense 3500 variétés de plantes et est classé Jardins Remarquables de France par le ministère de la Culture.

Site web du parc zoologique et botanique


Activités à faire à Mulhouse

Pour découvrir Mulhouse, voici un bon plan ! Procurez-vous le Mulhouse City-Pass qui inclut :

  • Un musée ou site de votre choix gratuitement
  • Tous les autres sites à tarif réduit
  • transports en commun gratuits + navette pour le parc du Petit Prince et l’écomusée d’Alsace
  • Réduction à la boutique de l’office de tourisme
  • Frais d’entrée réduits pour les spectacles, concerts, cinéma et activités de loisirs (piscines, train touristique, etc.)
  • Prix spécial pour location de voiture
  • Une visite guidée gratuite de la ville



Les événements immanquables à Mulhouse

Apprécier Mulhouse, ce n’est pas qu’une question d’architecture, de belles pierres et de musées…

C’est aussi participer au riche programme culturel qui rythme la vie de la Cité du Bollwerk.

Parmi tous ces événements, il y en a deux que je souhaite mettre en avant : le carnaval rhénan et le marché de Noël.

Le carnaval rhénan de Mulhouse (Fasnacht von Mulhouse) est un des plus bruyants de la région ! A découvrir sur le blog ici….

Carnaval de Mulhouse © French Moments

Célébrez le carnaval de Mulhouse © French Moments

Le marché de Noël de Mulhouse est l’un des plus beaux de France… Si je vous le dis ! Cliquez sur ce lien pour lire mon article et franchement, avouez qu’il est magnifique, non ?!

Marché de Noël de Mulhouse © French Moments

Le marché de Noël de Mulhouse © French Moments


Ce qu’il faut voir autour de Mulhouse

Découvrir Mulhouse en deux jours, c’est à mon avis suffisant pour flâner dans le centre historique et visiter les fameux musées techniques.

Mais si vous souhaitez explorer les alentours, alors vous aurez besoin de bien plus de temps. Une semaine en fonction de vos centres d’intérêt.

Située au sud de l’Alsace, Mulhouse constitue en effet un bonne base pour atteindre un grand nombre de sites touristiques.

Petit tour d’horizon des sites à découvrir autour de Mulhouse…

Thann

Une petite cité historique célèbre pour son joyau gothique flamboyant : la Collégiale Saint-Thiébault. Du haut de sa colline, l’Œil de la Sorcière vous surveille (il s’agit en fait d’un château en ruine !).

La Route des Vins de Thann à Guebwiller

Il se trouve que Thann est la Porte Sud de la Route des Vins d’Alsace. En la parcourant vers le nord, vous traverserez quelques localités intéressantes : SoultzmattSoultz-Haut-Rhin, Guebwiller et ses églises… sans oublier les vestiges de l’abbaye de Murbach, nichée dans une vallée vosgienne.

La Route des Crêtes de Cernay au Markstein

Un grand classique dans la région mulhousienne !

La Route des Crêtes monte jusqu’à la nécropole du Vieil Armand avant de rejoindre le Grand-Ballon, point culminant des Vosges à 1424 m.

En savoir plus sur la Route des Crêtes…

L’Ecomusée d’Alsace, le Parc du Petit Prince et Ensisheim

Le plus grand musée à ciel ouvert de France vous accueille dans le passé de l’Alsace rurale du début du 20e siècle. A découvrir : vieilles maisons remontées sur place, animations et démonstrations de bénévoles. On y passe un excellent moment ! A découvrir sur le blog ici…

Tout à côté se trouve le Parc du Petit Prince, un parc à thème inspiré de l’œuvre d’Antoine de Saint-Exupéry. Ouvert en 2014, il s’agit du premier parc aérien au monde avec ses deux grands ballons captifs et son aerobar.

A quelques kilomètres de là, la petite ville d’Ensisheim s’enorgueillit d’un passé prestigieux. Elle fut jusqu’en 1648 la capitale de l’Autriche antérieure (comprenez les territoires des Habsbourg situés à l’ouest du col de l’Arlberg). De cette époque date le bâtiment Renaissance du Palais de la Régence.

Ensisheim © French Moments

Le palais de la Régence à Ensisheim © French Moments

Le Sundgau

Ce pays rural est fort pittoresque avec ses collines couvertes de belles forêts de hêtres, de champs céréaliers, de prairies herbeuses et d’étangs médiévaux.

Les nombreux villages sundgauviens sont plus coquets les uns que les autres avec leurs maisons à colombages dont la plupart remontent aux 17e et 18e siècles.

D’Altkirch, sa petite capitale, il faut emprunter la route vers le sud, jusqu’à la cité historique de Ferrette, dominée par les ruines de ses deux châteaux.

En savoir plus sur le Sundgau…

Belfort, la Cité du Lion

Belfort, préfecture du plus petit département de France (hors région parisienne), fut jusqu’en 1871 une ville alsacienne. De cet attachement, elle a conservé une vieille-ville charmante, typique de la Haute-Alsace avec ses toits pentus et ses façades colorées.

La ville, arrosée par la Savoureuse, est dominée par une impressionnante citadelle, site de l’ancien château de Belfort.

En contrebas, adossé à la paroi rocheuse, un lion monumental veille sur la ville. C’est le Lion de Belfort, œuvre du colmarien Auguste Bartholdi, dont le portfolio comprend la Statue de la Liberté à New York. Excusez du peu !!

Bâle

On ne pouvait terminer ce tour des environs de Mulhouse sans une escapade à Bâle en Suisse !

Cette cité historique sur les bords du Rhin possède un riche patrimoine. La cathédrale gothique, les sympathiques ruelles du Vieux-Bâle, les musées et le parc zoologique : la capitale culturelle de la Suisse mérite le détour.

Découvrez le marché de Noël de Bâle sur le blog…


Découvrir Mulhouse: Pour en savoir plus


Si vous trouvez que mes articles vous plaisent ou vous ont rendu service, n’hésitez pas à les partager sur Twitter ou Facebook. Cela me ferait super plaisir, et en plus cela me motive à continuer à en écrire davantage ! 🙂

Envie de découvrir Mulhouse ? Quelques épingles pour Pinterest

Découvrez Mulhouse en Alsace © French Moments Découvrez Mulhouse en Alsace © French Moments


BONUS ! Mon bon plan Mulhouse

Vous avez lu jusqu’ici ? Bravo !

Pour vous remercier, voici un bon plan si vous séjournez plusieurs jours à Mulhouse.

Je vous emmène découvrir un panorama de Mulhouse et son agglomération depuis le belvédère du Rebberg.

A condition de ne pas être sujet au vertige (comme moi !), je vous recommande de gravir la tour métallique.

Au sommet, le panorama que vous découvrirez est absolument époustouflant.

Vous reconnaitrez plusieurs lieux et monuments emblématiques de Mulhouse : le Temple Saint-Etienne et la Tour de l’Europe, avec en toile de fond la plaine d’Alsace, la ligne bleue des Vosges, la Forêt-Noire en Allemagne. Et si vous le temps le permet, les pointes acérées des Alpes bernoises en Suisse !

Pour découvrir la vue du belvédère et le quartier du Rebberg (et ses vignes !), suivez le lien en cliquant ici !

Colline du Rebberg © French Moments

Vue sur Mulhouse de la colline du Rebberg © French Moments

Bon séjour à Mulhouse !


Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, en Lorraine et en Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Europe avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique. Après avoir résidé quelques années en Ile de France et en Savoie, il promeut aujourd'hui la France depuis l'East Sussex en Angleterre.

24 commentaires

  1. Wow ! Je suis impressionnée. j’ignorai qu’il y avait tant à découvrir et à admirer dans cette ville ! Quelle chance pour moi de n’y être jamais allée : j’ai tout à voir. merci

    • Merci Alexis ! Oui, l’hôtel de ville “rose” est une curiosité locale incontournable lors d’une visite à Mulhouse… et puis les musées techniques sont incroyables aussi ! 😉
      Merci pour ce thème, c’était passionnant d’y travailler !

  2. Impressionnant ce restaurant panoramique tournant. J’aime beaucoup aussi ces maisons bourgeoises colorées, un vrai cachet authentique pour cette jolie ville, que j’ai visité il y a de nombreuses années déjà. Ce qui me tenterait ce serait de faire le marché de Noël, ce doit être magnifique ! A programmer peut être pour cet hiver. On était pas loin de Mulhouse cet été, lorsque nous sommes passés à Besançon, malheureusement c’est le temps qui nous manquait.

    • Merci Martine ! J’ai assez peu traité la période de Noël à Mulhouse parce que j’ai un article plus complet à ce sujet. Et puis, l’atmosphère dans la ville change du tout au tout – on se retrouve dans un enchantement de lumières, de couleurs et de senteurs incroyables.

  3. Je n’avais pas vraiment d’idée sur Mulhouse. Je connais la ville pour le travail qu’elle a mené en matière de participation citoyenne et de bien-être. D’ailleurs j’espère assister aux rencontres nationales de la participation en octobre. Il me tarde de découvrir toutes ces maisons colorées. Il y a tellement de choses à voir, va falloir que je priorise !

    • Merci Renée ! Les maisons colorées sont principalement situées autour de la place de la Réunion en centre-ville donc ça devrait être facile à voir. Si possible, il faut entrer dans le bâtiment de l’ancien hôtel de ville pour visiter le musée historique. C’est pas bien grand mais ça permet de se mettre dans l’ambiance de la République de Mulhouse (avant son rattachement à la France en 1798)… et puis si on a le temps pour un ou deux musées, c’est top aussi ! 😉

  4. Claude WEBER-HEISE on

    Bonjour Pierre,

    j’apprécie votre blog et vous remercie de me faire “mieux” connaître ma région.
    Votre coup de gueule est le bienvenu.
    J’ai eu l’occasion, cet été, après le confinement de me rendre très souvent à Mulhouse pour y accompagner une amie dont la maman réside dans un EHPHAD sur le Reeberg..
    j’ai été étonnée par cette ville qui, pour son malheur “bénéficie” d’une réputation, actuellement, très injustifiée : partie ancienne de la ville charmante, restos sympa, commerçants très accueillant, boutiques sympa aux environs de l’église etc.
    J’ai été agréablement surprise. Mulhouse n’est pas un coupe-gorge. Certainement, comme à Strasbourg ou toute autre ville du Grand Est, il y a des incidents graves, mais de là à condamner cette ville …
    Merci pour votre blog que j’apprécie beaucoup.
    Bon dimanche
    Claude W-H

  5. MEYER-BERKHOFF Georges on

    Bonjour Pierre,
    Tout d’abord mes remerciements pour le beau reportage sur Kaysersberg, j’ai dû réfléchir à deux fois quand j’ai lu “montagne de l’empereur” (Kaysersberg) , durant un court instant j’ai pensé au “Kaiserstuhl” (chaise de l’empereur) mais situé dans le Pays de Bade et je sais que vous connaissez bien la géographie pour ne pas faire ce genre de faute.
    Revenons à Mulhouse, lorsque vous évoquez le fameux souterrain de la Porte Jeune, je peux vous assurer qu’au début ce fut très sympathique, de petits commerces avaient leurs vitrines et puis l’incivilité grandissante, déjà à l’époque, ont amené les autorités à fermer ce passage. Mulhouse aurait l’air d’une ville ancienne avec ses anciennes portes si l’industrie du 19ème siècle n’était venue s’implanter dans la ville aux 105 cheminées que j’ai encore pu compter du haut du belvédère que vous évoquez également, mais n’oublions pas que l’industrie a fait la richesse de la ville à une certaine époque.
    Aujourd’hui la Ville de Mulhouse fait de réelles efforts pour l’embellissement urbain malgré les difficultés économiques.
    Amicalement Georges

    • Merci Georges pour ce témoignage ! Effectivement, quand je l’ai connu au début des années 90, le passage souterrain était déjà devenu peu fréquentable… Et c’est lorsqu’on se plonge dans l’histoire d’une ville qu’on l’apprécie davantage. Je me souviens avoir trouvé l’histoire industrielle de Mulhouse passionnante. Bonne semaine et à bientôt !

  6. Bonjour Pierre, Quel plaisir de découvrir Mulhouse sous la plume ! Je suis sous le charme de l’ancien Hôtel de Ville de Mulhouse et les Les maisons bourgeoises de la Renaissance. Merci pour cette nouvelle découverte. Sandrine

    • Merci Sandrine ! C’était effectivement un thème qui m’a permis de faire découvrir Mulhouse sous un autre angle ! Et on est bien d’accord : l’ancien hôtel de ville est une pure merveille avec ses fresques en trompe-l’œil ! 🙂

  7. Max André Joseph MONTAGNER on

    bonjour Pierre,
    Comme chaque année nous faisons un séjour de quelques jours en Alsace à différentes périodes
    Nous sommes partis à 8 la semaine dernière et comme chaque fois je m’ appuie sur tes différents articles pour préparer notre visite.
    belle surprise pour la visite en bateau Electrique SOLIS de Metz agrémenté d’ un déjeuner à recommander Au petit frontalier.
    Visite de HUNSPACH très agréable avec des habitants très sympathiques qui prennent du temps pour nous expliquer leur village.pause déjeuner à SEEBACH à recommander A LA ROSE.
    Sans oublier la ferma auberge de KREUZWEG ave c sa MUNSTERPFANEL flambée à l’ alcool de cumin et ses spécialités de canards provenant de leur élevage.
    Très bon séjour comme d’ habitude et encore merci pour les conseil de visites.

    • Bonjour Max ! Merci pour ce petit résumé du voyage en Alsace-Lorraine. Je suis vraiment ravi d’apprendre que les conseils de visite ont été utiles pour préparer ce beau séjour ! 🙂

Leave A Reply

*