Pourquoi faut-il à tout prix découvrir Kaysersberg ?

0

En sillonnant la Route des Vins d’Alsace du Nord au Sud, vous traverserez le vignoble entre Châtenois et Colmar. Le long de cette portion très touristique, il faut absolument découvrir Kaysersberg. Ce petit bourg niché à l’entrée d’une vallée vosgienne est un de mes sites préférés dans la région… et c’est un plaisir de vous le faire découvrir !


Découvrir Kaysersberg, le mont de l’empereur !

Chaque fois que je me rends dans la région de Colmar, j’en profite pour visiter Kaysersberg. J’ai un coup de cœur particulier pour cette petite ville. J’y ai séjourné fréquemment dans le passé, à l’hôtel ou dans un gîte. En 2012, alors que nous résidions encore à Sydney, nous en avons fait la base de notre cours intensif de français. Pendant 2 semaines, nos étudiants (adultes) originaires d’Australie, d’Angleterre et des États-Unis ont suivi des cours de français le matin puis des activités touristiques et culturelles l’après-midi. Et du coup, je connais Kaysersberg comme ma poche !

fêtes en Alsace-Lorraine

Les Australiens en costumes alsaciens à Kaysersberg © French Moments

D’ailleurs, ces francophiles ne sont pas les seuls à avoir de la difficulté à prononcer le nom de la ville correctement du premier coup ! Mes étudiants franciliens, bien Français eux, bafouillent tout autant ! Alors, pour la petite histoire, Kaysersberg, si je vous le traduis en français, cela donnerait la montagne de l’empereur. En allemand, Kayser, c’est l’empereur, et Berg, la montagne. CQFD 🙂

Alors, avec un nom pareil, il faut être à la hauteur… et Kaysersberg a su relever le défi. C’est ce que je vais vous démontrer en photos ci-dessous. J’espère que, comme moi, vous tomberez amoureux de ce petit coin d’Alsace. Découvrir Kaysersberg figurera sur la liste des choses à voir dans la région.


Ce qu’il faut voir à Kaysersberg

Itinéraires

  afficher les options

Preuve de son attractivité touristique, la petite cité de Kaysersberg a été choisie en 2017 pour représenter la région Grand-Est dans l’émission “Les villages préférés des Français” diffusée sur France 2. En effet, lors d’une promenade à Kaysersberg, vous découvrirez de nombreuses maisons anciennes à colombages datant pour beaucoup de la Renaissance.

Mes bâtiments et sites préférés sont :

La Grand-Rue (ou rue du Général de Gaulle)

découvrir Kaysersberg

La rue du Général de Gaulle à Kaysersberg © French Moments

La rue du Général de Gaulle est l’épine dorsale de Kaysersberg. Elle traverse tout le centre historique du bourg et relie la place Gouraud à la Route du Vin (D28). Vous apercevrez de jolies demeures à colombages du 15e et 16e siècles : la Maison Faller-Brief, le Badhus, la Maison du Forgeron, la Maison Loewert, l’Hôtel de Ville

 

Le site du Pont Fortifié

Kaysersberg

Le pont fortifié de Kaysersberg © French Moments

Cet ouvrage unique en Alsace fut construit en 1514 en grès rose des Vosges. Le pont fortifié de Kaysersberg traverse la rivière Weiss. Il est muni de parapets et de meurtrières pour décourager toute tentative d’invasion par la rivière. Au milieu du pont, une minuscule chapelle abrite une statue polychrome de la Vierge datant du 18e siècle. L’édicule est surmonté des armoiries du Saint-Empire romain germanique (voyez l’aigle à deux têtes) et celles de la ville.

 

L’église Sainte-Croix

Kaysersberg

Le tympan roman de l’église Sainte-Croix de Kaysersberg © French Moments

L’église de Kaysersberg est assez unique en Alsace. Elle est reconnaissable à son clocher singulier en forme de calotte aplatie, recouvert de cuivre verdi. La légende raconte qu’un sanctuaire de style roman a été commandé par l’empereur du Saint-Empire, Barberousse. De cette église ne subsiste que très peu de choses car l’édifice fut remanié au 15e siècle. Toutefois, on peut encore admire le magnifique portail roman avec son tympan historié. À l’intérieur, un admirable retable réalisé en 1518 par Jean Bongart représente la Passion du Christ, sa Crucifixion et sa Résurrection.

Sur la place de l’église se dresse la statue de Constantin, perché au-dessus d’une fontaine de style Renaissance.

Derrière l’église se trouve la chapelle Saint-Michel et son ossuaire datant du Moyen-Âge.

 

Les remparts

Kaysersberg

La Tour Kessler de 1407 à Kaysersberg © French Moments

Kaysersberg a gardé une grande partie de ses fortifications médiévales. Celles-ci ajoutent à la cité un caractère fort romantique. Une allée a été aménagée le long des remparts pour les découvrir à pied. De la rue du Collège jusqu’à la place Gouraud, vous aurez un bel aperçu de l’ouvrage avec quelques échappées sur le château perché au-dessus des vignes.

 

Les petites ruelles latérales

Kaysersberg

Rue de l’Ancienne Gendarmerie, Kaysersberg © French Moments

C’est dans ces ruelles que vous trouverez le moins de monde… car il semble que les touristes ne prennent pas le risque de trop s’écarter de la rue principale ! En tout cas, se balader dans ces artères paisibles est un bon plan pour découvrir Kaysersberg en toute tranquillité. Je vous conseille notamment les rues des Forgerons, de l’Oberhof, des Potiers, de la Commanderie, de l’Ancienne Gendarmerie, du Couvent…

 

Le musée Albert Schweitzer

Kaysersberg

Buste à la mémoire d’Albert Schweitzer à Kaysersberg © French Moments

Kaysersberg s’enorgueillit d’être la ville de naissance du lauréat du prix nobel de la paix (1952) : Albert Schweitzer. Né à Kaysersberg le 14 janvier 1875, ce théologien protestant, philosophe, musicien et médecin s’est surtout fait connaître pour son œuvre missionnaire en Afrique. En 1913, il a créé et dirigé l’hôpital de Lambaréné au Gabon. Cette figure emblématique de l’Alsace s’est éteinte le 4 septembre 1965 dans sa terre de mission au grand âge de 90 ans.

Sa maison natale à Kaysersberg, un ancien presbytère protestant, est devenue en 1981 le Musée Albert-Schweitzer. Il est consacré à l’œuvre hospitalière du docteur Albert Schweitzer à Lambaréné de 1913 à nos jours. Site internet pour plus d’infos.

 

Les ruines du château impérial perché dans le vignoble

découvrir Kaysersberg

Le château de Kaysersberg © French Moments

Vu d’en bas, il paraît haut perché ce château ! Mais que cela ne vous empêche pas de tenter l’ascension depuis le parking situé derrière la cour de l’Hôtel de Ville. En fait, on y arrive assez rapidement et la vue magnifique qui s’étend sur la plaine d’Alsace et la Forêt-Noire au loin fait oublier l’effort de la montée !


Les temps forts de Kaysersberg

J’aime découvrir Kaysersberg en toute saison… sauf peut-être en janvier-février-mars quand la petite cité est endormie. Elle le mérite bien après les saisons touristiques exigeantes de Pâques à Noël, en passant par le temps des vendanges.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Au printemps, Kaysersberg se prépare à fêter Pâques avec de jolies décorations.
  • Puis vient la saison estivale. Si vous aimez le monde, vous serez au bon endroit ! Si vous le pouvez, évitez les périodes de fortes affluences : samedis et dimanches !
  • En septembre-octobre, le vignoble prend des couleurs automnales magnifiques. C’est le temps des vendanges.
  • Enfin, la période de l’Avent marque la fin de la période touristique avec un événement très apprécié : le marché de Noël authentique. Pour l’occasion, Kaysersberg revêt ses plus beaux habits de lumière dès la tombée du jour.

Si vous avez aimé découvrir Kaysersberg, pouvez-vous le partager sur Facebook ou twitter afin de faire connaître ce blog ? Un grand MERCI 🙂

Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, Lorraine et Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Île de France avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique à Paris.

Leave A Reply


*