Mes Découvertes Coups de Coeur dans le Haut-Rhin

4

Le retour des beaux jours et la fin programmée du confinement vont être l’occasion de découvrir nos alentours. Ceux qui résident dans les départements alsaciens ont beaucoup de chance ! Leur terrain de jeu inclut les montagnes des Vosges et du Jura, des villages pittoresques, de sympathiques balades en vélo le long de la Route des Vins… Pour celles et ceux qui souhaitent (re)découvrir leur département, voici mes découvertes coups de cœur dans le Haut-Rhin !


A qui s’adresse cet article ?

Cet article sur mes coups de cœur dans le Haut-Rhin s’adresse surtout à :

  • celles et ceux qui habitent dans le Haut-Rhin et qui veulent explorer leurs environs immédiats. C’est notamment le cas des personnes qui résident à moins de 100 km d’une destination haut-rhinoise (à partir du 11 mai 2020).
  • celles et ceux qui projettent de découvrir le Haut-Rhin et qui souhaitent obtenir des idées de visite.

A noter : j’ai inclus quelques idées de visite de musées… il faudra au préalable se renseigner quant à leur prochaine réouverture.


Quid du département du Haut-Rhin

Le Haut-Rhin [68] est un département qui fait partie de la région historique et culturelle Alsace.

L'Alsace administrative © French Moments

Il est aujourd’hui inclus dans la région Grand-Est.

  • Le territoire comprend 366 communes et quatre arrondissements : Altkirch, Colmar-Ribeauvillé, Mulhouse, Thann-Guebwiller.
  • La préfecture se situe à Colmar.
  • Sa population est de 764 000 habitants (2017) pour une densité de 217 hab./km2
  • Ses 5 communes les plus peuplées sont (par ordre décroissant) : Mulhouse, Colmar, Saint-Louis, Illzach, Wittenheim.
  • Le département du Haut-Rhin a une superficie de 3 525,17 km2.
  • Son point culminant est le Grand Ballon dans les Vosges (1424 m).
  • Son altitude la plus basse est de 179 m, sur les bords du Rhin.

Les frontières du Haut-Rhin

Le Haut-Rhin est limitrophe :

  • du département alsacien du Bas-Rhin [67],
  • du Territoire-de-Belfort [90], qui faisait partie du Haut-Rhin jusqu’en 1871,
  • des Vosges [88].

Le Haut-Rhin partage :

  • 66,44 kilomètres de frontières avec l’Allemagne (à l’est)
  • 78,37 km avec la Suisse (au sud)

1er janvier 2021 : une nouvelle Alsace !

Collectivité européenne de l'Alsace

Le 1er janvier 2021, la collectivité territoriale du Haut-Rhin fusionne avec celle du Bas-Rhin pour créer la « collectivité européenne d’Alsace ».

Toutefois, le département du Haut-Rhin continuera d’exister en tant que circonscription administrative de l’État. Il y a toujours un préfet du Haut-Rhin, c’est-à-dire un haut-fonctionnaire représentant l’Etat français. De plus, la nouvelle collectivité alsacienne continue de faire partie de la région Grand-Est.


Les incontournables à découvrir dans le Haut-Rhin

Le Haut-Rhin est un département très touristique. Un certain nombre de sites sont ainsi des incontournables. Il s’agit notamment de :

Le Vieux-Colmar

Le centre historique de Colmar s’étend autour de la collégiale Saint-Martin et de l’Ancienne Douane. Ses rues bordées de belles demeures à pans de bois de la Renaissance ont beaucoup de cachet. C’est notamment le cas de la rue des Marchands, sur laquelle se trouve la fameuse Maison Pfister.

Découvrez Colmar sur le blog.

La Petite-Venise de Colmar

Autre site emblématique de Colmar (que j’aurais pu rattacher au précédent !) : le quartier de la Krutenau, également connu sous le nom évocateur de Petite-Venise. Si les maisons à colombages qui bordent la Lauch ne ressemblent en rien à celles de la Cité des Doges, force est de constater que l’endroit est très pittoresque…

Découvrez la Petite Venise de Colmar sur le blog.

Riquewihr

Un des plus beaux villages de France, Riquewihr a su garder son patrimoine architectural des 17e et 18e siècles intact. La Grand-Rue (rue du Général de Gaulle) mène au Dolder, une superbe porte fortifiée à colombages.

Découvrez Riquewihr sur le blog.

Kaysersberg

Dominé par son château médiéval, le bourg de Kaysersberg est un de nos endroits préférés en Alsace… C’est dans cette localité que nous avons organisé notre premier cours intensif de français en 2012 avec des participants venus d’Australie, d’Angleterre et des Etats-Unis.

Tous costumés à Kaysersberg © French Moments

Tous costumés à Kaysersberg pour célébrer la fin de notre cours intensif de français © French Moments

Kaysersberg est célèbre pour son admirable pont fortifié qui enjambe la Weiss. Sa Grand-Rue (rue du Général de Gaulle), son église et ses belles maisons à colombages en font une destination de choix dans la Grande Région.

Découvrez Kaysersberg sur le blog.

Eguisheim

Un village tout en rond ! Enfin, c’est ainsi qu’on découvre Eguisheim vu du ciel. Mais en flânant dans ses rues d’aspect moyenâgeux, on se rend bien compte qu’on tourne… en rond !

Coups de cœur dans le Haut-Rhin - Eguisheim vu du ciel © French Moments

Coups de cœur dans le Haut-Rhin – Eguisheim vu d’hélicoptère © French Moments

Idéalement établi dans le vignoble, à deux pas de Colmar, Eguisheim est un des plus beaux villages de France. Un label qui illustre à merveille le beau patrimoine qu’on y découvre.

Découvrez Eguisheim sur le blog.

Les musées techniques de Mulhouse

Mulhouse est la capitale européenne des musées techniques. Cité du train, cité de l’automobile (collection Schlumpf), musée de l’électricité, musée du textile… on vient de loin (de très loin même) pour admirer leurs magnifiques collections. Et, loin de l’image que l’on peut avoir en tête de musées poussiéreux, ceux de Mulhouse sont au contraire attractifs, passionnants et ludiques.

Le Hohneck et le col de la Schlucht

A cheval entre l’Alsace et la Lorraine, la Route des crêtes offre de nombreux panoramas à couper le souffle. La route entre le col de la Schlucht et le Hohneck est une des plus belles portions de l’itinéraire. Le Hohneck est un des plus hauts sommets des Vosges… et un des plus emblématiques aussi. On y découvre une vue à 360º sur les Vosges, le lac de Longemer, la vallée de Munster, Colmar, la plaine d’Alsace et la Forêt-Noire.

Le Grand-Ballon

Le point culminant des Vosges (1424 m) est accessible en voiture, ce qui en fait une attraction populaire dans le Haut-Rhin. La vue est une des plus belles de l’Est de la France. On découvre la plaine d’Alsace, la Forêt-Noire (Allemagne), le Jura suisse et la chaîne des Alpes (du Vorarlberg au mont Blanc).

Découvrez le Grand-Ballon sur le blog.

Le Vieil Armand

Le Vieil Armand (ou Hartmannswillerkopf) est une nécropole nationale où reposent quelques 12 000 soldats morts lors de la Bataille du Hartmannswillerkopf en 1915. Le site, traversé par la Route des crêtes, surplombe la plaine d’Alsace.

Le Ballon d’Alsace

Autre sommet mythique de la chaîne des Vosges, le Ballon d’Alsace et son massif sont à la rencontre de quatre départements : le Haut-Rhin, les Vosges, le Territoire-de-Belfort et la Haute-Saône. Du sommet, point de vue inoubliable sur la vallée de la Doller, la plaine d’Alsace et, au loin, la chaîne des Alpes.


Mes coups de cœur dans le Haut-Rhin

C’est en sillonnant les routes touristiques d’Alsace, que l’amateur de culture et de petit patrimoine découvrira de belles pépites.

Le Haut-Rhin est traversé par quatre grandes routes touristiques :

  • la Route des crêtes des Vosges, dont le parcours est intégralement situé dans le Haut-Rhin, de Sainte-Marie-aux-Mines à Cernay, par le col du Bonhomme, le col de la Schlucht, le Markstein, le Grand-Ballon et le Vieil Armand.
  • la Route romane d’Alsace, de Feldbach à Altenstadt. La route quitte le territoire du département à Sigolsheim près de Kaysersberg.
  • un autre itinéraire touristique, la Route de la carpe frite, sillonne la campagne du Sundgau.
Coups de cœur dans le Haut-Rhin - Heidwiller © French Moments

Coups de cœur dans le Haut-Rhin – Heidwiller dans le Sundgau © French Moments

Voici quelques coups de cœur dans le Haut-Rhin pour vous inspirer dans la préparation de vos prochaines sorties.

La carte ci-dessous recense :

  • les sites incontournables du département (mentionnés ci-dessus) – Etoile Rouge
  • mes coups de cœur dans le Haut-Rhin – Coeurs Rouges
[wpgmza id=”69″]

Le vignoble au nord de Ribeauvillé

La Route des Vins est très fréquentée en été… Elle l’est un peu moins au nord de Ribeauvillé (mais alors juste un chouïa moins !)

Je vous conseille la visite de trois villages : Bergheim, Saint-Hippolyte et Thannenkirch.

Bergheim, un village fortifié

Bergheim est un de mes vrais coups de cœur dans le Haut-Rhin. Et pour cause, ce village a gardé son enceinte médiévale et on peut en faire le tour !

Le centre du village a du cachet, voyez ces belles maisons à colombages.

Saint-Hippolyte, au pied du Haut-Kœnigsbourg

Un peu plus au nord, voici Saint-Hippolyte. Autrefois, ce joli village appartenait aux ducs de Lorraine. Le vin récolté ici était servi à la cour du duc à Nancy.

Aujourd’hui, Saint-Hippolyte offre des vues magnifiques sur le château du Haut-Kœnigsbourg, juché à 750 m d’altitude sur sa montagne.

Saint-Hippolyte, Alsace© French Moments

Vue sur le château du Haut-Kœnigsbourg © French Moments

Le Haut-Kœnigsbourg, parlons-en justement ! Il s’agit d’un des sites les plus visités d’Alsace. Il se trouve en fait sur le territoire du Bas-Rhin (mais on ne peut s’empêcher de le mentionner tant il est à la limite du 68 !)

Une route de montagne (la D42) mène au village de Thannenkirch. Ce lieu de villégiature est le point de départ de belles excursions dans le massif du Taennchel (point culminant : 992 m d’altitude).

Thannenkirch dans son écrin de verdure © French Moments

Coups de cœur dans le Haut-Rhin – Thannenkirch dans son écrin de verdure © French Moments

Pour aller (un peu) plus loin

Visitez Ribeauvillé (incontournable site touristique), Guémar, Illhaeusern. Dans le Bas-Rhin, Kintzheim et Sélestat sont à proximité.

La vallée de Kaysersberg

La cité historique de Kaysersberg accueille un grand nombre de visiteurs. On se demande combien d’entre eux connaissent la vallée de Kaysersberg… Car c’est un vrai paradis pour ceux qui aiment la moyenne montagne.

Kaysersberg marquant l'entrée de sa vallée © French Moments

Kaysersberg marquant l’entrée de sa vallée © French Moments

La Vallée de Kaysersberg a été creusée par la rivière Weiss et abrite plusieurs lacs glaciaires, d’épaisses forêts et des prairies. La vallée inclut de paisibles communes rurales : Fréland, Labaroche, Lapoutroie, Le Bonhomme et Orbey.

Nous sommes ici en pays welche, c’est-à-dire dans une partie de l’Alsace où la langue et la culture sont traditionnellement romanes.

Pour aller (un peu) plus loin

Visitez les Trois Epis et le beau panorama du Galtz, les villages de KientzheimAmmerschwihr et Niedermorschwihr, la nécropole nationale de Sigolsheim.

Bons baisers de Vauban à Neuf-Brisach !

Neuf-Brisach fait partie de mes coups de cœur dans le Haut-Rhin… même si ma dernière visite remonte à plus de 20 ans ! Et du coup, j’aurai moins de photos à vous présenter (constat : il faut que j’y retourne !!)

Il s’agit d’une ancienne place forte construite par Vauban en 1697. La ville, créée ex-nihilo après la perte de Vieux-Brisach (de l’autre côté du Rhin, aujourd’hui en Allemagne), est entourée d’une enceinte octogonale typique de l’architecture mise au point par Vauban.

Neuf-Brisach Alsace Haut-Rhin

Neuf-Brisach vu du ciel © Luftfahrer – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

A l’intérieur, la ville est partagée en îlots réguliers par des rues qui se coupent à angle droit.

Neuf-Brisach est aujourd’hui membre du réseau des sites majeurs de Vauban. De ce fait, la commune haut-rhinoise est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Pour aller (un peu) plus loin

Franchissez le Rhin pour visiter Brisach (Breisach-am-Rhein) et le massif d’origine volcanique du Kaiserstuhl.

Le musée Unterlinden à Colmar

Tout visiteur à Colmar se doit de visiter le musée Unterlinden ! Au début du 20e siècle déjà, le journaliste et écrivain André Hallays disait du musée Unterlinden qu’il contenait « les reliques les plus précieuses de la vieille Alsace ».

Si son joyau est le retable d’Issenheim, de réputation internationale, il ne doit pas occulter les formidables collections qui couvrent une période allant du 15e au 18e siècles.

musée unterlinden Colmar © French Moments

Le retable d’Issenheim au musée Unterlinden de Colmar © French Moments

Le musée est organisé autour du cloître du 13e siècle.

Le cloître d'Unterlinden à Colmar © French Moments

Le cloître d’Unterlinden à Colmar © French Moments

Pour aller (un peu) plus loin

Envie de musée ? Visitez le musée Bartholdi (30 rue des Marchands), le musée du jouet et du petit train (40 rue Vauban) et le musée Hansi (28, rue des Têtes). De plus, lisez mon article sur les 20 plus beaux sites autour de Colmar pour explorer les environs immédiats (à moins de 15 km).

Le pays de Rouffach

Ce n’est peut-être pas la portion de la Route des Vins la plus fréquentée. Mais que cela ne vous empêche pas de visiter ce joli pays au sud de Colmar.

La cité historique de Rouffach

Rouffach est une localité historique édifiée en plaine, à l’abri de coteaux couverts de vigne. Son monument principal est l’église Notre-Dame de l’Assomption des 12e et 13e siècles. La tour des Sorcières, couronnée de mâchicoulis et d’un toit à quatre pans, date des 13e et 15e siècles.

A noter : la vue du château d’Isenbourg sur la ville, la plaine et, au loin, la Forêt-Noire.

Rouffach Haut-Rhin Alsace © French Moments

Vue générale de Rouffach © French Moments

La surprenante colline du Bollenberg

Le Bollenberg, est une importante colline calcaire classée en site protégé. On la surnomme la Petite Provence alsacienne !

En effet, avec ses landes arides et son sommet pelé, le Bollenberg bénéficie ni plus ni moins d’un micro climat de type méditerranéen.

Pensez donc ! Il y pleut aussi peu que dans les calanques de Marseille. En moyenne 350 mm d’eau par an, soit beaucoup moins que les 474 mm de Colmar, située à une quinzaine de kilomètres.

La colline est en partie couverte de vignes. A son sommet se dresse une chapelle dédiée à Sainte Apolline. On raconte qu’elle fut édifiée pour empêcher le rassemblement des sorcières sur le Bollenberg. D’où son surnom de “chapelle des sorcières”. Le Bollenberg était un haut-lieu où les druides auraient pratiqué des sacrifices…

Gueberschwihr, un village discret

Voici un joli village, situé à l’écart des grands sites touristiques de la Route des Vins, dominé par un magnifique clocher roman du début du 12e siècle.

Pour aller (un peu) plus loin

Au nord de Rouffach se trouve la Route des Cinq Châteaux. Elle relie Husseren-les-Châteaux à Wintzenheim en passant par les châteaux d’Eguisheim, le château du Hohlandsbourg et celui du Pflixbourg.

éguisheim haut-rhin alsace

Les trois châteaux d’Éguisheim et le village d’Husseren-les-châteaux © French Moments

Revivez le passé à l’Ecomusée d’Alsace

L’Ecomusée d’Alsace est un de mes coups de cœur dans le Haut-Rhin… parce qu’on y a rendez-vous avec le passé. Pensez donc, plus de cent ans en arrière ! Ce plus grand musée de plein air en France est en fait un petit village reconstitué. Il regroupe quelques 70 maisons authentiques, auparavant vouées à la destruction et remontées à l’écomusée.

C’est un lieu unique en France qui perpétue les arts et traditions populaires de l’Alsace rurale. Elles vous sont présentées telles qu’elles étaient suivies au début du 20e siècle.

Pour aller (un peu) plus loin

A proximité se trouve un autre parc à thème : le parc du Petit Prince. Inspiré de l’œuvre d’Antoine de Saint-Exupéry, il propose une entrée couplée avec l’Ecomusée. En savoir plus.

Non loin de l’Ecomusée se trouve les petites villes de Guebwiller (et ses églises romane et néo-classique) et Ensisheim (Palais de la Régence, autrefois capitale de l’Autriche antérieure).

Thann : son église, son château, son vignoble

Ne soyez pas intimidés par l’usine que vous découvrez en entrant dans la petite ville de Thann. Car cette localité historique possède de nombreux atouts touristiques. En voici quelques uns :

La Collégiale Saint-Thiébaut est un joyau d’art gothique Flamboyant en Alsace. Son portail est finement sculpté, comme le sont les stalles à l’intérieur.

Les coteaux avoisinant la ville sont également très réputés pour la qualité du vignoble : le Rangen.

Enfin, la ville est dominée par l’Œil de la Sorcière, vestige du château de l’Engelbourg qui appartenait aux comtes de Ferrette puis à la Maison d’Autriche.

Châteaux-forts d'Alsace Thann

L’Engelbourg à Thann © French Moments

Pour aller (un peu) plus loin

Thann marque l’entrée de la vallée de la Thur, long sillon creusé entre les massifs du Rossberg et du Grand Ballon-Markstein. La vallée supérieure (au-delà de Fulleren-Wesserling) a conservé un caractère agreste, intact et plein de charme. Le lac de Kruth, fermé par un barrage, s’étend au-delà, entre Kruth et Wildenstein. La vallée prend fin au col de Bramont à 956 m d’altitude. Au-delà, c’est déjà la Lorraine.

La vallée de la Doller

Dans le sud du Haut-Rhin, la Doller se fraye un chemin dans une des plus belles vallées vosgiennes.

La petite capitale de la vallée est Masevaux (3275 habitants), dont la première mention remonte à 823. Le bourg est traversé par une piste cyclable qui remonte le cours de la Doller du Pont d’Aspach jusqu’à Sewen.

Les montagnes de part et d’autre de la vallée sont recouvertes de prairies verdoyantes, entrecoupées de forêts de sapins et de hêtres.

Remarquez l’église romane de Kirchberg perchée sur une moraine.

massif des Vosges © French Moments

La vallée de la Doller dans le massif des Vosges © French Moments

Les deux lacs de la Vallée de la Doller

Le fond de la vallée abrite deux petits lacs pittoresques : le lac de Sewen (envahi par la tourbe) et le lac d’alfeld (et son barrage construit de 1883 à 1887).

La vallée de la Doller © French Moments

La vallée de la Doller © French Moments

La montée vers le Ballon d’Alsace est très belle. Elle permet de découvrir une très jolie vue sur la vallée de la Doller et ses deux lacs.

Ballon d'Alsace © French Moments

Vue panoramique sur la vallée de la Doller, Ballon d’Alsace © French Moments

Pour aller (un peu) plus loin

La Vallée de la Doller est le point de départ de nombreuses randonnées dans les Vosges du sud : Tête des Perches, lacs Neuweiher, Sudel et Baerenkopf, Schlumpf… et bien sûr le Ballon d’Alsace !

En balade au Schlumpf © French Moments

En balade au Schlumpf © French Moments

Pendant mon adolescence, nous avons souvent marché sur les hauteurs du Thanner-Hubel et du Rossberg. Ces sommets sont accessibles depuis le col du Hundsrück. Vous l’atteindrez en suivant la Route Joffre, un itinéraire touristique reliant Masevaux à Thann.

Sur les hauteurs du massif du Rossberg © French Moments

Sur les hauteurs du massif du Rossberg © French Moments

Le Rebberg à Mulhouse

Pourquoi Mulhouse est un de mes coups de cœur dans le Haut-Rhin ?

Parce que la ville la plus peuplée du Haut-Rhin est bien plus qu’un centre industriel et commerçant. Et pour preuve, il faut monter à la colline du Rebberg pour s’en rendre compte.

Colline du Rebberg

Vue sur Mulhouse de la colline du Rebberg © French Moments

Certes, cette colline est réputée pour le parc zoologique et botanique de Mulhouse… mais il y a une belle promenade que je vous propose de suivre (à lire ici). Elle vous fera découvrir un aspect méconnu de la ville. De la verdure, des points de vue uniques, des vignes… on est agréablement surpris !

Pour aller (un peu) plus loin

Découvrez les allées de la cité ouvrière de Mulhouse, l’église romane d’Ottmarsheim (copie réduite de la chapelle palatine d’Aix-la-Chapelle). Baladez-vous dans l’immense forêt de la Harth ou dans la campagne des villages d’Eschentzwiller et de Landser.

Le Sundgau d’Altkirch à Ferrette

Pour terminer en beauté, rejoignons la partie la plus méridionale du département : le Sundgau. Ce territoire rural s’abaisse en pente douce des premiers contreforts du Jura à la plaine d’Alsace.

Ayant résidé dans ce petit bout d’Alsace pendant quelques années, je ne pouvais m’empêcher d’en faire un de mes coups de cœur dans le Haut-Rhin. Du parti pris ? Quand vous aurez vu les photos qui suivent, vous serez peut-être décidé à tenter une sortie dans le Sundgau !

C’est un pays un peu à part en Alsace. Il est couvert d’étangs et de belles forêts de hêtres qui cèdent la place, dans les vallées, à de riches cultures.

La plus grande ville, Altkirch, abrite moins de 6000 habitants, c’est pour dire ! Pas de (grande) ville donc, mais de nombreux et riants villages aux belles maisons à colombages.

Altkirch, capitale du Sundgau

A Altkirch, vous découvrirez un petit centre autour de la fontaine de la Vierge. Ses principaux monuments sont l’Hôtel de Ville (18e siècle), la porte de Belfort (vestige des ramparts) et l’église Notre-Dame de l’Assomption (19e siècle).

Hirtzbach, village fleuri

Prenons la direction du sud et faisons halte à Hirtzbach, ravissant village fleuri dont les maisons à pans de bois suivent le cours du ruisseau Hirtz.

Le cachet de Hirsingue

La prochaine bourgade, Hirsingue, a également du cachet.

Feldbach et l’église romane

Plus au sud, voici Feldbach et son église romane, une des plus anciennes d’Alsace (12e siècle).

Sundgau Feldbach Alsace © French Moments

L’église romane de Feldbach © French Moments

Ferrette, cité des comtes

Enfin, Ferrette, cité des Comtes éponymes, dont l’autorité s’étendait sur une vaste partie du Haut-Rhin actuel. En 1324, Ferrette et le Sundgau passèrent à la Maison d’Autriche par mariage. Ce n’est qu’en 1648 que la région devint – pour la première fois de son histoire – française.

Ferrette est bâtie dans un site pittoresque du Jura alsacien. Sa rue principale monte depuis l’église Saint-Bernard à la Ville Haute où se trouvent la mairie et la ravissante place des comtes.

Les ruines de ses deux châteaux se dressent encore fièrement sur leur éperon rocheux. Superbe vue de la terrasse du donjon.

Pour aller (un peu) plus loin

Dans les alentours de Ferrette se trouvent les châteaux du Morimont et du Landskronn. A la frontière avec la Suisse, la petite commune de Lucelle est le point le plus au sud du Haut-Rhin.


Vous avez d’autres coups de cœur dans le Haut-Rhin que vous souhaiteriez partager ? Vos commentaires sont les bienvenus !


Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, en Lorraine et en Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Europe avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique. Après avoir résidé quelques années en Ile de France et en Savoie, il promeut aujourd'hui la France depuis l'East Sussex en Angleterre.

4 commentaires

  1. Bonjour Pierre , merci , ravie de vous lire en ce dernier dimanche de confinement enfin on espère qu’il n’y en aura plus d’autres . Avant mon café je parcours votre article , j’y reviendrai pour mieux le lire entièrement mais j’ai déjà vu des superbes endroits ou nous étions et nous y retournerons .
    Le Haut-Rhin cache de magnifiques endroits . Il y en a qu’on ne connaissais pas encore , le Sundgau par exemple et ça me tente bien d’y aller quand on pourra se déplacer plus loin et sans contraintes .
    Bon dimanche à vous et prudence pour demain et les jours à venir .
    Martine

    • Merci Martine ! Oui, le Sundgau c’est vraiment un coup de cœur… c’est une partie d’Alsace qui est bien différente du reste de la région ! Et puis, il y a de belles maisons à colombages et de magnifiques paysages ruraux. Passez un bon dimanche ?

  2. Missler Bernard on

    Des articles passionnants, vous nous faites découvrir, une très belle région, malgré que je connaisse assez bien la région, toujours, un petit Plus à découvrir . Vous nous faites toujours envie d’y retourner . Merci et bravo pour vos blogs, continuez
    Bernard

Leave A Reply

*