La Cité médiévale de Conflans : suivez le guide !

6

C’est un des sites historiques les plus pittoresques de Savoie. La cité médiévale de Conflans, qui domine Albertville, veille du haut de sa butte sur quatre vallées des Alpes. A découvrir absolument de passage dans la région !

De quel Conflans parle-t-on ?

Conflans est un nom propre qui désigne plusieurs communes ou localités de France :

  • en région parisienne : Conflans-l’Archevêque, quartier de Charenton-le-Pont
  • en Meurthe-et-Moselle : Conflans-en-Jarnisy
  • dans les Yvelines : Conflans-Sainte-Honorine
  • en Haute-Saône : Conflans-sur-Lanterne
  • dans la Sarthe: Conflans-sur-Anille
  • dans le Loiret : Conflans-sur-Loing

A chaque fois, le toponyme dérive du latin confluens, confluentes, désignant un confluent. Il s’agit donc de localités se situant à la confluence de cours d’eau (Coblence en Allemagne) ou de vallées (dans le cas de notre Conflans en Savoie).

La première mention de Conflans date de 1015. Sous la forme de Conflenz (on est proche du nom de la ville allemande de Coblenz !), la cité médiévale figure dans une charte avalisant la donation à la reine Ermengarde.

Au cours des siècles, on trouve les formes suivantes : Confluenti (1139), Conflens (1189), Confleto (13e s.), Cofflens (1391) ou encore Conflentz (1638).

Le château-fort de Conflans

Le château-fort de Conflans

Au cours de la Révolution française, Conflans fut annexée par les Français qui la rebaptisèrent sous le nom de Roc-Libre.

Ses habitants s’appellent les Conflarains et Conflaraines.

Conflans, à la confluence de…

En effet, la cité médiévale de Conflans, sur les hauteurs d’Albertville, se situe à la confluence de quatre vallées des Alpes françaises :

  • l’Arly,
  • le Doron de Beaufort,
  • la Tarentaise et
  • la Combe de Savoie,

Les deux dernières vallées sont celles de l’Isère, cours d’eau d’une longueur de 286 km qui prend sa source à Val d’Isère et se jette dans le Rhône au nord de Valence.

Perchée sur sa butte, la cité millénaire constitua un relais stratégique entre l’Italie (par la Tarentaise) et les terres du duchés de Savoie (Savoie propre par la Combe de Savoie, Genevois par le col de Tamié, Beaufortain et Faucigny). A la confluence des routes, donc !

Cité médiévale de Conflans © French Moments

Les toits de la cité et la tour Ramos © French Moments


Souvenirs d’enfance de la cité médiévale de Conflans

C’est dans les années 80 que j’ai découvert Conflans pour la première fois.

Lorsque mes parents nous emmenaient tous les étés à Pralognan-la-Vanoise.

A l’époque, la voie express de la RN90 n’existait pas et notre excursion à Albertville nous a pris toute la journée.

C’était avant les JO d’hiver organisés à Albertville en 1992 et il régnait une atmosphère bien différente de celle d’aujourd’hui…

Le site perché de Conflans était mentionné dans le guide vert Michelin comme un site à voir, à l’entrée de la Tarentaise. Et il m’avait déjà séduit à l’époque, alors que j’étais encore un enfant.

Conflans, Albertville © French Moments

Le village fortifié de Conflans au-dessus d’Albertville © French Moments

C’est bien plus tard que j’ai eu l’occasion d’arpenter ses vieilles ruelles. Lorsque nous habitions en Moyenne Tarentaise.

Conflans est devenu le but d’une excursion lors de courses à faire à Albertville. On y a emmené des proches et des amis à de nombreuses reprises…

Petit à petit, ce site qui m’enchantait petit garçon est devenu un lieu familier !

Et je suis heureux de vous présenter Conflans sur ce blog.


Séjourner à Albertville

Pour planifier votre hébergement autour d’Annecy, cliquez sur ce lien redirigeant vers booking.com ou naviguez sur la carte ci-dessous :



Booking.com


Que voir dans la cité médiévale de Conflans ?

Visite de Conflans © French Moments

Une visite de Conflans, ça vous tente ? © French Moments

Depuis le centre d’Albertville, on atteint Conflans en franchissant l’Arve par le pont des Adoubes (allusion aux tanneurs), qui fut le seul à franchir l’Arly jusqu’au milieu du 20e siècle.

Puis il faut monter la rue d’Adolphe Hugues. Un parking se situe juste sous la porte de Savoie, à l’entrée de la cité médiévale.

Perchée sur sa butte, la cité millénaire constitua un relais stratégique entre l’Italie (par la Tarentaise) et les terres du duchés de Savoie (Savoie propre par la Combe de Savoie, Genevois par le col de Tamié, Beaufortain et Faucigny).

On entre dans Conflans par la porte de Savoie et on en sort par la porte Tarine ! Entre ses deux accès, la Grande Rue et la Grande Place sont les axes majeurs de la cité médiévale.

Plan de Conflans

Plan de Conflans (panneau d’information pour les visiteurs)

La Porte de Savoie

Avant d’entrer dans la cité, admirez la vue pittoresque de la Porte de Savoie et, en arrière-plan, la Tour Ramus. Cette maison à tourelles du 15e siècle fut le logis seigneurial de la famille Ramus.

Cité médiévale de Conflans © French Moments

La tour Ramus © French Moments

La Porte de Savoie portait également le nom de Porte de France. Datant du 15e siècle, elle s’ouvrait sur la combe de Savoie et l’ancien comté de Savoie.

La Grande Rue

La Grande Rue, qui traverse la cité en reliant la Porte de Savoie à la Grande Place, porte de nos jours le nom de rue Gabriel-Pérouse.

Cité médiévale de Conflans © French Moments

La rue Gabriel Pérouse © French Moments

La rue tourne sur la droite à la jolie fontaine Anselme (1711). Il s’agit d’une fontaine à large vasque datant d’une brève occupation française (1702-1713). L’eau jaillit par la bouche de deux mascarons.

Cité médiévale de Conflans © French Moments

La fontaine Anselme © French Moments

Cité médiévale de Conflans © French Moments

La rue Gabriel Pérouse et la fontaine Anselme © French Moments

Comme à Yvoire, Pérouges ou Saint-Paul de Vence, les artisans d’art ont réinvesti les lieux avec des jolies enseignes en fer forgé.

Grande Rue de Conflans © French Moments

Les boutiques des artisans dans la Grande Rue © French Moments

A leur manière, ils recréent l’illusion du marché qui animait la cité médiévale. En 1381, le comte Amédée VI concéda par lettres patentes le marché du mardi. Il accueillait jusqu’à 1500 chalands, et près de 7500 lors des grandes foires.

Grande Rue de Conflans © French Moments

Les boutiques des artisans dans la Grande Rue © French Moments

La Grande Place

Il ne suffit pas de grand-chose pour se croire dans les rues de Lucques ou de Sienne en Italie !

Cité médiévale de Conflans : Grande Place © French Moments

La Grande Place de Conflans © French Moments

La cité médiévale de Conflans sur les hauteurs d'Albertville © French Moments

La cité médiévale de Conflans sur les hauteurs d’Albertville © French Moments

Cité médiévale de Conflans : Grande Place © French Moments

Les façades colorées de la Grande Place de Conflans © French Moments

Cité médiévale de Conflans © French Moments

Les Alpes enneigées vues de la Grande Place © French Moments

La belle fontaine quadrilobée qui occupe le centre de la place date de 1753. 

Grande Place de Conflans © French Moments

La fontaine de la Grande Place de Conflans datant de 1753 © French Moments

La maison Rouge

Un bâtiment important borde la place : la maison Rouge de Conflans (ou petit Palais). Avec ses baies géminées, le bâtiment est un joyau dans le style du Trecento italien.

Maison rouge de Conflans © French Moments

Maison rouge de Conflans © French Moments

Construite en 1397, la maison Rouge a tout d’un palais gothique italien avec ses briques rouges (matériau de construction rare en Savoie mais courant en Italie). On le dit inspiré du palais de Sienne…

Il abrite aujourd’hui le musée ethnographique et d’histoire sur la vie des Savoyards d’autrefois ainsi que le Centre d’études et de Recherches sur la Neige et les Avalanches. Des collections du patrimoine régional y sont exposées : reconstitutions d’intérieurs savoyards, statuaire religieuse, meubles régionaux, outils et ustensiles anciens, armes, et même de vieux skis !

De la place, on peut rejoindre la terrasse de la Grande Roche par la rue du Sénat de Savoie (toilettes publiques !) ou la rue Frédéric Bonvin.

La terrasse de la Grande Roche

Derrière la Grande Place s’étend un jardin public : la terrasse de la Grande Roche. Plantée de tilleuls séculaires, l’espace vert est le site de l’ancien château-fort de Conflans, démantelé au 18e siècle. Enfin, pas tout à fait car il en reste un vestige : la tour Sarrasine. Sur ce donjon carré du 12e siècle flotte le drapeau de Savoie.

Tour Sarrasine, Conflans © French Moments

Tour Sarrasine, Conflans © French Moments

Un joli jardin compose le belvédère.

Le jardin sur le site de l'ancien château de Conflans © French Moments

Le jardin sur le site de l’ancien château de Conflans © French Moments

La terrasse est un belvédère superbe avec ses canons pointés sur la Combe de Savoie, d’où pouvait surgir l’ennemi français !

On distingue tout au fond de la grande vallée le mont Granier et les montagnes de la Chartreuse.

Combe de Savoie © French Moments

La Combe de Savoie depuis la terrasse. Au loin, le massif de la Chartreuse © French Moments

En contrebas du bourg médiéval et du château Manuel de Locatel (fin du 16e siècle), on domine la ville d’Albertville. L’ancien faubourg de l’Hôpital est devenu depuis le milieu du 19e siècle Albertville, après l’endiguement de l’Arly. Comme toile de fond, la dent de Cons et le mont Charvin.

Le château Manuel de Locatel à Conflans © French Moments

Le château Manuel de Locatel à Conflans © French Moments

Cité médiévale de Conflans © French Moments

Vue sur Albertville © French Moments

Retournez sur la place de Conflans et tout au bout se dresse la porte Tarine.

La Porte Tarine

La porte voûtée marque la fin de la cité médiévale. La Porte Tarine s’ouvre sur la vallée de la Tarentaise (route de Turin).

Porte Tarine, Conflans © French Moments

La Porte Tarine © French Moments

Cette route stratégique était également la route du sel des Salines Royales de Moûtiers et une ancienne voie romaine, l’Alpis Graia qui reliait l’Italie à Lyon et Vienne par le col du Petit-Saint-Bernard.

La rue de l’abbé Marius Hudry monte sur les hauteurs de la cité et passe par le château rouge.

Cité médiévale de Conflans © French Moments

Vue de la rue de l’abbé Marius Hudry © French Moments

Cité médiévale de Conflans © French Moments

Le long de la rue de l’abbé Marius Hudry © French Moments

Le château rouge

Sans surprise, le château rouge doit son nom à ses briques… rouges ! Cet édifice de la fin du 14e siècle était en piteux état lors de mes dernières visites et il faut espérer qu’il sera bientôt restauré.

Château rouge de Conflans © French Moments

Le Château rouge de Conflans © French Moments

De nombreuses familles en eurent la possession : les Belletruche, Garrivod, Granier, Apponex, Roger, Rey et Favier du Noyer. 

Au bout de la rue, il faut redescendre vers l’église (à gauche). Belle vue sur les toits de Conflans, et le drapeau de Savoie qui flotte sur la tour Sarrasine.

Cité médiévale de Conflans © French Moments

Vue sur les toits de la cité médiévale de Conflans © French Moments

Cité médiévale de Conflans © French Moments

La maison rouge de Conflans © French Moments

Du chemin, on a un bel aperçu du clocher en bulbe de l’église.

Eglise Saint-Grat de Conflans (Albertville) © French Moments

Le double clocher à bulbe de l’église Saint-Gras de Conflans © French Moments

Et l’on redescend vers l’église !

Cité médiévale de Conflans © French Moments

La descente vers le parvis de l’église © French Moments

On arrive au niveau du parvis de l’église paroissiale de Conflans.

Cité médiévale de Conflans © French Moments

A l’approche du parvis de l’église Saint-Grat © French Moments

Dans la descente, remarquez ce joli cadran solaire peint :

Eglise Saint-Grat de Conflans (Albertville) © French Moments

Cadran solaire peint sur le mur de l’église © French Moments

L’église Saint Grat

Le sanctuaire actuel est une reconstruction du 18e siècle (1700-1720) après que l’incendie ait détruit l’ancienne église. Ceci explique que, paradoxalement, l’église est le bâtiment le plus récent de tous les édifices anciens de Conflans.

Les peintures de la façade de l’église ont été restaurées en 1981, dans le respect du style baroque originel.

Eglise Saint-Grat de Conflans (Albertville) © French Moments

La façade de l’église et ses fresques © French Moments

Elles représentent :

  • la Vierge dans son cortège d’angelots
  • l’évêque saint Grat
  • saint Sébastien criblé de flèches (il est devenu le patron des archers !)

La tour de l’église est surmontée d’un beau double clocher à bulbe, restauré il y a peu.

A l’intérieur, le décor et le riche mobilier sont de styles baroque et néo-classique.

Eglise Saint-Grat de Conflans (Albertville) © French Moments

Le chœur de l’église Saint-Gras de Conflans © French Moments

Remarquez la chaire à prêcher en noyer, sculptée par le ciseau de l’illustre Jacques Clérant, à qui l’on doit également la chaire de l’église de Beaufort et le retable de celle de Champagny.

Détail de la chaire à prêcher de l'église © French Moments

La chaire à prêcher © French Moments

Détail de la chaire à prêcher de l'église de Conflans © French Moments

Détail de la chaire à prêcher de l’église © French Moments

Eglise Saint-Grat de Conflans (Albertville) © French Moments

La couronnement de la chaire à prêcher de l’église © French Moments

Le fabuleux retable de Saint-Grat, doré à l’or fin, se situe au-dessus du maître-autel. Datant de 1712, il est l’œuvre de Claude Antoine Marin, de Flumet. Observez les personnages sculptés : des anges et des saints.

Cité médiévale de Conflans © French Moments

Le retable doré à l’or fin de l’église de Conflans © French Moments

La partie supérieure du retable :

Eglise Saint-Grat de Conflans (Albertville) © French Moments

La partie supérieure du retable © French Moments

Eglise Saint-Grat de Conflans (Albertville) © French Moments

Détail des bas-reliefs dorés de l’église © French Moments

Levez la tête pour admirer les voûtes peintes de l’église. Ici dans le chœur :

Eglise Saint-Grat de Conflans (Albertville) © French Moments

Les voûtes peintes du chœur © French Moments

Et là dans la nef :

Eglise Saint-Grat de Conflans (Albertville) © French Moments

Les voûtes peintes de la nef © French Moments

Les venelles de Conflans

Avant de retourner au parking, n’hésitez pas à vous engagez dans les venelles (petites ruelles) pour découvrir l’ancienne âme de Conflans. Je pense notamment au chemin de la Poterne de Beaufort ou le chemin de la Petite Roche.

Cité médiévale de Conflans © French Moments

Les arches des vénelles de Conflans (chemin de la Petite Roche) © French Moments

Cité médiévale de Conflans © French Moments

Les arches des vénelles de Conflans (chemin de la Poterne de Beaufort) © French Moments

Et pourquoi pas étendre votre temps à Conflans en prenant une table à l’un des restaurants de la Grande Place !


Un mot sur Albertville

Albertville est une ville relativement jeune. Plus jeune que la plupart des villes du Nouveau Monde (New York, Sydney…). Pourquoi ? Il faut remonter au 19e siècle…

Albertville depuis la Cité médiévale de Conflans © French Moments

Vue générale d’Albertville depuis la Cité médiévale de Conflans © French Moments

C’est qui Albert ?

Vous l’aurez deviné, Albertville, c’est la ville d’Albert !

Mais alors, qui était ce fameux Albert ?

Il s’agit du duc Charles-Albert de Savoie (Turin, 2 octobre 1798 – Porto, 28 juillet 1849) dont le CV est impressionnant :

  • roi de Sardaigne,
  • roi titulaire de Chypre et de Jérusalem,
  • duc de Savoie et duc de Gênes de 1831 à sa mort,
  • prince de Piémont,
  • septième prince de Carignan à partir de 1800
  • comte de Barge à partir de 1800.

En italien, il est connu sous le nom de Carlo Alberto di Savoia-Carignano.

Charles-Albert est le père de Victor-Emmanuel II, le premier roi d’Italie (lorsque l’unification de l’Italie fut réalisée).

Charles Albert de Savoie (1798-1849)

Charles Albert de Savoie (1798-1849)

Souvenons-nous qu’à l’époque de Charles-Albert, la Savoie n’était pas française… elle le deviendra à 1860. Ainsi, le 19 décembre 1835, Charles-Albert de Savoie décida de réunir la cité médiévale de Conflans et le bourg de L’Hôpital-sous-Conflans dans la vallée, pour former une commune nouvelle. On lui donna le nom d’Albertville, en honneur au duc !

La sous-préfecture du département de la Savoie [73] est passée à la postérité lorsqu’elle fut choisie pour accueillir les 26e Jeux Olympiques d’Hiver en 1992. Cet événement a fait rayonner la Tarentaise à l’international.

Souvenir des JO d'hiver en 1992 à Albertville © French Moments

Souvenir des JO d’hiver en 1992 à Albertville © French Moments


Articles de blog et sites sur la région

Ces quelques articles peuvent vous intéresser si vous cherchez des informations sur Conflans, Albertville et le pays de Savoie :

Une épingle sur la cité médiévale de Conflans sur Pinterest

Conflans Pinterest © French Moments


Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, en Lorraine et en Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Europe avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique. Après avoir résidé quelques années en Ile de France et en Savoie, il promeut aujourd'hui la France depuis l'East Sussex en Angleterre.

6 commentaires

  1. JOSEPH BADINO on

    Je trouve ce village médiéval tout simplement magnifique et il vous donne envie d’aller le visiter.
    Merci Pierre encore un bon moment de passé en votre compagnie.
    Cordialement
    Joseph

  2. yvette werth on

    Encore une fois un grand merci Pierre , je ne cesse de regarder vos beaux reportages et vos si belles
    prises de vue
    C’est super Merci

    Cordialement Yvette

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.