Les plus beaux châteaux de Savoie à découvrir

29

De par sa situation géographique entre France et Italie, la Savoie fut une terre convoitée au Moyen-Age. Il n’est donc pas étonnant d’y découvrir grand nombre de châteaux, maisons fortes et citadelles. Dans cet article, je vous propose de partir à la rencontre des châteaux de Savoie les plus emblématiques.

A la découverte des châteaux de Savoie

Dans deux articles précédents, je vous ai révélé les plus beaux châteaux-forts d’Alsace et de Lorraine.

Pour traiter ce sujet et vous aider à découvrir les plus beaux châteaux nord-alpins, notre terrain de jeu comprendra le territoire de l’ancien duché de Savoie. C’est-à-dire les départements de Savoie [73] et Haute-Savoie [74]. Ainsi, le nom “Savoie” concernera à chaque fois ce territoire historique disparu à l’annexion du duché par la France en 1860 (juste une petite remarque pour ne pas froisser nos lecteurs hauts-savoyards 😉)

La Savoie : une situation stratégique

La situation de la Savoie, prise en sandwich entre la France et l’Italie explique en grande partie la présence de  nombreux châteaux-forts, dont beaucoup ont disparu.

On retrouve beaucoup de ces châteaux sur des éminences dominant les grandes vallées alpines. Ces lieux de passage stratégiques depuis des temps reculés. Souvenons-nous de nos cours d’histoire et de la traversée des Alpes par Hannibal et son armée (dont des éléphants !)

Au moyen-âge, il fallait bien surveiller ces grands couloirs. Surveillance, défense, péages,… ces châteaux sont les témoins d’un passé mouvementé.

Année 2020 - Lac d'Annecy © French Moments

Château d’Annecy © French Moments

La Savoie historique, c’est effectivement une terre à part. Dès le moyen âge, ses larges vallées s’ouvraient sur le royaume de France alors que ses seigneurs appartenaient au monde italien, notamment au Piémont. Ce Piémont que l’on atteignait par des cols quasi infranchissables ou sinon à haute altitude (Col du Petit Saint-Bernard – 2188 m, Col du Mont Cenis – 2081 m).

Les maisons-fortes de Savoie

En Savoie, on trouve également une multitude de maisons-fortes. Il s’agit de maisons fortifiées édifiées par la petite noblesse. La maison forte comprend généralement une tour construite en pierre, souvent rectangulaire (signe d’une construction antérieure à 1180).

Le long de votre excursion-découverte à travers le Pays de Savoie, vous en apercevrez plusieurs. Ouvrez l’œil !

Maison forte à Thonon-les-Bains (Haute-Savoie) :

Maison forte à Thonon-les-Bains © French Moments

Une maison forte à Thonon-les-Bains © French Moments

Un ancien prieuré fortifié à la manière d’une maison forte au pied du Salève (Chartreuse de Pomier à Présilly) :

Chartreuse de Pomier à Présilly © French Moments

La Chartreuse de Pomier à Présilly © French Moments

Si le sujet vous intéresse, lisez cette thèse.

Les châteaux de Savoie aujourd’hui

Aujourd’hui, la plupart de ces forteresses ont été restaurées. Certaines ont fait l’objet de campagne de restauration de grande ampleur, soutenue financièrement par les Conseils généraux des deux départements savoyards. D’autres l’ont été par des initiatives privées visant parfois à transformer les lieux en centre de loisirs ou d’hébergement.

Château de Sallenôves © French Moments

Echappée sur le château de Sallenôves © French Moments

Dans tous les cas, les châteaux de Savoie constituent le but d’agréables excursions. Des promenades qui offrent aux visiteurs des points de vue magnifique sur les édifices fortifiés sur fond de montagnes enneigées. Un décor romantique qui a séduit tant de monde depuis le 19e siècle, dont le poète Lamartine et le peintre Cézanne.


Les châteaux de Savoie à découvrir

On recense des centaines de châteaux, maisons-fortes et citadelles en Savoie. L’objectif de cet article n’est pas de vous donner une liste exhaustive mais plutôt de vous inspirer à en découvrir certains.

J’ai donc conçu une petite liste de 30 monuments fortifiés, à visiter dans la région.

Les châteaux sont classés par ordre alphabétique. Pour mieux les localiser, j’ai inclus un lien pour chacun d’eux vers Google Map.

Nul doute que vous en découvrirez d’autres lors de votre visite dans la région. Si un château que vous appréciez n’apparait pas dans ma liste, écrivez-moi son nom en commentaire !

Oh, et dernière remarque, certains de ces châteaux sont ouverts à la visite, soit en libre accès (notamment les ruines), soit dans le cadre de visites payantes. D’autres ne sont pas accessibles aux visites (domaine privé, centre hôtelier ou de loisir). Vous pourrez cependant les admirer de l’extérieur.

Allez, c’est parti pour la visite !

Châteaux d’Allinges

Ouvert au publicLocalisation

Dominant Thonon-les-Bains et le Léman à 712 mètres d’altitude, la butte des châteaux d’Allinges comprend deux châteaux proprement dits : le château d’Allinges-Vieux et le château d’Allinges-Neuf.

Ces deux châteaux, distancés de 150 mètres, sont séparés par un petit col.

Les ruines du vieux château remontent au 10e siècle. On estime que le site fut fortifié par les Burgondes, dès le 5e siècle. Il s’agit d’un des châteaux les plus anciens de Savoie. La forteresse a appartenu à l’influente dynastie d’Allinges puis aux seigneurs de Faucigny.

Le Château-Vieux d'Allinges © MetallYZA - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Le Château-Vieux d’Allinges © MetallYZA – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Le château d’Allinges-Neuf date des 10e et 11e siècles. Lors du mariage de Pierre II de Savoie à Agnès de Faucigny, les deux châteaux d’Allinges entrèrent en possession des comtes de Savoie.

Le Château-Neuf d'Allinges © Pethrus - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Le Château-Neuf d’Allinges © Pethrus – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Les châteaux ont été victimes d’invasions successives aux 16e et 17e siècles, avant d’être définitivement démantelés par le duc de Savoie Victor Amédée II en 1703.

Le Château-Neuf d'Allinges © Pethrus - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Le Château-Neuf d’Allinges © Pethrus – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Dans la chapelle castrale, la fresque romane de l’abside en cul-de-four est la plus ancienne de Savoie (fin du 10e siècle).

Profitez de la vue sur le lac Léman, la ville de Thonon-les-Bains et les montagnes du Chablais (Dent d’Oche).

Les fresques romanes de la chapelle castrale d'Allinges Le Château-Neuf d'Allinges © HJPD - licence [CC BY 3.0] from Wikimedia Commons

Les fresques romanes de la chapelle castrale d’Allinges Le Château-Neuf d’Allinges © HJPD – licence [CC BY 3.0] from Wikimedia Commons

Châteaux d’Annecy

Ouverts au publicLocalisationsite web

Le château d’Annecy. La puissante forteresse épouse les contours du rocher qui constitue le dernier promontoire du Semnoz. Le monument domine la vieille ville d’Annecy et son lac, contribuant au cachet de  la Venise des Alpes.

Le château d'Annecy © French Moments

Le château d’Annecy en mars © French Moments

Sa construction débuta au 12e siècle pour le compte des comtes de Genève qui en firent leur résidence.
Il surveillait le passage de la route stratégique reliant Genève et l’Italie par le lac d’Annecy, Faverges et Albertville.

Le château se visite mais peu de salles sont meublées. Il abrite notamment l’observatoire régional des lacs alpins.

Visiter Annecy : © French Moments

La façade du château d’Annecy © French Moments

Le Palais de l’Isle. Ce monument emblématique de la Venise des Alpes est une ancienne maison forte du 12e siècle, remaniée à plusieurs reprises.

Visiter Annecy : La vue du pont de la Halle © French Moments

Châteaux de Savoie : le Palais de l’Isle à Annecy © French Moments

Elle a servi longtemps de prison avant d’accueillir aujourd’hui un petit musée sur l’architecture et le patrimoine du territoire du Grand Annecy. On peut y visiter les anciennes salles d’audience, l’ancienne chapelle, les vieilles cellules et les cachots des prisonniers.

Annecy en décembre © French Moments

Le Palais de l’Ile d’Annecy en décembre © French Moments

Château des Avenières

Ne se visite pasLocalisation

Il s’en est passé des choses au château des Avenières ! Et pourtant, il s’agit d’une construction très récente qui n’a rien à voir avec les châteaux-forts du moyen-âge.

Château des Avenières © French Moments

Le château des Avenières © French Moments

Commanditée en 1905 par Mary Wallace Schillito, une riche américaine, il se dresse sur le flanc ouest du Salève. Sa situation sur les hauteurs de Cruseilles ne fut pas le fruit du hasard : il offre une vue formidable sur le lac d’Annecy et le mont Blanc.

Vue des Avenières © French Moments

La vue des Avenières (Salève) sur le lac d’Annecy © French Moments

C’est ici que s’installa le fameux collège de Juilly (1948-1970) avec pour élèves des célébrités (Claude Brasseur, Jean-Jacques Debout ou Philippe Noiret).

Depuis 1994, le domaine accueille un hôtel-restaurant réputé. C’est ici que Phil Collins s’installa pour enregistrer Dance into the Light en 1996. En 2014, des scènes du film Mon petit doigt m’a dit… y ont été tournées.

Château d’Avully

Ouvert au publicLocalisation

Aujourd’hui situé dans la commune de Brenthonne, le château d’Avully commandait l’accès au Chablais depuis Genève, entre le mont de Boisy et les Voirons.

Château d'Avully © French Moments

Le Château d’Avully en Haute-Savoie © French Moments

Une maison forte fut construite au 14e siècle sur le site d’une importante villa romaine. On doit l’aspect actuel du château à son propriétaire qui entreprit un grand programme de restauration à partir des années 1970. 

Château de la Bâtie

Ne se visite pasLocalisation

Situé aux portes de Chambéry sur un éperon rocheux couvert de vignes, le château de la Bâthie est un ancien château-fort du 13e siècle. Cinq tours et les vestiges de deux enceintes encadrent le corps de logis restauré au 16e siècle.

La chapelle abrite des mosaïques romaines du 4e siècle qui ont été découvertes à Arbin.

Châteaux de Savoie : la Bathie © Pascal Blachier - licence [CC BY 2.0] from Wikimedia Commons

Château de la Bathie © Pascal Blachier – licence [CC BY 2.0] from Wikimedia Commons

Manoir de Blay

Ouvert au publicLocalisation

Le château – ou manoir – de Blay aurait été érigé à la fin du 14e siècle au centre de la seigneurie de Blay. Ravagé par un incendie au début du 17e siècle, il ne fut pas relevé de ses ruines.

Manoir de Blay à Esserts-Blay © French Moments

Une vue printanière du manoir de Blay à Esserts-Blay © French Moments

Ses ruines ont fait l’objet de réhabilitation depuis les années 2000 et se situent dans la commune d’Esserts-Blay en Basse Tarentaise.

Château de Bonneville

Ouvert au publicLocalisation

Le château de Béatrix de Faucigny à Bonneville remonte au 13e siècle. Cette résidence comtale se situe au centre de la sous-préfecture de Haute-Savoie. Béatrix dit la “Grande Dauphine” fonda Bonneville en 1283, au confluent de l’Arve et du Borne.

Châteaux de Savoie : Bonneville © French Moments

Les tours circulaires du château de Bonneville © French Moments

Le château servit de prison du 18e siècle à 1934. Aujourd’hui propriété de la commune, il se visite pendant l’été.

Château de Bourdeau

Ne se visite pasLocalisation

Cette ancienne maison forte du 14e siècle domine la rive ouest du lac du Bourget qu’il surplombe de 80 mètres. 

Le lac du Bourget et Bourdeau © Florian Pépellin - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Le château de Bourdeau au-dessus du Lac du Bourget © Florian Pépellin – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Le site fut occupé dès l’époque romaine et un fortin fut construit aux 9e ou 10e siècles, puis restauré au 12e siècle.

L’écrivaine George Sand y séjourna en 1863 et s’en inspira pour son roman, Mademoiselle la Quintinie :

Tu connais ce beau pays de Savoie ; je ne sais pas si tu te rappelles cette localité, tout ce rivage du lac du côté qui ferme à pic la muraille dentelée appelée la chaîne des Monts du Chat (…) De là, on domine tout le lac, long, étroit, sinueux et ressemblant à un large fleuve du nouveau monde ; mais quel fleuve a cette transparence de saphir et ces miroitements irisés ?

Le château fut profondément remanié en 1875 dans le style troubadour. Il abrite aujourd’hui une hôtellerie avec des chambres à thème.

Château du Bourget

Ouvert au publicLocalisation

Le château du Bourget se situe à l’extrémité sud du lac éponyme. Egalement appelé château de Thomas II, le château fut édifié à partir du milieu du 13e siècle par les comtes de Savoie. Il leur servait de résidence, de lieu de chasse et de pêche, ainsi que de diplomatie et de justice.

Sa position stratégique au bord du Lac du Bourget lui permettait de commander la route de Lyon à Chambéry par le col du Chat.

Châteaux de Savoie : Bourget © Florian Pépellin - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Château du Bourget © Florian Pépellin – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Château des ducs de Savoie à Chambéry

Ouvert au public lors de visites guidées – Localisation

Ce sont les seigneurs de Chambéry qui construisirent une première forteresse au 11e siècle. Les comtes de Savoie l’acquirent au 13e siècle pour y établir leur résidence.

Château des ducs de Savoie à Chambéry © French Moments

Le château des ducs de Savoie à Chambéry © French Moments

Le château fut ainsi le siège des Etats de Savoie et de la cour des ducs jusqu’en 1562. Cette année-là, le duc Emmanuel-Philibert de Savoie déplaça le centre d’administration de ses états à Turin.

L'entrée du château des ducs de Savoie à Chambéry © French Moments

L’entrée du château des ducs de Savoie © French Moments

La visite guidée mène à la Tour Trésorerie du 14e siècle, laquelle abrite des documents présentant l’évolution de Chambéry et du château depuis le moyen-âge.

Puis les salles basses du 14e siècle, voûtées en berceau, ont des murs mesurant jusqu’à 3 mètres d’épaisseur.

Enfin, la Sainte-Chapelle fut érigée dans le style flamboyant à partir de 1408. La façade est cependant de style baroque car ajoutée au 17e siècle. On l’appela sainte-chapelle puisque c’est ici que fut conservé le saint suaire en 1502. On transféra la relique à Turin en 1578. Il faut admirer les superbes vitraux du 16e siècle qui ont fait l’objet de restauration.

Sainte-Chapelle de Chambéry © French Moments

La Sainte-Chapelle © French Moments

La tour Yolande de la Sainte-Chapelle abrite le carillon de Saint-François de Sales rassemblant 70 cloches (réalisé par la fonderie Paccard à Annecy).

Château des ducs de Savoie à Chambéry © French Moments

La tour des archives du château des ducs de Savoie © French Moments

Aujourd’hui, le château est le siège de la Préfecture de la Savoie, du conseil général et de l’Académie de Savoie.

Château de Chambéry © Florian Pépellin - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Le vaste complexe du château de Chambéry © Florian Pépellin – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Château de Chantemerle

Ouvert au publicLocalisation

On l’aperçoit depuis la voie rapide RN90 à hauteur de La Bâthie. Le château de Chantemerle a encore fière allure, perché sur un éperon rocheux. Les archevêques de Tarentaise l’ont construit à partir de la fin du 12e siècle pour servir deux objectifs :

  • contrôler l’accès à la vallée de la Tarentaise
  • devenir une résidence d’été des archevêques
Chantemerle, Savoie © French Moments

Le château de Chantemerle en Basse-Tarentaise © French Moments

Pour l’atteindre, il faut grimper le long d’un sentier assez raide. Ses vestiges comprennent un donjon circulaire haut de 22 mètres et une puissante tour défensive de plan carré.

Château de Chantemerle © French Moments

Au château de Chantemerle © French Moments

Château de Châtillon à Chindrieux

Ne se visite pasLocalisation

Tel un château de conte de fée, le château de Châtillon surplombe les eaux du lac du Bourget auquel il avait donné son ancien nom : le lac de Châtillon !

Châteaux de Savoie : Châtillon à Chindrieux © Florian Pépellin - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Vue du château de Châtillon à Chindrieux © Florian Pépellin – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

La première mention écrite de cette forteresse construite sur un rocher date de 1125. Elle est alors possession des sires de Châtillon, vassaux des comtes de Genève. Le château resta longtemps aux mains de la famille de Seyssel (jusqu’au 18e siècle).

A l’été 1819, Alphonse de Lamartine y séjourna pendant sa cure à Aix-les-Bains. C’est à cette période qu’il demanda la main d’Elisa Birch. Le poète s’est inspiré du château de Châtillon dans une des Méditations poétiques, “la Retraite”.

Le site incomparable du château lui valut d’accueillir plusieurs tournages de films dont “Mon petit doigt m’a dit” (2005) et “Associés contre le crime” (2012) avec Catherine Frot et André Dussolier.

Château de Châtillon © Torsade de Pointes - licence [CC0] from Wikimedia Commons

Château de Châtillon © Torsade de Pointes – licence [CC0] from Wikimedia Commons

Château de Chaumont

Ouvert au publicLocalisation

Le château de Chaumont (= le mont chauve) domine un petit village éponyme situé sur une sorte de col sur les contreforts du Vuache.

Village de Chaumont en Haute-Savoie © French Moments

Le village de Chaumont vu du château © French Moments

Le château en ruine, érigé sur un promontoire rocheux, date du 12e siècle. Il fut le siège d’une châtellenie entre les 14e et 16e siècles.

Châteaux de Savoie : Chaumont © French Moments

Un des plus vieux châteaux de Savoie : les ruines romantiques de Chaumont © French Moments

La forteresse protégeait le nord-ouest du comté de Genève. Chaumont passa entre les mains de la Maison de Savoie en 1355. Puis il fut pris par les troupes du roi François Ier en 1536. En 1630, les troupes de Louis XIII le rase définitivement. Récemment, le donjon du château ruiné a fait l’objet d’une restauration.

Château de Clermont

Ouvert au publicLocalisation – site web

Le château de Clermont, d’apparence austère, cache en réalité une magnifique cour intérieure de style Renaissance. Trois ailes de galeries à double étage décorent la cour d’honneur.

La cour d'honneur du château de Clermont © French Moments

La cour d’honneur du château de Clermont © French Moments

La construction de ce château Renaissance par la famille Regard s’étala de 1578 à 1582. Depuis 1966, le château est la propriété du département de Haute-Savoie.

Le village de Clermont et son château © French Moments

Le village de Clermont et son château © French Moments

Cité médiévale de Conflans

Ouvert au publicLocalisation

Cette ancienne cité médiévale domine la ville d’Albertville et ses alentours. Conflans, à la confluence de plusieurs vallées, servait surtout à contrôler en amont l’entrée de la vallée de la Tarentaise et à surveiller en aval la combe de Savoie.

Cité médiévale de Conflans © French Moments

Dans les rues de la Cité médiévale de Conflans © French Moments

Autrefois, un château-fort protégeait le bourg fortifié. Il ne reste plus que des ruines, dont la tour sarrasine du 12e siècle.

Le jardin sur le site de l'ancien château de Conflans © French Moments

Le jardin sur le site de l’ancien château de Conflans © French Moments

A l’emplacement du château-fort se trouve un jardin paisible qui offre une vue remarquable sur Albertville et la combe de Savoie.

Le château Manuel de Locatel (Conflans) qui domine Albertville © French Moments

Le château Manuel de Locatel à Conflans © French Moments

Conflans compte un certain nombre de monuments classés au titre des monuments historiques dont : 

  • le château Rouge (ou maison forte du Noyer). Aujourd’hui à l’abandon, cet édifice en briques date de la fin du 14e siècle.
  • le château Manuel de Locatel du 16e siècle.

Châteaux de Duingt

Ne se visite pas – Localisation

Voici un des sites les plus romantiques de Savoie. Le château de Duingt semble idéalement posé sur une presqu’île rocheuse séparant le Grand lac du Petit lac d’Annecy.

Château de Ruphy, Duingt © French Moments

Le château de Ruphy à Duingt (Lac d’Annecy) © French Moments

Ce château, également connu sous le nom de château de Châteauvieux ou château de Ruphy, est d’origine très ancienne (première mention en 1219). Il a été restauré et remanié à plusieurs reprises (18e et 19e siècles).

Le château de Ruphy (Duingt) sur les bords du Lac d'Annecy © French Moments

Le château de Ruphy (Duingt) sur les bords du Lac d’Annecy © French Moments

Ce domaine privé (on ne visite pas) a même été peint par Paul Cézanne… qu’on connait surtout pour ces toiles représentant la montagne Sainte-Victoire en Provence.

Le Lac Bleu, toile de Paul Cézanne (1896) illustrant le château de Duingt

Le Lac Bleu, toile de Paul Cézanne (1896) illustrant le château de Duingt

Le village savoyard de Duingt réserve d’autres surprises : deux autres châteaux.

  • Le château d’Héré (ou Dhéré, d’après le mot savoyard ‘derrière’) est une ancienne maison forte, de la fin du 14e siècle.
  • Les ruines du château de Duingt (ou Châteauneuf) se trouvent sur un promontoire rocheux qui domine le village. La première mention du château date du 12e siècle. De cet ancien château fort, il ne reste plus qu’une tour (rénovée).
Le château D'Héré à Duingt [Wikimedia commons, Domaine public]

Le château D’Héré à Duingt [Wikimedia commons, Domaine public]

Forts de l’Esseillon à Aussois

Ouvert au publicLocalisationsite web

Non loin d’Aussois en Maurienne, un verrou rocheux ferme la haute vallée de l’Arc en amont de Modane. Au 19e siècle, cette barrière fut surmontée d’un impressionnant complexe fortifié : les forts de l’Esseillon.

La barrière de l'Esseillon © Florian Pépellin - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

La barrière de l’Esseillon © Florian Pépellin – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Le royaume de Sardaigne qui le commandita voulait protéger la Savoie (son territoire d’alors) contre une éventuelle invasion française.

Les travaux titanesques eurent lieu de 1817 à 1834. Ils permirent de construire une ligne défensive perpendiculaire à l’attaque constituée de 4 forts et une redoute en étage.

Ces fortifications ont chacune reçu le nom d’un membre contemporain de la Maison de Savoie :

  • Victor-Emmanuel
  • Charles-Félix
  • Charles-Albert
  • Marie-Christine
  • la redoute Marie-Thérèse

L’alliance franco-sarde scellée en 1857 fit que les forts de l’Esseillon n’ont jamais servi au combat… si ce n’est que pendant la Seconde guerre mondiale.

Fort Victor-Emmanuel © Florian Pépellin - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Le Fort Victor-Emmanuel © Florian Pépellin – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

De nos jours, on peut visiter le fort Victor-Emmanuel et le fort Marie-Christine, le point culminant de la barrière de l’Esseillon et porte d’entrée du Parc National de la Vanoise.

Pour bénéficier d’une vue d’ensemble des fortifications, il faut monter à la station de La Norma, sur le versant opposé.

Château de Faucigny

Ouvert au publicLocalisation

Le village de Faucigny est le berceau des sires de Faucigny, puissante famille de haute noblesse vassale des comtes de Genève.

Châteaux de Savoie : Faucigny © French Moments

Sur l’esplanade du château de Faucigny © French Moments

Le château-fort qu’ils érigèrent sur un rocher de calcaire à 250 mètres au-dessus de la vallée de l’Arve, entra en possession de la Maison de Savoie en 1262.

Après avoir servi de prison, le château fut en ruine dès le milieu du 16e siècle. 

Châteaux de Savoie : Faucigny

Plan de l’ancienne forteresse de Faucigny

Château de Faverges

Ouvert au publicLocalisationsite web

Cet ancien château fort du 13e siècle (remanié au 15e s.) fut construit à la frontière du comté de Genève et du comté de Savoie.

Châteaux de Savoie : Faverges © B. Brassoud - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Le château de Faverges © B. Brassoud – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Il se dresse fièrement sur une éminence dominant la ville de Faverges. Sa situation stratégique lui permettait de surveiller la route qui reliait Genève à l’Italie par Annecy, Albertville et la Tarentaise.

Il accueillit le roi Henri IV dans la nuit du 9 octobre 1600, qui était arrivé d’Annecy par bateau.

Le donjon circulaire est un des plus hauts de Savoie (32 mètres de haut). Il est coiffé d’un hourd et d’une galerie panoramique en bois.

Château de Feissons

Ne se visite pas – Localisation

Le château de Feissons est un des trois châteaux que l’on peut apercevoir de la route qui relie Albertville à Moûtiers en Basse Tarentaise.

Châteaux de Savoie : Feissons-sur-Isère © French Moments

En Basse Tarentaise : le château de Feissons-sur-Isère © French Moments

Il fut occupé par les troupes françaises de François Ier en 1536 puis de nouveau par celles du roi Henry IV en 1600.

Le donjon circulaire haut de 26 mètres date du 13e siècle et le corps de logis de 1536.

Château de Menthon

Ouvert au public (visites guidées) – Localisation – Site web

Le château médiéval qui domine le village de Menthon et le lac d’Annecy est habité par la dynastie des Menthon, une famille noble attestée depuis le 12e siècle. Selon la tradition, les Menthon remontent à Bernard de Menthon.

Année 2020 - Château de Menthon © French Moments

Le château de Menthon à l’automne © French Moments

Le château fut érigé aux 11e et 15e siècle puis aménagé au 19e siècle. Il compte 105 pièces réparties sur 4 niveaux. La visite guidée vous fait découvrir de très belles pièces meublées, en particulier les anciennes cuisines du 13e s., la grande salle et la chambre de la comtesse avec ses remarquables tapisseries. Le château renferme une fabuleuse bibliothèque de plus de 12 000 ouvrages, antérieurs à la Révolution française, dont une des rares éditions complètes de l’encyclopédie de Diderot.

Le château de Menthon vu du village © French Moments

Le château de Menthon vu du village © French Moments

Pour l’anecdote, on raconte que le grand Walt Disney aurait séjourné au château… Menthon, tout comme le château de Neuschwanstein lui auraient inspiré les dessins de la Belle au Bois Dormant…

Châteaux de Savoie - Menthon © French Moments

Un de plus beaux châteaux de Savoie : Menthon © French Moments

Château de Miolans

Ouvert au publicLocalisationsite web

Surplombant la combe de Savoie à proximité de Saint-Pierre-d’Albigny, le château de Miolans fait forte impression.

Il s’agit d’un des plus beaux châteaux de Savoie, stratégiquement positionné aux portes des vallées de la Maurienne et de la Tarentaise.

Un des châteaux de Savoie : Miolans © French Moments

Vue d’ensemble du château de Miolans © French Moments

En effet, les seigneurs de Miolans qui l’ont bâti au 11e siècle sur les confreforts du massif des Bauges pouvaient jouir d’une vue étendue sur une centaine de kilomètres :

  • du massif du Mont-Blanc à l’est, 
  • à la chaîne de Belledonne au sud et 
  • au massif de la Grande Chartreuse à l’ouest.

Château de Miolans © Otourly - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Le château de Miolans (on aperçoit le mont Blanc au loin sur la gauche) © Otourly – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Ainsi, la forteresse de Miolans commandait les principales routes des Alpes du nord en direction de l’Italie :
  • via le col du Mont-Cenis par Saint-Jean-de-Maurienne et
  • via le col du Petit-Saint-Bernard par Conflans et Moûtiers.

En 1523, le duc de Savoie s’approprie la seigneurie de Miolans (et son château). Treize ans plus tard, le roi de France François Ier occupe le château qui abrita une garnison française jusqu’en 1559.

Châteaux de Savoie : Miolans © French Moments

Un des plus beaux châteaux de Savoie : Miolans © French Moments

La Bastille savoyarde

En 1564, le duc Emmanuel-Philibert de Savoie le transforma en prison, d’où son surnom de “Bastille savoyarde”. Les prisonniers furent principalement des “personnalités gênantes pour le pouvoir”. Son prisonnier le plus illustre fut le marquis de Sade (1772). Ce dernier s’évada en compagnie d’un autre prisonnier, François-Marie de l’Alée, baron de Songy, dans la nuit du 30 avril 1773.

Châteaux de Savoie : Miolans © French Moments

Miolans © French Moments

A la Révolution française, les prisons de ce genre n’étant pas du goût des Révolutionnaires, Miolans cessa d’être un lieu de détention. On détruisit partiellement le château en rasant les tours, en incendiant les toits et en comblant les fossés. Il tomba peu à peu en ruine. Ce ne fut qu’à partir de 1869 que le château fut restauré par une initiative privée. 

Tour de Montmayeur à Aime

Ouvert au public (visites guidées) – Localisation

Construite aux 12e et 13e siècles à Aime (Tarentaise), la tour Montmayeur faisait partie d’une maison forte qui commandait un pont à péage sur l’Isère. Il s’agissait également de la résidence d’une puissante famille de Savoie : les sires de Montmayeur, vicomtes de Tarentaise. On en fait mention pour la première fois en 1392.

Tour Montmayeur, Aime © French Moments

La Tour Montmayeur, Aime © French Moments

A l’intérieur de la tour, une exposition permanente est présentée sur plusieurs niveaux et traite du vin au Moyen-Âge (avec la vigne en Savoie), la construction traditionnelle des maisons de la région d’Aime. Le dernier étage, coiffé d’une magnifique charpente en bois, offre une vue à 360 degrés sur la petite ville d’Aime et ses environs.

Tour Montmayeur, Aime © French Moments

La Tour Montmayeur vue depuis Tessens © French Moments

En savoir plus sur Aime-la-Plagne.

Château de Montrottier

Ouvert au public (visites guidées) – Localisation – site web

Le château de Montrottier se dresse fièrement à 465 m d’altitude au-dessus de la vallée du Fier.

Châteaux de Savoie : Montrottier © French Moments

Le château de Montrottier © French Moments

Ce bel exemple d’architecture militaire savoyarde comprend des parties datées du moyen-âge, de la Renaissance, ainsi que des remaniements du 19e siècle.

On dit de Montrottier qu’il conserve le plus beau donjon de Savoie. En effet, la tour circulaire haute de 36 mètres abrite un chemin de ronde couvert à son sommet, coiffé d’un toit en poivrière.

Châteaux de Savoie : Montrottier © French Moments

A proximité d’Annecy : le château de Montrottier © French Moments

A l’intérieur, on peut découvrir de belles collections d’armes, d’armures, de faïences, de porcelaines, de céramiques, de mobilier ancien et de statuettes.

Château de Ripaille

Ouvert au publicLocalisationsite web

Voici un château construit au début du 14e siècle sur ce qui était une lande recouverte de broussailles. Une “rispe” comme on disait à l’époque. Les ducs de Savoie, de passage dans la région, avaient pris l’habitude d’y festoyer après une chasse abondante. Ils y faisaient donc ripaille. De là vient une expression connue dans la France entière. “Faire ripaille” donna son nom au château actuel, au centre d’un important domaine viticole de 22 hectares, aux portes de Thonon-les-Bains.

Château de Ripaille © French Moments

Le château de Ripaille © French Moments

A la fin du 19e siècle, le chef des usines textiles DMC de Mulhouse, Frédéric Engel-Gros, l’acheta et le rénova. Il s’inspira des châteaux médiévaux pour l’extérieur tandis qu’il adopta un style Art nouveau pour l’intérieur.

Façade du château de Ripaille © French Moments

La façade du château de Ripaille © French Moments

Château de la Roche du Roi à Aix-les-Bains

Ne se visite pasLocalisation

Le château de la Roche du Roi est un édifice emblématique d’Aix-les-Bains, inauguré en 1900.

Château de la Roche du Roi © Florian Pépellin - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Château de la Roche du Roi à Aix-les-Bains © Florian Pépellin – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Il s’agit d’une villa à l’architecture éclectique, un mélange de styles Renaissance, Baroque et surtout Art nouveau. Son architecte, Jules Pin Aîné (1850-1934) est en fait le principal concepteur de l’urbanisme d’Aix-les-Bains à la Belle Epoque.

Le château a en effet des allures de conte de fée avec son donjon central coiffé d’une flèche polygonale, sa terrasse et son bel escalier.

Il a fait l’objet d’une restauration à la fin des années 2010.

Château de la Roche du Roi © Florian Pépellin - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Vue du château de la Roche du Roi © Florian Pépellin – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Châteaux de la Roche-sur-Foron

Ouvert au publicLocalisation

Du puissant château de la Roche, il ne reste plus qu’une tour, dite des comtes de Genève.

Châteaux de Savoie : la Roche-sur-Foron © French Moments

La tour des comtes de Genève à La Roche-sur-Foron © French Moments

La forteresse fut ainsi érigée par les comtes de Genève à la fin du 11e siècle au sommet d’un rocher (d’où “La Roche”) qui défendait l’accès à la vallée du Foron.

Le château devint la propriété du comte de Savoie Amédée VIII en 1411 puis fut détruit par les troupes du comtes de Genève en 1590.

Aujourd’hui, le château borde le parc du château de l’Echelle. Ce jardin public de quatre hectares offre un magnifique point de vue sur la vallée de l’Arve et les montagnes enneigées.

La Roche-sur-Foron © French Moments

La vue sur les Alpes depuis La Roche-sur-Foron © French Moments

Un autre château se trouve à l’extrémité du parc : le château de l’Echelle. Cette ancienne maison forte du 14e siècle a fière allure avec ses tours ornées de crénequx et de mâchicoulis.

La Roche-sur-Foron © French Moments

Château à La Roche-sur-Foron © French Moments

Château de Thorens

Ouvert au public (visites guidées) – Localisationsite web

A la sortie du bourg de Thorens-Glières, sur la route qui grimpe au célèbre plateau des Glières, se dresse le château de Thorens, édifié à partir du 12e siècle.

Année 2020 - Château de Thorens-Glières © French Moments

Château de Thorens-Glières © French Moments

En 1559, le domaine entra en possession du seigneur François de Sales, père de saint François de Sales, prince-évêque de Genève.

Le comte Camille Benso de Cavour (1810-1861) séjourna à de nombreuses reprises au château de Thorens, à l’invitation de ses cousins. Ce Premier ministre du Royaume de Sardaigne négocia au profit de la Maison de Savoie l’Unité italienne… avec l’aide de son complice, Napoléon III. Les deux hommes d’état se retrouvèrent secrètement à Plombières en Lorraine pour s’entendre sur la réunion de la Savoie et de Nice à la France. La table sur laquelle fut signé le traité de Turin (24 mars 1860) entérinant la cession des territoires à la France se trouve aujourd’hui au château de Thorens.

Châteaux de Savoie : Thorens © French Moments

Le château de Thorens noyé dans la verdure © French Moments

Des visites guidées permettent de découvrir l’intérieur du château : le donjon, la salle de garde, la cuisine, et des salles richement meublées et décorées.

Château d’Yvoire

Ne se visite pasLocalisation

Yvoire est un des plus beaux villages de France, sagement établi sur les bords du Léman, face à la rive suisse. Son petit port est dominé par l’imposante forteresse.

Château d'Yvoire © French Moments

Le port d’Yvoire et le château © French Moments

Au début du 14e siècle, le comte Amédée V de Savoie entreprit la construction du château d’Yvoire sur une pointe dominant le lac Léman. Cet emplacement stratégique permettait de surveiller la navigation entre le petit lac et le grand lac du Léman, voie de passage entre Genève et l’Italie par la haute vallée du Rhône.

Incendié au 16e siècle lors des combats entre le duc de Savoie et ses adversaires (une coalition de Bernois, de Genevois et de Français), le château d’Yvoire fut bien plus tard restauré par la famille Bouvier d’Yvoire qui l’occupe encore.

Le château prend aujourd’hui la forme d’une grosse tour rectangulaire coiffée d’un toit énorme, portant sa hauteur à 40 mètres.

Château d'Yvoire © French Moments

Le château d’Yvoire © French Moments

Le jardin botanique attenant (Jardin des cinq sens) est ouvert à la visite.


Pour en savoir plus

Il existe plusieurs sites internet qui vous renseigneront sur les châteaux de Savoie :

Le Rendez-Vous #EnFranceAussi

Pour ce rendez-vous de l’événement #EnFranceAussi, le thème choisi par Sabrina du blog Entre Sarthe et Mayenne est “château”. Ce RV interblogueurs, initié par Sylvie du blog Le coin des Voyageurs, a pour objet de (re)-découvrir les beautés de la France.

Découvrez les articles de ma participation à l’événement interblogueurs #EnFranceAussi. Cliquez sur le lien ici pour les lire !

Si vous avez d’autres châteaux de Savoie à proposer, dites-le moi dans les commentaires ci-dessous !

Epinglez les châteaux de Savoie sur Pinterest

Chateaux de Savoie © French MomentsChateaux de Savoie © French Moments


 

Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, en Lorraine et en Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Europe avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique. Après avoir résidé quelques années en Ile de France et en Savoie, il promeut aujourd'hui la France depuis l'East Sussex en Angleterre.

29 commentaires

  1. Bonjour Pierre, je m’en connais que quatre ! Il va donc falloir que je refasse un séjour en Savoie 🙂 Merci pour cette très belle mise en avant des châteaux de ta région. Bonne journée, Sandrine

  2. Pingback: Le château de Sillé le Guillaume – Entre Sarthe et Mayenne.

  3. Je ne pensais pas qu’il y avait tant de château en Savoie, j’en ai reconnu quelques uns que j’ai eu la chance de visiter, lors de notre passage dans les Alpes. Le petit village d’Yvoire fut un vrai coup de coeur pour moi !

    • Merci beaucoup Martine ! En effet, comme dans toutes les régions frontalières, la Savoie ne fait pas exception en matière de châteaux érigés au moyen-âge ! Bonne semaine à toi et à bientôt ! 👋

  4. Le moins qu’on puisse dire c’est que la Savoie ne manque pas de châteaux !! Sacré collection … et difficile de n’en choisir qu’un ! Très bel article Pierre !

  5. Je ne pensais pas qu’il y avait autant de châteaux en Savoie ! Impressionnante diversité architecturale avec tous les styles, il y a de quoi faire dans la région ! Merci pour cette belle balade.

  6. Bonjour Pierre , je ne savais pas qu’il y avait autant de château en Savoie ,c’est impressionnant , J’en connais deux ou trois , surtout Annecy et mon coup de cœur c’est Yvoire comme Martine Barbier , c’est vraiment un endroit exceptionnel avec ces petites ruelles . On a tellement de choses à découvrir en espérant qu’on pourra en profiter bientôt . Merci pour ce beau reportage
    Martine

    • Oui, Annecy et Yvoire sont des incontournables en Haute-Savoie. Dans le département de Savoie, la cité médiévale de Conflans vaut aussi le détour ! A bientôt et merci !

  7. Je ne pensais pas qu’il y avait autant de châteaux en Savoie, il faut dire que le territoire fut une place forte pour la France et les pays environnants.
    J’admire ton talent pour écrire des articles si complets!!

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.