Découvrir la Butte de Mousson en Lorraine

0

Ce berceau historique des comtes de Bar est devenu au Moyen-Âge une redoutable forteresse. Surplombant la vallée de la Moselle à mi-chemin entre Nancy et Metz, la butte de Mousson est un site touristique important en Lorraine. Les visiteurs viennent découvrir les vestiges du château et la vue panoramique sur la contrée de Pont-à-Mousson.


Je me rappelle la butte de Mousson

Ce sont des souvenirs d’enfance. Je ne saurais dire combien de fois mes parents ont fait le trajet Nancy-Metz via l’A31. A mi-chemin, la colline de Mousson se dressait au-dessus de la vallée industrieuse. Atypique, singulière, mystérieuse… nous ne l’avions gravie qu’une fois dans mes souvenirs de petit garçon. Je savais qu’au sommet se trouvaient les ruines d’une ancienne forteresse… et comme j’étais (et je suis toujours d’ailleurs) féru de châteaux-forts, ce site était encore plus attirant.

Ce n’est qu’en 2009 que je suis revenu à Pont-à-Mousson pour une visite d’une demi-journée. J’en ai profité pour gravir la butte et découvrir les vestiges du château des comtes de Bar. La plupart des photos illustrant cet article datent de cette visite.

Itinéraires

  afficher les options

La butte de Mousson

Butte de Mousson

La butte de Mousson © French Moments

La colline de Mousson est une butte-témoin située dans la commune du petit village de Mousson (120 habitants).

La butte culmine à 382 mètres d’altitude, soit environ 200 mètres au-dessus de la ville de Pont-à-Mousson et la vallée de la Moselle.

Son sommet est occupé par le château en ruines de Mousson.


Qu’est-ce qu’une butte témoin ?

Butte représentant, sur une plate-forme démantelée par l’érosion, les restes du relief ancien. (Ds Rob. 1985).

Il s’agit d’une colline isolée, le reste (ou le « témoin ») d’un massif plus grand qui a été érodé avec le temps. En Lorraine, il existe plusieurs buttes témoins : la colline de Sion-Vaudémont, la butte de Montsec, le Schlossberg à Forbach.


L’origine de Mousson

Butte de Mousson

Ruines du château de Mousson © French Moments

Dès l’Antiquité, le sommet de la colline a connu une présence humaine. Les Romains y avaient édifié un castrum, « Mussum ». On pense que le nom viendrait de « Mons Jovis », le Mont Jupiter.

Mais il existe une autre interprétation, beaucoup plus probable, donnée par la commune de Mousson :

« … cette interprétation voudrait que le mot Mousson, à l’image de Mouzon dans les Ardennes serait le mont de Mosa, c’est-à-dire “mont dominant la Meuse”, serait le mont qui domine la Moselle, Mosella, la petite Meuse. Interprétation renforcée par l’existence de textes et de cartes du 14e et 15e siècles qui appellent Pont-à-Mousson “Pont à Moson”. »


Mousson au Moyen-Âge

Butte de Mousson

Ruines du château de Mousson © French Moments

Puis au Moyen-Âge, le site a appartenu aux comtes de Bar. Entre 1040 et 1073, Louis 1er de Mousson et son épouse Sophie de Bar y ont bâti une forteresse. Celle-ci bénéficiait d’une position stratégique de premier plan. Du sommet, les comtes de Bar pouvaient contrôler les alentours :

  • le site actuel de Pont-à-Mousson avec un des rares ponts enjambant la Moselle entre Metz et Toul (le long de l’ancienne voie romaine Trèves-Lyon).
  • le château de Prény appartenant aux ducs de Lorraine.
  • le château de Dieulouard, possession des évêques de Verdun.
  • le château de Nomeny, domaine des évêques de Metz.

Le château a été reconstruit et agrandi par les comtes de Bar aux 12e et 13e siècles. Ils y établirent leur résidence.

A plusieurs reprises, le château a été menacé par les troupes du duc de Lorraine, du duc de Bourgogne (assiégé en 1476 par Charles le Téméraire) et de l’évêque de Metz.


Mousson du 15e siècle à aujourd’hui

Butte de Mousson

Vestige de la statue de Jeanne d’Arc au château de Mousson © French Moments

Le site est passé entre les mains du duché de Lorraine en 1480. Le duc Antoine de Lorraine restaura le château au 16e siècle.

Toutefois, il fut grandement endommagé pendant la Guerre de Trente Ans. Richelieu ordonna son démantèlement en 1634.

Pendant la Première guerre mondiale, le sommet de la Butte de Mousson était devenu un point d’observation des mouvements allemands.

Enfin, ce qui en restait fut encore endommagé par les artilleurs américains en 1944.

Le château en ruine a été classé monument historique en 1932.


La Carcassonne lorraine imaginaire

Imaginez un instant si le château nous avait été parvenu intact depuis le Moyen-Âge. Vous n’auriez nul besoin d’aller à Carcassonne dans le sud. Car Mousson serait la première attraction touristique de Lorraine. Pensez donc : un gros château mesurant 100 m de long sur 69 m de large, des remparts enserrant le tour de la colline, des tours, des portes fortifiées, des églises… Cette image donne une idée de ce à quoi il ressemblait au Moyen-Âge :

Butte de Mousson

Mousson au Moyen-Âge reconstitué par François Richard


Les ruines du château aujourd’hui

Butte de Mousson

Ruines du château de Mousson © French Moments

On observera surtout les pans de murailles du château encerclant sporadiquement la vaste esplanade du sommet aménagée par Louis 1er de Mousson. Les remparts mesuraient 10 mètres de hauteur et 1,65 mètres d’épaisseur.

Vous n’apercevrez pas le donjon originel. Appelé « Grosse Tour », il fut endommagé par une explosion de poudre en 1492 et démantelé au 17e siècle.

Sur l’esplanade du château, la chapelle de Lumière a été bâtie en fer et en verre sur le site de l’ancienne chapelle castrale détruite en 1944.

Comme les comtes de Bar auparavant, vous pouvez bénéficier depuis le sommet d’un vaste panorama : des Vosges au Luxembourg par temps clair. D’après les habitants du coin, il s’agit de la seule butte d’où l’on peut voir les quatre départements lorrains.

Découvrir Pont-à-Mousson

Vue générale de Pont-à-Mousson du sommet de la butte de Mousson © French Moments

Butte de Mousson

Vue sur la vallée de la Moselle depuis la butte de Mousson © French Moments

Dans le village se trouvent les ruines de la chapelle dite des « Templiers », rue du Temple.

Butte de Mousson

Ruines de la chapelle dite “des Templiers” à Mousson © French Moments


Le sentier de pensées

Le long de votre visite, vous découvrirez de petites plaques sur lesquelles ont été inscrites des maximes philosophiques. Il s’agit du sentier de pensées. Extraits :

  • On ne commande à la nature qu’en lui obéissant. Bacon (1561 – 1626)
  • L’avenir n’est interdit à personne. Gambetta (1838 – 1882)
  • Il suffit qu’un seul homme en haïsse un autre pour que la haine gagne de proche en proche l’humanité entière. Jean-Paul Sartre (1905 – 1980)
  • Le bonheur c’est de le chercher. J. Renard (1864 – 1910)
  • On peut tout acquérir dans la solitude hormis du caractère. Stendhal (1783 – 1842)

Accéder à la butte de Mousson

La butte de Mousson surplombe la ville de Pont-à-Mousson. Elle est accessible en voiture par la D34 :

  • de la route D910 (Pont-à-Mousson-Lesménils) qui relie Pont-à-Mousson à l’A31 (sortie 28).
  • de la route D120 en provenance de Nomeny et de l’A31 (sortie 27). Suivre l’indication « Mousson » dans le village d’Atton.

Un parking se situe chemin du Guet en arrivant au village. Cliquez ici pour localiser le parking sur la carte Google.

Vous pouvez également grimper au sommet de la butte depuis la rive droite de Pont-à-Mousson. Suivre le chemin de Mousson qui longe le cimetière.

Pour en savoir plus sur le site du château de Mousson, allez faire un tour sur le blog Patrimoine de Lorraine qui donne des informations historiques (ainsi que des photos).

Je vous recommande de télécharger l’itinéraire de visite de Mousson.

Vous avez aimé cet article ? Merci de le partager sur Facebook ou twitter ! 🙂

Campagne de Mousson © French Moments

Campagne de Mousson © French Moments

Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, Lorraine et Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Île de France avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique à Paris.

Leave A Reply

*