D’où vient la tradition de la Bûche de Noël ?

0

Le dessert de Noël plébiscité des Français est sans conteste la bûche de Noël. Aussi présente sur les tables au réveillon du Nouvel An, l’emblématique gâteau roulé et nappé de crème a pour origine une coutume qui remonte à la nuit des temps.


La Bûche de Noël : une tradition très ancienne

Du temps des Celtes, on fêtait le solstice d’hiver (fête de Yule) avec de grandes cérémonies.
Le jour le plus court de l’année, où le froid règne et les arbres sont nus, on faisait brûler une bûche pour célébrer la promesse du retour du soleil au printemps.

L’allumage d’un “feu nouveau” était censé éloigner les esprits maléfiques. En consumant un tronc d’arbre pendant plusieurs jours, on donnait une offrande aux dieux. Avec l’espérance de garantir une bonne récolte pour l’année à venir.

Les druides plébiscitaient une bûche de chêne ou d’arbre fruitier, car ces bois sont parfaits pour faire des étincelles.

Dans l'âtre d'une cheminée © French Moments

Dans l’âtre d’une cheminée © French Moments

Des superstitions moyenâgeuses

Au début de l’ère chrétienne, lorsque la fête de la Nativité remplaça les célébrations païennes du solstice d’hiver, les populations adaptèrent les traditions pré-existantes.

Au moyen-âge notamment, la tradition de la bûche en bois perdura. Partout en France et en Europe, on l’accompagna de nombreuses superstitions.

En Alsace, en Lorraine ou en Franche-Comté, tout un rituel accompagnait l’allumage de la bûche. Elle impliquait tous les membres d’un même foyer.

Ainsi, en Franche-Comté, on laissait la tronche (la bûche) se consumer pendant la messe de minuit pour protéger la maison du tonnerre.

En Lorraine, on laissait la bûche en bois se consumer très lentement, pendant 3 jours.

Dans son livre “Noël Wihnachta en Alsace” (aujourd’hui épuisé), Gérard Leser explique que :

“la tradition voulait que l’on brûle très lentement une bûche dans son poêle le soir de Noël. On conservait les tisons puis les cendres. Les tisons devaient protéger la maison des incendies. Les cendres étaient dispersées au printemps sur les champs pour une bonne récolte.”

La bûche des friandises !

Dans de nombreuses provinces, un rite impliquait les enfants de la maison. Le père de famille leur ordonnait de se retirer dans leur chambre prier Dieu que la souche “donne des bonbons”.

En leur absence, on disposait des petits paquets de friandises (sucreries, fruits confits, noix, marrons…) à côté de la bûche en bois.

Les enfants étaient ensuite invités à s’approcher de l’âtre. Tout excités, ils découvraient les friandises supposément offerts par la souche.

Que fait-on quand on n’a plus de cheminées ?

Dès lors que les habitations ont remplacé la cheminée par les fourneaux et les radiateurs, les rites liés à l’allumage de la bûche de Noël ont progressivement disparus. Ils restent cependant ancrés dans certaines campagnes de France, notamment en Provence.

C’est ainsi que, de façon assez naturelle, s’est imposée une autre tradition de bûche de Noël – gourmande, celle-là !


Et la bûche de Noël devint un dessert

Dessert des fêtes de fin d'année © French Moments

Bûche de Noël faite maison parfumée au chocolat © French Moments

On ne connait pas avec certitude le nom de la personne qui inventa la bûche pâtissière.

Etait-ce un apprenti pâtissier de Saint-Germain-des-Prés en 1834 ?

Le chocolatier Félix Bonnat à Lyon dans les années 1860 ?

Le chef de la pâtisserie Samson, rue de Buci à Paris, Antoine Charabot en 1879 ?

Ou encore Pierre Lacam, ancien glacier du prince Charles III de Monaco en 1898 ?

Les sources semblent confirmer qu’elle fut créée au 19e siècle, même si sa popularisation en France n’interviendra qu’après la Libération, dans les années 1945-1950.

Un biscuit génoise roulé à la crème devenu célèbre

La bûche de Noël traditionnelle se compose d’un biscuit génoise sur lequel on étale de la crème au beurre parfumée (au café, au chocolat ou à la crème de marron).

On la roule ensuite pour lui donner la forme d’une bûche, avant de la recouvrir d’une fine couche de crème au beurre.

Il est courant de la décorer de petits objets en sucre ou en plastique qui évoque le monde forestier du bûcheron (sapin, scie, hache, champignon, renne…).

Aujourd’hui, elle se décline en de nombreux parfums et les maîtres-pâtissiers rivalisent de créativité pour nous éblouir les yeux… et les papilles !

Pour notre part, la bûche de Noël est toujours faite maison…

Bûche de Noël © French Moments

Bûche de Noël faite maison parfumée à l’orange © French Moments

La bûche du Nouvel An

La bûche de Noël se déguste également pendant la soirée de la Saint-Sylvestre, on parle alors de bûche du Nouvel An ou bûche du Jour de l’An

Bûche de Noël © French Moments

Bûche de Noël faite maison parfumée à l’orange © French Moments

Pour un complément d’information, lisez l’article de Wikipedia concernant la bûche !


Les traditions de Noël en Alsace-Lorraine

Découvrez toutes les traditions de fin d’année en Alsace-Lorraine ainsi que de nombreuses destinations de Noël dans mon nouvel eBook “VOYAGE AU PAYS DE NOEL : Traditions & Découvertes”.

Disponible ici !

Voyage au Pays de Noël © French Moments

Voyage au Pays de Noël © French Moments

Le livre est organisé autour de sept grands thèmes de Noël qui permettent de se faire une idée globale des fêtes de fin d’année dans les régions de l’Est :

  • Les temps de Noël
  • Les traditions de Noël
  • Les personnages de Noël
  • Le sapin de Noël
  • Le marché de Noël
  • Les gourmandises de Noël
  • Les destinations de Noël
Voyage au Pays de Noël © French Moments

Voyage au Pays de Noël © French Moments

Télécharger un extrait du livre !

Téléchargez un extrait qui couvre deux destinations de Noël : Colmar et l’écomusée d’Alsace.

Chaque thème comprend plusieurs chapitres qui sont magnifiquement illustrés grâce aux photos prises “sur le terrain”.

Ce livre numérique est en format PDF. Vous pouvez le lire sur ordinateur, tablette et smartphone.


 

Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, en Lorraine et en Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Europe avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique. Après avoir résidé quelques années en Ile de France et en Savoie, il promeut aujourd'hui la France depuis l'East Sussex en Angleterre.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.