Découvrir la Bibliothèque Humaniste de Sélestat

2

De toutes les bibliothèques du Nord-Est de la France, la Bibliothèque Humaniste de Sélestat est certainement une des plus anciennes et des plus rares. Reconnue par l’Unesco, elle abrite un grand nombre de manuscrits datant de la Renaissance, dont la fameuse collection de l’humaniste sélestadien Beatus Rhenanus. 


Les collections de la Bibliothèque Humaniste

La bibliothèque humaniste de Sélestat est la plus ancienne bibliothèque d’Alsace qui nous soit parvenue. Elle contient plus de 450 manuscrits, 550 incunables et 2000 imprimés du 16e siècle.

Bibliothèque humaniste de Sélestat

Bibliothèque humaniste de Sélestat © Claude Truong-Ngoc – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

L’institution comprend en fait deux bibliothèques :

  • l’ancienne bibliothèque paroissiale (ou de l’École latine) fondée en 1452 à partir d’un petit nombre de livres.
  • la bibliothèque de Beatus Rhenanus (1485-1547).

Pendant toute sa vie, Beatus Rhenanus (de son vrai nom Beatus Bild) voua une réelle passion pour sa bibliothèque. En ces temps-là, il était rare de trouver une bibliothèque publique qui prêtait ses manuscrits aux érudits. Ceux-ci devaient alors se constituer leur propre bibliothèque personnelle. A Paris, Beatus se procura quelques 188 volumes. Il compléta sa bibliothèque lors de passages à Bâle, Sélestat et Strasbourg.

Sélestat

Beatus Rhenanus © French Moments

L’humaniste, natif de Sélestat, légua en effet l’intégralité de sa collection à sa ville. Il s’agissait à l’époque une des plus riches et des plus belles collections. Soit 670 volumes reliés en cuir.

Bibliothèque humaniste de Sélestat

Cahiers d’écolier de Beatus Rhenanus, Bibliothèque humaniste de Sélestat © Claude Truong-Ngoc – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Depuis 2011, cette collection est inscrite au registre « Mémoire du monde » de l’Unesco. La collection de la Bibliothèque Humaniste a la particularité de ne pas avoir été dispersée au fil du temps. C’est à ce jour la seule inscription française à ce registre.

Bibliothèque humaniste de Sélestat

Bibliothèque humaniste de Sélestat © Claude Truong-Ngoc – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

La bibliothèque inclut également certaines archives de la ville de Sélestat. Une d’entre elles contient la plus ancienne mention écrite faisant référence à la tradition de l’arbre de Noël (1521).

sapin de Noël

La première mention d’un sapin de Noël à Sélestat © Ville de Sélestat


L’édifice abritant la Bibliothèque Humaniste

Le bâtiment qui abrite la bibliothèque a été édifié en 1845 pour servir de halle aux blés. Les collections de la bibliothèque humaniste y ont été transférées en 1889 au premier étage. Depuis 1907, la façade donnant sur la place Gambetta porte l’inscription en mosaïque STADTBIBLIOTHEK MUSEUM.

Sélestat

Façade de la Bibliothèque Humaniste © French Moments

Elle est encadrée à droite par le lion (celui qui figure sur le blason de la ville de Sélestat) et à gauche par l’Aigle impérial allemand… En ces temps-là, Sélestat et l’Alsace avaient été annexés par l’Allemagne.


Quelques informations pratiques

  • La Bibliothèque Humaniste est située Place Gambetta en vieille-ville de Sélestat.
  • Le site web de l’association des amis de la Bibliothèque Humaniste.
  • A noter : le musée est fermé dans le cadre d’un grand projet de restructuration jusqu’au printemps 2018.

Vous aussi avez visité Sélestat ? Laissez-nous vos impressions en laissant un commentaire !


  • SÉLESTAT : tous les articles

  • Share.

    About Author

    Pierre a grandi en Alsace, Lorraine et Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Île de France avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique à Paris.

    2 commentaires

    Leave A Reply


    *