Le Badhus de Kaysersberg, l’hostellerie du pont

0

Le Badhus de Kaysersberg est l’ancienne hostellerie du pont. Ce bâtiment imposant à colombages date du début du 17e siècle.


Le Badhus de Kaysersberg, l’hostellerie du pont

103, rue du Général de Gaulle à Kaysersberg [sur google map]

Kaysersberg

Le Badhus à Kaysersberg © French Moments

En 1600, Johann Volrhat construisit une auberge et une office de gourmet à Kaysersberg. Sa situation à côté du pont fortifié lui valut le nom d’hostellerie du pont.

Il a été construit en grès rose des Vosges ; les étages supérieurs sont à pans de bois. Remarquez les  petits mascarons à chacun des deux angles du bâtiment.

Le bâtiment avait à l’époque son importance… d’où sa position centrale sur la Grande-Rue entre la ville haute et la ville basse. On y trouvait le gourmet de la ville, un fonctionnaire municipal dont la fonction était d’accompagner les acheteurs de vin dans leur dégustation. Car en ces temps-là, il n’était pas possible de se rendre directement chez un viticulteur pour se procurer du vin. Une fois le vin choisi, d’autres fonctionnaires se chargeaient d’organiser le remplissage des tonneaux et le chargement sur les charrettes… c’était tout un cérémonial, aujourd’hui disparu, qui avait lieu autour du vin au Badhus.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En 1872, une nouvelle affectation lui donna son nom actuel. Bad-Hus, la maison des bains en dialecte alsacien. La ville y installa une salle des fêtes à l’étage et, au rez-de-chaussée, les bains municipaux et un lavoir.

Aujourd’hui, le Badhus est aménagé pour accueillir des réunions et des expositions temporaires.

Pour en savoir plus Kaysersberg, suivez le lien !

Vous aimez cet article ? Partagez-le sur Facebook ou twitter !


 

Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, Lorraine et Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Île de France avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique à Paris.

Leave A Reply

*