30 Sites à Découvrir Autour de Strasbourg

22

Strasbourg, capitale de l’Alsace est en soi un haut-lieu touristique. Il y a tant à découvrir qu’il faut bien un long weekend pour en faire le tour. Et pourtant, on oublie parfois que ses environs méritent que l’on s’y attarde ! Petites cités et villages pittoresques, ruines romantiques et châteaux-forts, campagnes bucoliques et forêts vosgiennes. Dans cet article, je vous emmène explorer les plus beaux sites du Bas-Rhin, à moins de 50 km autour de Strasbourg !

[Il y a un cadeau à gagner dans le cadre du RV #EnFranceAussi. Pour en savoir plus, c’est tout en bas de l’article !]


Autour de Strasbourg

Qu’évoque Strasbourg pour vous ?

La cathédrale Notre-Dame, chef d’œuvre de style gothique et plus haut édifice du monde connu au Moyen-Age ?

Cathédrale de Strasbourg

Vue de la plateforme et de la flèche de la cathédrale de Strasbourg © French Moments

Les belles maisons à colombages de la Petite-France ?

Podcast sur la Petite-France, Strasbourg

Podcast sur la Petite-France de Strasbourg © French Moments

La destinée européenne de Strasbourg, siège du Parlement européen ?

Le Parlement européen à Strasbourg © French Moments

Le Parlement européen © French Moments

Cette joie de vivre typiquement rhénane, ses winstubs et sa gastronomie… ?

Maison Kammerzell © French Moments

Enseigne de la Maison Kammerzell © French Moments

Les traditions de Noël et le Christkindelsmärik, plus ancien marché de Noël de France ?

Marché de Noël de Strasbourg © French Moments

Au marché de Noël de Strasbourg © French Moments

Strasbourg, c’est tout ça… et bien plus encore !

Mais pour l’heure, sortons des murs de la ville pour explorer ses alentours…

Et j’espère que vous serez agréablement surpris par ce que nous allons découvrir.


Séjourner autour de Strasbourg

Les hôtels affichent souvent complets pendant les vacances et les week-ends. Mieux vaut réserver sa chambre le plus tôt possible ! Vous pouvez également préférer un gîte, une chambre d’hôte ou un camping.

Pour planifier votre hébergement autour de Strasbourg, cliquez sur ce lien redirigeant vers booking.com ou naviguez sur la carte ci-dessous :



Booking.com


Que voir autour de Strasbourg ?

Allez, rentrons dans le cœur du sujet avec 30 idées de découvertes autour de Strasbourg.

J’aurais pu allonger la liste en la quadruplant (il y a tant à voir !) mais il fallait bien que je me limite à une petite sélection. Si vous avez d’autres idées ou bons plans, laissez un commentaire en bas d’article !

Voici les 30 sites que nous allons découvrir autour de Strasbourg :

  • Soufflenheim
  • Betschdorf
  • Haguenau
  • Pays de Hanau
  • Neuwiller-lès-Saverne
  • Saverne
  • Château du Haut-Barr
  • Marmoutier
  • Wasselonne
  • Marlenheim et le Kochersberg
  • Wangen
  • Wangenbourg-Engenthal
  • Château et Cascade du Nideck
  • Avolsheim
  • Molsheim
  • Rosheim
  • Bœrsch
  • Obernai
  • Mont Sainte-Odile
  • Gertwiller
  • Mittelbergheim
  • Andlau
  • Dambach-la-Ville
  • Kintzheim
  • Sélestat
  • Ebersmunster
  • Benfeld
  • Erstein
  • Eschau
  • Kehl
[wpgmza id=”70″]

Tous ces sites se trouvent exclusivement en Alsace, dans le département du Bas-Rhin [67] – sauf un en Allemagne.

Pour la plupart de ces destinations autour de Strasbourg, j’ai inclus les liens vers les offices de tourisme correspondants. N’hésitez pas à vous rendre sur place pour obtenir des renseignements personnels sur les sites naturels ou culturels à découvrir, les randonnées découvertes ou le programme des manifestations à venir.

Petit conseil : visitez plusieurs sites en une journée !

Lors de votre excursion, je vous conseille de regrouper plusieurs sites dans une même journée, en fonction de leur proximité et de vos envies du moment. Par exemple, explorez la région de Saverne avec la visite de la ville historique, du château du Haut-Barr et des églises de Neuwiller-lès-Saverne et Marmoutier.

C’est juste du bon sens, n’est-ce-pas ? Vous n’aurez pas fait 40 km juste pour voir un château ou une église ! ?

Allez, pour commencer ce petit voyage autour de Strasbourg, cap sur le nord !


Soufflenheim, toute une histoire de poterie alsacienne

Village à 42 km de Strasbourg

Ce ne sont pas seulement les maisons à colombages qui attirent le visiteur à Soufflenheim.

La réputation de cette commune de 4900 habitants à l’orée de la forêt de Haguenau tient plus à ses poteries.

Les fameuses poteries vernissées de Soufflenheim.

Un artisanat de poterie réputé dont la première mention date de 1142. 

Il est courant de trouver dans les foyers alsaciens, mais aussi lorrains, de nombreux objets “made in Soufflenheim” : objets décoratifs, plats, bols, tasses.

Toutefois, ce sont surtout les ustensiles employés pour la préparation des recettes traditionnelles alsaciennes qui ont le plus de succès.

Je veux bien sûr parler des fameux moules et terrines de Soufflenheim pour la cuisson du coq au riesling, de la baeckeoffe, du kougelhopf

Souvenirs d'Alsace Poterie de Soufflenheim

Souvenirs d’Alsace : poteries de Soufflenheim © French Moments


Betschdorf, l’autre capitale de la poterie alsacienne !

Village à 52 km de Strasbourg

Restons dans la “poterie alsacienne“, pour mentionner un autre site, à 11 km de Soufflenheim.

Si vous êtes intéressé par cet artisanat aux couleurs régionales, alors ne manquez pas de visiter l’autre “capitale de la poterie alsacienne” : Betschdorf.

Ses poteries en grès au sel sont reconnaissables par leur couleur dominante “gris et bleu”. Vous retrouverez ces magnifiques créations au musée de la poterie de Betschdorf.

musée unterlinden Colmar

Poterie en grès de sel de Betschdorf réputée pour son imperméabilité et sa solidité © French Moments

Et au passage, admirez les nombreuses maisons à colombages, elles sont sublimes !

Autour de Strasbourg - Betschdorf © Ji-Elle - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Autour de Strasbourg – Betschdorf © Ji-Elle – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons


Haguenau : cité historique à la lisière d’une immense forêt

Ville à 35 km de Strasbourg

Fondée à la lisière d’une immense forêt qui porte son nom, cette cité historique abrite quelques belles églises et un musée réputé.

Au Moyen-Age, Haguenau fut l’ancienne capitale de la Décapole, une ligue urbaine réunissant dix villes impériales d’Alsace. De cette époque datent plusieurs monuments dont celui de la Chancellerie (aujourd’hui musée alsacien).

Marché de Noël de Haguenau © French Moments

L’ancienne Chancellerie de Haguenau à Noël © French Moments

On remarquera les vestiges des fortifications médiévales : la porte de Wissembourg, la tour des Chevaliers et la fameuse tour des Pêcheurs flanquée d’une arche enjambant la Moder.

Tour des Pêcheurs, Haguenau © Szeder László - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Tour des Pêcheurs, Haguenau © Szeder László – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Deux églises de Haguenau méritent d’être mentionnées :

  • l’église Saint-Georges (12-13e s.) et son clocher octogonal à la croisée du transept
  • l’église Saint-Nicolas, fondée par l’empereur Frédéric Barberousse en 1189. Du premier sanctuaire ne reste que la tour. Le reste de l’église fut reconstruit en style gothique au 13e siècle.
L'église Saint-Georges de Haguenau © French Moments

L’église Saint-Georges de Haguenau © French Moments

Le musée historique se situe dans un bâtiment monumental, érigé pendant la période allemande (1871-1918).

Musée Historique d'Haguenau © Gerd Eichmann - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Musée Historique de Haguenau © Gerd Eichmann – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

La forêt de Haguenau

Les habitants de Haguenau et des environs ont de la chance : ils peuvent profiter d’une belle forêt.

La forêt de Haguenau s’étend sur 21 000 hectares. Elle est la plus vaste d’Alsace… et la sixième forêt de France ! On la surnomme depuis le Moyen Age la « Forêt Sainte ». D’après la légende, elle attirait de nombreux ermites, notamment autour du Gros Chêne, plusieurs fois séculaire. 

Le Gros Chêne dans la forêt d'Haguenau, par Richieman [Public Domain]

Le Gros Chêne dans la forêt de Haguenau, par Richieman [Public Domain]

Pour en savoir plus >> le site de l’Office de Tourisme de Haguenau.


Le Pays de Hanau et sa campagne bucolique

Terroir à environ 40 km de Strasbourg

Le Pays de Hanau est un charmant territoire rural aux paysages vallonnés. Il correspond à un triangle entre Saverne, Reichshoffen et Haguenau. 

Il est l’héritier d’une ancienne entité territoriale du Moyen-Age : le comté de Hanau-Lichtenberg.

Ses douces collines arrondies (elles ne dépassent pas 330 mètres) donnent à la région un côté très pittoresque, rompant avec la plaine d’Alsace.

Autour de Strasbourg - Le Pays de Hanau dans les environs de Mulhausen © French Moments

Autour de Strasbourg – Le Pays de Hanau © French Moments

Le Pays de Hanau abrite tout un chapelet de villages pittoresques aux belles maisons à colombages. Des villages qui sont de nos jours les gardiens des anciennes traditions.

Autour de Strasbourg - Le village de Mulhausen dans le Pays de Hanau © French Moments

Autour de Strasbourg – Le village de Mulhausen dans le Pays de Hanau © French Moments

Bouxwiller

Ne manquez pas la visite de Bouxwiller, l’ancienne capitale du comté de Hanau-Lichtenberg. Son petit centre révèle aux visiteurs quelques belles maisons à colombages aux oriels sculptés.

Autour de Strasbourg - Bouxwiller par Buchsweiler [Public Domain]

Autour de Strasbourg – Bouxwiller par Buchsweiler [Public Domain]

Non loin de là se trouve le site naturel protégé de la colline du Bastberg. Près du sommet (326 m), une table d’orientation vous permettra d’apercevoir une vue splendide sur le Pays de Hanau, les Vosges du Nord, la plaine d’Alsace et, au loin, la Forêt-Noire !

Petite anecdote : Bouxwiller, et plus particulièrement le village d’Uttwiller à 2 km au nord, sont considérés comme le berceau du bretzel en Alsace.

La légende locale raconte qu’à la fin du Moyen-Age, le comte Jacques de Hanau-Lichtenberg (dit Jacques le Barbu) appris que Dorebäck, l’unique boulanger du village, se moquait de lui.

Blessé dans son amour propre, il le fit jeter en prison en attendant sa condamnation par pendaison.

C’était sans compter l’intervention de sa douce fiancée Barbara (qui ne pouvait accepter de manquer de pain !). A sa demande, il conditionna la libération du boulanger : Dorebäck devait inventer la recette d’un gâteau à travers lequel on pouvait voir le soleil trois fois.

C’est ainsi qu’après de longues nuits à réfléchir dans son cachot, il eut soudain l’idée du Bretzel.

Cette nouvelle invention lui sauva non seulement la vie… mais aussi l’honneur de nos apéritifs !


Neuwiller-lès-Saverne : une étonnante église

Village à 50 km de Strasbourg

Le paisible village de Neuwiller-lès-Saverne est réputé pour ses deux églises.

La première, l’église Saint-Adelphe (12e-13e s.).

Autour de Strasbourg - L'église Saint-Adelphe à Neuwiller-lès-Saverne © French Moments

Autour de Strasbourg – L’église Saint-Adelphe à Neuwiller-lès-Saverne © French Moments

La seconde, l’abbatiale Saints-Pierre-et-Paul, est une des plus belles églises de Basse Alsace. La diversité des styles, roman, gothique et néo-classique en font sa particularité.

Escapade dans le Bas-Rhin

L’église de Neuwiller-les-Saverne © French Moments

Situé au nord de Saverne, Neuwiller-lès-Saverne constitue une bonne base pour pousser plus loin la visite de la région : la Petite-Pierre, le musée Lalique à Wingen-sur-Moder, le château de Lichtenberg, les maisons troglodytiques de Graufthal.


Saverne, sa taverne et son château

Ville à 41 km de Strasbourg (53 km par l’A4)

Saverne se situe au débouché du col de Saverne (385 m). Ce passage stratégique sur la route de Paris à Strasbourg, marque également la frontière entre la Lorraine et l’Alsace. Depuis des siècles, les alentours du col concentrent les voies de communication entre la Plaine rhénane et la Lorraine, et plus largement, entre Paris et l’Alsace : l’ancienne route nationale N4, le canal de la Marne au Rhin, le chemin de fer Paris-Nancy-Strasbourg, et plus récemment, l’autoroute A4.

Quel beau jardin !

La légende raconte que c’est en descendant le col de Saverne pour la toute première fois, que Louis XIV se serait écrié à la vue de la plaine d’Alsace : “Quel beau jardin” !

Saverne est une ville agréable et fréquentée par les Strasbourgeois.

Les monuments et sites à voir à Saverne

La ville elle-même contient quelques monuments incontournables :

  • le château de Rohan, palais monumental néo-classique, construit par le célèbre cardinal Louis de Rohan au 18e siècle.
  • l’église paroissiale Notre-Dame de la Nativité, des 14e et 15e siècles
  • le petit cloître des Récollets du 15e siècle
  • la Grand’Rue est bordée de quelques belles maisons à colombages finement sculptées, dont la taverne Katz du 17e siècle.
  • la roseraie de Saverne, créée en 1898 où sont cultivés 8500 rosiers.
  • sur la route du col, le jardin botanique couvre une superficie de 2,5 hectares et rassemble 2000 variétés de plantes,
  • tout près se trouve la falaise de grès rouge du Saut du Prince Charles.

Pour en savoir plus >> le site de l’Office de Tourisme de Saverne.


Le château du Haut-Barr : avec vue sur Strasbourg !

Château à 43 km de Strasbourg

Le château du Haut-Barr est un impressionnant château faisant corps avec les trois rochers sur lesquels il a été bâti. Construit à partir de 1170, il fut surnommé « l’œil de l’Alsace » par les Strasbourgeois qui en avaient la possession.

Château du Haut-Barr © French Moments

Le château du Haut-Barr © French Moments

Une partie du château (le premier rocher) est – à l’heure où j’écris ces lignes – non accessible. En revanche, il est toujours possible de monter un escalier de 81 marches pour atteindre le deuxième rocher. Une passerelle vertigineuse, appelée le “Pont du diable“, relie le 2e au 3e rocher.

La vue est magnifique (surtout en après-midi). Elle permet un tour d’horizon complet sur les Vosges, la vallée de la Zorn (empruntée par le canal de la Marne au Rhin et le chemin de fer Paris-Nancy-Strasbourg), le plateau lorrain, les coteaux du Kochersberg, la plaine d’Alsace et, au loin, la Forêt-Noire. Par temps clair, il est possible d’apercevoir la flèche de la cathédrale de Strasbourg !

Château du Haut-Barr, Strasbourg © French Moments

La flèche de la cathédrale de Strasbourg vue du Haut-Barr © French Moments

Pour en savoir plus >> les plus beaux châteaux-forts d’Alsace.


Marmoutier et son église abbatiale

Village à 34 km de Strasbourg

Si vous aimez les belles églises romanes, alors l’ancienne église abbatiale de Marmoutier fera votre affaire !

Il s’agit, en effet, d’un des exemples les plus remarquables de l’architecture romane en Alsace.

Marmoutier © French Moments

L’église romane de Marmoutier © French Moments

La façade ouest, en grès rose des Vosges, est la plus intéressante partie de l’église. Le narthex et les tours datent des 11e et 12e siècles. La nef fut érigée aux 13e et 14e siècles en style gothique, et le chœur est beaucoup plus récent (18e s.).


Wasselonne, le souvenir d’une Carcassonne alsacienne

Petit bourg à 27 km de Strasbourg

Wasselonne (anciennement Wasslenheim) est une petite bourgade située entre Molsheim et Saverne. Ce centre artisanal et commercial est surtout connu pour les vestiges de son ancien château.

Le château de Wasselonne était l’une des forteresses les plus importantes de la Basse Alsace. Pensez donc : 27 tours fortifiées le protégeaient ! Un vrai petit Carcassonne alsacien…

De ce passé ne restent plus que la tour du château, reconstruite au 18e siècle, et les ruines de la tour ronde.

La tour fortifiée de Wasselonne © French Moments

La tour fortifiée de Wasselonne © French Moments

Petite anecdote : Wasselonne et les Anglais ! Alors que la reine d’Angleterre Marie I faisait régner la terreur parmi les ecclésiastiques réformateurs, Edmund Grindal, alors évêque de Londres, se réfugia à Wasselonne en mai 1554. Il souhaitait ainsi éviter les persécutions contre les Anglicans. Lors de l’accession de Elizabeth I au trône, il jugea le danger écarté. Il était temps de quitter Wasselonne pour Londres. Edmund Grindal devint par la suite primat d’Angleterre et archevêque de Cantorbéry. Ca valait bien 5 années d’exil à Wasselonne !


Marlenheim et le Kochersberg

Village à 21 km de Strasbourg

Marlenheim n’est peut-être pas la plus touristique des communes alsaciennes, elle marque néanmoins la porte nord de la Route des Vins d’Alsace. La localité est blottie au pied du Marlenberg dont le vignoble est un des plus réputés du Bas-Rhin… en témoigne son grand-cru Steinklotz.

Le village de Marlenheim © French Moments

Le village de Marlenheim © French Moments

Remarquez le tympan roman de l’église paroissiale Sainte-Richarde. Son bas-relief date du 12e siècle et représente Jésus avec les apôtres Pierre et Paul.

Le bas-relief du 12e s., église de Marlenheim © Denis Helfer - licence [CC BY 2.5] from Wikimedia Commons

Le bas-relief du 12e s., église de Marlenheim © Denis Helfer – licence [CC BY 2.5] from Wikimedia Commons

Un autre bas-relief, datant de 1653, décrit la scène biblique du mont des Oliviers.

Le centre du village possède plusieurs maisons bourgeoises à pans de bois (16e-18e siècles).

Marlenheim est une bonne base pour découvrir le Kochersberg.

Petite anecdote : Marlenheim fête tous les 14 et 15 août le mariage de l’ami Fritz, héros du roman d’Erckmann-Chatrian.

Pour en savoir plus >> le site de l’Office de Tourisme de Mossig-Vignoble.

Le Kochersberg, grenier à blé de Strasbourg

Le Kochersberg est une région agricole vallonnée, propice aux cultures potagères et céréalières. Les vastes parcelles de cultures de ce paysage agricole ouvert forment un véritable patchwork. Aussi, ce territoire au cachet traditionnel fut longtemps le « grenier à blé » de Strasbourg. Son sol est de très grande qualité et figure parmi les plus fertiles d’Europe.

Autour de Strasbourg - Le Kochersberg © French Moments

Autour de Strasbourg – Le Kochersberg © French Moments

Les villages à flanc de coteaux ou au creux des vallons abritent de grands corps de fermes typiques de la région qui témoignent d’une prospérité passée. A ce titre, un dicton populaire disait “Risch wie a Kocherschbarjer Bür” (riche comme un paysan du Kochersberg).

Le mont Kochersberg

Le territoire culmine au mont Kochersberg à 302 m. Au sommet se dresse une réplique du télégraphe Chappe, à l’emplacement d’un château aujourd’hui disparu.

Le village de Truchtersheim se trouve au centre du Kochersberg. Une belle maison à colombages de 1817 abrite depuis 1982 la Maison du Kochersberg. Cet espace accueille l’Eskapade, l’office de tourisme de la région, un musée, un atelier d’artiste et un restaurant.

Autour de Strasbourg - Le Kochersberg © Ralph Hammann - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Autour de Strasbourg – Le Kochersberg © Ralph Hammann – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Petite anecdote 1 : Le Kochersberg est aussi le berceau de la célèbre tarte flambée (elle serait originaire de Pfulgriesheim).

Petite anecdote 2 : une enfant du pays, Marie-Louis Beck (née le 29 octobre 1867 à Truchtersheim, morte à Paris en 1961), épousa en 1888 à Cannes un Suisse originaire du Valais, César Ritz. Ensemble, ils fondèrent l’hôtel de luxe « Le Ritz » sur la place Vendôme à Paris. Marie-Louis se chargea de la décoration des hôtels du couple.

César Ritz et Marie-Louise Beck en 1888

César Ritz et Marie-Louise Beck en 1888

Pour en savoir plus >> la Route des Vins d’Alsace et le site d’Eskapade dans le Kochersberg.


Wangen et l’impôt sur le vin

Village à 24 km de Strasbourg

Wangen est un village viticole typique avec ses rues sinueuses, ses vieilles maisons et les arcs de ses portes cochères.

Wangen © French Moments

Dans le village de Wangen © French Moments

Le village a gardé les traces de ses fortifications médiévales, dont deux portes fortifiées : le Niedertor (porte basse) et le Sondertor.

Autour de Strasbourg - Porte fortifiée de Wangen © French Moments

Autour de Strasbourg – Porte fortifiée de Wangen © French Moments

Envie de découvrir les alentours ? Ne manquez pas de vous rendre au village voisin de Westhoffen avec ses belles maisons à colombages et le chemin de ronde sur les anciennes fortifications.

Petite anecdote : En 1566, le domaine viticole de Wangen fut vendu à l’Abbaye Saint Etienne de Strasbourg. Les nouveaux maîtres obligèrent les habitants à leur verser un impôt sur le vin, la Bodenzinz. A partir de 1729, la rente fut portée à 30 000 litres de vin par an, en plus de la dîme payée normalement. La Révolution abolit ce droit féodal et les Wangenois refusèrent d’acquitter le Bodenzinz. Mais à partir de 1819, la redevance fut à nouveau exigée et fut traitée devant les tribunaux.

Ce n’est qu’en 1830 que le conseil municipal de Wangen proclama la fin du Bodenzinz. La « fête de la Fontaine » célèbre aujourd’hui l’ancienne coutume le dimanche qui suit le 3 juillet. A cette occasion, la commune offre du vin à tous les citoyens et invités !

Wangen © French Moments

L’entrée du village historique de Wangen © French Moments

Pour en savoir plus >> le site Il était une fois Wangen.


Wangenbourg-Engenthal, une station de montagne prisée

Station de montagne à 40 km de Strasbourg

Cette charmante station estivale a pour cadre un joli paysage de forêts et de prairies parsemé de chalets. Ce cachet lui vaut le surnom de “Suisse d’Alsace“.

En effet, la commune regroupe plusieurs villages et hameaux, dont ceux de Wangenbourg et d’Engenthal.

A Wangenbourg se trouve un château qui date des 13e et 14e siècles.

La forteresse en ruine se dresse fièrement sur un promontoire rocheux. On peut y découvrir l’enceinte pentagonale, la cour d’honneur et un donjon carré de 24 mètres de hauteur, accessible par un escalier.

Châteaux-forts d'Alsace Wangenbourg

Le Wangenbourg © Denis Helfer – licence [CC BY-SA 2.5] from Wikimedia Commons

Petite anecdote : saviez-vous qu’un certain colonel, alors sous le commandement du général Jean de Lattre de Tassigny, y a vécu durant huit mois ? C’était pendant la “Drôle de Guerre” en 1939-40 alors que Wangenbourg était le siège de l’état-major de la 5e armée. Son nom ? Charles de Gaulle !


Le château et la Cascade du Nideck

Château et Site naturel à 47 km de Strasbourg

A une petite dizaine de kilomètres au sud de Wangenbourg se trouve un site exceptionnel dans les Vosges : le château et la cascade du Nideck.

Le château en ruine est constitué d’une tour du 13e siècle et d’un donjon du 14e siècle qui se dressent dans un site romantique. La forteresse a été incendiée en 1636, lors de la Guerre de Trente Ans. Du haut du donjon, on bénéficie d’une belle vue sur la forêt, la vallée de la Bruche et les hauteurs du Champ du Feu.

Autour de Strasbourg - Le château du Nideck © Gzen92 - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Autour de Strasbourg – Le château du Nideck © Gzen92 – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

En contrebas, un chemin mène à la cascade. Du belvédère, la vue est superbe sur le gouffre boisé dans lequel se jettent les eaux tumultueuses de la cascade, sur une hauteur d’environ 25 mètres.

Autour de Strasbourg - La cascade du Nideck © Vassil - licence [CC0] from Wikimedia Commons

Autour de Strasbourg – La cascade du Nideck © Vassil – licence [CC0] from Wikimedia Commons


Avolsheim : des églises parmi les plus vieilles d’Alsace

Village à 24 km de Strasbourg

Avolsheim n’est peut-être pas un village touristique… mais contre toute attente, ce village possède deux sanctuaires chrétiens parmi les plus anciens d’Alsace.

La chapelle ottonienne Saint-Ulrich

Au centre du village, voyez ce petit sanctuaire adoptant la forme d’un trèfle à quatre feuilles. Il s’agit d’un ancien baptistère remontant à la fin du 10e siècle ou 11e siècle. La chapelle est surmontée d’un clocher roman octogonal.

Autour de Strasbourg - Avolsheim, la chapelle ottonienne © French Moments

Autour de Strasbourg – Avolsheim, la chapelle ottonienne © French Moments

Un mot quant à l’église paroissiale adjacente. Ne soyez pas dupe ! Malgré ses allures de vieille bâtisse, il ne s’agit que d’un édifice datant de 1911…

Le Dompeter, la plus vieille église d’Alsace

Au sud d’Avolsheim et en pleine campagne se dresse l’église romane du Dompeter. Son nom signifie « maison de Pierre » du latin « Domus Petri ».

Autour de Strasbourg - Le Dompeter © French Moments

Autour de Strasbourg – Le Dompeter © French Moments

Il s’agirait de la plus vieille église d’Alsace. D’après les résultats de fouilles entreprises en 1914, un premier sanctuaire datant de l’époque mérovingienne aurait été édifié au 7e siècle.

Toutefois, les parties visibles les plus anciennes de l’édifice actuel datent de 1049. La base de la tour-porche daterait, elle, de 1070. Le clocher roman originel fut partiellement détruit en 1746 par la foudre. On ajouta en 1767 un étage octogonal surmonté d’une flèche.


Molsheim, centre de la Contre-Réforme

Ville à 25 km de Strasbourg

Molsheim est une charmante petite ville historique qui s’élève au pied de coteaux couverts de vignes. Le monument le plus emblématique de Molsheim est certainement le Mutzig. Ce gracieux édifice de style Renaissance fut construit en 1525 par la Corporation des bouchers.

Metzig à à Molsheim © French Moments

La Metzig à à Molsheim © French Moments

Non loin de là, voici la porte des Forgerons, une ancienne porte fortifiée datant des 13e et 14e siècles.

Autour de Strasbourg - La porte des Forgerons à Molsheim © French Moments

Autour de Strasbourg – La porte des Forgerons à Molsheim © French Moments

Molsheim et les jésuites

En 1580, la congrégation catholique de la Compagnie de Jésus (les jésuites) fonda une école à Molsheim. Puis, en 1618, l’évêque de Strasbourg, Léopold d’Autriche la transforma en académie. La cité, possession des évêques de Strasbourg, devint un haut-lieu de la Contre-Réforme.

De cette période date l’église des Jésuites. Elle fut consacrée en 1618 par l’évêque de Bâle et devint église paroissiale en 1791. Curieusement, Léopold d’Autriche a souhaité une construction en style gothique contrairement au style en vogue de l’époque. Plusieurs sources considèrent qu’elle est la plus vaste église d’Alsace en termes de volume (après la cathédrale de Strasbourg bien sûr !)

Autour de Strasbourg - L'église des Jésuites à Molsheim © French Moments

Autour de Strasbourg – L’église des Jésuites à Molsheim © French Moments

En 1681, Molsheim devint française. Vingt ans plus tard, en 1701, Louis XIV transféra l’Académie à Strasbourg, ne laissant à Molsheim qu’un collège.

Petite anecdote : c’est à Molsheim que se trouve le siège historique du constructeur de voitures de sport Bugatti et ce, depuis sa fondation en 1909. Le constructeur est aujourd’hui une filiale du groupe allemand Volkswagen AG.

Pour en savoir plus >> le site de l’Office de Tourisme de Molsheim-Mutzig.


Rosheim et la plus vieille maison d’Alsace

Petit Bourg à 27 km de Strasbourg

Idéalement située entre Molsheim et Obernai, Rosheim est une petite ville de vignerons qui a le privilège de posséder quelques uns des plus vieux bâtiments d’Alsace.

On lui donne souvent le surnom de « cité romane » pour son patrimoine exceptionnel ou de « ville à la rose » en raison de son blason.

Ancienne ville libre d’Empire, la cité prospère fit autrefois partie de la Décapole d’Alsace, de 1354 à 1679.

Son patrimoine inclut l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, construite en 1145 et 1167 en grès jaune. Il s’agit d’une des plus belles églises romanes du Rhin supérieur.

Autour de Strasbourg - l'église romane de Rosheim © French Moments

Autour de Strasbourg – l’église romane de Rosheim © French Moments

La maison romane (ou maison païenne) est considérée comme étant la plus ancienne construction civile en Alsace. Bâtie intégralement en pierre, elle date de 1152.

Le joli hôtel de ville, de style néo-classique « à la mode française » a été édifié de 1759 à 1762. Il est précédé d’un gracieux puits de style Renaissance  : le puits à six seaux (1605).

Outre les belles maisons à colombages, Rosheim a gardé de nombreux vestiges de ses fortifications : pans de murs, tour d’enceinte extérieure, portes fortifiées, qui ajoutent au cachet de la ville.


Bœrsch, le petit bijou de la Route des Vins

Village à 31 km de Strasbourg

Bœrsch est une petite cité très pittoresque située dans le vignoble alsacien, non loin d’Obernai. De l’époque médiévale, le centre historique a conservé trois des quatre portes fortifiées d’origine : la tour-haute (Obertor), la tour-arrière (Aftertor) et la tour-basse.

Autour de Strasbourg - Porte fortifiée à Bœrsch © French Moments

Autour de Strasbourg – Porte fortifiée à Bœrsch © French Moments

La place centrale est entourée de vieilles maisons et du bâtiment Renaissance de la mairie (16e s.)

Sur la même place se trouve un des plus jolis puits d’Alsace. Le puits à six seaux, de style Renaissance, date de 1617. Ses trois colonnes ornées de chapiteaux sculptés supportent un baldaquin lui aussi sculpté.

Autour de Strasbourg - puits Renaissance à Bœrsch © French Moments

Autour de Strasbourg – puits Renaissance à Bœrsch © French Moments


Obernai, cité historique incontournable !

Ville à 28 km de Strasbourg

Voici la localité la plus visitée du Bas-Rhin après Strasbourg ! En découvrant la vieille-ville, on comprend vite pourquoi. Blottie au pied du Mont Sainte-Odile, Obernai ravit les visiteurs avec ses petites rues tortueuses, ses demeures colorées à pans de bois, hérissées de pignons aigus. Un décor de carte postale de l’Alsace comme on aime !

Autour de Strasbourg : Obernai © French Moments

Autour de Strasbourg : Obernai © French Moments

Au 14e siècle, Obernai rejoignit la Décapole. De cette période faste et prospère, elle en a gardé de nombreux bâtiments.

Autour de la place du Marché

La place du Marché est l’épicentre de la cité historique, le lieu incontournable pour toute visite à Obernai.

Fort pittoresque, elle est ornée en son centre d’une fontaine de 1893, dédiée à Sainte-Odile, patronne de l’Alsace.

L’Hôtel de Ville date des 15e et 16e siècles mais fut grandement restauré au 19e s. La façade donnant sur la place est ornée d’un bel oriel et d’un balcon sculpté (1604).

A gauche se dresse le beffroi d’Obernai, la Tour de la Chapelle (ou Kappelturm). Au 13e siècle, il était accolé à une chapelle (d’où son nom) aujourd’hui disparue (seul le chœur subsiste). Les parties hautes, dont la flèche gothique flanquée de quatre échauguettes, datent du 16e siècle. Le beffroi domine la place du haut de ses 60 mètres.

De l’autre côté de la place du marché s’élève l’ancienne Halle aux Blés, reconnaissable à son toit au pignon pointu. Construit en 1554, le bâtiment abritait les boucheries municipales.

Autres monuments dans le centre historique

En direction de l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, remarquez le magnifique puits aux Six Seaux. Ce gracieux puits Renaissance à colonnes possède trois rouelles dont chacune supporte deux seaux (3×2=6!!). Il est abrité par un baldaquin sur lequel une girouette indique la date de sa création : 1579.

Autour de Strasbourg - le puits Renaissance à Obernai © French Moments

Autour de Strasbourg – le puits Renaissance à Obernai © French Moments

L’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul est un bel édifice néo-gothique du 19e siècle. A l’intérieur, voyez les vitraux du 15e siècle et l’autel du Saint-Sépulcre remontant à 1504.

Autour de Strasbourg - Obernai © French Moments

Autour de Strasbourg – L’église Saints-Pierre-et-Paul, Obernai © French Moments

Le centre historique contient quelques belles maisons anciennes à pans de bois, notamment sur la place du Marché, la rue du Marché et la place de l’Etoile.

La promenade des remparts est aussi un grand classique ! Le chemin ombragé par de beaux tilleuls fait le tour de la ville et permet d’apercevoir les restes de plusieurs tours d’enceinte.

Obernai © French Moments

Les remparts d’Obernai © French Moments

Vue splendide sur Obernai !

Pour terminer la visite d’Obernai en beauté, il faut monter au belvédère du mont National pour admirer une vue sur les toits de la ville et les alentours.

Autour de Strasbourg : Obernai © French Moments

Vue générale d’Obernai, un des plus beaux détours de France en Alsace © French Moments

Pour en savoir plus >> le site de l’Office de Tourisme d’Obernai.


Mont-Sainte-Odile : une montagne sacrée

Site naturel à 45 km de Strasbourg

Le mont Sainte-Odile est certainement le site touristique le plus fréquenté par les Strasbourgeois avides de beaux paysage d’Alsace. C’est effectivement le sommet vosgien le plus proche de la capitale alsacienne (l’autre sommet d’importance étant le Champ du Feu).

Autour de Strasbourg : le Mont Sainte-Odile © French Moments

Autour de Strasbourg : le Mont Sainte-Odile © French Moments

Le sommet du mont Sainte-Odile culmine à 767 m. Depuis le Haut Moyen-Age, il est investi par les bâtiments d’un couvent : l’abbaye du Hohenbourg. Celle-ci aurait été fondée par Odile, fille du duc d’Alsace, Etichon (635-690).

Mont Saint-Odile © French Moments

Mont Saint-Odile © French Moments

Par temps clair, la vue s’étend sur la plaine d’Alsace, la flèche de la cathédrale de Strasbourg et la Forêt-Noire en Allemagne.

Autour du sommet, l’enceinte mystérieuse du “mur Païen” se fraye un chemin sur une dizaine de kilomètres. On n’ a pas encore fini d’en percer le secret. Serait-il d’origine préhistorique, celtique ou germanique ?

Mur Païen du Mont Sainte Odile © Dietrich Krieger - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Mur Païen du Mont Sainte Odile © Dietrich Krieger – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Petite anecdote : le sommet du mont Sainte-Odile est le point le plus au nord en Europe à partir duquel on peut apercevoir le mont Blanc (lors de conditions météorologiques exceptionnelles bien sûr !).


Gertwiller, capitale alsacienne du pain d’épices

Village à 32 km de Strasbourg

Juste avant Barr, voici le village viticole de Gertwiller.

Au-delà du vin, la localité est réputée pour… ses pains d’épices !

Rivalisant avec Reims ou Dijon, Gertwiller est en quelque sorte la capitale alsacienne des pains d’épices.

Il y a plus d’une centaine d’années, on comptait encore neuf fabricants de pains d’épices dans le village.

Aujourd’hui, il en reste deux en activité : Fortwenger et Lips.

Souvenirs d'Alsace

Souvenirs d’Alsace : pains d’épice de Fortwenger © French Moments

Fortwenger se trouve à l’entrée du village en venant d’Obernai. Son fondateur, le maître boulanger Charles Fortwenger, créa une fabrique de pain d’épices en 1768. En 2009, la société a ouvert un Palais du pain d’épices. Fortwenger est devenu le plus grand fabricant de pains d’épices en France, au point que ses produits se retrouvent dans les rayons des supermarchés à l’approche de Noël.

En face de la mairie, la maison Lips est installée dans une ancienne grange dîmière de 1756. Sa façade peinte ne passe pas inaperçue. Elle semble tout droit sortie du conte de Hansel et Gretel ! Le bâtiment abrite un musée dédié au pain d’épices et à l’art populaire alsacien.

Gertwiller, la maison de pains d'épices Lips © French Moments

Gertwiller, la maison de pains d’épices Lips © French Moments

Petit détour par Barr

La commune limitrophe, Barr, mérite un petit détour. Admirez l’hôtel de ville du 17e siècle. Il est décoré d’une loggia et d’un beau balcon sculpté. Non loin de là, la Folie Marco est une maison mi-seigneuriale, mi-bourgeoise du 18e siècle. Elle abrite un petit musée où sont exposés des meubles anciens (17e-19e s.), des faïences, des porcelaines, des étains et d’autres objets locaux.


Mittelbergheim, un des plus beaux villages de France

Village à 36 km de Strasbourg

Mittelbergheim est l’un des deux villages du Bas-Rhin labellisés “Plus Beaux Villages de France” (l’autre étant Hunspach près de Wissembourg). En 2018, la commune est arrivée 2e au concours de l’émission de France 2 : Le Village Préféré des Français.

Mittelbergheim, c’est le village [heim]au milieu [mittel]de la montagne [berg], ce qu’évoque le blason de la commune. Les maisons du bourg sont accrochées aux flancs d’un coteau qui sépare la vallée de Barr de celle de Villé.

Autour de Strasbourg : le village de Mittelbergheim © French Moments

Autour de Strasbourg : le village de Mittelbergheim © French Moments

Le vignoble de Mittelbergheim est réputé, notamment pour son grand cru Zotzenberg.

Le centre du village s’articule autour de la place de l’Hôtel de Ville, bordée de jolies maisons Renaissance.

L’Hôtel de ville date de 1620. Il présente un escalier extérieur qui mène à une loggia coiffée d’un bulbe.

La prospérité du village aux 16e et 17e siècles se manifeste par la présence de belles demeures Renaissance édifiées en pierre.

Le patrimoine architectural du village est très riche : moulins à huile des 17e et 18e s., cours dimières, puits remontant au moins au 17e s., oriels en pierre, etc.

A voir également, le fameux pressoir animé (7 rue de l’école). Des automates mettent en scène les activités viticoles du passé.

Petite anecdote : en 1973, Michel Galabru et Alice Sapritch furent vacanciers à Mittelbergheim… pour le tournage du film “Les Vacanciers”. Un film franchouillard, un navet Grand Cru (mais bon, ça c’est mon avis !)


Andlau et ses bas-reliefs romans exceptionnels

Village à 38 km de Strasbourg

Andlau est un village fleuri, traversé par l’Andlau, une rivière qui prend sa source près du Champ du Feu.

Le centre du village possède un certain cachet, ce qui s’explique par l’influence qu’avait son ancien monastère au moyen-âge, avant sa disparition à la Révolution.

Andlau © French Moments

Andlau © French Moments

Outre quelques belles maisons à colombages bordant les rives de l’Andlau, il faut absolument découvrir l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul. Si son clocher date du 17e siècle, le reste de l’église est un beau témoin du 12e siècle.

Sur la façade court une frise étonnante où sont figurés des animaux, des monstres, des scènes de chasse et des combats de chevaliers.

Mais avant d’entrer dans l’église, observez le porche. C’est peut-être la partie la plus intéressante de l’édifice. les bas-reliefs qui entourent le portail font partie des plus belles sculptures romanes d’Alsace.

Depuis la D253 en provenance de Itterswiller, on a une belle vue sur le site viticole d’Andlau, blotti au pied des Vosges.

Autour de Strasbourg : Andlau © French Moments

Autour de Strasbourg : Andlau au pied des Vosges © French Moments

Enfin, Andlau est dominée par les ruines de deux châteaux-forts : le Spesbourg et le Haut-Andlau (ce dernier est reconnaissable de la plaine à ses deux tours jumelles).

Châteaux-forts d'Alsace Andlau

Le château du Haut-Andlau © French Moments


Dambach-la-Ville

Village à 44 km de Strasbourg

Dambach-la-Ville est ce village typique d’Alsace que nous rêvons tous de découvrir. Portes fortifiées, maisons à colombages généreusement fleuries, belles enseignes en fer forgé, nids de cigognes…

Dambach ne reçoit peut-être pas l’affluence des villages de la région de Colmar plus au sud. La localité est cependant particulièrement pittoresque.

Autour de Strasbourg - Les toits de Dambach-la-Ville © French Moments

Autour de Strasbourg – Les toits de Dambach-la-Ville © French Moments

Voyez ses trois portes fortifiées du 14e siècle : la porte de Blienschwiller (au nord), la porte d’Ebersheim (à l’est) et la porte de Dieffenthal (au sud).

Son hôtel de ville, de style Renaissance, date de 1547. Sa façade austère est reconnaissable à son pignon à redents, couronné par un petit clocheton.

Sur la place du marché, la belle fontaine de l’Ours (s’Stockborne), de style Renaissance, date de 1583.

Le centre du village contient plusieurs maisons de vigneron à pans de bois, dont la maison Burrus (15e-16e s.) au 53-55 rue du Maréchal Foch, l’auberge à la Couronne (16e-17e s.), et surtout l’étroite et curieuse maison de commerçant « Sermonnet » du 17e s. sur la place du marché.

La maison « Sermonnet » à Dambach-la-Ville © French Moments

La maison « Sermonnet » à Dambach-la-Ville © French Moments

La chapelle Saint-Sébastien dans le vignoble

En prenant de la hauteur dans le vignoble, on atteint la chapelle Saint-Sébastien. On a une vue superbe sur les toits de Dambach et la plaine d’Alsace. C’est l’un des derniers endroits du vignoble d’Alsace d’où vous pourrez apercevoir la flèche de la cathédrale de Strasbourg.

Autour de Strasbourg - la chapelle St Sébastien à Dambach © French Moments

Autour de Strasbourg – la chapelle St Sébastien à Dambach © French Moments

Sur ce site se trouvait autrefois le village disparu d’Oberkirch dont Saint-Sébastien était l’église paroissiale. A l’intérieur, vous découvrirez un beau maître-autel baroque du 17e s. représentant la Sainte Famille. Puis, à l’extérieur, à côté du chœur, se trouve le fameux ossuaire du 16e s., rempli d’ossements : crânes, tibias… qui semble dater de la guerre de Trente Ans.

Le château du Bernstein

Sur une crête dominant Dambach se trouvent les ruines du château-fort du Bernstein. Il s’agit d’un des plus anciens châteaux d’Alsace, cité pour la première fois en 1009. Mais les ruines actuelles sont postérieures à cette date (fin du 12e s. ou début 13e s.)

Châteaux-forts d'Alsace Bernstein

Le chateau du Bernstein © Dsch67 – licence [CC BY-SA 2.5] from Wikimedia Commons

Petite anecdote : C’est à Dambach-la-Ville que naquit un certain Théophile Bader (1864-1942). Son nom ne vous dit peut-être rien, mais l’empire commercial qu’il a co-fondé avec un autre alsacien, certainement ! Il s’agit des Galeries Lafayette. La maison natale de Théophile Bader à Dambach est signalée par une plaque commémorative accrochée à la façade.

Maison natale de Théophile Bader à Dambach-la-Ville © French Moments

Maison natale de Théophile Bader à Dambach-la-Ville © French Moments

Petit détour par Scherwiller

Si vous avez l’idée de rejoindre Sélestat ou de poursuivre la Route des Vins vers le sud, passez par Scherwiller. A l’ombre du château de l’Ortenbourg, ce petit village abrite un petit bâtiment intéressant : le corps de garde. Datant du 18e siècle, il accueille aujourd’hui l’office de tourisme.

Autour de Strasbourg - La corps de garde à Scherwiller © French Moments

Autour de Strasbourg – La corps de garde à Scherwiller © French Moments


Kintzheim et les parcs animaliers

Village à 50 km de Strasbourg

Châteaux-forts d'Alsace Kintzheim

Le château de Kintzheim © French Moments

Voici l’avant-dernier village de la Route des Vins à l’approche du Haut-Rhin. Kintzheim (ne pas confondre avec Kientzheim dans le 68 !) est célèbre en Alsace pour ses trois parcs animaliers :

La Montagne des Singes

Le parc animalier de la Montagne des Singes couvre un espace forestier de 24 hectares. Des chemins encadrés de barrières sillonnent le parc dans lequel plus de 240 magots (macaque de Barbarie) vivent en liberté. Le site est ouvert de fin mars à mi-novembre.

Site web officiel de la Montagne des Singes.

La Volerie des Aigles

La Volerie des aigles occupe les ruines du château qui domine Kintzheim et son vignoble. Le parc élève des rapaces en voie de disparition dont des aigles, des faucons, des vautours etc. qui participent aux démonstrations publiques de vols organisées quotidiennement. Le site est ouvert de mars à novembre.

Site web officiel de la Volerie des Aigles.

Le parc d’attraction Cigoland

Le petit parc de loisirs de Cigoland est un parc animalier créé en 1974 par Jean Pierre Willmann pour servir de centre de repeuplement en cigognes. Il est aujourd’hui destiné aux familles avec des attractions et spectacles (audiovisuels, de cirque). Outre la cigogne blanche, on peut apercevoir plusieurs animaux: cygnes, paons, daims, lamas, flamants roses et autres animaux de basse-cour d’Alsace.

Site web officiel du parc Cigoland.

Petit détour par Châtenois

Le village voisin de Kintzheim est Châtenois. Il présente un petit quartier que j’apprécie : celui de l’église, encore entourée de remparts. Le clocher de l’église Saint-Georges est lui-même une curiosité avec ses tuiles vernissées et ses quatre échauguettes d’angles (1530)

Autour de Strasbourg - le clocher de l'église de Châtenois © French Moments

Autour de Strasbourg – le clocher de l’église de Châtenois © French Moments

La vue de la porte des sorcières depuis la rue de l’église a aussi beaucoup de cachet.

Autour de Strasbourg - la porte des Sorcières à Châtenois © French Moments

Autour de Strasbourg – la porte des Sorcières à Châtenois © French Moments

Petit détour par le Haut-Kœnigsbourg

Le site le plus visité d’Alsace (après la cathédrale de Strasbourg) est le formidable château du Haut-Kœnigsbourg, perché à 747 m d’altitude au-dessus de la plaine du Rhin. Il est distant de 62 km de Strasbourg par la route (c’est la raison pour laquelle il n’apparaît pas en titre dans ce classement !)… mais si vous êtes de passage à Kintzheim et que vous avez le temps de le visiter, sachez qu’il n’est pas loin !

Château du Haut-Kœnigsbourg © French Moments

Vue aérienne du château du Haut-Kœnigsbourg© French Moments


Sélestat, un patrimoine exceptionnel

Ville à 45 km de Strasbourg

Les touristes sillonnant la route des vins toute proche auraient tendance à ignorer Sélestat. Et c’est bien dommage ! Car il s’agit tout de même de la 3e ville d’Alsace pour la richesse de son patrimoine civil, militaire et religieux. Un site incontournable à voir à moins de 50 km autour de Strasbourg.

Vous allez tout de suite comprendre pourquoi.

Deux belles églises, des maisons Renaissance, des tours fortifiées, une Bibliothèque humaniste inscrite à l’Unesco… tous les ingrédients pour faire de votre visite un moment incontournable. Si vous êtes des amoureux du patrimoine of course !

Tout ce qu’il faut voir à Sélestat est ici sur le blog… mais faisons quand même un rapide tour des lieux.

Les sites à voir à Sélestat

Sélestat a hérité de beaux monuments et édifices, pour la plupart datant de l’époque où la ville faisait partie de la Décapole d’Alsace (1354-1678).

L’église Saint-Georges, de style gothique (13e-15e s.), abrite de magnifiques verrières médiévales.

L’église Sainte-Foy (12e s.) est une des plus belles églises de style roman en Alsace.

De belles maisons Renaissance se trouvent disséminées à travers le centre historique (dont la rue des Chevaliers).

La tour de l’Horloge est une sorte de beffroi du 14e siècle mais dont les parties hautes ont été ajoutées en 1614 (lanternon et échauguettes).

Sélestat © French Moments

La Tour Neuve © French Moments

La Bibliothèque humaniste, fondée en 1452, abrite la riche collection de manuscrits de Beatus Rhenanus (plus de 2000 ouvrages). C’est la seule bibliothèque humaniste qui nous soit parvenue à peu près intacte.

La façade de la Bibliothèque Humaniste de Sélestat © French Moments

La façade de la Bibliothèque Humaniste de Sélestat © French Moments

Petit coup de cœur pour le quai des Tanneurs, un peu à l’écart du centre-ville, mais si pittoresque !

Le quai des Tanneurs, Sélestat © French Moments

Le quai des Tanneurs, Sélestat © French Moments

En quittant Sélestat, vous apercevrez peut-être le beau château d’eau en brique polychrome qui date de 1903.

Pour en savoir plus >> Sélestat sur le blog et le site de l’Office de Tourisme de Sélestat-Haut-Kœnigsbourg.


Ebersmunster, du rococo autrichien en Alsace

Village à 39 km de Strasbourg

A 8 km au nord de Sélestat, voici une pure merveille rococo, un véritable joyau de l’art baroque en Alsace.

En fait il s’agit du seul édifice de style baroque autrichien en France !

Vue de l’extérieur, l’église d’Ebersmunster est reconnaissable à ses tours à bulbes.

Abbatiale Ebersmunster © French Moments

Vue d’ensemble de l’église d’Ebersmunster © French Moments

Une fois à l’intérieur, vous comprenez pourquoi elle mérite un petit crochet sur la route principale qui mène à Strasbourg. On est tout de suite saisi par les voûtes somptueusement peintes. Par la luminosité incroyable de la nef. Par la forme de gaieté qui s’exprime.

Abbatiale Ebersmunster © French Moments

L’église d’Ebersmunster © French Moments

L’imposant maître-autel sculpté et doré est surmonté d’une immense couronne. Remarquez aussi les autels latéraux, les stalles et confessionnaux sculptés, et surtout les plafonds peints. L’orgue de 1731 est l’œuvre de Silbermann.

Pour en savoir plus >> l’église d’Ebersmunster sur le blog.


Benfeld et le Grand Ried

Ville et Site Naturel à 29 km de Strasbourg

Cette petite bourgade de plus de 5700 habitants est un centre économique de relais entre Sélestat et Strasbourg.

Même si Benfeld n’est pas à proprement parler un centre touristique majeur, il faut reconnaitre que son petit centre-ville abrite quelques bâtiments intéressants.

Autour de Strasbourg - Le centre-ville de Benfeld © Ralph Hammann - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Autour de Strasbourg – Benfeld © Ralph Hammann – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

C’est le cas du bel hôtel de ville avec sa tour latérale sur laquelle est accrochée une horloge à automates datant de 1619. D’autres belles demeures se trouvent rue Clemenceau et rue de Strasbourg.

Le Grand Ried

De Sélestat à Strasbourg, entre l’Ill et le Rhin, s’étend le Grand Ried.

Il s’agit d’une zone humide irriguée par la rivière Ill et de nombreux cours d’eau. Le ried est une mosaïque de champs et de prairies humides bordés de roseaux, de haies ou d’arbustes, mais aussi de forêts alluviales.

Grand Ried Sélestat Alsace

Le Grand Ried au nord de Sélestat et le massif de la Forêt-Noire © French Moments

D’ailleurs, la forêt luxuriante du Grand Ried est l’une des dernières forêts alluviales de France (composée de lianes, lierres, clématites, cornouilliers, saules, roseaux…).

On y découvre également des résurgences de rivières phréatiques, appelées localement les Brunnwasser (« eaux de fontaine »). Cette zone inondable dans laquelle l’eau est omniprésente a favorisé l’implantation d’une faune et d’une flore très riches.


Erstein : toute une histoire de sucre !

Ville à 22 km de Strasbourg

Pour de nombreux Alsaciens, Erstein est synonyme de sucre. C’est ici que le baron Hugo Zorn von Bulach  fonda en 1893 une sucrerie. Aujourd’hui, il s’agit de la plus grande sucrerie du nord-est de la France, traitant la production alsacienne de betteraves à sucre.

Le petit centre historique comporte plusieurs beaux édifices : l’hôtel de ville de 1844, les maisons à colombages de tanneurs et de notables, l’église Saint-Martin.

Autour de Strasbourg - Erstein © Ralph Hammann - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Autour de Strasbourg – Erstein © Ralph Hammann – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons


Eschau : une des plus vieilles églises d’Alsace

Ville à 14 km de Strasbourg-Centre

Lorsqu’on atteint Eschau, on est à moins de 15 km du centre de Strasbourg.

Cette commune fleurie en été est réputée pour son église abbatiale préromane. L’église Saint-Trophime figure parmi les plus vieilles églises d’Alsace. Saint-Trophime daterait, pour ses parties les plus anciennes, de 991.

Autour de Strasbourg - St Trophime d'Eschau © Ralph Hammann - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Autour de Strasbourg – St Trophime d’Eschau © Ralph Hammann – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

L’église fut bâtie selon un plan ottonien : un plan basilical à trois nefs, un transept à croisillons bas. Quant à l’abside (contournez l’édifice pour atteindre le chevet extérieur de l’église), elle est semi-circulaire voûtée en « cul de four » du 11e siècle.

Une chapelle en partie à colombages

A proximité, cherchez la chapelle Saint-Marie-du-Chêne à Plobsheim. Ce sanctuaire renommé au Moyen-Âge pour son site de pèlerinage est situé dans la forêt au bord d’un cours d’eau. Il semble qu’il s’agisse du plus ancien lieu de pèlerinage marial en Alsace. En 1454, l’actuelle chapelle fut construite en pierre et intègre une partie à pans de bois.

Autour de Strasbourg - La chapelle Notre Dame du Chêne de Plobsheim © Denis Helfer - licence [CC BY 2.5] from Wikimedia Commons

Autour de Strasbourg – La chapelle Notre Dame du Chêne de Plobsheim © Denis Helfer – licence [CC BY 2.5] from Wikimedia Commons


Franchissons le Rhin à Kehl en Allemagne

Ville à 8 km de Strasbourg-Centre

Avec le tramway de Strasbourg qui franchit désormais le Rhin, plus rien ne nous empêche de rejoindre les rives allemandes à Kehl*. L’Europe n’a jamais été si concrète car on passe d’un pays à l’autre sans contrôle douanier, à bord du Tram ! (* sauf pendant la pandémie où les frontières sont temporairement fermées).

Le Jardin des Deux-Rives, un parc urbain transfrontalier

Des deux côtés du Rhin, le Jardin des Deux Rives est un espace paysager de 60 hectares qui comprend plus de 650 arbres et 8000 arbustes.

Ce nouveau lieu de promenade et de rencontre entre Strasbourgeois et Kehlois est un symbole fort de la construction européenne, concrétisé par la Passerelle des Deux Rives. 

La Passerelle des Deux Rives © Matthias Süßen - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

La Passerelle des Deux Rives © Matthias Süßen – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Clé de voûte du Jardin des Deux Rives, la passerelle seconde le Pont de l’Europe au nord du fleuve. Long de 387,40 mètres, cet ouvrage franco-allemand permet aux piétons et aux cyclistes de franchir le Rhin.

Mais avant de revenir à Strasbourg, escaladez les 210 marches de la tour panoramique de la Weißtannenturm, située à l’extrême sud du jardin, côté allemand. Haute de 44 mètres, elle offre une vue unique sur le Jardin des Deux Rives, le Rhin, Kehl, Strasbourg et sa cathédrale, puis, au loin, les Vosges et la Forêt-Noire.

Pour en savoir plus >> la page consacrée au Jardin des Deux Rives sur le site de la municipalité de Kehl.


Autour de Strasbourg: Infos pratiques

Quelques conseils pratiques pour découvrir les sites autour de Strasbourg :

  • Les bouchons pour sortir de / rentrer à Strasbourg sont devenus malheureusement la norme, même s’ils sont un peu atténués en été. Dans la mesure du possible, éviter les heures de pointe, surtout si vous empruntez l’A35 (sud de Strasbourg) ou l’A4 (nord de Strasbourg).
  • A moins d’avoir le GPS, c’est une bonne idée d’emporter avec soi une carte routière. Je vous conseille la carte Michelin Alsace-Lorraine. Le lien affilié ci-contre renvoie à la version 2020. Préférez la dernière version disponible lors de votre achat (2021, 2022 etc) !
  • Ces 30 sites sont une base d’inspiration pour vous permettre de découvrir la région autour de Strasbourg (à moins de 50 km par la route). Laissez-vous surprendre par d’autres découvertes pendant vos escapades et restez curieux ! Il y a tant de choses à découvrir, surtout si vous êtes un amoureux/se du petit patrimoine.
  • N’hésitez pas à entrer dans les bureaux des offices de tourisme. Les personnes à l’accueil que j’ai rencontrées lors de mes voyages en Alsace connaissent le terrain et se feront une joie de vous aider à découvrir leur belle région.
  • Organisez ici votre hébergement dans la région autour de Strasbourg.
  • En visite dans la région autour de Strasbourg ? Pensez au hashtags suivants : #visitalsace – #enfranceaussi – #frenchmoments

D’autres articles de blog qui peuvent vous intéresser :

Inspiré par ces sites autour de Strasbourg ? Epinglez sur Pinterest :

Autour de Strasbourg : Obernai © French Moments

Autour de Strasbourg : Andlau © French Moments


Le Rendez-Vous #EnFranceAussi !

Pour ce rendez-vous de l’événement #EnFranceAussi, le thème choisi par Aurélie du blog TravelingAddress est « En voyage à côté de la maison ». Ce RV interblogueurs, initié par Sylvie du blog Le coin des Voyageurs, a pour objet de (re)-découvrir les beautés de la France.

Découvrez les articles de ma participation à l’événement interblogueurs #EnFranceAussi. Cliquez sur le lien ici pour les lire !

Tentez votre chance pour gagner le cadeau du mois!

Tout au Tour du Mont Blanc

Un concours est organisé par l’ensemble des participants au rendez-vous mensuel #EnFranceAussi. Il permet de gagner 2 exemplaires du nouveau livre de Hervé Frumy : Tout autour du mont Blanc.

Ce guide vous propose 500 idées pour des escapades nature en France. Un livre publié par les Editions du Mont-Blanc, dont le riche catalogue plaira aux passionnés d’escalade, d’alpinisme et de montagne.

Deux gagnants seront désignés : l’un parmi les lecteurs et l’autre parmi les blogueurs. Pour avoir une chance de le gagner, on ne peut pas faire plus simple !

Il suffit de laisser un commentaire sur la page Facebook du rendez-vous, sous le post dédié (vous reconnaitrez la couverture du livre) entre le 1er et le 30 juin 2020.

Cependant, ce serait sympa de commenter aussi quelques articles du rendez-vous #EnFranceAussi et de liker la page Facebook des Éditions du Mont-Blanc, même si ce n’est pas obligatoire 🙂 !

Le règlement du jeu est disponible chez Sylvie du blog Le coin des voyageurs ici.


Des liens affiliés présents dans cet article me permettent de toucher une commission sur les ventes. Toutefois, ils sont sans aucun coût supplémentaire pour mes lecteurs et m’aident à entretenir ce blog !


Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, en Lorraine et en Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Europe avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique. Après avoir résidé quelques années en Ile de France et en Savoie, il promeut aujourd'hui la France depuis l'East Sussex en Angleterre.

22 commentaires

    • Merci Anne ! Je pense que tu aimeras Obernai pour ses magnifiques maisons à colombages… quant à Haguenau, le musée alsacien est vraiment intéressant avec sa petite exposition de costumes traditionnels.

    • Bravo, un tiers c’est déjà bien ! Eh oui, tout à fait d’accord, ça permet de revenir visiter le Bas-Rhin pour de nombreux week-ends 😉

  1. Il faut plus d’un mois pour voir toutes les belles choses que tu nous proposes autour de Strasbourg. Il est certain que cela vaut le détour. Je note pour la prochaine fois que je viendrai en Alsace.

    • Oui, tu as raison… c’est la même chose quand je viens dans ta belle région du Vaucluse, je me dis que la prochaine fois, il faut que j’y passe 3 semaines minimum pour pouvoir prendre le temps de découvrir le département 🙂

  2. Finalement je connais pas mal de choses !
    En ce moment je me dis qu’il faudrait quand même que j’aille visiter la bibliothèque humaniste.

  3. Pleins de bonnes idées pour ma prochaine visite chez ma mamie ! Ma préférence va au jardin des 2 rives pour ce que je connais. Ce jardin est symbolique et très sympa à arpenter !

    • Merci Virginie ! Oui, j’adore le concept du jardin des 2 rives… et cette tour belvédère est un bel ajout à l’espace vert ! 🙂

  4. Quel sacré article! Quel boulot!!!!
    Je remarque que je suis allée visiter petite pas mal de choses mais j’ai clairement oublié ou une préférence pour Strasbourg même et certains petits restaurants aux alentours a saverne ou sur la route des marches de noël. En tout cas super article merci!!!
    Prochaine fois que je reviens du Canada, je tacherai de piocher dans ta sélection pour une petite escapade ?

    • Avec plaisir ! Merci beaucoup et j’espère que tu découvriras de superbes endroits autour de Strasbourg lorsque tu reviendras en Alsace ! Bonjour au Canada ?

  5. Quel article fabuleux. Riche, détaillé, de toute beauté. Tu rends vraiment honneur à cette belle région. L’Alsace. Merci beaucoup Pierre.

Leave A Reply