Au feu les pompiers de l’écomusée d’Alsace !

0

Au feu les pompiers , la maison de la grand-mère brule à l’écomusée d’Alsace ! Mystère : il manque une personne à l’appel : mais où s’est donc fourrée la belle-mère ? Par contre, les pompiers confirment qu’on a retrouvé deux hommes dans sa chambre ! Dernièrement, je vous avais narré l’inoubliable parade des oies et des cochons. Aujourd’hui, je reprends ma plume pour vous raconter l’intervention des pompiers et la mise en scène “farfelue” d’un incendie au village. 


Après les pitreries du petit cochon qui ne voulait pas rejoindre ses copains repartis dans leur enclos, un drame dont les visiteurs de l’écomusée allaient être les témoins, se préparait sur la place du village.

La fanfare s’en donne à coeur joie mais un incident grave se prépare à l’écomusée © French Moments


Au feu les pompiers !

Alors que tout le monde était réuni pour voir et surtout écouter la fanfare des pompiers venue d’un village voisin pour nous donner un concert, un « au feu, au feu » retentissant se fit entendre.

Un homme d’un certain âge, que je nommerai Seppi pour la commodité de la narration, arriva en trombe, juché sur son vélo, tenant une cloche qu’il agitait frénétiquement en hurlant à plein gosier :

«  Au feu , au feu ! »

Seppi intervient soudainement : “Au feu les pompiers !” © French Moments

En effet, une épaisse fumée s’échappait d’une des maisons entourant la place du village. Seppi criait si fort qu’il finit par réveiller les pompiers du siècle dernier qui arrivèrent dans une charrette tirée par deux chevaux.

Les pompiers d’antan arrivent ! © French Moments

Sur les lieux du drame, ils se mirent en place et commencèrent à actionner la pompe à eau. Un mince filet d’eau, tout à fait inefficace, s’échappait du tuyau sans réussir à atteindre la fenêtre d’où sortait la fumée.

Pas très efficaces les pompiers d’antan, Seppi apparait contrarié ! © French Moments

Seppi était catastrophé et s’agitait de plus belle …

«  La grand-mère est dans la maison ! Il faut sauver la grand-mère ».

Quelques instants plus tard, soutenue par deux voisins, la grand-mère sortait enfin de la maison suivie par vaches et servantes. Cependant Seppi criait et s’agitait toujours autant.

La grand-mère, ses voisins, et la vache sortent indemne de l’incendie … ils en riraient même ! © French Moments

Certes, la grand-mère était sauve mais le feu n’était toujours pas éteint et comble de malheur le magot était resté dans la maison. La grand-mère et les braves voisins pleuraient et se lamentaient, pensez donc, les économies de toute une vie de travail !

La voisine ne peut retenir ses pleurs : le magot, toute la fortune d’une vie amassée, est peut-être en proie des flammes. Ou alors est-elle en train de dissimuler un fou-rire ? © French Moments

Devant tant de détresse, Seppi, en colère contre les pompiers du siècle passé, s’écria :

« Je vais chercher les autres pompiers parce que ceux-là ils sont nuls ! »

Et en effet, dans un anachronisme complet, les pompiers d’aujourd’hui entrèrent en scène assis dans leur rutilant camion rouge toutes sirènes hurlantes, prêts pour une démonstration de leur savoir-faire.

Pour Seppi, les pompiers de pacotilles, c’est fini – place à la modernité ! © French Moments

Arrivés sur place, ils mirent les moyens en actionnant la lance à eau qui faillit bien, – pour de vrai ? – inonder toute la maison.

Place aux pros ! © French Moments

Notre ami Seppi, quant à lui, avait un nouveau souci, il avait oublié que le magot était en péril et ne parlait plus que de la belle-mère qu’on ne retrouvait pas. Et de nouveau, il s’agitait, se démenait dans tous les sens, telle la mouche du coche de la célèbre fable de La Fontaine.

Seppi se souvient que la belle-mère était restée dans la maison ! Catastrophe ! © French Moments

On ne voyait et n’entendait que lui, tant et si bien que les choses allèrent bon train, les pompiers avaient enfin réussi à maitriser la situation. Ils avaient pu récupérer et mettre en sécurité le magot caché dans un grand pot à lait. Mais au dire de Seppi, on n’a pas pu retrouver la belle-mère dans la chambre … non, on ne sait pas ce qu’elle est devenue ! Et Seppi d’ajouter :

« On a juste retrouvé deux hommes dans la chambre ! »

Heureusement, Seppi s’arrêta là et n’alla pas plus loin dans ses commentaires de peur d’attirer la presse people à scandale. Pour notre part, nous sommes ressortis de l’écomusée perplexes… on aurait voulu connaître le denouement du mystère et en faire part à toi, cher lecteur…

THE END !

Cet article a été initialement publié sur www.frenchmomentsblog.com.

Share.

About Author

Marie-Christine a passé toute son enfance à Nancy en Lorraine puis a résidé à Metz et en Allemagne. Cette artiste en herbe est passionnée de peinture et a appris pendant de longues années à peindre sur bois et à l’aquarelle. Avec son mari Francis, ils ont sillonné une bonne partie des sentiers balisés des Hautes-Vosges pour leur plaisir et ont développé une excellente connaissance du Haut-Rhin. Actuellement, Marie-Christine et sa famille habitent dans le Sundgau.

Leave A Reply


*