Notre exploration au cœur de la Route des Vins

0

Il nous a fallu moins de 45 minutes pour nous retrouver au cœur de la Route des Vins d’Alsace depuis le Sundgau. L’itinéraire touristique est un des plus fréquentés de France. Le temps était magnifique et pour un peu, le ciel avait ce bleu dont Sydney n’aurait rien à envier ! La luminosité était particulière pour un jour de septembre, idéale pour prendre de belles photos de la Route.


Au cœur de la Route des Vins

Que de beaux villages et châteaux à découvrir dans cette portion de la Route ! Depuis mon enfance, je suis habitué à ces paysages ondulés où pousse la vigne. De paisibles villages et bourgs aux belles maisons à colombages sont sous la garde de vieux châteaux en grès rose des Vosges. Un de mes sites préférés de toute la France !

Au cœur de la Route des Vins : Hunawihr © French Moments

Vignoble et village alsacien © French Moments

Le château du Haut-Kœnigsbourg

Afin d’éviter la foule de visiteurs, nous nous sommes d’abord rendu au sommet de la montagne sur lequel trône le château du Haut-Kœnigsbourg. A 9h45, il n’y avait pas beaucoup de monde et nous avons très facilement trouvé une place pour garer la voiture. La vue sur la Plaine d’Alsace est plus belle dans l’après-midi. Néanmoins, ce matin nous pouvions apercevoir en contrejour le massif de la Forêt-Noire, ici et là caché sous d’épaisses brumes matinales.
La visite du château s’est déroulé pendant près d’une heure et demie. Nous avons pris quelques renseignements sur les modalités de visite d’un groupe. Nous comptons bien y emmener nos futurs étudiants australiens lors de notre prochain cours intensif à Kaysersberg en 2012. Un guide anglophone nous racontera l’histoire du château. De plus, nous devrions avoir accès à des parties du château qui ne sont pas autorisées au grand-public !

Au cœur de la Route des Vins : Haut-Kœnigsbourg © French Moments

Château du Haut-Kœnigsbourg © French Moments


Saint-Hippolyte

Le premier village que nous avons découvert une fois descendus dans la plaine, est celui de Saint-Hippolyte, ancien territoire des Ducs de Lorraine pendant le Moyen-Age. C’est un beau gros village de vignerons, typique de ceux que l’on trouve au cœur de la Route des vins. Nous y avons mangé dans un restaurant alsacien ; rien de très copieux, juste une tarte flambée (ou flammekueche).

Restaurant le long de la Route des Vins © French Moments

Restaurant alsacien à Saint-Hyppolite © French Moments

Il s’agit d’une sorte de pizza composée d’une fine base de pâte à pain rectangulaire recouverte de crème épaisse et de fromage blanc (Bibeleskäs) et garnie de lardons, d’oignons crus en rondelles puis rapidement cuite au four très chaud.

Tarte flambée © French Moments

Une traditionnelle tarte flambée alsacienne © French Moments

Ensuite, nous avons suivi la sinueuse Route des Vins jusqu’à Kaysersberg, en passant par Bergheim, Ribeauvillé, Hunawihr et Riquewihr.


Bergheim

A Bergheim, la porte fortifiée ouvrant l’accès au village est une merveille. Passés la porte, la rue principale suit un petit cours d’eau au bord duquel sont alignés des platanes. Ce n’est pas la Provence, mais ça y ressemble presque !

Au cœur de la Route des Vins : Bergheim © French Moments

Le village de Bergheim, sa porte fortifiée et sa rue bordée de platane © French Moments


Ribeauvillé

Ribeauvillé est une étape importante au cœur de la Route des Vins pour les touristes parce qu’il s’agit de la plus importante cité dans ce coin du vignoble, siège d’une sous-préfecture. Là aussi, beaucoup de touristes mais nous avons réussi à trouver une place pour garer la voiture et a l’ombre ! A Ribeauvillé, le personnel de l’office de tourisme a été très agréable et serviable. Un plan de la ville annoté nous permettait de découvrir les monuments et les maisons à colombages intéressants, voire atypiques, tels la Porte des Bouchers, l’auberge de l’éléphant, ainsi que les belles fontaines Renaissance.

Au cœur de la Route des Vins : Ribeauvillé © French Moments

La Porte des Bouchers à Ribeauvillé © French Moments

Il y a quelque chose de majestueux à Ribeauvillé, avec cette haute Porte des Bouchers, ce séquoia géant de Californie planté près de l’église et les trois châteaux agrippés sur les montagnes environnantes : le Saint-Ulrich, le Girsberg et le Haut-Ribeaupierre. Ces derniers sont devenus un symbole de Ribeauvillé mais ne sont accessibles qu’aux randonneurs.

Au cœur de la Route des Vins : Ribeauvillé © French Moments

Rue principale de Ribeauvillé et ruines du château Saint-Ulrich © French Moments


Hunawihr

Quelques kilomètres plus au Sud, le charmant petit village d’Hunawihr est situé juste à l’écart de la route départementale. Nous avons trouvé que Hunawihr était un havre de paix par rapport à Ribeauvillé. Un ancien lavoir généreusement fleuri est dominé par la célèbre église fortifiée entourée de vignes.

Au cœur de la Route des Vins : Hunawihr © French Moments

Ancien lavoir et fontaine à Hunawihr © French Moments

La vue que nous avons de l’église sur la plaine était fantastique, surtout en fin d’après-midi : le vignoble, la plaine, la Forêt-Noire en Allemagne au loin, éclairés avec cette luminosité si particulière. L’église d’Hunawihr est certainement le sanctuaire le plus célèbre du cœur de la Route des Vins.

Au cœur de la Route des Vins : Hunawihr © French Moments

L’église fortifiée d’Hunawihr au cœur de la Route des Vins © French Moments


Riquewihr

Notre dernière grande étape était Riquewihr. On ne peut pas visiter le cœur de la Route des Vins d’Alsace sans découvrir la petite cité aux innombrables maisons à colombages. Nous sommes entrés dans le vieux quartier par l’Obertor, puis par le Dolder, une magnifique porte à colombages.

Au cœur de la Route des Vins : Riquewihr © French Moments

Le Dolder (porte médiévale) de Riquewihr © French Moments

Le magasin de Noël « Féérie de Noël », ouvert toute l’année, est devenu un incontournable à chacune de nos visites à Riquewihr. Les touristes déambulent le long de l’artère principale, la Rue du Général de Gaulle. Des employés de biscuiteries offraient aux passants des échantillons de leurs produits, notamment des macarons à la noix de coco. Pendant ce temps, les vignerons déchargeaient les seaux de raisins qu’ils venaient de récolter le jour même. En passant devant une pâtisserie nous avons été tentés par une énorme meringue aux amandes et nous avons papoté avec la vendeuse à propos des journées de travail. Ici, à Riquewihr, comme dans d’autres endroits en France, les commerces sont ouverts jusqu’à 19h00. La jeune femme était très étonnée quand on lui a appris qu’à Sydney, les magasins fermaient à 17h30.

Au cœur de la Route des Vins : Riquewihr © French Moments

Délicieuses gâteries à Riquewihr © French Moments

La fatigue a commencé à se faire sentir à Riquewihr. Normalement, les touristes visitent un à deux villages et sites majeurs par jour, et non six comme nous l’avons fait. Cette « reconnaissance du terrain » nous a aidés à mieux comprendre la région en vue de notre cours intensif de français à Kaysersberg l’année prochaine.


Kaysersberg

Kaysersberg, justement, était notre dernière étape. Nous avions juste besoin de vérifier « une ou deux bricoles » pour l’année prochaine. Et je dois vous dire que ce site au cœur de la Route des Vins est vraiment fantastique – je suis très impatient de le faire découvrir à nos futurs étudiants de français sur place en septembre 2012 !

Au cœur de la Route des Vins : Kaysersberg © French Moments

Kaysersberg et son château en début de soirée © French Moments


Vue sur les Alpes

19h00, il est temps de rentrer à la maison. Le soleil brille toujours dans le ciel et une surprise nous attend : au loin une superbe vue des Alpes !

Vue sur la Plaine d’Alsace en début de soirée sur les hauteurs de Kintzheim. En arrière-plan, la Forêt-Noire (Allemagne) à gauche et le Jura (Suisse) à droite. Au centre, la ville de Colmar © French Moments

Ce n’est pas évident de capturer les Alpes avec un simple appareil-photo ! Il nous a fallu retoucher la photo ci-dessus pour que vous puissiez à peine les apercevoir aussi © French Moments

Ce phénomène, autrefois assez rare, avait normalement lieu de mi-octobre à mi-avril, mais jamais en été à cause de la pollution ou de la condensation dans l’air.


Au-delà des Perles du vignoble

Nommés les « Perles du vignoble alsacien », ces villages situés au nord de Colmar ne sont pas les seuls sites intéressants à découvrir le long de la Route des Vins. S’étirant sur 170 km, de Marlenheim à Thann, cette célèbre route traverse des villages et petites villes charmantes, tels Obernai, Molsheim, Andlau, Turckheim, Eguisheim, Rouffach, et Guebwiller.

Cet article a été initialement publié sur www.frenchmomentsblog.com.

Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, Lorraine et Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Île de France avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique à Paris.

Leave A Reply

*