Andlau en Alsace : tout ce qu’il faut voir !

0

Le village d’Andlau est niché dans la charmante vallée de l’Andlau, dans le Pays de Barr. Avec ses vieilles maisons, son église historique, sa fontaine Renaissance et ses châteaux, la localité est une étape appréciée sur la prestigieuse Route des Vins d’Alsace. Partons à sa découverte, sans oublier la fameuse légende de l’ourse !

 

La légende de l’ourse d’Andlau

En 887, Richarde est depuis dix ans la vertueuse épouse de l’empereur d’Occident, Charles le Gros. Cette année-là, elle est accusée d’adultère par son mari.

Pour prouver son innocence, elle se soumet à l’épreuve du feu. Elle doit traverser les flammes pieds nus et vêtue d’une chemise enduite de cire. Ô miracle, elle s’en sort sans la moindre brûlure.

Lavée de tout soupçon, mais meurtrie par l’amère expérience, elle décide de quitter son château pour se retirer dans la forêt.

Là, un ange lui apparaît et l’exhorte à fonder un monastère à l’endroit que lui indiquera une ourse.

A l’entrée du val d’Eléon, sur les bords du torrent, elle aperçoit le mammifère annoncé qui grattouille la terre pour préparer une tanière à ses petits. Ainsi, en ce lieu s’élèvera l’abbaye d’Andlau.

Fière de son origine légendaire, la pieuse maison logera et nourrira gratuitement les montreurs d’ours de passage et conservera même un ours vivant entre ses murs.

Telle est la légende de l’ourse d’Andlau.

Jolie, n’est-ce-pas ?

Quand la réalité historique contredit la légende

En fait, Richarde a déjà fondé Andlau depuis sept ans quand Charles le Gros la répudie. C’est là qu’elle se retire.

Richarde est canonisée en 1049 par le pape Léon IX, originaire d’Eguisheim (ou de Dabo).

Les religieuses d’Andlau, de noble naissance, avaient le droit de quitter le couvent et de se marier. Seule, l’abbesse prononçait des vœux définitifs.

En route vers l'église Sainte-Richarde d'Andlau © French Moments

En route vers l’église Sainte-Richarde © French Moments

Une petite ville se crée autour de l’abbaye

L’abbaye jouit d’une grande influence en Alsace. Ainsi, une petite ville se forme autour du site religieux. En 1364, l’abbesse donna le village en fief à la famille de la noblesse locale : les Andlau. L’histoire de cette dynastie alsacienne remonte au 12e siècle (première mention en 1141).

Au 17e siècle, l’abbaye commence à décliner. La Révolution marque définitivement sa fin.

Procession de Sainte Richarde à Andlau [Domaine Public]

Procession de Sainte Richarde à Andlau [Domaine Public]

De l’abbaye autrefois puissante et influente, il ne subsiste que quelques bâtiments dont :
  • Le porche de l’abbaye (18e siècle)
Andlau, Rue du Docteur Stoltz © French Moments

Porche de l’abbaye, Rue du Docteur Stoltz © French Moments

  • L’ancienne résidence abbatiale (18e siècle) dite hôpital Stolz-Grimm, actuellement Maison de retraite.
Anciens bâtiments de l'abbaye (maison de retraite Stoltz Grimm) © French Moments

Anciens bâtiments de l’abbaye (maison de retraite Stoltz Grimm) © French Moments

Et l’ourse ? Vous en apercevrez les traces sur certaines sculptures, comme celle qui décore le puits Sainte-Richarde, ou bien :

  • l’ourse devant l’église d’Andlau
La statue de l'ours d'Andlau, Cours de l'abbaye © French Moments

La statue de l’ours, Cours de l’abbaye © French Moments

  • l’ourse à la grappe de raisin (rue du docteur Stoltz)
La statue de l'ours d'Andlau à la grappe © French Moments

La statue de l’ours à la grappe © French Moments


Que voir à Andlau ?

Andlau se situe à mi-chemin entre Sélestat et Obernai, et à 4 km de la petite ville de Barr. Le centre n’est pas bien grand (après tout, ce n’est qu’un village !)

Vous y admirerez de belles maisons à colombages, une fontaine de la Renaissance et surtout, l’ancienne église abbatiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, des 12e et 18e siècles.

Andlau © French Moments

Andlau © French Moments

Dans les environs proches du village se trouvent deux châteaux-forts en ruine qu’il faudra explorer lors d’une randonnée dans la forêt !

En 2014, Andlau a terminé à la deuxième place (sur 22) du classement de l’émission “Le village préféré des Français”, diffusé sur France 2. La cité viticole est arrivée juste derrière la gagnante du titre, Cordes-sur-Ciel dans le Tarn.

L’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul

Cette église est LE monument d’Andlau.

Parfois surnommée “abbatiale Sainte-Richarde”, elle faisait partie du monastère d’Andlau fondé par Richarde.

Un incendie a réduit en cendre le premier édifice en 1045. On reconstruisit l’église romane au 12e siècle.

Eglise Sainte-Richarde d'Andlau © French Moments

La façade de l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul © French Moments

La frise sculptée de la façade

Sur la façade et sur le côté gauche court une frise sculptés de 30 m de long et 0,60 m de haut où sont figurés des animaux, des monstres, des scènes de chasse et des combats de chevaliers. L’histoire de Sainte-Richarde y est également représentée.

Eglise Sainte-Richarde © French Moments

Les sculptures de la façade © French Moments

Le porche de l’église

Le porche, qui se trouve sous le clocher massif, est la partie la plus intéressante du sanctuaire. Il offre les sculptures romanes les plus remarquables de toute l’Alsace.

Le portail roman de l'église d'Andlau © French Moments

Le portail roman de l’église d’Andlau © French Moments

Tout le pourtour de chaque porte est couvert de bas-reliefs. On y aperçoit de petits personnages qui soutiennent des rinceaux enserrant des animaux.

Puis, dans des arcatures se superposent des couples représentant vraisemblablement les bienfaiteurs de l’abbaye.

Détail du portail roman de l'église d'Andlau © French Moments

Détail du portail roman de l’église d’Andlau © French Moments

Sur le linteau se déroulent les scènes de la Création et du Paradis terrestre.

Sur le tympan, le Christ remet une clé à Saint-Pierre et un livre à Saint-Paul, et de chaque côté est figurée une scène de chasse.

Eglise Sainte-Richarde © French Moments

Sculptures romanes au tympan du portail © French Moments

Le clocher, massif, ne date que du 17e siècle.

L’intérieur de l’église
Eglise Sainte-Richarde © French Moments

La nef de l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul © French Moments

Si l’édifice est roman dans sa structure, l’intérieur a lui été largement remanié au 17e siècle – sauf :

  • la chapelle au-dessus de l’entrée qui date du 12e siècle
  • les balustrades du transept, de style gothique flamboyant (15e siècle)

La chaire de style Baroque est du 18e siècle.

Eglise Sainte-Richarde © French Moments

La chaire Baroque © French Moments

Une statue de Samson la supporte.

Eglise Sainte-Richarde © French Moments

Samson supportant la chaire © French Moments

Le chœur est très surélevé, ce qui trahit la présence d’une crypte. Il est décoré de belles stalles du 15e siècle. Au fond, se trouve la châsse (très restaurée) de Sainte Richarde datant du 14e siècle.

Châsse reliquaire de Sainte-Richarde © Ralph Hammann - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Châsse reliquaire de Sainte-Richarde © Ralph Hammann – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

La crypte

Un escalier situé dans le croisillon gauche, descend dans la crypte.

Eglise Sainte-Richarde © French Moments

La crypte de l’église © French Moments

La crypte voûtée d’arêtes, s’étend sous le chœur et le carré du transept. La tradition fait dater la partie ouest de l’époque de Sainte Richarde (9e siècle). Remarquez dans le dallage, une cavité qui aurait été creusée par l’ourse légendaire.

L'ours d'Andlau © CTHOE - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

La trace de l’ourse dans la crypte © CTHOE – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Elle se trouve à côté d’une vieille statue d’ours en grès. Cette statue a une histoire.

L'ours en grès (crypte de l'église) © Ralph Hammann - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

L’ours en grès (crypte de l’église) © Ralph Hammann – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Il y a bien longtemps, chaque boulanger qui venait vendre du pain sur le marché d’Andlau se devait de donner un pain pour nourrir l’ours. Après qu’un enfant aurait été dévoré par l’un d’eux, on préféra remplacer les animaux par un ours sculpté en grès. Un ours bien plus inoffensif ! C’est cette statue qui est conservée dans la crypte.

Mais, tout porte à croire que la crypte de date que du 11e siècle !

Le puits du cloître (ou puits Sainte-Richarde)

Voici le puits qui ornait le cloître du monastère aujourd’hui disparu. Il représente sainte Richarde, mains jointes, accompagnée de l’ourse de la légende.

Puits Sainte Richarde © Ralph Hammann - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Puits Sainte Richarde © Ralph Hammann – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Ce puits date de 1513, sous l’abbesse Cunégonde de Reinach, ce qui explique la présence du blason de Reinach à côté de celui de la famille d’Andlau.

Observez la robe de sainte Richarde : elle porte des flammes, celles qui évoquent l’épreuve du feu.

La fontaine de Sainte Richarde

Rue du docteur Stoltz, devant la mairie, se dresse la jolie fontaine de Sainte Richarde, datant de 1828.

Fontaine de Sainte-Richarde d'Andlau © French Moments

Fontaine de Sainte-Richarde © French Moments

Les anciens hôtels d’Andlau

Au 16e siècle, la famille Andlau a construit deux résidences de part et d’autre de l’actuelle rue du Docteur Stoltz.

Anciens Hôtels d'Andlau © French Moments

La rue du Docteur Stoltz et les Hôtels d’Andlau © French Moments

Au numéro 17, un premier édifice à pans de bois (1573).

Ancien Hôtel d'Andlau © French Moments

Numéro 17, rue du Docteur Stoltz © French Moments

Andlau, Rue du Docteur Stoltz © French Moments

Rue du Docteur Stoltz © French Moments

Andlau, Rue du Docteur Stoltz © French Moments

Ancien hôtel d’Andlau, 17 Rue du Docteur Stoltz © French Moments

Le poteau cornier est orné d’une statue d’abbesse du 19e siècle.

Andlau, Rue du Docteur Stoltz © French Moments

Le poteau cornier, 17 Rue du Docteur Stoltz © French Moments

En face, une résidence en pierre de plus grande taille (et plus haute), construite une dizaine d’années plus tard (1582).

L'ancien hôtel d'Andlau © French Moments

L’ancien hôtel d’Andlau © French Moments

Les maisons à colombages

Le petit centre du village abrite de nombreuses maisons à colombages, certaines richement ornées.

La rue du Général de Gaulle :

Andlau, Rue du Général de Gaulle © French Moments

Rue du Général de Gaulle © French Moments

La rue Deharbe qui mène à l’église et au petit pont sur l’Andlau :

Andlau, Rue Deharbe © French Moments

Rue Deharbe © French Moments

Le winstub “Au Val d’Eléon”, rue Deharbe :

Andlau, Rue Deharbe © French Moments

Le Winstub “Au Val d’Eléon”, Rue Deharbe © French Moments

Une jolie maison à colombages en face de l’église :

Andlau - Maison à colombages en face de l'église, Rue Deharbe © French Moments

Maison à colombages en face de l’église, Rue Deharbe © French Moments

Le pont sur l’Andlau a un certain cachet :

Pont sur l'Andlau © French Moments

Pont sur l’Andlau © French Moments

La rivière Andlau qui ressemble à un torrent de montagne :

La rivière Andlau © French Moments

La rivière Andlau © French Moments

La chapelle Saint-André

A l’extérieur du village et perdue dans les vignes, la chapelle Saint-André et sa tour octoganal remonte au moyen-âge.

Chapelle Saint André © Bernard Chenal - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Chapelle Saint André © Bernard Chenal – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Le château d’Andlau

Châteaux-forts d'Alsace Andlau

La silhouette reconnaissable du château du Haut-Andlau © French Moments

Le château d’Andlau (ou du Haut-Andlau) est reconnaissable de loin à ses deux tours cylindriques placées aux extrémités du corps de logis. La construction de la forteresse commença en 1246 pour s’achever moins de 20 ans plus tard.

Pendant la Guerre de Trente Ans, les Suédois occupèrent le château qui échappa à la destruction. Mais, en 1678, les troupes françaises du maréchal de Créqui le détruisirent.

Ce château en ruines se dresse le long d’une étroite barre rocheuse à 451 m d’altitude. L’enceinte polygonale renferme des portes et des fenêtres ogivales et un corps de logis à fenêtres géminées.

De nos jours, il appartient toujours à la famille d’Andlau, une des plus vieilles familles de la noblesse en France.

Le château du Spesbourg

Les ruines du château de Spesbourg © Meneerke bloem – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Situé sur un éperon rocheux à 460 m d’altitude, le château du Spesbourg domine la vallée de l’Andlau. Il doit sa construction en 1246-1250 à Alexandre von der Dicka, commandant militaire de Strasbourg et avoué de l’abbaye d’Andlau.

Les héritiers de la famille von der Dicka moururent à la célèbre bataille de Sempach en 1386. Ainsi, à l’extinction de la dynastie, le château revint aux comtes d’Andlau. Le château, aujourd’hui en ruines, fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques.

On y bénéficie d’une jolie vue sur Andlau, sa vallée et, au loin, la plaine d’Alsace.

Vue générale d'Andlau depuis le Spesbourg [Domaine Public]

Vue générale d’Andlau depuis le Spesbourg [Domaine Public]

Découvrez les plus beaux châteaux-forts d’Alsace…

Bon plan : une belle vue sur Andlau

Pour apprécier le site d’Andlau, vous avez plusieurs possibilités : monter au château du Spesbourg ou se promener dans les vignes escarpées au nord (par la rue du Kastelberg).

Pour ma part, j’apprécie ce joli point de vue au croisement des routes départementales D253 et D603.

Châteaux-forts d'Alsace Andlau

Andlau et le Spesbourg en arrière-plan © French Moments


A découvrir aux alentours

Si vous choisissez Andlau comme base de votre séjour dans la région, vous n’aurez que l’embarras du choix pour vos excursions.

Quelques sites à proximité :

Barr

Barr en Alsace © French Moments

Le centre de Barr en Alsace © French Moments

Barr est le centre du Pays éponyme, constitué d’une vingtaine de communes. Son vignoble est réputé pour la qualité de ses vins. A voir : la jolie place de l’Hôtel de Ville avec ses belles maisons à pans de bois.

Dambach-la-Ville

Vue de Dambach-la-Ville depuis le vignoble © French Moments

Vue de Dambach-la-Ville depuis le vignoble © French Moments

Dambach-la-Ville est un des plus beaux villages à découvrir sur la Route des Vins. Fortifiée au moyen-âge, la localité abrite de belles maisons à colombages. En savoir plus…

Mittelbergheim

Autour de Strasbourg - Mittelbergheim © French Moments

Une rue de Mittelbergheim © French Moments

Mittelbergheim est membre de l’association Les plus beaux villages de France. Cette localité pittoresque possède un riche patrimoine architectural à découvrir le long de la route des vins. En savoir plus…

Gertwiller

Gertwiller, la maison de pains d'épices Lips © French Moments

La maison de pains d’épices Lips à Gertwiller © French Moments

Gertwiller est la capitale alsacienne du pain d’épices ! Retrouvez les friandises de notre enfance dans deux établissements devenus célèbres : Lips et Fortwenger.

Le Champ du Feu

La forêt du Champ du Feu en hiver © Psychoslave - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

La forêt du Champ du Feu en hiver © Psychoslave – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

A 1100 m d’altitude, le Champ du Feu est le point culminant du département du Bas-Rhin. Le massif est accessible en voiture et offre de nombreuses randonnées en pleine nature.

Où séjourner dans les alentours d’Andlau ?

Andlau se situe le long de la Route des Vins d’Alsace, dans le Pays de Barr, à mi-chemin entre Sélestat et Obernai. De ce fait, les possibilités d’hébergement sont nombreuses. Parcourez la carte ci-dessous ou cliquez sur ce lien pour explorer la région :



Booking.com


Pour en savoir plus

Sites de référence

Deux épingles pour Pinterest

Andlau - PinterestAndlau - Pinterest © French Moments

Avez-vous visité Andlau ? Si oui, qu’est-ce qui vous a plu dans sa découverte ? Dites-moi tout ci-dessous 🙂


 

Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, en Lorraine et en Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Europe avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique. Après avoir résidé quelques années en Ile de France et en Savoie, il promeut aujourd'hui la France depuis l'East Sussex en Angleterre.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.