À bord du TGV Rhin-Rhône avant son inauguration

0

En ce matin du vendredi 18 novembre 2011, Francis G. s’apprêtait à effectuer un voyage inédit : Mulhouse-Dijon à bord du TGV Rhin-Rhône avant son inauguration.


Un voyage à bord du TGV Rhin-Rhône avec les honneurs

Francis devant le TGV Rhin- Rhône en gare de Mulhouse © French Moments

Il était 8h30 du matin quand plusieurs centaines de privilégiés se sont retrouvés en gare de Mulhouse, sur la Voie 7. Accueillis par une troupe musicale d’Alsaciens en costume traditionnel, l’événement était effectivement exceptionnel. Pour Francis et quelques centaines d’autres personnes, ce voyage à bord du nouveau TGV français était historique.

Célébration folkorique alsacienne en gare de Mulhouse © French Moments

Après plusieurs années de tergiversation et de négociations entre les différents acteurs (et payeurs) du projet de ligne à grand vitesse entre l’Alsace et la Bourgogne, le grand chantier du TGV Rhin-Rhône prenait fin avec des exercices de routine et de formation des conducteurs, avant la mise en service de la ligne au trafic passagers le 11 décembre 2011.

Diagramme de la répartition du financement de la LGV Rhin-Rhône entre les différents participants au projet © French Moments

Trente ans après le lancement du premier TGV sur la ligne Paris-Lyon, le Président Nicolas Sarkozy inaugurait la nouvelle LGV [Ligne à Grande Vitesse] le 8 septembre 2011. Nombreux sont ceux qui anticipaient sa mise en service afin de rejoindre leur destination avec un gain de temps considérable. Ainsi, un Mulhouse-Dijon, d’une durée initiale de 2h15, prendra 1h seulement. De la gare de Mulhouse, il fallait jusqu’à présent emprunter le TGV Est à destination de Paris Gare de l’Est via Colmar et Strasbourg, ceci pour une durée de 3h. Le temps du parcours sera réduit à 2h40 le 11 décembre 2011 et les trains arriveront à Paris Gare de Lyon. Quant à l’axe Nord-Sud, il faudra 3h15 pour relier Strasbourg à Lyon (au lieu de 4h30) à l’horizon 2013.

Trajet du TGV Rhin- Rhône entre Dijon et Mulhouse

La LGV Rhin-Rhône est la première ligne de ce type en France à ne pas avoir Paris pour destination finale : c’est une LGV de province à province. A terme, la liaison Dijon-Mulhouse deviendra un TGV de l’Europe des régions, et permettra de relier Francfort en Allemagne à Barcelone en Espagne. La ligne n’est pas terminée pour autant. Singulièrement, le tronçon de 140 km de la LGV reliant Villers-les-Pots (21), à l’Est de Dijon à Petit-Croix (90), à l’Est de Belfort n’est connecté à aucune autre LGV. Toutes les autres lignes à grande vitesse en France le sont, grâce à la rocade Est de Paris.

Les prochains travaux d’extension de la LGV Rhin-Rhône comprendront le chantier de 35 km entre Petit-Croix et Mulhouse (construction vers 2014) et 15 km entre Villers-les-Pots et Genlis près de Dijon.

Les nouvelles rames du TGV Rhin-Rhône sont de toute dernière génération : Euro Duplex. 30 rames Duplex ont été commandées, disposant de 509 places. Elles seront progressivement employées sur les dessertes internationales au fur et à mesure de leur réception et des besoins de capacité de la nouvelle ligne. On estime à plus de 11 millions le nombre de voyageurs qui emprunteront le TGV Rhin-Rhône chaque année.

Francis se souviendra longtemps de ce premier voyage à bord du TGV Rhin-Rhône à une vitesse maximale de 320 km/h ; d’ailleurs, la SNCF lui a délivré un diplôme pour marquer l’occasion et prouver qu’il a voyagé en avant-première sur la nouvelle ligne.

Et comme nous sommes en France, la gastronomie locale était à l’honneur lors du voyage, comme en atteste ces délicieuses saucisses de Montbéliard et Morteau, sans oublier la cancoillotte, offertes lors d’un arrêt à la nouvelle gare TGV de Besançon-Franche-Comté.

Produits gastronomiques locaux présentés en gare de Besançon © French Moments

Et pour les Lyonnais, les Dijonnais et les Bisontins, la mise en service le 11 décembre du TGV Rhin-Rhône leur permettra de se rendre en un rien de temps aux marchés de noël alsaciens. Quant aux Alsaciens, les bouchons lyonnais et la Provence seront accessibles plus rapidement. Les veinards !

Cet article a été initialement publié sur www.frenchmomentsblog.com

Share.

About Author

Pierre a grandi en Alsace, Lorraine et Allemagne avant de s’établir en Australie. Passionné de la France et de sa culture, il a fondé French Moments, une organisation initialement basée à Sydney qui promeut notre beau pays au public anglophone. En 2014, il est revenu s’installer en Île de France avec son épouse Rachel et sa petite fille Aimée. Professeur d’économie et de management en BTS, Pierre est également formateur de français en langue étrangère et guide touristique à Paris.

Leave A Reply

*